Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 03 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ibrahimovic veut le numéro 10 : mais pourquoi prête-t-on des vertus magiques aux chiffres ?

Pour la nouvelle star du PSG, avoir le numéro 10 au dos de son maillot semble être une impérieuse nécessité. D'autres accordent un sens particulier au 7 ou au 13. Absurde ?

Élève Ducobu

Publié le

Atlantico : Premier match de Zlatan Ibrahimovic ce samedi soir sous les couleurs du PSG dans le cadre de la Ligue 1. Le joueur suédois a insisté pour porter le numéro 10, par superstition. Comment expliquer une telle exigence ?

André Brahic : Cela prouve une chose : son cerveau n’est pas au niveau de ses jambes. C’est peut-être un grand sportif mais qui, hélas, n’a pas reçu l’éducation qu’il aurait dû recevoir. C’est totalement stupide de penser qu’un numéro peut porter chance. C’est aussi idiot et irrationnel que lorsque des gens croient aux soucoupes volantes ou à l'astrologie, autres croyances qui ont fait beaucoup de dégâts dans notre société.

C'est pourquoi les scientifiques essaient de faire comprendre aux gens que le monde n’est pas magique... en particulier en ce qui concerne les chiffres !

Je propose une autre explication : si Zlatan Ibrahimovic veut le numéro 10, c’est qu’il y a des joueurs dans le passé, comme Pelé ou Platini, qui portaient ce numéro. S’il avait dit : "Je serais heureux d’avoir ce numéro parce que c’est le numéro que portaient les plus grands", ce serait joli, comme une sorte d’hommage. Mais j'insiste sur le fait qu'y voir un moyen d'avoir plus de chance est totalement idiot... même si je sais que la bêtise est mieux répartie que l’intelligence dans notre monde !

Je suis assez gêné avec cela, car l’enseignant que je suis, qui essaie de faire apprendre, comprendre aux jeunes comment les choses fonctionnent, enrage lorsque l'on fait de la publicité pour des actes aussi stupides que celui-ci.  D'autant plus dans un contexte où les scientifiques ne sont pas très reconnus par notre société, qu'ils sont mal payés, voire mal traités. Les jeunes qui passent une thèse, qui sont à Bac+12, ne trouvent pas de poste alors qu’un type qui est capable de dire que les nombres portent chance va gagner des millions d’euros.

On voit bien qu’il y a un déséquilibre épouvantable et ça provoque chez moi des réactions assez violentes. En un mot comme en cent, la numérologie, c’est totalement idiot !

La peur de beaucoup de gens pour le numéro 13 provoque t-elle chez vous le même sentiment ?

Oui ! C’est totalement idiot ! J’ai trouvé des hôtels sans chambre n°13 ou même des avions sans rangée n°13… Mais si certains s’écrasent, tout le monde meurt, quelque soit le numéro de leur siège ! Cette peur n’a jamais été avalisée par la moindre étude statistique. C’est pareil pour l’astrologie. J’ai fait faire des études statistiques à des agrégés sur tous les médaillés olympiques depuis 1896 sans constater le moindre effet de la part des chiffres.

D'autant plus que nous raisonnons là avec des nombres qui, par convention, sont en base de 10, avec des chiffres allant de 0 à 9. Il suffirait de changer pour une base 60, 6 ou encore 2 pour que cela soit d'autant plus absurde. En langage binaire, le 13 ou le 6 n'existent pas !

Quels chiffres reviennent le plus souvent dans la numérologie aujourd’hui ?

Je n’en vois à vrai dire qu’un seul qui a eu un sens dans l’Antiquité : le 7. Les Grecs ont remarqué que la nuit, l’ensemble des étoiles tourne de la même manière et parmi tous ces astres, il n’y en a que 7 qui ne vont pas dans la même direction – les « Vagabonds », qui se traduit en grec par « planètes ». A l’époque des Grecs, il y avait sept planètes dans leur classification : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne, auxquelles étaient rajoutées la Lune et le Soleil. Ceci a occupé les astronomes pendant au moins 10 000 ans.

C’est pour cela qu’il y a sept jours dans la semaine : le Lundi était le jour de la Lune, le Mercredi celui de Mercure et le dimanche – « Sunday » en anglais – celui du Soleil. On parlait des « sept merveilles du monde » aussi.

