Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les vraies raisons derrière la bonne fécondité française

Même la crise économique et ses perspectives cauchemardesques ne sont pas capables d'empêcher les Françaises de continuer à faire des enfants. Entre raisons historiques et politiques familiales, cette exception française ne semble pas prête de s'arrêter.

Comme des lapins

Publié le - Mis à jour le 2 Avril 2013
Les vraies raisons derrière la bonne fécondité française

Les Françaises continuent de faire de nombreux enfants. Crédit Reuters

Atlantico : Une étude de l’INED publiée ce matin révèle que, contrairement à ce qui se passe chez nos voisins, la fécondité française n’est pas altérée par la crise. Quelle est la typologie des femmes qui font des enfants en France et comment cette typologie évolue-t-elle ?  

François Héran : Comme le montre cette étude de Gilles Pison de l'INED, les femmes françaises ont en général leur premier enfant avant 30 ans, ou plus exactement, « 30,5 ans », puis un second après cet âge. Nous ne sommes cependant pas les seuls à avoir un âge de fécondité aussi tardif puisque les Pays-Bas par exemple connaissent un âge de fécondité encore plus tardif.

Nous avons donc une assez bonne symétrie entre la part des naissances avant 30-31 ans et les naissances après. Cet âge est clairement beaucoup plus tardif qu’à l’époque du baby-boom où la moyenne était plutôt à 21, 22 ans. Les femmes qui font des enfants le font en général après leurs études si elles en font et la fécondité au cours des études est en très net recul. L’une des particularités françaises est notamment que nos femmes ne s’arrêtent que quelques mois pour leurs grossesses alors que dans de nombreux pays, les mères s’arrêtent plusieurs années même pour un seul enfant.

Sur le plan social, il n’y a pas de grandes différences comme dans les années 1960 bien que se maintienne une courbe en U. Celle-ci représente donc une légère surfécondité des familles les plus aisées et de celles étant les moins aisées. Au milieu, se trouvent les classes moyennes qui font moins d’enfants. Ces écarts sont tout de même de moins en moins net et l’ensemble se lisse. De la même manière, les différences géographiques sont devenues quasiment inexistantes. L’arc de surfécondité Sud-Ouest, Nord, Nord-Est appartient en grande partie au passé. Il y a donc une convergence générale qui aplatit le profil des femmes qui font des enfants dans notre pays. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas le cas dans tous les pays comparables. L’Italie par exemple, connait de grandes disparités géographiques dans ses naissances et l’Angleterre de grandes différences sociales. Il y a encore de très nombreuses maternités précoces qui en France ont longtemps été l’apanage des milieux ouvriers mais qui sont de plus en plus rare.

Cette forte fécondité est-elle une tendance historique française ? Dans quelle mesure cela est-il lié à notre politique familiale ?

Nous avons une politique familiale qui, si elle est tout à fait améliorable, a le grand avantage de permettre de faire cohabiter la vie de famille et le travail à temps plein pour les femmes. Dans certains pays, cela se concentre au contraire vers à l’inverse sur la possibilité d’un travail partiel. En France, la politique familiale a pris une tournure féministe depuis la présidence de Valérie Giscard d’Estaing en créant donc cette possibilité faire coexister ces deux éléments de manière optimale. Cela est dû au fait que nous aidions l’enfant sur la durée. Au contraire, certains pays du Sud commencent à mettre en place des politiques de soutien ponctuelles qui ne se révèlent jamais efficaces puisque les parents prévoient les dépenses et ne font donc pas nécessairement plus d’enfants.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jon cole - 29/03/2013 - 08:23 - Signaler un abus bon allez

    Je me risque au premier com de bon matin. Je reviens d'une semaine de vacances dans le nord, ma terre natale. La natalité y est forte, beaucoup de gamines de 16/17 ans avec un ou deux gosses déjà, qui fument leurs clopes d'un air vulgaire à la sortie des écoles, habillées comme des chanteuses de country trash. De retour dans ma région d'adoption, l'ile de France, la natalité y est forte aussi, beaucoup de mama en boubou avec des tripotées de gosses et pas l'ombre d'un pére, becaucoup de 806 ou de grand scenic pleins de marmots, conduits par des femmes dont on voit que la moitié du visage. Sinon mes semblables hesitent a faire des gosses, peur du lendemain, sens des responsabilités, entre autres.

