Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La vérité sur les souliers d’Aquilino Morelle et sur les cireurs de chaussures

L’ex-conseiller du président Hollande aurait eu, selon Mediapart, des "comportements inadaptés" dont une passion pour les chaussures de luxe et le cirage à domicile. Décryptage par l’un des grands spécialistes du domaine, Hugo Jacomet, éditeur de Parisian Gentleman et d’Atlantico Chic.

Dans ses petits souliers

Publié le
La vérité sur les souliers d’Aquilino Morelle et sur les cireurs de chaussures

Le conseiller du président Hollande Aquilino Morelle possèderait pas moins de trente paires de souliers. Crédit Dandy Shoe Care

St Crépin, le saint patron des bottiers et des cordonniers ne doit pas en croire ses oreilles saintes : la chaussure masculine serait en train de devenir, en France, un objet de péché !

Pire, le soulier pour hommes est même devenu, en moins de 48 heures, le symbole de la débauche des puissants et de leur attitude arrogante vis-à-vis du peuple.

Rendez-vous compte ! Le conseiller du président Hollande, Aquilino Morelle, par ailleurs inquiété pour une affaire, sans doute plus sérieuse, de conflit d’intérêts, possèderait pas moins de trente paires de souliers (chiffre ramené à dix par l’intéressé) et aurait commis le crime, selon Mediapart, de se faire cirer ses souliers tous les deux mois sur son lieu de travail… !

Le symbole du nanti (socialiste de surcroit) se faisant glacer les souliers au Château  par un modeste cireur, suant sur l’ouvrage au milieu des dorures du Palais pour une rétribution modeste est tellement puissant qu’il est passé dans l’esprit du public au premier plan de « l’affaire Morelle », loin devant le conflit d’intérêts supposé.

Le problème c’est que, sur le dossier des chaussures au moins, Mediapart fait preuve d’une grande approximation, tout comme ses confrères d’ailleurs, pour nous vendre le goût immodéré de Monsieur Morelle pour les souliers de luxe.

Car ce que l’on apprend dans Mediapart et dans le Nouvel Obs le lendemain, c’est que l’intéressé serait à la tête d’une importante collection de chaussures de luxe, avec des marques comme, je cite, Weston ou …Davison.

A mon avis, le journaliste (d’investigation) qui a travaillé sur le volet « chaussures » du dossier, ne doit connaître que les Converse pour écrire de telles approximations. Ou peut-être sa rédaction l’a t’elle pressé, vu l’importance que prenait « l’affaire des souliers et du petit cireur » chez les confrères, de donner deux ou trois noms pour faire plus sérieux et plus « investigation » donc. Et d’ailleurs Weston et Davison ca sonne « luxe » et ca rime bien.

Le problème c’est que si Weston est effectivement une très belle marque française de souliers haut de gamme (un fleuron de l’industrie française avec une magnifique manufacture à Limoges et deux tanneries dont une au Puy en Velay), il n’en va pas de même pour Davison, dont le nom est complètement inconnu des amateurs de belles chaussures.

Après vérification, il existe bien une marque Davison, mais qui n’a rien d’une marque de luxe puisqu’il est possible de se procurer des Davison pour … 89 euros sur certains sites et même à moins de 20 euros sur certains sites vendant à prix discount…  Ce qui, avouons-le, fait un peu désordre dans une affaire supposée dénoncer les gouts de luxe d’un haut fonctionnaire de l’Etat.

Quant aux souliers J.M. Weston (de très beaux souliers classiques vendus à alentours de 600 euros), vous les trouverez aux pieds de plusieurs milliers de cadres moyens et supérieurs à la Défense chaque jour, ce qui, une fois encore, ne correspond pas à l’idée que l’on se fait d’un produit de luxe, exclusif, inabordable, réservé à une élite, arrogante de surcroit…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par plume1520 - 23/04/2014 - 09:54 - Signaler un abus le coup de la rolex

    c'est la meme chose que l 'affaire rolex de sarko .une rolex ca dure une vie entiere donc au final ca ne revient pas cher a l'annee mais quelque journaleux inculte a monte ca en epingle et c'est devenu un symbole pour le pekin moyen . ceci bien sur n'est pas pour defendre le petit marquis suffisant de l elysee . .

