Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Mai 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

White flight : ces Blancs qui abandonnent massivement certains quartiers britanniques. Et en France ? Les statistiques n'existent pas...

Le phénomène du "white flight" (la fuite des blancs) a été quantifié dans une étude britannique menée par le professeur Ted Cantle, spécialiste en cohésion des communautés. Faute de statistiques ethniques, de telles études sont difficiles à réaliser en France... ce qui n'efface pourtant pas la situation.

Jetés dehors

Publié le - Mis à jour le 4 Novembre 2016
White flight : ces Blancs qui abandonnent massivement certains quartiers britanniques. Et en France ? Les statistiques n'existent pas...

Les processus de concentration et de ségrégation sont très anxiogènes pour les autochtones lorsqu’ils deviennent minoritaires et voient se transformer leur environnement.  Crédit LOIC VENANCE / AFP

Atlantico : Une récente étude britannique réalisée par l'universitaire Ted Cantle montre qu'en une dizaine d'années et dans certains quartiers, les populations issues des minorités ethniques étaient de plus en plus isolées, notamment avec le départ des populations "blanches". Ce type d’études est-il réalisable en France ?

Michèle Tribalat : Au Royaume-Uni, où l’on recueille depuis 1991 des données ethno-raciales dans les recensement tous les dix ans ou dans les pays du Nord de l’Europe qui collectent des informations sur l’origine (ascendance), il est possible de poursuivre des analyses approfondies sur la localisation de différents groupes ethniques (ethno-raciaux pour le RU). En France, des données sur l’ascendance (pays et nationalité de naissance des parents) ne sont collectées que dans les grandes enquêtes de l’Insee depuis une dizaine d’années et non dans les recensements.

Il n’est pas possible de descendre à un niveau local assez fin pour l’ensemble de la population. C’est pourquoi nous avons, avec Bernard Aubry, développé une étude des concentrations ethniques et des voisinages pour les seuls moins de 18 ans, dont on arrive à repérer l’origine au foyer des parents dans les enquêtes annuelles de recensement. 

Qu'a-t-on pu observer pour ce qui concerne la France ? Ce phénomène peut-il se retrouver dans certains quartiers ou dans certaines villes françaises ? 

En France on a aussi observé une augmentation des concentrations ethniques  depuis la fin des années 1960. Mais, alors que la proportion de jeunes d’origine étrangère est restée relativement stable, en moyenne, dans les communes de moins de 10 000 habitants, elle s’est considérablement accrue dans les communes d’au moins 30 000 habitants où elle approche ou dépasse 35 %, en moyenne, en 2011. Elle était inférieure à 15 % en 1968. L’origine a également changé. À la fin des années 1960, ces jeunes étaient généralement des enfants nés de parents immigrés d’Europe du Sud. Ils sont aujourd’hui plutôt d’origine maghrébine ou subsaharienne. Ces phénomènes ne sont pas spécifiques des grandes agglomérations françaises des zones traditionnelles d’immigration comme celles de Paris, Lyon ou Marseille. On trouve désormais, dans les villes d’un grand quart Ouest, des concentrations importantes. C’est le cas à Blois, par exemple, où la proportion de jeunes d’origine étrangère est passée de 5 % en 1968 à 40 % en 2011. 

J’ai étudié l’évolution du peuplement entre 1968 et 1999 dans des communes où la concentration ethnique avait atteint ou dépassé 50 % en 1999 pour vérifier l’hypothèse du "White Flight". En fait, la mobilité est assez grande pour tout le monde et ce n’est pas tant par la fuite des natifs que par l’évitement que les concentrations se forment. Des logements sont libérés qui sont boudés par les natifs et occupés par des immigrants. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lafronde - 03/11/2016 - 10:43 - Signaler un abus Sauver sa famille avant tout !

