Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 27 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Tweet de Trierweiler : il est temps
d’encadrer juridiquement
le statut de Première Dame

Suite à l'affaire du tweet de Valérie Trierweiler, Sophie de Menthon explique que la Première Dame doit être encadrée par un statut qui lui donnera le poids de ce qu'elle peut dire et ne pas dire.

La normalisation, c’est maintenant !

Publié le

Atlantico : Qu'est-ce que vous évoque cette affaire ?

Sophie de Menthon : Je pense qu'il y a deux façons de considérer cette "affaire" : l'éclat de rire que peut susciter le tweet incontrôlé d'une femme jalouse et on en reste alors là. Mais il y a une deuxième façon de voir toute cette histoire selon moi. C'est quelque chose qui va beaucoup plus loin que ça et qui ne peut pas ne pas avoir de conséquences.

Pourquoi cette histoire va-t-elle très loin selon vous ?

Toutes les femmes des présidents précédents ont eu un rôle discret, plutôt consacré à des associations caritatives comme les pièces jaunes, ou à des fondations, comme celles de Carla Bruni-Sarkozy. Elles ont tenu un rôle traditionnel.

Mais elles ne se sont jamais mêlées de politique. Or ce tweet, il faut voir la réalité en face, est un désaveu de la position du président de la République François Hollande. Comment peut-on ignorer ou faire semblant de considérer que ça n'a pas d'importance ?

C'est une femme libre, qui envoie des tweets. Pourquoi pas ? Mais il se trouve qu'elle vient de désavouer le président de la République. C'est un désaveu car le président de la République a donné son aval à Ségolène Royal en disant qu'il ne soutenait qu'elle. Il a même probablement demandé à Martine Aubry et Cécile Duflot, ministre en exercice, d'aller la soutenir ce matin. Toutes les télévisions les filmaient … et qu'est ce que fait Valérie Trierweiler ? Elle dit bonne chance aux concurrents. Ca reste éthique car la liberté d'expression reste un droit fondamental mais ce qu'elle a fait n'est pas correct. Ce n'est pas correct, car contredire aussi publiquement le président de la République alors qu'on en est "la femme", ce n'est jamais arrivé dans aucune démocratie. On prend donc immédiatement la dimension de ce que pourraient être les tweets de son opinion politique appliquée à d'autres registres. Je pense qu'étouffer l'affaire ne serait pas une bonne chose. La droite va s'en emparer, la gauche s'amuse. C'est très français comme réaction.

Qu'est-ce qui devrait alors être fait pour empêcher que cela ne se reproduise ?

Je crois que nous venons d'être confrontés à un problème institutionnel majeur. Actuellement, la femme du président de la République ou sa compagne, ce qui est déjà inhabituel, n'a pas de statut juridique en France. Le vrai problème aujourd'hui est donc qu'il n'y a aucun recours face à ce type d'interventions politiques. On ne peut rien faire. Face à cela, il faudrait ainsi immédiatement lui donner un statut qui l'empêche de s'exprimer. Il faut notamment un devoir de réserve pour ce statut. Il faut apporter immédiatement une position, sinon ce n'est pas possible. Imaginons que dans trois semaines le président décide de rentrer en guerre avec la Syrie, on peut avoir un tweet en disant qu'elle n'est pas d'accord ?

Je pense qu'elle doit avoir un statut, car ce statut lui donnera alors le poids de ce qu'elle peut dire ou ne pas dire justement. Là, c'est probablement une femme mal dans sa peau qui ne sait pas très bien où commence son rôle, où il finit et quelle est sa place.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par maty - 13/06/2012 - 07:46 - Signaler un abus oubliez une chose

    sans doute ce tweet est prémédité, avec l'accord de Hollande... Royal est la mère de ses enfants, son ex compagne, mais elle posera un gros problème si elle est élu. Un conflit d'intérêt, l'ex sera la 3è personne la plus importante de l'état, une situation confuse qui n'existe jamais à l'étranger Hollande est un mou, manque de courage, il envoie Trierweiler, à "l'assaut", au risque d'être détestée... sans doute vaut-il mieux que les chers médias, et français pensent que c'est de sa propre initiative, je n'y crois pas? Hollande est un affubulateur? dans quelques jours, si Royal est battu, la vérité va sortir. Je n'entends pas dénoncer les journalistes ce conflit immoral pour la présidence de l'assemblée... Avec la droite, une escorte d'injures etc..;