  • Par Xavier76 - 23/04/2014 - 10:13 - Signaler un abus Article écrit avec les pieds

    Visiblement l'auteur de cet article n'a lui-même pas lu celui de Mediapart car la partie consacrée à l'épisode des chaussures est infime. La majeure partie de l'article est centrée sur le conflit d'intérêts. Encore une fois Atlantico, vous laissez vraiment n'importe qui écrire n'importe quoi.

  • Par Adi Perdu - 23/04/2014 - 10:51 - Signaler un abus Morelle ?

    M. Morel amène entre 10 et 30 paires de souliers sur son lieu de travail, le palais de l'Elysée Il se fait cirer les souliers toujours au palais. Et il utilise un salon pour se faire cirer les pompes. * Bah, désolé, que les pompes coûtent 100 ou 5000 euros, ce n'est pas un comportement normal au XXI eme siècle pour un conseiller de président qui se veut normal et exemplaire dans un pays normal.

  • Par loupiot67 - 23/04/2014 - 11:43 - Signaler un abus Beurkkkkkk

    Mince, moi qui croyais que MAC , ne faisait que des ordis et des téléphones.... ben non, il font aussi des pompes !!

  • Par LeditGaga - 23/04/2014 - 13:14 - Signaler un abus Atlantico tu déconnes !

    Ce Jacomet est le Rémy Gaillard du site : " c'est en écrivant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui " ! Le gars n'a rien compris à l'article éponyme de Médiapart qui fustigeait essentiellement les conflits (et pas des conflits de canard puisqu'il s'agit d'un site d'info "électronique" !)... conflits donc, d'intérêt du personnage, la pompe n'étant qu'un argument pour démontrer à quel point le type est détestable !

  • Par Baskerville - 23/04/2014 - 13:32 - Signaler un abus Entretien privé

    Pour ma part, je fais cirer ma Rolex toute les semaines. Mais pas à mon bureau, à mon domicile.

  • Par porticcio - 23/04/2014 - 13:55 - Signaler un abus Injustice

    On a beaucoup parlé ces derniers temps de libération d’otage, c’est peut-être normal, mais on a par trop oublié la libération d’étage à l’hôtel Marigny, et c’est dommage.

  • Par Ory-Nick - 23/04/2014 - 14:12 - Signaler un abus Je ne comprend pas...

    ... elles sont pourtant très bien les Converses ! D'accord, c'est pas pratique quand on marche des heures, mais à part ça, elles sont parfaite (ou presque) : robuste (je vous écris avec des Converses vieilles de 7 ans, avec une semelle à peine entamé), on peut les mettre aussi bien avec un Jean's qu'avec un pantalon (c'est pas le bon gout absolu, mais ça passe bien !), et tout au long de l'année (sauf quand il fait très froid...)... Bref, elles sont très bien les Converses ! *smile*

  • Par Borgowrio - 23/04/2014 - 14:26 - Signaler un abus Bling -bling ? ? ?

    Nous savons bien que nous sommes dans la symbolique ,monsieur Hugo J. ... Les gauchos en ont tellement usé envers Sarkosy , je m'étonne qu'ils s'étonnent.. Avait il au moins quelques paires made in France ?

  • Par copélia - 23/04/2014 - 14:58 - Signaler un abus le qualificatif de gueule d'empeigne

    a été proféré contre ceux qui ont osé ouvrir la boîte à cirage.

  • Par carioca - 23/04/2014 - 16:15 - Signaler un abus @ledigaga...

