Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Yves Jégo : "Jean-François Copé doit comprendre qu'on n'endigue pas le FN en devenant le FN"

La proposition de Jean-François Copé de réformer le droit du sol divise l'opposition. Pour l'ancien ministre de l'outre-mer Yves Jégo, il s'agit d'une proposition inacceptable pour qui se prétend républicain.

Droitisation

Publié le
Yves Jégo : "Jean-François Copé doit comprendre qu'on n'endigue pas le FN en devenant le FN"

L'UMP présentera d'ici à la fin de l'année une proposition de loi réformant le droit du sol. Crédit Reuters

Atlantico : L'UMP présentera d'ici à la fin de l'année une proposition de loi réformant le droit du sol et prévoyant la fin de l'acquisition automatique de la nationalité pour les enfants nés en France de parents étrangers, a annoncé Jean-François Copé. Une proposition qui divise déjà l'UMP. Nicolas Sarkozy lui-même avait déclaré en 2007 : " le droit du sol, c'est la France". Le droit du sol est-il une ligne rouge qu'il ne faut pas franchir ?

Yves Jégo : Jean-François Copé doit comprendre qu’on n’endigue pas le FN en devenant le FN. Pour tout républicain, il est inacceptable de remettre en cause le droit du sol. Nous le tenons en héritage de la Constitution de 1791, des lois de la IIIe République, et du « plébiscite de tous les jours » cher à Ernest Renan.

Par ailleurs, le projet de l’UMP méconnaît le droit actuel. En réalité, il n’y a acquisition automatique de la nationalité qu’en cas de « double droit du sol » : vous êtes né en France, et vous avez au moins un parent né en France. En revanche, non, dans le droit actuel, il n’y a pas d’acquisition automatique si vous êtes né en France de parents nés à l’étranger.

Alors que la polémique autour de Leonarda continue d'enfler et que le FN réussit une percée, cette proposition n'est-elle pas une réponse légitime aux angoisses des Français ?

Non, car le FN ne progresse pas grâce à un vote d’adhésion. Vous n’avez pas en France 1 électeur sur 4 pour la sortie de l’Europe, la sortie de l’euro, le rétablissement de la peine de mort, la suppression du droit à l’avortement, la ségrégation, et la fermeture des frontières. Non. Le FN progresse grâce au vote-sanction. Ce vote antisystème enfle à mesure que le chômage monte, que la crise économique s’enracine, et que les gouvernements successifs échouent. Nul hasard si le retour électoral de l’extrême droite française, au début des années quatre-vingt, coïncide avec le retour du chômage de masse. Dans ces conditions, courir après les idées du FN, ça n’a pas de sens. Ce qu’il faut, c’est proposer des mesures d’urgence pour rétablir la société de confiance, l’équité, et le plein-emploi.

Jean-François Copé a déclaré : "la politique d'immigration actuelle est encore celle du XXème siècle, quand la France avait une immigration économique." Ce constat est-il, malgré tout, en partie fondé ?

Tarir tous les flux d’immigration, ce serait aussi absurde qu’ouvrir toutes les vannes de l’immigration. Pour certains métiers, nous avons déjà en France des candidats en surabondance par rapport aux besoins : là, effectivement, pas besoin d’immigration économique. Pour d’autres métiers, en revanche, faute d’avoir assez de candidats qualifiés en France, si, nous avons toujours besoin d’immigration économique.

Quel autre type de réponses préconisez-vous ?

Nous devons nous inspirer du modèle canadien de politique d’immigration. Chaque année, les pouvoirs publics établissent des quotas d’immigration économique, par métiers. Donc, chaque année, pour chaque métier, nous aurions plus, moins ou autant d’immigration économique, en fonction de nos besoins. C’est cela, une politique intelligente d’immigration.

Propos recueillis par Alexandre Devecchio

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ben hayat - 23/10/2013 - 18:24 - Signaler un abus pauvre france

    Ce n'est pas parce qu'on supprime le droit du sol que la crise va disparaitre ni même qu'on partage le programme du FN, il faut arrêter vos psychodrames, il faut choisir entre l'UMP et les loges maçonniques Mr Jégo.

  • Par lsga - 23/10/2013 - 18:50 - Signaler un abus Jego ne comprend pas l'objectif de Copé

    l'objectif de Copé, c'est de maintenir l'UMP dans un état de guerre permanent jusqu'au retour de Sarkozy. Cela consiste à faire perdre son propre parti aux municipales et aux européennes.  

  • Par esurlo - 23/10/2013 - 19:04 - Signaler un abus Avant d'accuser tout et n'importe quoi ..............

    .... Pourquoi ne pas se contenter d'etre démocrate , et de poser une bonne question (non biaisée ..) par réferendum , au peuple ..?... .....Mais bien sur , il ne faut surtout pas ça , et valider une réponse idéologique et politicienne ............................ Le peuple c'est populiste quand on en veut pas ................