  • Par Demystificateur - 29/03/2013 - 08:44 - Signaler un abus En voilà une explication bidon !!

    Les Françaises en question qui font 6 enfants voire plus et qui sont à l'origine du taux exceptionnel de natalité en France ne sont Françaises que depuis peu ! Justement elle viennent en France chercher la sécurité sociale, l'assistance, l'assistanat, le logement, les transports gratuits, les allocations familiales etc..etc.. et elle épousent un Français tout neuf qui est là depuis 5 ou 10 ans .... Les étrangères en France ? Il n'y en a pratiquement pas !! Ou alors en transit parce qu'il faudrait qu'elles soient idiotes pour passer à côté de tous les avantages de la naturalisation Française !!!

  • Par Vasyfranky - 29/03/2013 - 08:52 - Signaler un abus Bla... Bla...Bla...

    Valeur moyenne, écart type, valeur médiane, valeurs extêmes, dispersion des résultats, chiffres consolidés ou pas, échantillonage... L'arsenal mathématique pour faire dire tout et son contraire aux chiffres est bien fourni (je connais, je pratique). Par contre il me suffit de prendre le métro et j'ai tout de suite les idées bien claires.

  • Par casanova - 29/03/2013 - 09:07 - Signaler un abus la supercherie statisticienne,

    cessera le jour où parmi les femmes françaises, on fera la distinction avec celles fraîchement naturalisées; par ailleurs les filles d'immigrées nées sur notre sol deviennent automatiquement françaises. Mais aucun sociologue, démographe, statisticien , à l'exception de quelques courageux, vite marginalisés, ne veulent voir la réalité ou feignent l'ignorer. Les Français, eux, la voient chaque jour. Et encore, dans ce taux de fécondité, n'évoque-t-on pas celle des DOM-TOM , notamment Guyane et Mayotte où beaucoup d'étrangères (Surinam, Comores) y viennent accoucher et oublient de repartir.

  • Par casanova - 29/03/2013 - 09:14 - Signaler un abus Parlons en de la "politique familiale" française,

    qui permet à des Merah de fonder une famille en France et de l'abandonner à la charge de la collectivité nationale , puis d'en fonder une autre au bled. On me dira qu'un cas particulier ne fait pas une généralité, mais la "politique familiale" française est pleine de cas particuliers . Pas étonnant que les caisses soient déficitaires.

  • Par Anemone - 29/03/2013 - 09:15 - Signaler un abus Une couleuvre, qui veut une couleuvre?

    "Sur le plan social, il n’y a pas de grandes différences comme dans les années 1960" "une légère surfécondité des familles les plus aisées et de celles étant les moins aisées" "les différences géographiques sont devenues quasiment inexistantes" Ces stats, elles vous ont été dictées par la préfecture de Paris? Venez donc dans n'importe laquelle des maternités PUBLIQUES. Et refaites les calculs.

  • Par Manuman33 - 29/03/2013 - 09:23 - Signaler un abus J'adore...

    Ces articles qui n'osent pas dire la vérité telle qu'on la voit. Et après nos "journalistes" s'étonnent du peu de confiance des Français envers eux. Bref on sait très bien pourquoi la natalité en France est forte.

  • Par casanova - 29/03/2013 - 09:25 - Signaler un abus @ Anemone

    C'est pourtant tout simple, il suffit de consulter la liste des naissances dans les mairies, généralement publiée dans les mensuels communaux, par exemple en Île de France.

  • Par enzo31311 - 29/03/2013 - 09:32 - Signaler un abus Immigration

    Vous jouez sur les mots en disant que l'immigration a une faible incidence sur le taux de fécondité. Vous dites que la proportion de femmes étrangères est trop faible pour impacter significativement sur le taux de natailité. Vous ne prenez pas en compte les femmes françaises de nationalité, mais d'origine étrangère et particulièrement nord africaine ou sub saharienne qui sont tres nombreuses et qui restent souvent marquées par leur culture? et de ce fait ont un nombre d'enfants tres élevé.

