Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vladimir Poutine a donné aux Russes des raisons d’être mais doit maintenant leur donner les moyens de vivre

La Russie vient de confirmer Vladimir Poutine au pouvoir, bien parti pour égaler le record de longévité de Staline. Mais pour quoi faire ?

Et maintenant ?

Publié le
Vladimir Poutine a donné aux Russes des raisons d’être mais doit maintenant leur donner les moyens de vivre

La Russie inquiète les occidentaux, intrigue les dirigeants politiques et intéressent les milieux d’affaires.

Les opinions publiques suspectent la Russie d’avoir des projets hégémoniques en Europe. Mais en réalité, si elles s’inquiètent autant de la Russie, c’est parce qu’elles ne savent pas comment le pays fonctionne précisément.

Les dirigeants politiques aussi sont méfiants à l’égard de ce pouvoir élu selon des procédures démocratiques, mais dont la pratique quotidienne dans l’exercice du pouvoir est assez éloignée de la culture occidentale.

Quant aux milieux d’affaires occidentaux, ils n’attendent qu’une chose, de pouvoir développer des courants d’affaires pour satisfaire un immense marché où les consommateurs ont soif de consommer et de s’équiper.

Vladimir Poutine est au Kremlin depuis 2000, 14 ans de présidence et 4 ans en tant que Premier ministre, il s’engage donc dans un mandat qui le fera égaler en longévité celui de Joseph Staline.

Vu de loin et de l’extérieur, on a l’impression que la gouvernance russe n’a pour seule activité que de maintenir ou de retrouver la grandeur de la Russie sur l’échiquier international. Et c’est vrai que l’information qui passe la frontière concerne principalement les actions internationales du Kremlin, que ce soit au Moyen-Orient, en Afrique ou en Europe via la Grande Bretagne et ses mésaventures dans l’espionnage local. Or, c’est compliqué, la planète est en train de se partager en deux. Les Etats-Unis d’un coté, la Chine de l’autre. Déjà que l‘Union européenne est coincée entre les deux blocs. Que dire de la Russie qui cherche encore où habiter ?

Ce prisme-là est très important parce qu’il a permis au peuple de Russie de retrouver sa fierté nationale et pour cette raison-là, essentiellement, il vient de réélire Poutine avec une majorité qu‘aucune démocratie européenne n’aurait imaginée et même souhaitée pour elle-même. La démocratie est passée, très bien, mais la majorité du gagnant est telle qu‘elle apparaitra à beaucoup d’observateurs comme suspecte.

Poutine est très aimé par la majorité des Russes, mais beaucoup moins  par le reste du monde. Sauf que maintenant, le peuple russe va exprimer d’autres demandes, d’autres exigences auxquels poutine va avoir plus de mal a répondre. 

Contrairement à ce que beaucoup d’analystes expliquent, la première préoccupation du peuple russe est de trouver les conditions pour que la situation quotidienne s’améliore et trace des perspectives qui offrent un avenir à la prochaine génération.

Aussi surprenant que ça puisse paraître de l‘extérieur, l’ambition première de Poutine est que le peuple de Russie soit content et satisfait de sa vie en Russie.

C’est très machiavélique comme démarche, mais chez Poutine comme dans n’importe quelle gouvernance politique, comme dit le vieil adage, un maitre mot : « n’oublie jamais qui t’a fait roi ».

Sans reprendre les chiffres, l’économie russe a plus que dérapé pendant la crise mondiale, mais disons qu‘elle a remonté la pente en 2016 et surtout 2017.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par OLYTTEUS - 19/03/2018 - 09:06 - Signaler un abus pas d'accord

    les Russes ont vécu en 1989-90, une misère noire. actuellement, le taux de pauvreté est le même qu'en France. C'est Poutine qui a remis le pays en ordre de marche et les Russes maintenant vivent beaucoup mieux,peuvent voyager,comparer avec ce qu'il voit ailleurs et ce n'est pas toujours à l'avantage du pays étranger!!! Réclamer une démocratie parfaite n'est pas réaliste,la France a pris plus de 150 ans pour le faire!!

  • Par cloette - 19/03/2018 - 09:27 - Signaler un abus des nuances

    être dans l'aisance, c'est bien , mais avoir comme unique but, satisfaire au besoin du "marché" et consommer, encore consommer et toujours consommer, c'est toxique pour la personne .

  • Par ISABLEUE - 19/03/2018 - 11:19 - Signaler un abus oui

    les Russes ont beaucoup souffert dans les années 90. maintenant ils vont beaucoup mieux et grâce à Poutine, .. ILs ont de la chance d'avoir un tel président couillu

  • Par cloette - 19/03/2018 - 11:24 - Signaler un abus Poutine

    est un grand homme d'Etat .

  • Par cagnotte - 19/03/2018 - 15:11 - Signaler un abus Dans son dernier discours qui a fait tant de bruit

    Poutine a consacré 90% du temps aux problèmes journaliers des russes et 10% aux nouvelles armes de défense Les occidentaux n'ont écouté que les 10% Mais pas les russes

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€