    .. et xavier76 Faites d'abord vous même ce que vous reprochez à l'auteur: lire l'article avant de le critiquer: l'auteur attaque ici les journaleux qui ont repris et mal commenté une partie sans grande importance de l'article de M"diapart, au détriment de ce qu'il dit lui même étre plus pertinent Pour ledigaga: pour critiquer sans être ridicule, apprenez le français: qu'est ce donc qu'un article éponyme???

  • Par incassable - 23/04/2014 - 17:43 - Signaler un abus Vous rigolez ?

    Vous voulez vraiment nous faire croire qu'un cireur reconnu se déplace pour 10 à 25 € ? Le cadre de la Défense va voir un cireur en boutique ou confie ça à son employé de maison à la rigueur. Mais un cireur qui se déplace, on change de monde là ...

  • Par carioca - 23/04/2014 - 18:32 - Signaler un abus @incasable

    qui a dis que c'etait 10à 25€ déplacement inclus? c'est le prix chez le cireur... et 30 paires à 25 € ça fait déjà 750€ sans le déplacement... je connais des artisans qui se déplacent pour moins que ça!!

  • Par bagad - 23/04/2014 - 18:35 - Signaler un abus bref, en conclusion...

    il y a toujours des coups de pied au cul qui se perdent ! personnellement, je les file toujurs pied nu! question de délicatesse dans le contact.

  • Par Atlante13 - 23/04/2014 - 19:25 - Signaler un abus Oui mais,

    n'oublions pas que ce n'était qu'un journaliste de Médiapart. Et à part Bata ou Adidas...

  • Par louping - 23/04/2014 - 19:30 - Signaler un abus Papa GAYET

    Quand papa GAYET fréquente un homme qui se fait "Cirer les chaussures", sa fille attire sur le net sa plus grande "Cireuse de Godasse". La Cireuse de Godasse de J.GAYET : Julie n'a rien fait de mal. Julie est très belle. Julie est une femme très bien. Julie est de bonne famille. Sans oublier les votes truqués pour l'actrice. ....etc, etc..... La famille les attire ou quoi ?.

  • Par helje - 23/04/2014 - 21:53 - Signaler un abus Davison, c'est le cireur que le dit

    Dites, Atlantico, avant de critiquer vos camarades de Mediapart, relisez l'article ! Quand le journaliste évoque Davison, il cite... le cireur ! C'est entre guillemets ! Ce n'est pas de laa faut du journaliste si le cireur évoque 30 paires de pompes dont des Davison !

  • Par le Gône - 23/04/2014 - 23:08 - Signaler un abus Weston. Davison....ah Nom de Dieu!!

    C'est la marque des parvenus franchouillards...a chier !! y'a que des socialo pour porter des pompes pareilles..Dumas avait plus de classe.

  • Par vangog - 24/04/2014 - 02:49 - Signaler un abus La France et le pays des symboles et du bipartisme!

    Si tu es gauchiste, alors habille toi à la Redoute ( de très beaux mocassins à 30 Euros, en vraie croûte de cuir...)! Mais si tu es de droite, alors vas "patiner" chez Paul Bolus Bolten! Sauf que... La gauche archaïque à remplacé la droite archaïque, dans ses goûts, ses manies, ses obsessions de possession morbide.... Iznogoud est devenu Kalife à la place du Kalife et le défenseur de prolo à la Melenchon-qui-éructe est devenu "encore plus Bourgeois que lui...tu meurs!" La boucle est bouclée et la gauche à rejoint puis dépassé la droite dans ses turpitudes... Ne restent que...ceux qui n'ont jamais été corrompus par le pouvoir et qui ont le moins de chance (on n'est jamais certain...) de le devenir, car ils sont nationalistes et patriotes, et mettent l'intérêt de la Nation au dessus de leurs intérêts individuels ou catégoriels... Lorsqu'ils auront rendu son pouvoir au peuple, le peuple ne leur pardonnera aucune turpitude et il aura raison pour sa sévérité. En espérant seulement qu'il ne soit pas trop tard...pour la France!