  • Par Verges - 29/03/2013 - 09:33 - Signaler un abus Les nouveau penseurs

    Voilà le parfait exemple du type de reflexion et de discours qui ne servent à rien. Si ce n'est à se donner à penser qu'on est politiquement correct parce qu'on croit manipulee un peuple ignard. Les conséquences de ces pseudos intellos, sont que nous devenons un pays de perdants, qui a perdu toute combativité et qui va laisser à ses enfants un pays qui aura nivelé toutes ses valeurs, sa culture et son histoire. Faire le buz, c'est l'obsession de tous nos nouveaux penseurs, alors qu'en réalité ils ne servent à rien, si ce n'est à servir leurs intérêts.

  • Par YvesB - 29/03/2013 - 09:46 - Signaler un abus Des structures familiales souples contraires à la fécondité

    "L'Europe du Sud (Grèce, Espagne..) et les pays germaniques sont des pays familialistes, et ce sont ceux qui ont la plus basse fécondité, alors que ceux qui sont les plus flexibles - avec un statut des enfants dans le mariage ou hors mariage qui est équivalent, la pratique de la cohabitation - ont des taux de fécondité plus élevés. La rigidité des structures familiales sont maintenant contraires à la fécondité. " J'ai crois pas du tout : il y a des pays avec une majorité de naissances désormais hors mariage et une faible natalité (le Québec par exemple : 1,7 enfant/femme), et c'est un pays qui dépense une fortune en réconciliation travail des femmes-famille (enfin garde des enfants+congé parental).

  • Par casanova - 29/03/2013 - 09:58 - Signaler un abus @ Verges

    c'est vrai ce que vous écrivez, toutefois internet permet de modifier la donne et les Français, me semble-t-il, sont les plus connectés au monde. Peut-être, parce qu'inconsciemment ils se rendent compte qu'on leur ment et qu'on leur cache la vérité (le" on" étant les médias institutionnalisés et formatés "politiquement corrects"). Ce que confirment pratiquement toutes les enquêtes d'opinions, le fossé grandissant entre les "zélites" et le peuple.

  • Par Yadusoleil - 29/03/2013 - 10:32 - Signaler un abus Elle est bien bonne...

    François Heran a été président de l'INED. A ce titre, il sait qu'en France, contrairement à d'autres pays démocratiques et développés, nous n'avons pas le droit d'inclure dans les statistiques démographiques, la religion. Oui, on n'a pas le droit en France de comptabiliser les naissances par exemple, en fonction de la religion de la mère, ou du père ou des parents, c'est absolument interdit et M. Heran le sait mieux que personne. Alors, oui, se baser uniquement sur les taux de natalité entre Français et immigrés n'apportent pas la vue complète que beaucoup de Français attendent et participent de cette méfiance que nous avons envers nos représentants, hélas.

  • Par zorglubb - 29/03/2013 - 10:55 - Signaler un abus un outil bien plus fiable

    et surtout autorisé pour déterminer la part de l'origine étrangère dans la fécondité française : les prénoms en noms des enfants enregistrés dans toutes les mairies de France : les prénoms français et à consonnance anglo-saxone sont les français de souche. Pour les noms, il n'y a aucun doute.

  • Par LouisArmandCremet - 29/03/2013 - 12:14 - Signaler un abus Chiffres faussés !

    Pour réfuter les liens entre immigrations et natalité, l'auteur prend le % d'enfants naissants de mère étrangères, niant une réalité pourtant bien perçue pour tout le monde. Pour être honnête il aurait fallu prendre le % d'enfants nés de mères étrangère ou naturalisée. Ca n'est pas pour rien que des villes connaissant le plus dde "diversité" comme Sevran, sont aussi les communes les plus jeunes de France...

  • Par brennec - 29/03/2013 - 12:22 - Signaler un abus Il est interdit de savoir.

    Le taux de fécondité des étrangers fait passer si l'on en croit Mr Heran le taux français de 1,83 a 2,0. ça n'a rien de négligeable. Autrement dit, la part des étrangers est destinée a croitre, celle des français a décroitre. Ceci ne tient pas compte, evidemment puisque c'est interdit, de l'impact de la fécondité des franhçais issus de l'immigration (1ère et 2ème génération).

  • Par luc.b - 29/03/2013 - 13:10 - Signaler un abus 219 317 naissances liées à l'immigration en 2011.

