Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les vraies bonnes raisons de se réjouir du triomphe d’En Marche

En Marche triomphe ce soir, même si ce triomphe est plus limité qu'attendu. Voici quelques bonnes raisons de s'en réjouir. Surtout quand on n'a pas voté Macron aux présidentielles.

Frange d'or

Publié le
Les vraies bonnes raisons de se réjouir du triomphe d’En Marche

Commençons par les mauvaises raisons de se réjouir de ce triomphe. Certains imaginent qu'Emmanuel Macron profitera de cette victoire et que celle-ci aidera directement l'intérêt général. C'est évidemment une erreur magistrale d'interprétation.

 

En réalité, la victoire d'En Marche est à la fois trop étroite et trop large pour que le Président en retire un véritable bénéfice politique durable.

Trop étroite, car elle est loin des 450 sièges évoqués un temps et elle montre que l'électorat a commencé ses premiers repentirs devant la majorité présidentielle. Trop large, car elle donne une majorité absolue au seul mouvement En Marche, qui pourra gouverner sans contradiction. 

Commence désormais une période où le principal risque auquel le candidat sera exposé sera de voir sa majorité devenir la caricature d'elle-même. L'image d'une France d'en-haut qui écrase la France d'en-bas risque de prendre forme dès les prochaines semaines. 

Personne ne peut d'ailleurs anticiper quelles difficultés, quels conflits sociaux hanteront ce mouvement de caricature. 

Les vraies raisons de se réjouir

Non! la vraie raison de se réjouir tient à l'implosion des élites politiques traditionnelles qui ont contribué à enkyster le pays dans le désespoir et dans la haine de soi. C'en est fini de ces boulets appelés Marisol Touraine, par exemple, et quelques autres, qui tiennent depuis des années des discours hors sol et prolongent indéfiniment des politiques qui n'ont pas d'avenir. 

On accordera une mention particulière au coup de force mené par Manuel Valls à Évry. L'ancien Premier Ministre jette le masque sur une brutalité anti-démocratique qui illustre bien le mensonge sur lequel la classe au pouvoir a bâti sa fortune. 

Au coeur de ce grand nettoyage, la débandade de la droite historique est la meilleure nouvelle qui nous soit arrivée depuis longtemps. Après une campagne lunaire, François Baroin a en effet sapé méthodiquement toutes les chances que la droite parlementaire avait de sauver ses meubles. Face au vide idéologique, En Marche jouait sur du velours. Enfin, cette génération "bien née" portée au pouvoir par Chirac et Sarkozy pour mener une politique godillot, et qui s'est soudain crue sortie de la cuisse de Jupiter, va partir. 

Peut-être avons-nous enfin une chance d'entamer une autre construction de la France de demain, ni étatiste, ni corporatiste. 

Tous ceux qui sont convaincus que les grandes adaptations de la France à son destin ne peuvent passer par des processus fluides se réjouiront pour une autre raison. Avec Macron et la victoire d'En Marche, la France met le doigt dans un processus de décomposition radicale. Ce n'est pas une fin, c'est un début. 

Macron n'est pas synonyme d'une nouvelle ère. Il finalise juste la disparition de l'ancien monde. Le vrai renouvellement est pour demain. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 19/06/2017 - 09:16 - Signaler un abus Très bonne conclusion

    Macron symbolise en effet " le début d'un processus de décomposition radicale", et non le début d'une nouvelle ère ni de vrai renouvellement . Celui ci ne viendra pas de lui , tout le monde le sent !

  • Par Michèle Plahiers - 19/06/2017 - 09:32 - Signaler un abus Satisfaite, en partie,...

    De nombreuses raisons de se réjouir du fait de la présence de personnes intelligentes et qui en veulent. Débarrassés des Najat et Touraine. Mais pour la GPA et la PMA, il faudra attendre,.. Quoique,...

  • Par HdH - 19/06/2017 - 09:59 - Signaler un abus 360°

    Après le "dégagiste" "sortez les sortants !", il nous bien patienter 5 ans pour que la corruption corrosive du pouvoir dégage complètement la voie vers le renouveau. Aller plus vite raménerait au point de départ. Le renouveau d'En Marche n'est que "fake News".

  • Par jc0206 - 19/06/2017 - 11:34 - Signaler un abus On pourra parler

    De l'implosion des élites politiques traditionnelles qui ont contribué à enkyster le pays dans le désespoir quand Bayrou, Collomb, Ferrand et Le Drian auront été débarqués.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 19/06/2017 - 13:15 - Signaler un abus "Macron n'est pas synonyme d

    "Macron n'est pas synonyme d'une nouvelle ère. Il finalise juste la disparition de l'ancien monde. Le vrai renouvellement est pour demain" Absolument !!! Le vrai renouvellement ( selon Houllebeque ) aura lieu en 2022....Certains comme Mélanchouille et ses amis le préparent, ils ont tous été élus gràce aux voix des musulmans, faut dire qu'ils n'ont pas choisi leur circonscriptions par hasard....

  • Par kelenborn - 19/06/2017 - 20:29 - Signaler un abus ouais

    Ok on ve se marrer mais jc a raison,les élites traditionnelles, quand y en a plus, y en a encore!

  • Par Liberte5 - 19/06/2017 - 22:34 - Signaler un abus D'accord avec l'essentiel de ce qu'écrit Éric Verhaeghe!

    Macron a fait sauté les digues, mais le plus dur reste à faire. L'extrême gauche dont la capacité de nuisance est sans limite, va déployer son savoir faire à l'assemblée et dans la rue. E. Macron va devoir combattre énergiquement cette extrême gauche pour faire passer ses réformes sur le droit du travail.

  • Par alam - 19/06/2017 - 23:49 - Signaler un abus Oui quel bonheur!

    Etre débarassé de Marisol Touraine et de Najat Belkacem, summum de l 'i incompétence, de l ' arrogance et de la mauvaise foi c ' est déjà un progrès!

  • Par KOUTOUBIA56 - 20/06/2017 - 16:34 - Signaler un abus ça c'est sur que touraine et

    ça c'est sur que touraine et belkacem dehors c'est une jouissance!!!!!!! mais il en reste à virer du style Bayrou Valls (ils ont bourré les urnes a Evry!!!!!!!!!!) Sarnez et autre Bournazel par exemple qui en 1944 prendrait un pruneau dans la tronche!!!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€