Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 22 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vœux d'Emmanuel Macron : une dose de classicisme + une louche de social et deux doigts de narcissisme sans oublier une bonne flopée de vœux pieux = la renaissance française ?

Décryptage des vœux d'Emmanuel Macron, pèle-mêle étonnant dans lequel il s'est adressé à tous les Français mais à certains en particulier aussi.

Recette

Publié le
Vœux d'Emmanuel Macron : une dose de classicisme + une louche de social et deux doigts de narcissisme sans oublier une bonne flopée de vœux pieux = la renaissance française ?

Quelques heures après avoir regardé et écouté attentivement Emmanuel Macron présenter ses voeux aux Français, nous avons, (-après le Réveillon), découvert une version "light" des voeux présidentiels sur Twitter. Debout, le Chef de l'Etat s'adresse cette fois à la jeunesse à laquelle il explique qu'il a " besoin de son engagement"...pour mener à bien son action de transformation du pays. Dans cette version compacte, délestée de formules un peu ampoulées telles que  "la grammaire de la paix", le chef de l'Etat renouvelle son engagement européen, (- en particulier en partenariat avec l'Allemagne ), et son appel à l'engagement de tous, voire au dépassement de soi pour obtenir la "cohésion": "Demandez-vous chaque matin ce que vous pouvez faire pour le pays et au-delà de votre quotidien, de votre vie, parfois de ses difficultés, dites-vous toujours que vous appartenez à un collectif plus fort, plus grand que vous : la Nation française" avait-il déclaré dans la "version pour tous", puisant son inspiration auprès de John Kennedy.

En fait, cette version longue de dix huit minutes que des millions de Français ont regardée devant leur télé, (-en jetant parfois un coup d' oeil sur leur montre) , gagne à être lue  car Emmanuel Macron l'a écrite, et, au delà du style très personnel, comme le recours au " je",  elle recèle un certain nombre de messages qui marquent une inflexion du discours présidentiel : tout d'abord,-l'exercice du pouvoir aidant,  la compassion a désormais sa place à coté de la gagne: "Je crois dans la réussite, dans les succès mais que valent ces succès s'ils ne sont en quelque sorte que les succès de quelques-uns ? Que s'ils nourrissent les égoïsmes ou les cynismes ? Rien de bien durable", a -t-il déclaré en prélude de l'annonce d'un "grand projet social pour notre pays....durant l'année qui s'ouvre. C'est celui qui doit inspirer notre politique de santé, notre politique en faveur de celles et ceux qui vivent en situation de handicap, notre politique d'hébergement pour les sans-abri, notre politique sociale aidant les plus démunis. Sans cela, sans cette exigence humaniste, notre pays ne se tiendra pas uni ". Des mots qui ne s'accommodent pas très bien  avec l'étrange expression "plusieurs d'entre vous sont seuls, souffrent ou sont malades", comme s'il lui pesait de parler de "nombreux". Car Emmanuel Macron est obligé de le reconnaitre : certaines formules érigées en promesse de campagne comme "plus personne sans un toit à la fin de l'année", n'ont pas résisté à la réalité. Mais il importe qu'il montre qu'il persévère , car la popularité du Chef de l'Etat résulte de ce principe: il fait ce qu'il a dit, il tient ses promesses .Même si ceux qui en bénéficient jusqu'à présent ne sont pas les plus défavorisés. Alors pour maintenir cette popularité ou tout simplement la cohésion sociale, pour  faire vivre " cette renaissance française", selon  les termes présidentiels, il faut maintenant rééquilibrer. Ce sera beaucoup plus difficile et cela aura un coût , au delà de " l'engagement". Cela s'appellera peut-être sacrifices . Mais chut ...C'est (encore) l'heure des voeux !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 01/01/2018 - 11:41 - Signaler un abus "ce n'est pas parce que on n'a pas regardé

    qu'on ne doit pas commenter" . Eh bien je suis bien contente de n'avoir pas regardé". Un seul voeu pour tous pour 2018, se ménager, et encore se ménager . Bonne et paisible année !

  • Par assougoudrel - 01/01/2018 - 12:26 - Signaler un abus @Cloette

    Cela fait 10 jours que je n'ai pas regardé la télé, sauf hier soir pendant cinq minutes sur TF1 pour le compte à rebours du nouvel an. Ces cinq minutes m'ont parues très long en voyant des niaiseries et des débilités. Quand aux vœux de Macron, cela ne m'intéressait pas. Une Très Bonne Année 2018 à tous..

  • Par kelenborn - 01/01/2018 - 12:44 - Signaler un abus Ouais

    Moi je souhaite une bonne année à mon Bruno et qu'il retrouve l'Amere Michele , qu'il se mette des slips en barbapapa pour emmerder Ferjou! D'ailleurs, je ne doute pas que Ferjou va virer enfin les Gogolitos Loveless qui gèrent ce site ergonomiquement merdique et qui n'écrivent ni ne comprennent le français.Mais la je rêve! Je souhaite que Jacquet et Sylvestre puissent convoler en juste noce comme les frères Bogdanov . Enfin, je n'ai pas besoin de souhaiter une bonne année à Vangode et Ah2bouh puisque....je vais continuer à veiller sur eux !