    Il y a eu 823 394 naissances en 2011. Pour 100 203 naissances, les 2 parents ne sont pas nés en France. Pour 119 114 naissances, l'un des parents n'est pas né en France. Au total, pour 219 317 naissances, au moins un des parents n'est pas né en France. La plupart du temps, les parents sont nés hors d'Europe. (Source INSEE Naissances selon le pays de naissance des parents)

  • Par Pado - 29/03/2013 - 13:36 - Signaler un abus La drépanocytose est bien meilleure que l'Ined

    Oubliez l'Ined et ses statistiques de carton et faites confiance à la drépanocytose. Cette maladie génétique qui ne touche que les population extra européennes et particulièrement africaine donne des chiffres impitoyables sur la réalité de la natalité française grâce aux tests de dépistage réalisés. Aujourd'hui en France, plus de 31,5 % (2010) des enfants nés sont d'origine sub saharienne... et ça atteint, plus de 50 % en Ile de France et dans toutes les grandes villes (voir tableau Wikipedia : drépanocytose). P.S. : La France, sur tous ces types de sujets me fait de plus en plus penser aux heures noires du communisme et aux films de Carlos Saura réalisés sous la dictature franquiste : pour éviter la censure ou les foudres de la loi, on ne peut parler d'un sujet 'sensible' qu'en utilisant des artifices, des symboles, des images...

  • Par sicenetoi - 29/03/2013 - 14:24 - Signaler un abus Statistiques de l'INED ?

    A tous les ST Thomas du sujet: si vous ne croyez à rien sauf à vos jérémiades de pleureuses et ou à vos critiques systématiques , on est en droit de se demander ce que vous foutez encore dans ce pays... ou rien ne va, peuplé d'incapables et ou d'irresponsables! dès lors deux options s'offrent à vous: quitter le pays mais ce ne serait pas une bonne pioche pour ceux qui sont susceptibles de vous accueullir. deuxième option, bien préférable à mon avis, VOUS JETER PAR LA FENÊTRE !

  • Par casanova - 29/03/2013 - 14:32 - Signaler un abus @ Pado...+1000.

    Merci pour l'info ! La drépanocytose touche 31,5% des nouveau-nés en France métropolitaine , soit un nombre supérieur à celui de l'Outre-mer. En Île de France ce chiffre atteint 60% des nouveau-nés. Des chiffres qui ne trompent pas sur l'ampleur de l'immigration en France.

  • Par kettle - 29/03/2013 - 14:48 - Signaler un abus 60% en Ile-de-France

    @Pado "Aujourd'hui en France, plus de 31,5 % (2010) des enfants nés sont d'origine sub saharienne... et ça atteint, plus de 50 % en Ile de France et dans toutes les grandes villes (voir tableau Wikipedia : drépanocytose)." ---- 60% en Ile-de-France

  • Par westie51 - 29/03/2013 - 16:06 - Signaler un abus Ben voyons !

    Il suffit de lire la rubrique "naissances" rien que dans votre journal local et vous verrez qu'il y a plus de Mohamed, Ali, Malika..... que de Thomas, Pierre, Sophie..... Il suffit de regarder les classes, rien que dans les maternelles pour voir quelle est la couleur dominante (aucun racisme, juste une constatation) ! Il suffit d'aller à la CAF, CCAS... pour voir qui y fait la queue avec leur ribambelle de gamins (2 debout, 1 dans le dos et 1 autre en attente) ! Alors, nous faire croire que ce sont les Françaises de souche qui font des gamins, c'est nous prendre pour des idiots ! C'est pas le tout de les faire, faut-il encore pouvoir les assumer jusqu'à ce qu'ils entrent dans la vie active... et encore ! C'est notre bon sens qui nous pousse à limiter les naissances à 2, voire 3 enfants contrairement à ces femmes étrangères ou issues de l'immigration qui, pour elles, les nombreuses maternités font partie de leurs traditions.

  • Par altona - 29/03/2013 - 16:32 - Signaler un abus 2050

    Cette année là les blancs américains seront minoritaires dans leur pays , les USA, dépassés par les Latinos et Blacks ou Asiatiques. Et nous , en France ? quand serons nous minoritaires face aux Mouloud et autres Boubakar ?? Rappelez vous les Black Panthers dans les années 60 : ils encourageaient la natalité noire pour espérer un jour dépasser les blancs américains , leurs voeux sont exaucés mais par les Latinos !

