Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 02 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Youssou N'Dour sera-t-il
le Berlusconi sénégalais ?

Youssou N'Dour s'est déclaré ce lundi candidat à l'élection présidentielle sénégalaise. Le chanteur mondialement connu est à la tête de plusieurs médias dans son pays (son groupe Futurs médias détient la télévision TFM et la radio RFM, ainsi qu'un grand quotidien sénégalais). Et avec un certain penchant pour le bling-bling, Youssou N'Dour ressemble étrangement à un certain Cavaliere...

Le cavaliere de Dakar

Publié le

Youssou N'Dour se pose comme "l’alternative" au régime du président sortant, Abdoulaye Wade, âgé de 85 ans, élu en 2000 et réélu en 2007 pour cinq ans. Ce dernier se représente pour un nouveau mandat de sept ans, critiqué par l’opposition, après une modification de la Constitution rétablissant le septennat. L’élection compte  une vingtaine de candidats issus essentiellement de partis politiques et de la société civile. Le Conseil constitutionnel sénégalais devrait décider fin janvier 2012 de la validité des candidatures qu'il aura reçues.

La candidature de Youssou N’Dour semble plutôt bien accueillie. Ce qui paraît logique vu sa popularité nationale et internationale comme artiste. Elle souligne aussi la vitalité de la démocratie sénégalaise qui ouvre à ses citoyennes et citoyens, quelles que soient leurs origines et leurs situations sociales, la possibilité de briguer la magistrature suprême. La première question qui vient à l’esprit est celle de savoir si Youssou N’Dour a les qualités et les capacités nécessaires pour exercer la fonction de président de la République du Sénégal. L’intéressé y répond sans détour avec un brin de philosophie dans sa déclaration de candidature : " C'est vrai, je n'ai pas fait d'études supérieures, mais la présidence est une fonction et non un métier. J'ai fait preuve de compétence, d'engagement, de rigueur et d'efficience à maintes reprises. A l'école du monde, j'ai appris, j'ai beaucoup appris. Le voyage instruit autant que les livres ".

Mais la question qui semble la plus préoccupante est le fait que le candidat Youssou N’Dour détienne et contrôle Futurs Médias (RFM et TFM), l’un des plus grands groupes médias du pays. Dès lors, Youssou N'Dour est-il le nouveau Berlusconi africain ? Dans quelle mesure la possession et le contrôle de Futurs Médias pourraient-ils l’aider à accéder au pouvoir ? Cela pourrait-il mettre en danger la liberté d’expression dans le pays ? Quels pourraient en être les garde-fous ? La question de la possession et du contrôle de Futurs Médias est au centre de la candidature de Youssou N’Dour à l’élection présidentielle. Elle justifie que la présente analyse porte sur ce seul point particulier.

Futurs Médias devrait aider le candidat Youssou N’Dour à accéder au pouvoir

Youssou N’Dour est né en octobre 1959, à Dakar, dans le quartier populaire de la Médina, dans une famille nombreuse. Il est aujourd’hui l’un des artistes sénégalais les plus aimés au Sénégal et les plus connus au monde, l’une des personnalités les plus populaires dont la voix porte le plus au Sénégal. Très actif et entreprenant, il a créé à Dakar un studio et une société de production, ainsi qu’une société de micro-crédit. Il anime une fondation caritative et préside un mouvement citoyen créé en 2010, baptisé "Fekke ma ci bollé" ("Je suis là, donc, j'en fais partie" en langue nationale wolof). Mais surtout (et c’est le point qui nous intéresse le plus dans cette tribune), le candidat Youssou N’Dour détient et contrôle le groupe de presse Futurs Médias. Ce  groupe de presse dont il est le patron comprend une radio (RFM), une chaîne de télévision (TFM) et un quotidien. Tous ces médias bénéficient d’une large audience dans le pays, influencent de manière significative le quotidien des Sénégalais et sont souvent critiques envers le régime du président Abdoulaye Wade. De plus, à Dakar comme dans tout le pays, l’influence de Youssou N’Dour sur les médias est souvent jugée positive.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lepongiste - 04/01/2012 - 15:25 - Signaler un abus Pourvu que ça Dour !!

    cqfd

  • Par a.l.l. - 04/01/2012 - 17:55 - Signaler un abus Place aux jeunes (ou au moins vieux)

    Wade a 85 ans et il est temps qu'il prenne sa retraite. N'Dour semble un solide challenger, mais j'espère qu'une fois élu il sera plus sérieux que le cliquant Rajoelina (Madagascar), dont le parcours est assez proche su sien.

  • Par laparisiennedecrete - 04/01/2012 - 22:28 - Signaler un abus "pas très 'cavalier' de comparer l'incomparable!"

    Plutôt que de comparer ce clown à Berlusconi, (question de style et d'élégance), vous devriez proposez ces élections à Ségolène Royal native du Sénégal. Ses chances d'être présidente d'un grand pays, sont certainement bien meilleures que celles de son ex, (le fameux porcinet bégayeur), aux prochaines élections nationales françaises.

  • Par Taladris - 05/01/2012 - 02:45 - Signaler un abus Faudrait savoir!

    Je croyais que c'était le Obama africain (http://www.atlantico.fr/rdvinvite/youssou-ndour-barak-obama-africain-senegal-dakar-presidentielle-258830.html). Espérons qu'il ne sera pas le Sarkozy sénégalais... L'influence de Wade sur les médias est quand même nettement plus importante que celle de Youssou N'Dour.

  • Par zen aztec - 05/01/2012 - 16:37 - Signaler un abus berlusconi Africain?

    Les soirées bunga bunga ça doit être sévère

  • Par le celte - 05/01/2012 - 17:51 - Signaler un abus a que oui.

    Les droits de l'homme? mais monsieur cela n'existe pas en afrique c'est un concept purement occidental et qui n'empèche pas la france afrique. Youssoun dour aura toujours moins de sang sur les mains que n'importe quels autre président droit de l'hommiste africain. berlusconi est un mafieux bonga bonga, dour chante admirablement, un mec qui chante comme ca ,doit pas vraiment etre mauvais...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Joseph Bemba

Joseph Bemba est juriste, consultant international et président-fondateur du centre de recherche "Droit et Francophonie" d’Île-de-France.

Directeur de la collection "Justice Internationale" des Editions L'Harmattan, il est notamment l'auteur de Côte d'Ivoire : quelques réflexions d'ordre juridique  (L'Harmattan, 2011).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€