  • Par flogo - 13/06/2012 - 08:04 - Signaler un abus Imaginez ...

    que ce tweet ait été envoyé par l'épouse de Mr Sarkozy... Les médias seraient à feu et à sang ! Mais à gôche, chez ces gens là Monsieur, on se vante d'avoir un cerveau au dessus de tous... La question se pose donc: Y aurait-il deux sortes de cerveau : un cerveau de droite malingre et néfaste ? un cerveau de gauche florissant et bienfaiteur ? L'un commandant un corps laid aux doigts crochus L'autre commandant un corps d'Apollon tenant deux cornes d'abondance dans ses mains L'un égoïste L'autre généreux L'un : le diable L'autre : Dieu *** Voila ce qu'un extra terrestre pourrait voir et comprendre sur les cerveaux qui nous gouvernent. Il verrait qu'une poignée de ces agités et agitateurs ne ressemblent en rien à l'immensité du peuple... Tout se passe comme si ces quelques politiques et journaleux se comptant en quelques centaines aient décidé d'encercler le peuple de 65 millions d'individus... *** Grosse marade !

  • Par LeditGaga - 13/06/2012 - 08:06 - Signaler un abus Déjà vu !

    Ce (très bon) scénario ressemble beaucoup à celui de "la Zizanie", le film où l'on voit Annie Girardot (l'actrice) prendre fait et cause pour les ouvriers de l'usine de son mari Louis de Funès (l'acteur) ! Dans ce film la femme du PDG lutte pour une justice sociale, comme ici Nathalie Tireweiller qui lutte pour la réhabilitation d'un "exclu du parti" suite aux agissements mesquins d'une intrigante sans vergogne ni pudeur !

  • Par Le Nain - 13/06/2012 - 08:10 - Signaler un abus Encadrons, encadrons.

    Décidément, dans ce pays, tout doit être encadré, normé et codifié. Laissez donc vivre les gens et fichez leur donc la paix. Si Mimolette Ier n'est pas content, il lui suffit de rompre, après tout, il n'est pas marié avec et je vois mal un statut de concubine ou de maîtresse royale (oh ! pardon) .

  • Par Ludo1963 - 13/06/2012 - 08:17 - Signaler un abus Ce n est pas un problème de statut

    Le rôle de la "première dame" n a jamais posé de problèmes car les personnes étaient intelligentes et équilibrées. Là on a un nouveau spécimen : journaliste bobo, habituée à distribuer les bons et mauvais points, de façon souvent totalement injuste et idéologique , comme le font les socialos. Dévorée par l ambition, imbue de sa personne , bouffie d un total sentiment d impunité, madame traite les autres de POTICHE, mais elle se comporte comme une CRUCHE La pauvre elle persiste et signe serait elle aussi déficiente mentalement ? Cela tombe tres mal pour notre patachon en chef, qui a passé son temps à casser Sarko. De quoi a t il l air maintenant ? De ce qu il est réellement : un petit bouffon Les Français vont se rendre compte bientôt que les medias leur ont vendu un minable

  • Par benyv - 13/06/2012 - 08:25 - Signaler un abus je joue et je change les règles comme je veux

    Si le tweet émanait d'une femme élevant seule ses enfants et journaliste chez Paris Match, d'une femme indépendante, personne n'en aurait parlé. Or ce tweet a du retentissement parce qu'il émane de celle qui partage la vie du Président de la République, oubliée la femme, ses enfants, son métier et sa modernité.... Se prend elle pour Voltaire en voulant passer la frontière dans un sens ou l'autre selon les circonstances et ses intérêts ? Au delà du vaudeville, du mauvais service rendu aux femmes, on peut se questionner sur l' influence de Madame Trierweiler sur le comportement de François Hollande alors qu'il était 1er secrétaire et que Ségolène Royal était candidate à la présidence. Ils étaient déjà ensemble....

  • Par Nana de la falaise - 13/06/2012 - 08:27 - Signaler un abus Statut

    Faudra t-il préciser aussi dans le statut la profondeur de son décolleté ? La discrétion, le savoir vivre, l'éthique devraient aller de soit. Quand on signe un contrat de travail, il n'est écrit nulle part que vous devez contester les décisions de votre patron en public ou que vous ne devez pas lui tapper sur l'épaule.