  • Par fleur doranger - 29/03/2013 - 16:44 - Signaler un abus et plus d'alloc pour les "riches" (!!!)

    Sans parler des allocations familiales qui vont bientôt être réduites pour les "plus hauts revenus" (dixit Hollande hier soir) mais de quels revenus parlons-nous ? On peut hélas parier que ces "hauts revenus" désigneront plutôt des ménages gagnant plus de 3 000 E/mois que 10 000 E/mois ! Est-on "riche" quand on habite une grande ville dont les logements sont de plus en plus chers, que l'on a trois enfants, que l'on gagne 3 000 E/mois, alors qu'en plus on ne bénéficie pas de place en crèche, que l'on doit désormais s'acquitter depuis janvier 2013 de fortes cotisations patronales calculées "au réel" pour sa nounou et que tous les impôts augmentent ? A l'avenir, seules les familles d'origine étrangère (car ce sont elles les plus pauvres) vont pouvoir faire des enfants et toucher des alloc ?

  • Par Loupdessteppes - 29/03/2013 - 17:02 - Signaler un abus Raison religieuses ?

    Pourquoi ne pas les évoquer ? Les tabous ont la vie dure et les statistiques sont orientées pour ne pas en parler... Continuez comme cela les francs-moutons... Aprés tout baiser c'est gratuit, et cela plait aux monthéïstes....

  • Par campaillou - 29/03/2013 - 17:08 - Signaler un abus il n'y a que le contributeur qui voit cela. les commentaires

    sont unanimes: le taux de fécondité est du à l'immigration.

  • Par marinestla - 29/03/2013 - 17:22 - Signaler un abus La drépanocytose

    Si on se concentre sur les chiffres donnés par Pado, on atteindra les 50% pour 2025... ça donne matière à réfléchir...

  • Par Lachèvre - 29/03/2013 - 18:01 - Signaler un abus Vérification des sources

    @Pado, et commentaires suivant, je suis allée lire la page Wiki sur la drépanocytos et ce chiffre en Ile de France de 60%, et j'ai remarqué quelque chose en haut du tableau: "% de nouveau-nés A RISQUE par rapport au total des naissances (2010)" Un risque ne reflète pas la réalité, donc la proportion de migrants que vous estimiez peut être revue à la baisse!

  • Par sam75 - 29/03/2013 - 18:11 - Signaler un abus Vessies pour des lanternes

    Monsieur Heran veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Les naturalisations et les naissances sur notre sol font que la plus part des femmes d'origine immigre sont de nationalité Française et de ce fait n'apparaissent pas dans les statistiques. Il est facile de dire ensuite que les étrangères ne pèsent pas sur le taux de natalité.

  • Par Salvatore Migondis - 29/03/2013 - 18:31 - Signaler un abus Effectivement..

    Comme le fait remarquer yadusoleil: « François Heran a été président de l'INED. A ce titre, il sait qu'en France, contrairement à d'autres pays démocratiques et développés, nous n'avons pas le droit d'inclure dans les statistiques démographiques, la religion. etc. »   Pourquoi inventez-vous des statistiques..? Pourquoi mentez-vous, M. Héran..?

  • Par claudelouis - 29/03/2013 - 18:33 - Signaler un abus SIMPLEMENT POUR SAVOIR ???

    QUI aurait la bonne idée afin de "cerner" cette tendance de clarifier "en ventilant" les origines ...UNIQUEMENT pour connaître "les MEILLEURES" bien sûr !!!... Les précisions sont toujours très instructives ...

  • Par casanova - 29/03/2013 - 18:35 - Signaler un abus @Lachèvre.."Vérification des sources"

    Ce chiffre n'est absolument pas à la baisse. Il s'agit de nouveau-nés de couples "à risque", ce qui signifie en clair qu'il s'agit de couples africains subsahariens, d'antillais ou de gens du moyen-orient ou mixtes, puisque tous les enfant n'auront pas automatiquement cette maladie génétique (la première en France comme par hasard). Par ailleurs le pourcentage de 60% en Île de France , n'est pas un chiffre définitif puisqu'il est en progression constante comme dans les autres grandes métropoles de France. En progression comme l'immigration, relation de cause à effet.