    Sauver sa famille avant tout ! Migrer d'un quartier ou d'une ville devenue musulmane est nécessaire à une famille européenne, tant pour sa sécurité, sa tranquillité que la transmission des valeurs notamment celle du travail. Aux familles qui ont un projet dynastique, l'endogamie sera une valeur utile à faire partager aux enfants. Les communautés chinoises, asiatiques en général, mais aussi juives et musulmanes fonctionnent par endogamie. Il n'y a que les européens acculturés au politiquement correct pour faire l'éloge du métissage. La paix n'est pas assurée à vos enfants soumis à une forte minorité musulmane dans la cour de récré. (sans parler d'une majorité musulmane dans la rue). Ni votre femme ni vos filles ne peuvent sortir seules dans la rue, même de jour ! Le soir un homme valide est assuré d'avoir à affronter des "dépouilleurs" (je parle d'expérience). La police ne protège plus les citoyens depuis les émeutes de 2005 ont matés le pouvoir politique avec la complicité du pouvoir médiatique et judiciaire, pouvoirs acquis à la victimisation des musulmans et des africains, et à la culpabilisation de la France, qui implique celle des français.

  • Par padam - 03/11/2016 - 12:55 - Signaler un abus Le renouvellement des visages du visage français

    Ce que décrit madame Tribalat, chiffres officiels à l'appui, donc par essence fragmentaires et sous-estimés, n'est-ce pas tout simplement le 'Grand remplacement" à l'oeuvre?...

  • Par vauban - 03/11/2016 - 13:29 - Signaler un abus Déconcentrons les

    Dans leur pays et leur civilisation d'origine

  • Par ISABLEUE - 03/11/2016 - 14:18 - Signaler un abus Ah bon???

    "La séparation entre les divers groupes ethniques apportés par l’immigration et la population autochtone est hautement problématique pour le processus d’intégration de ces groupes". Comme si c'était le problème !! quand on veut rester entre soi, pour avoir la tranquillité .... quand on ne veut pas que nos enfants se fassent insultés ou pire dans les cours de récré. QUand on ne veut pas que nos filles se fassent lourdement draguer puis insulter.... Si certains ne s'intègrent pas, c'est encore la faute des méchants zeuropéens;....

  • Par lafronde - 03/11/2016 - 14:37 - Signaler un abus A qui sert la République française ?

    N'est-ce pas l'immense ethnologue Claude Lévi-Strauss qui écrivait que l'Humanité s'arrête à la Tribu ? Du Brésil intérieur des années 1930 à nos société urbaine cosmopolites cette loi est-elle encore vraie ? Si l'Oumma est une tribu, alors c'est vrai pour l'islam, l'humanité s'arrête au monde des croyants. Au delà c'est la Maison de la Guerre, ou de la Conquête. Au vu des guerres inter et infra étatiques, le monde africain conserve un sens aigü du tribalisme. Vis à vis de l'Europe et de la France, nombre de familles africaines ont un sens tribal avéré en se mettant elles et leur nombreuses femmes (polygamie) et progénitures entièrement à charge à vie de la société d'accueil. Ces enfants auront-ils reçu l'éducation nécessaire pour savoir apprendre un métier ? Remarquons que c'est la République qui désigne comme français ces ethnies à charge à vie. C'est l'Union européenne qui les laisse entrer en interdisant les expulsions. Néo-colonialisme ou trahison de l'Etat et de l'UE, super-Etat ! En fin Outre mer il existe un (re)s sentiment communautaire ravivé par le rabâchage de l'ère esclavagiste. Une solution serait l'autonomie et la responsabilité politique pour ces territoires.

  • Par lafronde - 03/11/2016 - 15:56 - Signaler un abus Communauté et Société

    Instaurée par le Peuple français à l'ère de son hégémonie continentale, puis à l'ère de son expansion coloniale, la République française s'est voulue universelle. Comme la Rome antique la IIIe puis la IV République assimilaient les élites exotiques et gouvernaient l'Empire colonial. Ces lois n'ont pas été revues après la décolonisation, alors que notre commerce avait migré d'Afrique en Europe. La Ve République haute époque a accueilli une immigration du travail en usine, or le travail d'OS s'est raréfié. La Ve République décadente (depuis 1981) a accueilli une immigration indigente et "politicienne" : qui haussait les dotations de fonctionnement des collectivités locales de Gauche, et leur pouvoir. Cette immigration à charge a vécu de plus en plus du système social français; "Que le monde nous envie", et d'ailleurs il vient s'y servir ! Nos politiciens ont validé des filières de naturalisation par l'assistanat comme ressource première et durable, assignant les natifs à une solidarité inter-ethnique à sens unique ! Tant que les français européens ne créeront pas leur nationalité à eux, ils seront condamnés à être spoliés et bientôt islamisés ! Tant qu'il est temps, faire sécession !