  • Par Nana de la falaise - 13/06/2012 - 08:31 - Signaler un abus Pardon

    Cela va de soi...

  • Par Carcajou - 13/06/2012 - 08:43 - Signaler un abus La loi pour tout, mais la liberté alors?

    Bon, il faut arrêter d'écrire n'importe quoi pour être dans l'air du temps, pour faire semblant d'avoir "réfléchi à la question". Trierweiler écrit ce qu'elle veut. Les bisbilles conjugales du sieur Hollande, les Français s'en tamponnent le coquillard puissance 14. Les dissensions au sein du PS concernent les socialos. Quel statut juridique? Le devoir de réserve? Faut-il l'étendre aussi aux épouses des hauts fonctionnaires? A leurs enfants majeurs ou à ceux qui ont plus de 16 ans? Jusqu'à quel degré de parenté? Aux amis intimes, peut-être aussi? Aux maitresses occasionnelles? Le Président de la République parle-t-il à son coiffeur? Hop, devoir de réserve. Maintenant Hollande sait clairement. Il lui appartient de tenir sa compagne éloignée de la vie publique. S'il lui donne des informations de quelque nature que ce soit, s'il la tient au courant des affaires de l’État - à quel titre par ailleurs - et que des conséquences en découlent, il en sera le seul responsable. Bonjour les libéraux qui demandent la liberté totale des marchés mais qui veulent légiférer à tout va contre les libertés individuelles.

  • Par Carcajou - 13/06/2012 - 08:52 - Signaler un abus Post-scriptum.

    J'ai oublié. D'autant que ce qui fait jaser tient à 2 causes: - la position de Trierweiler va à l'encontre de celle de Hollande - ce qui augmente la difficulté, mais accroit le plaisir, [vous savez le fameux "et le désir s'accroit qu'en l'effet se recule" disait Corneille] mais Danielle Miterrand avait déjà joué à ce jeu dangereux, - ce message est ressenti comme celui d'une femme jalouse ce qui éclaire le personnage qui l'a écrit d'une lumière inquiétante. Comment se comportera-t-elle si malgré elle, Royal va au perchoir? Que fera Flanby?

  • Par léonard simon - 13/06/2012 - 08:57 - Signaler un abus Il suffit de lire le titre de

    Il suffit de lire le titre de ce papier... pour ne pas le lire. Madame de Menthon est le type même de la bourgeoise bien-pensante bon chic bon genre et morale qui tient à ce que l'ordre républicain, jusque dans les alcoves, soit codifié, étiqueté, par des lois. Alors pensez ! la compagne d'un président doit avoir un statut juridique pour être reconnue comme"la 1ère dame de France". Et bien non madame de Menthon, Marie'Antoinette des quartiers chic du XIéme, la femme de président n'a pas besoin qu' on la contraigne par un statut juridique. Elle est libre et cette liberté si elle la veut entière, elle ne se mêle pas des affaires de la Présidence, ni des affaires d'Etat, refuse d'avoir un bureau à l'Elysée, refuse de prendre politiquement position. Elle ne se mêle de rien, sauf de sa propre vie telle qu'elle l'entend la mener hors du cercle du pouvoir et des contraintes des protocoles.

  • Par Ravidelacreche - 13/06/2012 - 09:35 - Signaler un abus encadrer juridiquement

    Un statut qui n'existe pas ! On fait comment ? :o))

  • Par Alcofrybas - 13/06/2012 - 10:22 - Signaler un abus Une loi de plus !

    Ben voyons ! Il faudrait répondre par une loi aux mauvaises manières de la compagne de François Hollande ! Encore une loi, encore un décret ! Vite ! Comblons l'un des derniers vides juridiques de la République. Encore une façon de dissimuler, par un artifice purement juridique, le comportement pathétique des politiques et des médias.

  • Par Benvoyons - 13/06/2012 - 10:29 - Signaler un abus Trés bon papier de Maty en effet Nain Pays Bas est un

    affabulateur ( affaire Caton Hollande). En effet un perchoir pour Royal son ancienne compagne alors que sa maitresse a un bureau à l’Élysée? Valls il va faire une enquête par la police des mœurs ? Tous les pouvoirs à la gauche c'est le bordel assuré.

