Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

WauquiezGate : qui peut se permettre de jeter la première pierre au président des Républicains ?

J'ai toujours détesté l’idee des boucs émissaires. Ces êtres commodes sur lesquels on crache - même si à juste raison parfois - pour faire oublier ses propres turpitudes.

Avis

Publié le
WauquiezGate : qui peut se permettre de jeter la première pierre au président des Républicains ?

Laurent Wauquiez (LW) en est devenu un, idéal, et il convient d'admettre qu'il y a mis du sien. On s'en donne à coeur joie pour le comparer à Trump et à Le Pen, ce qui est absurde.

La semaine dernière il a donné une conférence d'absolue liberté devant les étudiants de l'école de management de l'EM Lyon Business School. Elle n'était évidemment possible que si la confidentialité était respectée. Au demeurant LW devait s'abstenir de tout sujet politique (Le Point).

Durant son propos qui a été qualifié par les étudiants et la direction de spontané et de passionnant, il a dérivé sur trois seuls minuscules extraits polémiques sortis de leur contexte et en effet peu gratifiants pour Nicolas Sarkozy, Gérald Darmanin et Emmanuel Macron au sujet de la chute de François Fillon (L'ObsLe Figaro).

Leur diffusion sur TMC dans Quotidien a créé le scandale.

Qui peut jeter la pierre à LW ?

En tout cas pas l'étudiant gougnafier sans honneur qui violant la morale et le règlement intérieur de son école a enregistré les échanges et les a livrés, sans doute contre paiement, au média concerné.

Pas davantage ce dernier qui en toute conscience de l'indécence de la manoeuvre a fait son beurre avec ces révélations résultant d'un montage vicié. Et qui continue à compte-gouttes sadique à jouir de sa transgression en rapportant que, selon LW, on serait en "dictature totale en France", ainsi que des critiques sur Juppé et Valérie Pécresse.

Le feuilleton médiatique va durer longtemps ainsi. On veut faire boire le Wauquiez jusqu'à la lie, jusqu'à l'hallali ! C'est donc cela, la conception de l'investigation en France? Une délation favorisée et exploitée ? Avec un total contentement de soi face à la crapulerie partisane organisée ?

LW auquel on reproche d'être cynique était pourtant bien naïf de considérer qu'avec l'hostilité qu'il inspire, l'éthique et la confidence seraient respectées. Il a encore des illusions apparemment sur la nature humaine et sur la rectitude médiatique.

Ce qui a permis de "laver plus blanc" et de le tourner en dérision a été son affirmation que pour une fois il allait parler "vrai" alors que dans son rôle officiel il ne proférait délibérément que "des merdes".

 

Je considère en effet, comme l'ont souligné Alexis Corbière et François de Rugy, que sa lourde faute est l'affichage ostensible d'un double discours au détriment d'une pensée qui s'exprimerait partout et toujours avec sincérité et liberté. L'idée qu'il y aurait une parole "politicienne" se condamnant presque au mensonge et une autre authentique réservée à des initiés qui auraient le droit d'échapper à la langue conventionnelle.

Alors que pour ma part je suis persuadé que cette approche est catastrophique qui dégrade la parole, la divise en noir et blanc et fait du politique un domaine à part qui n'aurait pas à cultiver les belles vertus ordinaires.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par mymi - 21/02/2018 - 09:14 - Signaler un abus Merci Mr Bilger

    Pour cette très juste analyse.

  • Par zen-gzr-28 - 21/02/2018 - 09:37 - Signaler un abus Merci Mr Bilger

    de remettre les pendules à l'heure.

  • Par Citoyen-libre - 21/02/2018 - 09:49 - Signaler un abus Oui, mais....

    Si d'aventure, Quotidien et les autres, se mettaient en quête de fournir de telles analyses, il faudrait qu'ils parient sur l'intelligence de leur clientèle. Alors que nous sommes un pays à forte éducation, cela fait tout de même plusieurs décennies que beaucoup de médias font leur business sur le marché de la bêtise, voire de la médiocrité. Reste que celui qui cherche la vérité peut "encore" la trouver. Merci.

  • Par moneo - 21/02/2018 - 10:35 - Signaler un abus que dire?

    MEE TOO

  • Par l'enclume - 21/02/2018 - 10:58 - Signaler un abus Signé Kleenex

    Ce n'est plus BFM/TV, mais BFM/WC

  • Par zen-gzr-28 - 21/02/2018 - 11:59 - Signaler un abus LCI

    n'a pas fait mieux que le collègue BFM TV ces derniers jours. D'accord avec Citoyen-libre concernant le buseness des médias sur le marché de la bêtise ,voire de la médiocrité. Il me semble qu'il est difficile de dissocier les politiques qui participent à ce buseness avec des qualités d'acteurs indéniables !

  • Par lemillanh - 21/02/2018 - 16:51 - Signaler un abus pitoyable

    cette déferlante médiatique pour ne pas parler de vrais sujets ou pour éviter d'aborder le fond des choses et la vérité. Tout est fait pour que celle çi n'éclate pas Sarkozy surveillant ses ministres pourquoi pas? il en fait d'autres des coups tordus n'est ce pas cela dit pas un homme politique pourrait se targuer d'être loyal ! la manipulation est reine dans la communication j'en prends un exemple " Mr F Fillon s'est fait offrir des costumes à plus de 10000€" certes il a fait une grosse erreur en acceptant ce cadeau empoisonné d'un avocat Bourgi proche de Sarkosy qui s 'était juré de se faire la peau de Fillon en lui barrant la route de l'Elysée par ce faux scandale; je serai curieux de connaitre la personne qui refuse un cadeau qui titille ses penchants naturels en l'occurence les vêtements chez Fillon mais le style moleskine d un Mélenchon n'abuse que les gogos révolutionnaires lui qui achète prolos et traine dans les salons et le confort business d'air France Bravo LW après il ne s'adressait qu'à un parterre d'étudiant et un judas qui trainait par là s'est fait un peu de fric avec la marre à crapaud bof bof bof

  • Par Liberte5 - 21/02/2018 - 20:07 - Signaler un abus Juste analyse sur le fond et la forme de Ph. Bilger

    Cette affaire montre la dérive des médias. Plus rien ne les arrête. La déontologie des journalistes un vieux souvenir. Ce ne sont plus des journalistes, seulement des marionnettes, incultes pour la plupart, au service du politiquement correct de gauche. L'immense majorité des Français n'a aucune confiance dans les médias et dans les politiques. Cette affaire montre que cette absence de confiance est fondée.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Bilger

Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il est l'auteur de La France en miettes (éditions Fayard), Ordre et Désordre (éditions Le Passeur, 2015). En 2017, il a publié La parole, rien qu'elle et Moi, Emmanuel Macron, je me dis que..., tous les deux aux Editions Le Cerf.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€