  • Par Jardinier - 23/10/2013 - 21:15 - Signaler un abus Il ne propose pas de supprimmer le droit du sol,

    il propose de le réserver aux migrants légaux, ce n'est pas tout a fait pareil. Je trouve que c'est le minimum. A mon avis, même les enfants nés en France d'immigrants légaux devraient pouvoir se voir refuser la nationalité si leur parcours de délinquance est trop important. Que les frileux de tout poils de l'UMP (j'en suis) et de l'UDI commencent a écouter le peuple.

  • Par la saucisse intello - 23/10/2013 - 21:42 - Signaler un abus Copé est un apatride.........

    Qu'il retourne d'où il vient.......c'est à dire de nulle part !

  • Par VV1792 - 23/10/2013 - 22:09 - Signaler un abus LA Propagande qui a ete

    LA Propagande qui a ete assimile au niveau de l' inconscient : Il parait que si l ' immigration ne renouvelle pas le stock genetique, la population degenere. Quelle chance que l 'immigration en France, sans quoi nous serions tous consanguins.. Reponse: allez prendre le metro a Osaka ou a Shanghai, le train Delhi Bombay, et aller crier qu' ils sont tous des consanguins.. Tout ce bourrage de crane a tellement ete martele, que ce ne sont que des axiomes conformistes.. Anticonformiste levez-vous! 0 a l' appel.. Que nous ayions eu la generosite de faire appel a l' immigration a une certaine epoque, car nous pouvions nous le permettre, soit, mais maintenant il faut peut-etre y regarder et surtout arreter de se bercer d' illusions mortelles..

  • Par phililec - 23/10/2013 - 23:25 - Signaler un abus Jégo de droite ??????

    Jégo, l'UMPiste, a toujours milité pour le droit de vote des étrangers. Qu'il aille récupérer sa carte de militant chez Mélenchon ou Duflot.

  • Par Léa - 23/10/2013 - 23:25 - Signaler un abus Discours obsolète

    "Ce qu’il faut, c’est proposer des mesures d’urgence pour rétablir la société de confiance, l’équité, et le plein-emploi." D'accord, Mr Jégo, mais réalisez-vous que ce yaka fokon, nous l'entendons depuis trente ans, que rien n'est jamais fait et que notre société n'en finit plus de pourrir sur pied ? Une autre perle :"Chaque année, les pouvoirs publics établissent des quotas d’immigration économique, par métiers. Donc, chaque année, pour chaque métier, nous aurions plus, moins ou autant d’immigration économique, en fonction de nos besoins." Et quelle différence avec la politique actuelle, s'il vous plaît ? Si vous voulez dire que les flux migratoires doivent être modulés selon les besoins du Medef, nous le savions déjà. C'est c'est même là que le bât blesse. Il faut trouver des réponses neuves, qui répondent à la situation actuelle et non s'acharner à pérenniser un système à bout de souffle.

  • Par lsga - 24/10/2013 - 00:56 - Signaler un abus @phililec : jego est certainement plus à droite que le FN

    et son programme crypto-marxiste.   D'ailleurs, le FN c'est censé être ni de gauche ni de droite non ?

  • Par siegfred71 - 25/10/2013 - 02:37 - Signaler un abus LEA en une phrase,j'approuve et

    je la repete car simple,parfaite et efficacement rigolote(a mon gout) d'accord,mr jego,mais realisez-vous que ce yaka fokon,nous l'entendons depuis trente ans,que rien n'est jamais fait,et que notre societe n'en finit plus de pourrir sur pied?? un regal!!j'en veux d'autre.

  • Par lsga - 25/10/2013 - 14:09 - Signaler un abus L'objectif de Copé:destabiliser l'UMP

    pour faciliter le retour de Sarkozy.   En tenant des propos d'extrême droite, Copé maintient les conflits et la tension à l'UMP, et fera très probablement perdre son camps aux municipales et aux européennes.   résultat : le retour de Sarkozy paraîtra obligatoire à tous.   une technique de loser. La droite mérite mieux que cela. Quand on pense que Fillon avait remporté les primaires, et qu'il devrait être en train de recentrer la droite autour d'un projet....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Yves Jégo

Yves Jégo est député de la troisième circonscription de Seine-et-Marne et maire de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne) et président de la Communauté de communes des deux fleuves. Il devient président par intérim de l'UDI le 9 avril 2014, à la suite du départ de Jean-Louis Borloo. Il est aussi vice-président du Parti radical. Il fut secrétaire d'État chargé de l'Outre-Mer dans le gouvernement Fillon II, du 18 mars 2008 au 23 juin 2009. Il est l'auteur du livre "Marine Le Pen arrivera au pouvoir, sauf si...", publié chez First.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€