  • Par Imragen - 13/06/2012 - 10:37 - Signaler un abus Président normal ?

    Les commentaires pro Valérie-Cruela sont assez acerbes. Il ne fait pas bon d'être de l'avis de Mme de Menthon : on vous renvoie à sa bourgeoisie, et à ses manières de l'Ancien Régime. J'ai même vu qu'il était question de Marie Antoinette. La guillotine n'est pas loin. Les trolls PS se sont réveillés. Ne peut on considérer qu'il s'agit quand même d'une boulette assez inquiétante ? Le Président normal se fait désavouer par sa compagne normale. Bon c'est normal en raison de cette liberté hautement revendiquée. Mais n'y a t il pas des domaines où il serait encore plus gênant que cette liberté s'exerce ? Je pense qu'il en existe et qu'il serait prudent, compte tenu de l'expérience actuelle, de baliser le terrain pour éviter une autre affaire. Le bon sens voudrait que l'intéressée le fasse d'elle même. En est elle capable ? Le président normal est il capable de lui imposer sa volonté ? J'en doute et je ne souhaite pas que la politique de la France, même celle de FH, soit perturbée par les humeurs d'un entourage présidentiel brillant mais peu fiable.

  • Par Imragen - 13/06/2012 - 10:40 - Signaler un abus @leonard simon

    Savez vous que Mme VT dispose d'un cabinet personnel (même un conseiller en communication) payé sur fonds de l'Elysée ? Renseignez vous avant de parler

  • Par mounette - 13/06/2012 - 10:50 - Signaler un abus Franchement je trouve que

    Franchement je trouve que Valérie Trierweiler a twitté d'une façon juste et c'est son droit! Il faut un équilibre de soutien entre un député qui est élu depuis des années et une parachutée soutenue par tous les caciques du parti et qui se voit déjà au perchoir! On voit ça dans tous les partis!

  • Par Karamba - 13/06/2012 - 11:15 - Signaler un abus Il n'y a rien à encadrer...

    Trierweiler doit être confinée à la discrétion de la sphère privée de Hollande. Sa seule relation intime avec le président ne lui confère aucun droit. On ne peut créer une fonction officielle crédible qui serait conditionnée finalement par les coups de coeur et autres errements romantiques du chef d'état. Soit Hollande et Trierweiler se marient ou se pacsent, en tout cas s'engagent dans une vraie relation et on peut en discuter, soit Trierweiler se résigne à rester dans l'ombre. Mais ce n'est pas la République qui doit se plier aux caprices de ces deux étourneaux...

  • Par chris05 - 13/06/2012 - 11:16 - Signaler un abus Pas de statut

    On peut dire maintenant que les problèmes viennent des gens imposant une « morale » stricte aux autres qui sont incapables de se l’appliquer lorsqu'ils parviennent au pouvoir. Ce sont bien les tartuffes décrit si bien par monsieur Sarkozy. Cette dame n’étant pas l’épouse de l’actuel président et n’ayant pas divorcé de son mari n’avait donc pas à entrer à l’Élysée et se comporter de façon envahissante. Où est la république exemplaire promise par hollande ? Dans notre république le président est élu et la tradition veut que son épouse l’accompagne à l’Élysée sans que celle-ci ait un statut particulier mais avec des règles non écrites qu’exige la bienséance. Ce qui était en fait dans les normalités des choses mais il semble désormais qu’avec hollande nous sommes tombes dans l’anormalité quand madame Trierwerler crée une nouvelle fonction inexistante. La position de cette dame exigerait donc avant tout une posture morale qu’elle ne possède pas à l’évidence.

  • Par Varois - 13/06/2012 - 12:48 - Signaler un abus Nouveau titre

    Le titre de "première dame de France" ne lui plaisait pas, il y en a un autre tout trouvé: "Première gaffe de France" !