  • Par claudelouis - 29/03/2013 - 18:38 - Signaler un abus Chez nous ce qui compte c'est ELECTORALISME !!! ...

    Aimez ou pas la France le principal n'est-il pas d'être aidé socialement !!! ... Ensuite c'est à la Nation de s' occuper de cette TRES nombreuse procréation !!!...

  • Par claudelouis - 29/03/2013 - 18:44 - Signaler un abus RAISON DE RAPPORT !!!

    Certaines et certains "en vive" très bien même luxueusement ... De plus "ils" sont PRIORITAIRES POUR TOUT !!!... Par contre faire le parallèle avec "les" DEFICITS sociaux ...les politicards l'ignorent !!!... Eux "pensent" élections en contre partie !!!...

  • Par bruno chatain - 29/03/2013 - 18:55 - Signaler un abus encore du bourrage de crâne !

    c'est encore du pipeau ! ce bonhomme essaie de nous faire prendre des africaines pour des françaises ! arrêtez avec vos statistiques à la con ! ces gens ont des papiers français , mais ils n'ont rien de français , vous le savez très bien et ils le savent eux même ! ils ne sont là que parce qu'on leur file du fric ! coupez toutes les aides qui sont des pompes d'aspiration et vous verrez la baisse de la natalité arriver au grand galop ! mais bon maintenant on leur dit qu'ils peuvent venir toucher la retraite en France , alors ce n'est pas près de s'arrêter ! consultez le livret de l'immigration , c'est l'eldorado ! pauvre France !!!

  • Par cappucino - 29/03/2013 - 18:59 - Signaler un abus La Drépanocytose c'est une chose

    Mais il y a aussi les Phimosis opérés et payés par la Sécu. Très facile de se faire circoncire gratuitement en France. Qu'ils assument financièrement leur religion. C'est comme les Mosquées il n'y a pas de raisons de payer pour cela.

  • Par cappucino - 29/03/2013 - 19:00 - Signaler un abus @ fleur doranger

    Entièrement d'accord.

  • Par clara - 29/03/2013 - 19:12 - Signaler un abus AH , LES STATISTIQUES !!!

    Les statisques disent ce qu’on veut leur faire dire !! L’article cité commence par une équivoque : S’agit- il de la fécondité des femmes de nationalité française ou de celles résidant en France ?? Il aurait fallu le signaler, même si, au final cela change peu, les nouveaux nés seront français par la loi du sol . De plus Il faudrait préciser : Françaises : de quelle origine ….. Depuis quand ……..appartenant à quelle religion……) car ces paramètres jouent un rôle essentiel sur l’attitude face à la natalité Mais cela ne se peut, c’est interdit car discriminatoire. Si on reprend les chiffres avancés par l’auteur, On ne peut que constater que la fécondité est plus importante chez les femmes issues de l’immigration récente qui ont gardé les comportements culturels de leurs pays d’origine. On également le constater de visu , surtout dans les grandes villes , en lisant dans la presse locale les faire parts de naissance , en fréquentant , les maternités, les crèches et les écoles , Si la France augmente sa population c’est bien grâce à cet apport migratoire.

  • Par unlecteur - 29/03/2013 - 19:15 - Signaler un abus Génocide par substitution.

    Toujours la même arnaque, on comptabilise les français de papiers. Il suffit de se balader dans les villes pour constater la réalité, sauf à avoir de la *** dans les yeux ! Ou des lunettes idéologiques.

  • Par gladio - 29/03/2013 - 19:37 - Signaler un abus Les fossoyeurs seront jugés

    On ne peut plus exclure le fait de devoir juger, un jour, les menteurs par omission et les fossoyeurs de la France en général. L'avantage d'une bonne indexation par Google c'est que personne n'échappera à son dossier.

  • Par Equilibre - 29/03/2013 - 20:35 - Signaler un abus Rajout de trucs faux

    "mais pour l'instant la migration africaine, très concentrée dans la région parisienne," Ça se voit que vous n'avez pas vu les banlieues hallal de LYON Vaul-en-velin, Venissieux, Meyzieu, Villeurbanne, de plus en plus. Ça et la drépanocytose, cela suffit pour remettre en cause l'article. Et rassurez-vous, même ici, on voit des plaques 9x avec des exogènes. Les 9x vident leur population.