En dehors de ce 7, les autres rapports spécifiques à un chiffre sont absurdes.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 11/08/2012 - 10:06 - Signaler un abus vertus magiques aux chiffres ?

    Pour commencer regardez le montant de votre chèque en fin de mois ! :o)))

  • Par Carcajou - 11/08/2012 - 12:36 - Signaler un abus Juste pour dire...

    Quelle catastrophe majeure ces superstitions bon enfant ont-elles occasionnée? Vous êtes trop cartésien. Il faut laisser la possibilité de croire même sans preuve scientifique. Prenez la physique justement, n'est-ce pas elle qui a permis de marcher sur un rêve d'enfant? Des séléniens pourraient vous reprocher Hiroshima ou Tchernobyl. Ils seraient sectaires un peu comme celui qui traite d'imbécile un type qui croit qu'un numéro porte chance. N'y a-t-il pas que la foi qui sauve, Professeur? Attribuer des noms de divinités aux planètes, puis partant, honorer encore ces divinités en leur dédiant un jour ce qui entraine une segmentation du temps peu rationnelle - pourtant améliorée à plusieurs reprises - n'est-ce pas de la superstition? Celle-ci vous parait moindre car elle s'appuie sur des données scientifiques: les planètes vagabondes. Mais est-il bien raisonnable pour un esprit carré comme le vôtre de prêter l'oreille à ces billevesées? A ce propos, Prof, vous êtes sûr de l'appellation des planètes par les Grecs. Vos noms de dieux sont terriblement romains pour être aller se faire voir ailleurs: Hermès, Aphrodite, Arès, Zeus et Cronos en ont trouvé leur latin.

  • Par astro - 11/08/2012 - 13:30 - Signaler un abus Quelle mauvaise foi !

    Monsieur André Brahic cherche encore à se faire remarquer ! Pensez vous ! Les numérologues gagnent des millions alors que les scientifiques gagnent le SMIC ! Pauvre malheureux ! Savez vous combien a couté la mission Curiosity sur Mars (2 milliards de dollars) à laquelle a participé la France (donc payé avec de l'argent public). Les numérologues et astrologues gagnent leur argent de leur clientèle. Quoi de mal à çà ? Certes comme dans beaucoup de profession il y a toujours des malhonnêtes et des arnaqueurs. Les météorologues classés -jusqu'à nouvel ordre comme scientifiques- se trompent des dizaines et des dizaines de fois tous les ans dans leurs prévisions. Est-ce que qu'on en fait un plat pour çà ?

  • Par Ex abrupto - 11/08/2012 - 16:57 - Signaler un abus Enfin!

    Quelqu'un qui milite pour les sciences! J’achète presque tout ce que vous dites dans ce texte. Le monde médiatique est envahi par les verbo-littéraires et les bavardo mondains à la culture scientifique inexistante et méthodologique incertaine. Glorifier tous ces gens qui n'ont pas su (alors qu'ils auraient très probablement pu avec un minimum d'effort) comprendre vraiment les sciences et la technologie crée des cohortes de jeunes qui développent des préventions à l'égard des sciences "dures" (pas si dures que ça d'ailleurs dès qu'on creuse). Où sont ceux qui feront les Arianes, TGV, éoliennes etc de demain??

  • Par Le Gri-Gri International - 11/08/2012 - 18:07 - Signaler un abus Dites à ce physicien de se cultiver avant de parler !

    La raison pour laquelle Ibrahimovic veut absolument le numéro 10, c'est parce qu'il a été porté à Paris par un génial virtuose numéro 10 : l'immense Safet Susic... Allez chercher un physicien (pourquoi pas un botaniste, ce serait pas plus ridicule) pour débiter 4 pages de niaiseries prétendument réfléchies alors qu'il suffit de se pencher 5 minutes sur l'histoire du PSG. Allez Atlantico, réveille-toi ! Tu vas finir en rue89 de droite si tu continues ! Et c'est pas flatteur. Tu peux faire mieux. Allez, efface cet article dégradant pour l'intelligence et recommence.

  • Par Mani - 11/08/2012 - 21:12 - Signaler un abus C'était une blague de la part

    C'était une blague de la part d'Ibrahimovic. Fin de l'article...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

André Brahic

André Brahic est un grand physicien français, professeur à l'université Paris-Diderot et au Commissariat à l'énergie atomique.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€