Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 14 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Viser le podium mondial : tellement plus important que les JO !

Revenons sur une dépense qui signe le déclin du réalisme et de la vision.

Les entrepreneurs parlent aux Français

Publié le
Viser le podium mondial : tellement plus important que les JO !

La France, une certaine France en tous cas, aime les dorures. A force d’y vivre, à l’abri des lambris dorés de leurs cages pour privilégiés, nos élus aiment polir les surface qui leurs demandent à la fois peu d’imagination et leur rappellent notre splendeur passée. Toujours plus soucieux d’un retour du passé que de la construction du futur, qui demande compréhension, vision et réflexion, nos élites aiment, en pies politiques, ce qui brille et moins ce qui bâtit.

C’est ce qui explique que nous dépensions 7Mds sur les JO au lieu de les utiliser à nous offrir un avenir économique, que les JO ne nous apporteront jamais, sachant le peu de talent que nous avons, pour faire de ces évènements une machine à cash. Contrairement aux américains. Et même si nous y réussissions, ce petit gain provisoire, nous laissera nu face à l’avenir. Si la démocratie existait encore en France et que l’on m’avait, nous avait, demandé notre avis, nous aurions voté, majoritairement, pour ne pas dire à l’unanimité contre les JO.

J’aurais voté contre et je l’assume. En voilà les raisons, raisons collectées au gré de quelques coups de fils à divers entrepreneurs de nos amis et réseaux. Et pas des moindre.

Le monde devient digital. Un peu plus chaque jour. Ceux qui dominent nos smartphones dominent et domineront le monde plus que n’importe quelle autre entreprise sur terre auparavant. Pour une raison simple. Ils bâtissent des comportements et des services uniformes pour tous les hommes sur cette planète, et tous ces hommes, telle une armée de bons petits soldats, s’exécutent.

Deux continents se disputent cette domination absolue. La Chine et les USA. Et bien que je ne connaisse personne qui rêve de devenir Chinois, ils gagnent du terrain chaque jour, à vitesse débridée et visage masqué. Au même moment, la vénération absolue, malgré quelques nuances, pour les USA, progresse à travers des services qui ont conquis le monde. Ces 2 pays/continents, règnent sans partage sur le reste du monde. Ils investissent massivement sur ce qui constitue et constituera votre quotidien, celui que votre réflexe irrésistible, et envie irrépressible et permanente de glisser votre index sur votre smartphone leur permet de bâtir, à leur profit, et à notre détriment. Chaque jour. Nous leur donnons tout. Sans réflexion, sans retenue, sans égard pour leur domination dont nous sommes seuls responsables. Notre vie privée, la logistique de nos commandes sur internet, nos recherches sur le web. Les fameux GAFAM deviennent vos maîtres et vous asservissent, sans aucun égard pour le déclin que nous dessinons via le chemin de nos index sur leurs smartphones.

Logiquement, nous pourrions imaginer nos politiques, dévastés, apeurés, prêt à tout pour redonner à la France, à l’Europe, sa fierté, son lustre, bref, son avenir. Nous pourrions les imaginer, en train de courir chaque couloir de Bercy ou de Bruxelles, à la recherche de la moindre étincelle budgétaire qui permettrait de rallumer la flamme de la croissance. Une croissance made in Europe, qui permettrait à ce continent en recherche de rebond et de croissance, d’identité face à la montée des communautarismes et des nationalistes, de pouvoir se hisser sur la pointe des pieds du monde digital mondial, et mettre l’argent là où il est utile. On pourrait imaginer un plan intelligence artificielle, digital, big data, développement durable. On pourrait imaginer, leur obsession de détecter les compétences, métiers et emplois qui vont disparaître dans 10 années à venir et la façon de s’y adapter. Par une cartographie des compétences et un plan de formation urgent et massif à l’échelle Européenne. On pourrait…mais non !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par LouisArmandCremet - 25/09/2017 - 18:53 - Signaler un abus Article très juste !

    Pas grand chose à dire de plus !

  • Par clint - 25/09/2017 - 20:55 - Signaler un abus L'Allemagne s'en sort bien : elle va acheter Alsthom !

    Quant à Hidalgo c'est trop facile de la critiquer !

  • Par lexxis - 26/09/2017 - 08:50 - Signaler un abus MARRE DES PUBS ADJACENTES

    On paye un abonnement à Atlantico pour pouvoir lire tranquillement les articles, pas pour se voir pourrir la lecture par des pubs débiles qui viennent s'incruster en bas à droite de l'écran et qu'on ne peut pas supprimer. Un peu de respect pour le lecteur abonné, le mercantilisme a des limites.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Denis Jacquet

Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€