  • Par Quid Novi - 29/03/2013 - 20:49 - Signaler un abus Sons d'âges...

    Ben voyons... l'Allemagne on a les bons chiffres, la France non, l’immigration maghrébine et sub saharienne n'impacte pas les courbes de naissance. Il vit ou l'auteur ? dans une boîte en carton ?

  • Par durendal - 29/03/2013 - 20:51 - Signaler un abus Croire que les français sont aveugles, c'est être stupide !

    Il suffit de se promener dans la banlieue, ou dans Paris pour voir le changement de population en cours. C'est la même chose dans toute la France, même la province est touchée. La France est en train de devenir un pays de non blancs. Mélenchon devrait être content, lui qui hait les blancs et le proclame haut et fort sans retour de batton !!! Les hommes politiques français sont responsables de cette invasion, et il faudra bien un jour les juger pour ce crimes et collaboration contre la nation française. Les courbes qui montrent la dégradation et l'effondrement de la France (économique, criminalité, niveau dans les écoles, caisses sociale, logement, etc ...), suivent la même tendance que la courbe de l' immigration en provenance du tiers monde. Cette folie est très bien représentée à gauche, c'est à croire que les crétins s'agglutinent dans ce parti de dégénérés.

  • Par Sezac - 29/03/2013 - 22:46 - Signaler un abus Hamsters?

    Il serait intéressant de connaître la distribution géographique et la composition ethnique de ce boom démographique...

  • Par Ultor - 30/03/2013 - 00:43 - Signaler un abus Chicanes mathématiques et réalités démographiques

    Toutes les chicanes mathématiques du monde auront du mal à prouver que la prolificité des familles d'origine africaine est sans incidence sur le tonus de la natalité nationale. A part quelques Le Quesnoy catholiques, peu de ménages français se dotent aujourd'hui d'une descendance pléthorique au-delà de deux enfants, et beaucoup se limitent à un seul. Ce qui maintient la moyenne à deux, c'est bien l'important apport différentiel de ces familles à cinq, six ou sept enfants, et qu'elles soient effectivement concentrées sur certaines régions ne change rien à l'affaire. A part ça, bonnet d'âne pour la rédaction ou l'auteur de l'article : "ne semble pas prête de s'arrêter", où donc avez-vous appris le français ?

  • Par Ganesha - 30/03/2013 - 02:33 - Signaler un abus Madame la Présidente

    Voila un article qui ne semble vraiment pas avoir convaincu les lecteurs d'Atlantico... Il contenait pourtant une information historique : "la présidence de Valérie Giscard d’Estaing" Nous avons donc déjà bien eu une femme présidente de notre République ! Mr Atlantico, vous devriez confier à votre épouse la charge de la sélection pour le recrutement de vos secrétaires : votre tendre moitié serait probablement beaucoup plus "objective" que vous !

  • Par Ganesha - 30/03/2013 - 02:57 - Signaler un abus Thalassémie

    Petite information médicale : regardez bien la carte du monde sur la page Wikipédia de la Drépanocytose : cette maladie favoriserait la résistance à la Malaria... et elle est quasi totalement absente dans les pays du Maghreb ! La maladie typique du bassin méditerranéen, c'est la Thalassémie !

  • Par Ganesha - 30/03/2013 - 03:22 - Signaler un abus Paludisme

    Le Paludisme ou Malaria a existé autrefois, même en France, mais les cartes ci-dessous sont sans appel : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Sickle_cell_distribution.jpg http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Paludisme.png

  • Par Ben hayat - 30/03/2013 - 06:13 - Signaler un abus Mr Héran

    Au poste que vous occupez dans la société je ne vous imaginez pas une seconde dire autre chose sur l'immigration et les naissances en France que ce que vous dites dans cet article.

  • Par anticip - 30/03/2013 - 07:27 - Signaler un abus la bonne fécondité francaise n'existe pas

    les naissances chez nous sont le fait de l'immigration africaine et autres ,il ne sert a rien de se boucher les yeux

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

François Héran

François Héran est président de la European association for population studies (EAPS) et a été directeur de l'INED de 1999 à 2009. Il a notamment publié "Le Temps des immigrés. Essai sur le destin de la population française" (2007) et "L’avenir de la population française" (2009).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€