  • Par Alain Proviste - 03/11/2016 - 16:22 - Signaler un abus AVEUGLEMENT VOLONTAIRE

    Comme d'hab' on ne veut pas voir alors on ne regarde pas. L'idéologie universaliste naïve est toujours à l’œuvre. Qui se ressemble s'assemble dit l'adage. Non seulement on est contraint de céder le terrain mais en plus il faut payer la "solidarité".

  • Par lasenorita - 03/11/2016 - 17:36 - Signaler un abus Les ''zones de non-droits''..

    En France, on a construit des grandes barres d'immeubles,rapidement, pour loger les rapatriés d'Algérie et de nos colonies, en 1962, parce que le gouvernement de Charles de Gaule n'avait pas prévu que les ''Français'' d'Algérie seraient ''obligés'' d'abandonner leur pays natal! A Champfleury, à Avignon; au Mas-de-Mingue, à Nimes,des cités accueillirent ces ''chassés'' de leur pays natal...mais les musulmans ont suivi, en France, ceux qu'ils avaient fait fuir de chez eux...et...les ''plus gênés'' sont partis. .c'est-à-dire les rapatriés qui avaient les moyens d'habiter dans un autre quartier. .ainsi ce sont créés des ''zones de non-droits'' habitées, en majeure partie, par des musulmans et des ''vrais'' Français pauvres qui n'avaient pas les moyens d'aller vivre ailleurs....voir https://fr.news.yahoo.com/viol-dune-interpr%C3%A8te-france-5-trois-migrants-afghans-124843644.html et http://actu.orange.fr/monde/le-president-turc-accuse-l-Allemagne-d-heberger-des-terroristes-CNT000000wwYLE.html...et ils continuent d'arriver dans notre pays!...

  • Par jurgio - 03/11/2016 - 18:07 - Signaler un abus Le réflexe qui sauve...

    est de rester chez soi au lieu d'aller voter pour dire que de toute façon les élections ne changeront rien. Les populations, la mentalité, la sécurité, etc. ce sont des lois. Le Français peut partir... mais il est plutôt résigné à la fatalité de se faire écraser, car cela ne demande pas d'efforts. Pleurons, sanglotons, chouinons, cela déstresse, paraît-il.

  • Par lafronde - 03/11/2016 - 18:23 - Signaler un abus La fuite des européens

    White flight ne devrait pas être traduit littéralement (et encore moins importé tel quel). Je préfère la préférence de civilisation, concept que j'emprunte à JY Le Gallou. Car la fuite des français européens n'est pas due à la couleur ou à la religion domestique de leurs voisins. Il est du à une désaffection progressive des codes sociaux dans les quartiers (bientôt les villes) de l'immigration. Au début manque de bienveillance, puis de politesse, puis de respect, puis de tranquillité, enfin de sûreté.Notre République censée nous défendre, a tenté au contraire de nous culpabiliser, nous les natifs, pour notre prétendu racisme "systémique". (en bref : si la France n'intègre pas bien, c'est la faute des français !). Enhardis par leur victimisation officielle et subventionnée (LDH, Licra, SOS Racisme) nos "chances pour la France" sont passés à l'acte en chassant la police de leur quartier, conquérant par là leur territoire au dépends de la République. C'est ce régime qui nous demande de payer encore pour ces quartiers tombés aux mains des voyous et des islamistes. La lutte contre cet ennemi intérieur commande d'abord de neutraliser l'ennemi intérieur progressiste au coeur de l'Etat.

  • Par vangog - 03/11/2016 - 20:09 - Signaler un abus à Blois, les jeunes immigrés sont passés de 5% à 40%...

    ...en combien d'années? et combien d'années faudra-t-il pour que cette proportion passe à 90% ? la soumission mortelle du gauchisme nous prépare sournoisement une tuerie de masse....

  • Par vacciné - 04/11/2016 - 08:49 - Signaler un abus tenir fermement les campagnes

    qui seront la base de la reconquete lorsque la racaille se croira assez forte pour lancer le match...

  • Par Bebelle - 04/11/2016 - 11:07 - Signaler un abus Aux armes citoyens...

