Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"15 minutes pour convaincre": Emmanuel Macron veut diviser par deux le nombre d'élèves par classe dans les zones sensibles

Sur France 2, Emmanuel Macron a mis l'accent sur l'éducation et a répondu à la polémique sur ses propos concernant la culture française.

Education

Publié le
"15 minutes pour convaincre": Emmanuel Macron veut diviser par deux le nombre d'élèves par classe dans les zones sensibles

Emmanuel Macron était le huitième candidat interrogé par David Pujadas et Léa Salamé dans "15 minutes pour convaincre", la grande émission politique sur France 2, dans laquelle les 11 candidats à la présidentielle s'expriment ce jeudi soir.

Il a commencé par rendre hommage au policier tué ce soir sur les Champs-Elysées et "apporter toute ma solidarité aux forces de police et aux forces de l'ordre. Ce soir, on sait qu’au moins un policier a été tué. Cette menace, on sait qu’elle fera partie de notre quotidien."

Il a ensuite été interrogé sur l'encadrement des loyers dans les zones tendues, qu'il ne veut pas maintenir "de manière automatique".

" "Ce que je veux faire, c'est libérer la construction de logements dans ces trois zones (Paris, Marseille, Aix-en-Provence, ndlr) en lançant des opérations de construction, en raccourcissant les délais de construction". 

Il est revenu sur la question de l'ISF, qu'il ne veut pas modifier. "L'ISF pénalise le financement de notre économie. Nous avons besoin de financer les PME, les artisans, les startup pour avoir un capital en soutien de notre industrie. Celui qui réinvestit n'est pas taxé sur la fortune. Pour les autres, les règles ne changent pas. Ils continueront à payer l'ISF", a-t-il dit.

Pour sa "carte blanche", il a choisi de parler d'éducation et a milité pour une "éducation au début de la vie et tout au long de la vie". Il veut "réduire les classes de CP et CE1 à 12 élèves dans les zones d'éducation prioritaire, car c'est là que se concentre l’échec scolaire". "J'arrête l'hypocrisie de l'égalitarisme. Je veux qu'on se donne les moyens de réussir : diviser par deux le nombre d'élèves par classe dans une zone sensible, ça change tout."

Il est revenu aussi sur ses propos concernant la culture française, qui avaient créé la polémique. ""J'ai dit qu'il n'y avait pas une culture française mais plusieurs. La culture française, c'est quoi ? Le français c’est d’abord une langue, c’est ensuite une histoire, une tradition. C’est en même temps la capacité à s’en affranchir à chaque fois, à emprunter des chemins de traverse. Il n’y a pas UNE culture française, comme il n'y a pas UNE identité française".

En fin d'entretien, il a mentionné un regret : "j'ai blessé, je le regrette, notamment sur la guerre d'Algérie. J'ai blessé des gens qui n'étaient pas visés."

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 20/04/2017 - 23:01 - Signaler un abus En divisant le nombre d'élèves par deux

    il faudrait multiplier le nombre d'enseignants par deux. Où prendra-t-il l'argent? Je croyais qu'il voulait supprimer 100 000 fonctionnaires.

  • Par Bobby Watson - 21/04/2017 - 08:26 - Signaler un abus Du pipeau !

    On sait depuis le minsitère de Luc Ferry que c'est inefficace. Pourquoi d'ailleurs seulement les zones sensibles ? En quoi les élèves y sont-ils différents ? Vaste mesure démagogique et non financée, comme le reste de ses promesses.

  • Par ikaris - 21/04/2017 - 08:59 - Signaler un abus Du Micron dans toute sa splendeur

    "réduire l'hypocrisie de l'égalitarisme" ... c'est donner tout le pognon aux ZEP ??? !!! Et les autres ils apprennent par correspondance pauvre cloche ? Micron, New Holland ... mais peut être pire !

  • Par assougoudrel - 21/04/2017 - 09:00 - Signaler un abus Le nombre d'enseignants

    devrait être multiplié par deux, mais aussi le nombre d'établissements scolaires.

  • Par Jean-Benoist - 21/04/2017 - 09:34 - Signaler un abus Page accueil Atlantico

    Plusieurs rubriques sur l'héritier macron et rien sur Fillon?. Encore un media qui se rapproche du pouvoir de machiavel?

  • Par bern4243 - 21/04/2017 - 09:48 - Signaler un abus et il a attendu

    macron a attendu que fillon et le pen suspendent leur campagne pour suspendre la sienne ; bref un indécis a l'école de son maitre Hollande.

  • Par vangog - 21/04/2017 - 10:58 - Signaler un abus Et s'il divisait le nombre de terroristes en liberté

    et se baladant sans être inquiétés par la Justice gauchiste en France, le petit minet à Hollande, qui a gouverné cinq ans pour une croissance artificielle de 1,1%? Croissance due essentiellement à l'immigration sauvage, dont on voit les résultats, aujourd'hui...merci Macron pour cette chienlit en liberté non surveillée!