  • Par titine - 13/06/2012 - 14:41 - Signaler un abus OK, Chère Sophie, mais

    ladite "première dame" n'en est pas une. C'est la maitresse en titre du président nouvellement élu, peut être, mais nullement la "première dame". Si elle est incapable de respecter la fonction présidentielle de son compagnon et que ce dernier est incapable de contenir les réactions de sa maitresse, qu'elle reste à son domicile et à son rang. Les contribuables n'ont pas à payer son bureau, sa secrétaire, ses gardes du corps et son chauffeur à l'Elysée... Si elle est dépressive, il y a des spécialistes pour soigner ce type de maladie...

  • Par pimousse - 13/06/2012 - 14:45 - Signaler un abus collection Harlequin

    digne des romans photos les plus ordinaires! mme treiwellerpas divorçée compagne du président n a pas sa place a l elysée;elle n est pas élue et le contribuable ne doit pas financer ses assistants accordés par son concubin de president qui par ailleurs veut caser a tout prix la mere de ses enfants a l assemblee mais mr Hollande la France n est pas une épicerie familiale

  • Par Ishtar - 13/06/2012 - 15:47 - Signaler un abus Amoral

    Tout cela est d'une impudence tonitruante. Il n'y a plus de repère, on ne respecte plus rien, et on tient à le faire savoir. Non, il n'est pas indifférent d'avoir à subir les vapeurs de la maîtresse après les humeurs de compagne, les vaticinations du fils, après les indiscrétions et les conflits d'intérêt de l'entourage. C'est ça, la présidence irréprochable ? Si encore la politique était intelligente! Quelle gabegie!

  • Par iso - 13/06/2012 - 16:06 - Signaler un abus wtf ?

    - Nous avons élu Francois Hollande en tant qu'individu - VT est une citoyenne comme les autres - Nous avons le droit de nous exprimer publiquement contre l'avis de notre conjoint, marié ou pas. Ce n'est pas parce que les médias tournent en boucle là-dessus qui ça doit en faire quelquechose d'important ! 43% d'abstention et toute l'énergie de la machine médiatique qui s'excite sur 140 caractères, c'est ça le danger, pas l'avis de copine du president. Quand à ceux qui font des scénarios "si ça avait été sego pendant la crise "si ça avait été carla qui avait écrit ça" .. on peut continuer longtemps ..: "si Mitterrand est élu, il y aura les chars russes sur les champs" "si paris était en beurre" ..

  • Par norguignon - 13/06/2012 - 16:21 - Signaler un abus VT Gate

    "infos" Titres : Troubles en Tunisie, Meutres à Bagdad, Attentats en Lybie...Allemagne redressement des sociétés, Italie se bat pour ne pas avoir besoin du FMI.......FRANCE on joue à Prince et concubines, le monde entier s'arrête afin de suivre ce "soap" et pouvoir enfin repartir en nous enviant ce rêve Français !!!!!

  • Par ARES - 13/06/2012 - 16:46 - Signaler un abus Les Histoires de C ... qui passionnent le Monde entier !!

    Au moins y a pas a dire CE PRESIDENT NE VAUT RIEN !! Ce qui avait un doute !! S il n est pas capable d etre L HOMME DE LA SITUATION comment peut il etre L HOMME QUI GERERA LES SITUATIONS DIFFICILES DES FRANCAIS ET DE LA FRANCE!! Quelle Farce !! DAGAGEONS CE BOUFFON et demandons un VRAI PRESIDENT !! Comme FILLON !!

  • Par Estoc - 13/06/2012 - 17:29 - Signaler un abus Tragique

    Au mépris de ses propres règles et des électeurs, le PS de Mme Aubry parachute l'ex de M. Hollande, Mme Royal, à la Rochelle. M. Hollande cautionne cette décision, qui constitue aussi une véritable trahison envers M. Falorni, un ami qui l'a toujours soutenu. La compagne du président désavoue publiquement ce choix, sans réaction aucune de M. Hollande pour apaiser la discorde. Mme Trieweiler s'est montrée incapable de subordonner ses sentiments personnels aux intérêts supérieurs de l'état. Elle s'est immiscée dans la politique en profitant de la visibilité de son conjoint, qu'elle a publiquement désavoué. M. Hollande paie son incapacité pathologique à prendre des décision et s'engager. Il aurait dû être ferme, soutenir son ami et défendre les statuts du PS contre son ex. Il lui reste trois choix : 1) désavouer Mme Royal, c'est-à-dire revenir sur sa parole ; 2) désavouer sa concubine, et cautionner un parachutage injuste ; 3) ne rien faire, et conforter des spectateurs comme moi dans leur opinion que l'homme à la présidence est un lâche et un traître incapable de mettre de l'ordre dans sa chambre à coucher

  • Par Democrator - 13/06/2012 - 17:53 - Signaler un abus Sérieux ou pas cet article ?