  • Par Ganesha - 01/01/2018 - 12:49 - Signaler un abus L'exemple de Charles de Gaulle

    Pour les lecteurs d'Atlantico, ce n'est pas un mystère, ou un secret : j'ai beaucoup espéré de l'élection de Marine Le Pen, qui aurait permis de nous ''sortir de l'ornière''. Mais, après une intense déception, je me dis que Macron est ''la moins mauvaise alternative''. Imagine-t-on ce qu'aurait été une France gouvernée par le ''Chevalier à la triste figure'', le révérend père-prévaricateur Fillon ? Le petit Hamon, n'avait vraiment pas la ''carrure''. Quant à laisser ''Che Guevara-Mélenchon'' mener ses purges révolutionnaires ! En regardant Emmanuel Macron en extraits de son discours de vœux, il m'apparaît comme un homme intelligent, lucide et sensible. Il me semble même ressentir chez lui un doute profond ! Emmanuel ne veut pas encore vraiment le reconnaître, mais il se rend déjà compte, au moins dans son subconscient, ''qu'il fait sa fausse route'' ! Ses cadeaux aux ultra-riches, son allégeance à une Merkel en déroute, alors que c'est Thérésa May qui incarne l'avenir de l'Europe... Reste à espérer que notre président s'inspire de l'exemple de Charles de Gaulle : après le ''Je vous ai compris'' d'Alger, le ''Grand Charles'' a su admettre l'indépendance de l'Algérie.

  • Par Beredan - 01/01/2018 - 13:30 - Signaler un abus Tropisme du Chef ...

    Encore un petit effort , et il servira la soupe aux Restos du Cœur ...

  • Par gilbert perrin - 01/01/2018 - 14:51 - Signaler un abus le petit cireur de pompes : ganesha

    ODIEUX...

  • Par MIMINE 95 - 01/01/2018 - 15:07 - Signaler un abus "JE", L'essentiel de Macron

    Bibi , dame patronnesse en chef lui a fait la leçon :" la compassion a désormais sa place à coté de la gagne ". Le banquier Macron qui découvre la compassion .... c'est nouveau , ça vient de sortir !!! juste une nouvelle posture,"menterie" absolument nécessaire à la remontée de sa côte de pop-hilarité. Bonne année à tous .

  • Par Bobby Watson - 01/01/2018 - 17:38 - Signaler un abus 2 doigts ?

    2 doigts de narcissisme seulement ? Ce type n'a qu'une obsession: lui-même. Tout le reste sonne faux: la "compassion", cela rappelle la "bienveillance " de la campagne électorale, des éléments de langage vides de sens. Il est intéressant de noter qu'Anita Hausser est en train d'ouvrir les yeux. D'autres la suivront: Ganesha peut-être ? Formulons ce vœu pour 2018.;-

  • Par gerint - 01/01/2018 - 20:28 - Signaler un abus Cette espèce de salopard

    Ose dire qu’il faut se mobiliser pour la Nation Française qui nous dépasse alors qu’il lla voué aux gémonies et veut sa fin car elle nuit au formatage des Français voulu par ses patrons banquiers et financiers mondialisés qui ne supportent pas les Nations. Ses petiites larmes versées sur les plus défavorisés qu’il méprise du haut de sa caste sont des larmes de crocodile obligées pour donner le change. Il y a à mes yeux incompatibilité totale entre Macron et la France profonde dont je pense qu’il veut la mort en l’accusant de passéisme, de retard mental sur fond d'immobilisme cul-terreux

  • Par cloette - 01/01/2018 - 21:39 - Signaler un abus @gerint

    Il y a des électeurs qui votent « National » ou « souverain » . Il faut les caresser , car il vise 2022. Bien sûr qu’il veut la fin des Nations pour une Europe fédérale et des États disloqués en régions . Il suffit de lire Attali .et de se pencher sur le parcours des uns et des autres ; des écrits restent .

  • Par vangog - 01/01/2018 - 22:37 - Signaler un abus « Le bonheur pour tous »...(concept préfabriqué Macron-Ikea)

    Macron-bla-bla me rappelle certains prédicateurs américains, capables de conserver une tchatche de vendeur d’aspirateur plusieurs heures durant, afin de nous vendre son « bonheur préfabriqué pour tous »...finalement, anesthésiés par la pensée complexe, on est tous prêts à lui signer un cheikh en blanc, pour le simple soulagement d’arrêter le bla-bla...

  • Par Stargate53 - 02/01/2018 - 09:09 - Signaler un abus Déception !

    Oui, certains semblent déçu ou surpris du ton adopté par E Macron pour les voeux 2018 ! Non, il a été fidèle à ce qu'il est : un politique ! Le ton est le sien et les annonces un peu messianique mais sans contenu réel ! il est amusant qu'il est repris la citation de Kennedy ! Ce qui démontre en tout cas qu'il nous dit qu'il vaut compter sur soi que sur lui (en tant que chef de l'état) pour améliorer notre sort ! Nous l'avions tous compris, Non !

  • Par zen-gzr-28 - 02/01/2018 - 20:07 - Signaler un abus Monsieur Macron,

    Demandez vous chaque matin ce que vous pouvez faire pour votre pays et pour les citoyens. Sûr, quand vous trouverez la solution, diffusez la tous azimuts et vous serez suivi. Ah, un conseil, tout de même,il vous faudra quand même dépassé votre égocentrisme. Voeu souhaité pour 2018. Idem pour votre épouse qui oublie qu'elle n'a pas été élue et qui revendique une reconnaissance ?

  • Par vangog - 02/01/2018 - 21:07 - Signaler un abus Moi, je fais tous les jours quelque chose pour ma Nation...

    je l’encourage à voter patriote Front National! C’est quand même mieux que de voter pour le poulain de Soros, Rothschild et Goldmann-Sachs (les plus généreux donateurs de Macron), non?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Anita Hausser

Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003). Elle a également réalisé les documentaires Femme députée, un homme comme les autres ? (2014) et Bruno Le Maire, l'Affranchi (2015). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€