  • Par Salaudepatron - 24/04/2014 - 08:10 - Signaler un abus J'ai du mal a croire,

    Que le Morelle il apporte ses trente paires de pompes à l'Elysee, juste pour se les faire cirer ! Dans ce cas, pourquoi il ne demande pas au cireur de venir à son domicile perso, plutôt que de s'emmerder à transporter ses trente paires de pompes ? Mais c'est sur que pour le scoop de Merdiapart, ça faisait mieux si l'opération avait lieu sous les dorures du palais... Ça accentue le côté sale bobo profiteur des öres de la république. Je précise quand même que je me fous royalement du Morelle, c'est juste la petite mise en scène de Merdiapart que je trouve pitoyable. Et si le gars se fait plaisir en achetant des pompes, je ne vois pas où est le problème, tant que c'est son fric qu'il dépense. Je dirais même plus que je préfère un mec qui claque son pognon ( Ça fait bosser du monde.) plutôt que d'autres qui le placent à dormir sur des comptes en Suisse. Bon aller j'arrête, je vais passer pour un socialo, défenseur des bobos.

  • Par Nap4 - 24/04/2014 - 10:26 - Signaler un abus Le vrai scandale

    La vraie forfaiture de Morelle ce n'est pas ses 30 paires de godasses. C'est que venant les faire cirer sur son lieu de travail, il s'autorise ainsi à déduire cette charge et à la faire passer fiscalement en frais professionnels. Quand on est initié et de gauche, on connaît les astuces pour échapper au choc fiscal asséné par ses petits copains. La nouvelle aristocratie appartient à la haute administration du secteur public. Passe-droits, entregents, petit services, privilèges exclusifs et cette merveilleuse façon de se situer bien à distance de la France d'en bas. Ah, rêvons un peu : Quand donc pourra t-on à nouveau danser la Carmagnole ?

  • Par saint just - 24/04/2014 - 10:42 - Signaler un abus Il est gonflé, l'auteur de cet article

    Je cite : "Quant aux souliers J.M. Weston (de très beaux souliers classiques vendus à alentours de 600 euros), vous les trouverez aux pieds de plusieurs milliers de cadres moyens et supérieurs" Ah bon : les cadres moyens de ce pays peuvent se payer des chaussures à 600 euros? Cette phrase disqualifie l'auteur, sans doute un ami de ce Maurelle. Non, le vrai scandale, c'est que ce socialiste, comme Cahuzac dénonce " les riches", à longueur de journée. Aujourd'hui, les français ont bien compris que le mythe de l'argent à droite a bien vécu. L'argent est à GAUCHE. Les 200 familles sont majoritairement à gauche. Les grands trusts appuient la gauche . Regardez les soutiens financiers de Terra Nova, officine socialiste. Vous y trouverez Vivendi, Suez, Air France,Rothschild la BNP,la banque Lazare etc etc.,

  • Par saint just - 24/04/2014 - 10:42 - Signaler un abus Il est gonflé, l'auteur de cet article

    Je cite : "Quant aux souliers J.M. Weston (de très beaux souliers classiques vendus à alentours de 600 euros), vous les trouverez aux pieds de plusieurs milliers de cadres moyens et supérieurs" Ah bon : les cadres moyens de ce pays peuvent se payer des chaussures à 600 euros? Cette phrase disqualifie l'auteur, sans doute un ami de ce Maurelle. Non, le vrai scandale, c'est que ce socialiste, comme Cahuzac dénonce " les riches", à longueur de journée. Aujourd'hui, les français ont bien compris que le mythe de l'argent à droite a bien vécu. L'argent est à GAUCHE. Les 200 familles sont majoritairement à gauche. Les grands trusts appuient la gauche . Regardez les soutiens financiers de Terra Nova, officine socialiste. Vous y trouverez Vivendi, Suez, Air France,Rothschild la BNP,la banque Lazare etc etc.,

  • Par copélia - 24/04/2014 - 10:56 - Signaler un abus c'est une chose sûre

    le pataud-gars est parti avec son nécessaire à cirage et son embauchoir sous le bras.