    Il serait temps de réagir, non?

  • Par lafronde - 04/11/2016 - 11:18 - Signaler un abus Nouvelles générations à majorité islamo-africaine ?

    @vangog L'immigration de masse pose la question de la Liberté. Celles des migrants est déjà soutenue de toutes part. Je m'intéresse à la Liberté des natifs. L'immigration de masse menace-t-elle leur Sûreté ? leur Propriété ? leur Liberté ? leur capacité de se défendre face à l'Oppression ? Je réponds oui à toutes ces questions. Le lectorat d'Atlantico devrait être en majorité d'accord (sinon il lirait un site bien pensant). Ces quatre droits essentiels sont ceux de notre Déclaration des Droits de 1789 que "l'Association" : aujourd'hui la République, est en charge de défendre. Ce qu'elle ne fait plus, on le vérifie à longueurs d'année dans la Presse dissidente. Français ! la République progressiste (vos élus au Parlement) vous a largué, au profit de la société multi-culturelle ! Voter ne suffit plus. Vous devez vous organiser pour défendre vos intérêts ethniques. Un citoyen libre est armé pour se défendre, (y compris contre l'Etat), paie le moins possible d'impôts à l'Etat central. Il élit son shérif et son magistrat-juge local. Gère localement 'école et la solidarité. Tant que vous dépendrez d'un Etat jacobin, vous serez spolié, non-libre, non défendu, pour être enfin remplacé !

  • Par moneo - 04/11/2016 - 15:54 - Signaler un abus réjouissez vous

    nous allez encore pouvoir voter pour un President issu d'une France historique ,pensez à vos enfants ,eux c'est foutu ;ils seront ailleurs ou auront du s'assimiler dans l'autre sens bande de fachos va-:)

  • Par Texas - 04/11/2016 - 22:10 - Signaler un abus @ lafronde

    Constat réaliste .....et triste !

  • Par valencia77 - 05/11/2016 - 14:50 - Signaler un abus Comprends pas

    Les francais se font virer d'algerie et apres acceptent et payent l'immigration algerienne? Faut etre profondement con!

  • Par joke ka - 05/11/2016 - 20:12 - Signaler un abus le white flight français

    la classe moyenne s'est peu à peu éloignée des villes au fur et à mesure qu'une "nouvelle population" s'installait ,imposée par nos gouvernants qui exigent une mixité impossible à vivre pour le français moyen en réquisitionnant des logements pour en faire des "logements sociaux ou des centres d'hébergement...tandis qu'eux mêmes se sont réservés des zones protégées ... par exemple,à Paris nos bobos se sont mis à l'abri dans des arrondissements bien coquets,inaccessibles pour les français moyens ..alors nos compatriotes se réfugient comme ils peuvent dans des petits villages paisibles loin des cités violentes parfois loin de leur lieu de travail ...mais nos politiques veulent leur infliger les migrants qui affluent par vagues déferlantes et ininterrompues ... bientôt c'est le pays tout entier que nous allons devoir quitter..mais pour aller .où ? au Portugal? en Thaïlande? aux Etats Unis, c'est pas facile

  • Par 100-dents-33 - 06/11/2016 - 11:09 - Signaler un abus Si je pouvais...

    Si j'en avais les moyens, moi aussi j'aurais fait mes valises depuis un moment...J'habite une cité bordelaise, bien connue (Cité du Grand Parc, pour les bordelais qui me liront), et depuis 6 ans environ, nous sommes submergés par une population africaine, et par l'explosion des femmes voilées, due à l'influence d'un groupe salafiste, incivilités, saleté, rodéos, nuisances diverses, le soir, les voyous sont chez eux!! Les dealers dealent officiellement au vu de tous, bref, c'est malheureux, mais les français de souche quitteront lr quartier tôt ou tard; Quartier que les bailleurs sociaux et la mairie rénovent à grand frais, de la confiture aux cochons!..

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michèle Tribalat

Michèle Tribalat est démographe, spécialisée dans le domaine de l'immigration. Elle a notamment écrit Assimilation : la fin du modèle français aux éditions du Toucan (2013). Son dernier ouvrage Statistiques ethniques, une querelle bien française vient d'être publié (éditions de l'Artilleur).

Elle s'intéresse aussi à l'islam.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€