    Il y a quand même de quoi de poser la question ! Exemple : "il faudrait ainsi immédiatement lui donner un statut qui l'empêche de s'exprimer" Bon... pourquoi pas. Après tout, on empêche aussi un parti qui fait 14% d'être représenté et donc de s'exprimer . La démocratie ça doit être ça... En revanche, Sophie Turpin partage un point commun avec Valérie Massoneau : divorcées toutes les deux, elles ont quand même choisi de garder le nom qui leur convenait le mieux : de Menthon est plus chic que Turpin, et Trierweiller rappellera toujours qu'elle fut un jour marié au Secrétaire de la Rédaction de Paris Match. Serait-ce un élément d'explication ? Pour le reste, laissons ce malheureux François gérer ses femmes ! Et forcément de manière "normale" ! Bien qu'il ne semble pas tant que ça apprécier les femmes "normales" : entre névrosées et hystériques, peut-être aurait il mieux fait de consulter son ami DSK sur le choix de sa compagne / épouse... Lui au moins il s'y connait ! Bien à vous.

  • Par Democrator - 13/06/2012 - 18:11 - Signaler un abus Sérieux ou pas cet article ?

    Il y a quand même de quoi de poser la question ! Exemple : "il faudrait ainsi immédiatement lui donner un statut qui l'empêche de s'exprimer" Bon... pourquoi pas. Après tout, on empêche aussi un parti qui fait 14% d'être représenté et donc de s'exprimer . La démocratie ça doit être ça... En revanche, Sophie Turpin partage un point commun avec Valérie Massoneau : divorcées toutes les deux, elles ont quand même choisi de garder le nom qui leur convenait le mieux : de Menthon est plus chic que Turpin, et Trierweiller rappellera toujours qu'elle fut un jour marié au Secrétaire de la Rédaction de Paris Match. Serait-ce un élément d'explication ? Pour le reste, laissons ce malheureux François gérer ses femmes ! Et forcément de manière "normale" ! Bien qu'il ne semble pas tant que ça apprécier les femmes "normales" : entre névrosées et hystériques, peut-être aurait il mieux fait de consulter son ami DSK sur le choix de sa compagne / épouse... Lui au moins il s'y connait ! Bien à vous.

  • Par perceval - 13/06/2012 - 18:22 - Signaler un abus Tweetweiler chienne de garde?

    Juste pour rire

  • Par kassian - 13/06/2012 - 19:24 - Signaler un abus S. de Menthon, alons...

    "Je crois que nous venons d'être confrontés à un problème institutionnel majeur." vous n'en faites pas un peu beaucoup là ? si on encadre juridiquement le rôle de la 1ère dame, ou s'arrête-t-on ? Pourquoi ne pas encadrer le rôle des enfants ? dans ce cas précis nous sommes en face d'une gourde qui n'a pas compris ou elle a mis les pieds, elle apprendra son rôle comme toutes les femmes dans sa situation avant elle. Et tant pis si elle doit continuer à faire des gaffes. Qu'encaderiez-vous ? les amendes en cas de dérapage ? Ridicule

  • Par protagoras - 13/06/2012 - 19:59 - Signaler un abus Impossible

    Donner un statut à la first ....est tout bonnement impossible. Comment donner un statut, manie d'ailleurs spécifiquement française, à une personne qui n'a pas de fonction dans la sphère publique et qui ne peut en avoir et qui, comme n'importe qui a le droit de dire ce qu'elle pense. Ce n'est pas un problème de statut. D'ailleurs je ne vois pas en quoi un statut aurait empêché VT d'envoyer un message à Forlani. Par contre cela découle directement de l'incapacité de Hollande à diriger son couple et donc, à plus forte raison la France embarquée sur un navire pris dans la tempête.