  • Par patricck - 24/04/2014 - 12:02 - Signaler un abus l'amour du beau

    Pour une fois qu'une personne se chausse beau, il faut le remercier . Less hommes ne savent plus ce que sont de beaux souliers bien entretenus. Les hommes se promènent avec de vilaines chaussures mal cirées. Ma grand-mère disait à ma mère: "quand tu regardes un homme, regarde ses souliers et ses ongles"

  • Par Odidole - 24/04/2014 - 12:11 - Signaler un abus Où les socialistes montrent leur véritable visage !

    Ce que j'en retiens c'est, une fois de plus, que les représentants des socialistes, politiques, syndicalistes et autres, se moquent totalement de ceux qui les ont élus et de leurs problèmes quotidiens. Ils ont toujours de belles phrases à la bouche et usent et abusent des mots " Liberté, Egalité et Fraternité" . Et pendant ce temps là, ils se vautrent dans les ors de la république payés par nos impôts... Rappelez-vous le député d'Ardèche qui partait en vacances en famille avec ses indemnités parlementaires complémentaires et qui trouvait cela normal car rien ne l'interdit. Pour un chef d'entreprise cela appelle "abus de bien social" avec prison en prime que les juges du syndicat de la magistrature ( eux aussi donneurs de leçons socialistes) appliquent avec beaucoup de rigueur aux "salauds de patrons". A celui qui participe à ce débat et avec qui je suis souvent d'accord, je différencie la manière de dépenser son argent quand on l'a gagné par son labeur et celle de dépenser l'argent public. Nos hommes politiques devraient se souvenir plus souvent qu'ils sont là uniquement pour nous représenter et que cet argent ne leur appartient pas.

  • Par Odidole - 24/04/2014 - 12:21 - Signaler un abus @Vangog, ne rêvez pas !

    Vos amis feront comme les autres quand ils auront le pouvoir.... Ceci dit, il existe encore, de droite comme de gauche, quelques hommes sincères et intéressés par le redressement de notre pays et le bien-être de ses habitants. Restons optimistes ...

  • Par louping - 24/04/2014 - 13:04 - Signaler un abus Dis moi ce que tu écris....

    Dis moi ce que tu écris, je te dirai qui tu es... Je vous cite : "Vos amis feront comme les autres quand ils auront le pouvoir". 1/ Vous penser que le pouvoir intéresse beaucoup de monde ?. Vous ?. 2/ Vous subodorez certains comportements inéluctables chez les autres mais c'est vous qui écrivez. Dis moi ce que tu écris et je te dirai....... Interrogez votre entourage, ils seront très rares ceux qui rêvent de pouvoir et de faire de la politique. Tentez l'ENA, car le pouvoir semble vous faire envie.

  • Par siger95 - 24/04/2014 - 13:47 - Signaler un abus concentrez vous sur l'essentiel

    Bonjour Atlantico, je crois que vous oubliez l'essentiel. Ce qui choque n'est pas qu'il possède 30 paire de chaussures de luxe (ce qui est énorme avouons le). Ce n'est pas forcément qu'il les fasse cirer. Ce qui choque c'est quand Mediapart révèle qu'il a fait privatiser une salle de l'Hotel de Marigny pour se faire cirer ses souliers. Ca c'est ce que Mediapart appelle un comportement de petit marquis ! A l'heure où on demande des économies à l'Etat, ça ne passe pas. S'ajoutent une utilisation privée des chauffeurs, ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugo Jacomet

Fondateur et éditeur de "Parisian Gentleman", Hugo Jacomet est une plume reconnue dans le domaine du style masculin.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€