  • Par gerint - 21/04/2017 - 12:27 - Signaler un abus Ce n'est pas moi qui vais l'aider à financer ses lubies

    Parce que je crois qu'il est inapte à améliorer le sort du pays surtout après ce qu'il nous a montré comme ministre et après les mensonges qu'ils nous a administrés. Bien sûr à ma petite échelle sur la durée d'un quinquennat mon "pouvoir" n'est que de quelques centaines de milliers d'euros que je peux faire jouer selon mes efforts en positif ou en négatif pour l'état sans rien faire de répréhensible et si Macron est élu ce sera en négatif avec pour moi en plus une meilleure qualité de vie

  • Par Anouman - 21/04/2017 - 13:43 - Signaler un abus Diviser par deux

    Facile, sans augmenter les effectifs. Il suffit de diminuer par deux le nombre de zones sensibles.

  • Par cavalier26 - 21/04/2017 - 14:34 - Signaler un abus Filteris du 21 4

    Les mesures Filteris / Euromédiations de ce vendredi 21 avril semblent indiquer un deuxième tour Fillon-Le Pen. Si les deux candidats sont en baisse (-0,19 point pour le leader des Républicains, -0,89 point pour la candidate du Front national), ils trustent néanmoins les deux premières places du classement. François Fillon culmine à 22,09% quand Marine Le Pen pointe à 21,75%.

  • Par Louna - 21/04/2017 - 15:22 - Signaler un abus Macron encore Macron

    D'accord avec Jean-Benoist. Que des titres sur Macron !!!!! Récemment abonnée à Atlantico parce que attirée par une certaine neutralité, je suis très déçue . Ras le bol de la secte Macron , de son gourou qui se prend pour le Messie et de tous ses prédicateurs macronistes qui le soutiennent

  • Par Wortstein - 21/04/2017 - 15:29 - Signaler un abus Et multiplié par deux les aides

    aux muz qui veulent notre peau.....

  • Par ISABLEUE - 21/04/2017 - 16:17 - Signaler un abus Paris, Marseille, et Aix

    ne sont pas assez bétonnées ??? D'ailleurs pour ce qui est de Paris et d'Aix, où trouver de la place pour construire, ?? Casser les fontaines ??? Construire aux bois de Boulogne et Vincennes ?? Allez à la niche !!!

  • Par lafronde - 21/04/2017 - 18:18 - Signaler un abus Macron veut recréer l'Empire colonial français en métropole !

    Macron n'a pas que des mauvaises idées. Sur plusieurs point s ses propositions sont valables. Ex : il veut relancer la construction dans les zones tendues, et supprimerar à terme le blocage des loyers.Il veut un capitalisme français pour investir dans les sociétés françaises, et veut rendre compétitive la fiscalité. Bref Macron est un pragmatique, buziness-compatible. Il veut s'assurer que les écoliers de banlieue sachent lire et écrire, et veut plus d'autonomie à l'école. Tout cela est bel et bon, mais ce n'est pas tout son programme. Il sacrifie comme tous les candidats de Gauche à la figure clientéliste de luttes contre les inégalités (qui n'ont jamais rendu quelqu'un pauvre, demandez aux employés chez les riches) dont la Taxe d'Habitation sera transferée chez les proprios. Surtout Macron ne ferme pas la porte à l'immigration dite "humanitaire" ces centaines de milliers de personnes, le plus souvent sous-qualifiées qui viennent alourdir les budgets sociaux de la Nation. Cette immigration vient au titre de Droit d'immigrer édicté par la CEDH, qui lui accorde un droit-créance sur toutes les prestations sociales dont bénéficient les nationaux. Votez à Droite pour sortir de la CEDH

  • Par Semper Fi - 21/04/2017 - 20:28 - Signaler un abus @Louna...

    Rassure-toi en te disant que sur le Figaro, c'est pire !!! Dimanche on votera FILLON...

  • Par Themistokles - 22/04/2017 - 11:14 - Signaler un abus dans quels locaux ?

    Enseignant en ZEP, je vois mal comment doubler le nombre de classe, ce à quoi revient cette mesure. Par ailleurs la mesure vraiment efficace serait de faire preuve de fermeté - une vraie mesure éducative pour le coup - vis-à-vis des quelques éléments perturbateurs. Précisons que parmi ceux-ci une faible part le sont de façon irrémédiable, il manque simplement une réelle volonté, c'est le plus dur ! Tous les jours je vois des enfants qui ont envie de travailler gênés par une minorité qui nécessite une énergie considérable alors que le bon sens serait de les traiter comme nous élevons nos enfants e bon père de famille,en les sanctionnant au besoin.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€