  • Par norguignon - 13/06/2012 - 20:14 - Signaler un abus Valérie Twitterveiler

    Et si on demandait à ce que cette dame n'ait plus droit au bureau à l'élysée ainsi que des secrétaires, ce sont les impots qui paient cela, donc sans respect du peuple.......

  • Par Episodique - 13/06/2012 - 21:13 - Signaler un abus Bravo la Rottveiller

    Le coup monté a fonctionné, il fallait se débarasser discrétement de la royale pour ne pas lui donner le perchoir et surtout ne pas la voir en député. La combination fut bien montée. Mais les journalaeux aime s'enfler la tête que penser un peu que la France es la terre des magouilles, surtout le PS.

  • Par GBCKT - 13/06/2012 - 21:23 - Signaler un abus Un statut?

    il s'agit de manque absolu de savoir être et d'intelligence de situation, du coté de la Dame. De l'autre on ne sait pas savoir choisir qui vous accompagne. Il y a des lustres cela débouchait par un séjour de longue durée de la Dame dans un couvent mais il y fallait du caractère, à défaut cela se traduisait sur des désordres dont pâtissait le bas peuple.

  • Par LeditGaga - 13/06/2012 - 21:29 - Signaler un abus Statue plutôt

    Point de statut pour la 1ère concubine de France mais une statue sur la Grand'place du Centre de La Rochelle, pourquoi pas ? Monsieur Falorni lui devra bien ça, non ?

  • Par walküre - 13/06/2012 - 21:33 - Signaler un abus Malheureusement

    il est impossible de donner un statut restrictif à une personne en fonction du statut d'une autre personne. Encore moins s'ils ne sont pas mariés. C'est inconstitutionnel et contraire aux libertés fondamentales. Une femme de président reste dans ses droits entiers, d'autant qu'elle n'est pas élue. D'ailleurs, si l'on bride laparole à la femme, on bride aussi la parole aux enfants. Où va t-on ? Ce projet débile est bien sorti d'un cerveau embrumé de socialiste. Quelques cours de droit ne feraient pas de mal à certains.

  • Par Benvoyons - 13/06/2012 - 22:47 - Signaler un abus Elles ont fait cela pour une pub de Royal Canin

    Finalement les Français ont élu une maîtresse comme Président. Présidente Trierweiler et Premier Ministre Royal cela aurait de la gueule, et sur le perchoir Nain Pays Bas. Moi Président de la chambre j'interdirai les tweets

  • Par roudoudou - 13/06/2012 - 22:51 - Signaler un abus Pas d'accord

    Le statut de première dame n'existant pas il n'a pas à être encadré, c'est idiot. Et cela fleure bon le pire des machismes (sois belle et tais toi). Déjà Madame Mitterrand avait eu à faire à ce genre de critiques à cause de sa fondation France Liberté. La faute, si faute il y a, vient de F. Hollande qui n'a pas anticipé la réaction de sa compagne (réaction au demeurant pleine de bon sens). Mais la vérité n'est-elle pas qu'elle était en service commandé, Hollande lui faisant dire tout haut ce qu'il pense tout bas mais ne peut pas dire ? Venant d'un roublard comme Hollande....

  • Par cabdide44 - 14/06/2012 - 00:03 - Signaler un abus test dd QI

    Vous constaterez que le problème ne s’est jamais posé ni en France, ni ailleurs. Tous les conjoints de chef d’état ont l’intelligence de comprendre qu’il est absurde de tirer une balle dans le pied du chef de l’état. Elle ne le comprend pas parce qu’elle est idiote. Comme disait Audiard, les c… ca ose tout, c’est même à cela qu’on les reconnait. Nous avons une authentique c… à l’Elysée. Ce n’est pas une loi et un statut qui empêcheront une authentique c… de tout oser. Peut être un test de QI avant de rentrer à l’Elysée…

  • Par pimousse - 14/06/2012 - 17:07 - Signaler un abus rien

    elle n est juridiquement rien mme trierweiler pas divorcée; au fait qui est son mari dont elle garde le nom la compagne du president n a aucune place ds le domaine de l etat elle doit quitter son bureau de l elysee et ses assistants payes par le contribuable;elle clame e lle meme vouloir rester journaliste alors qu elle rexgagne p match! elle fera peut etre oublier qu elle appartient a une tres riche famille de banquiers

  • Par Lepongiste - 18/06/2012 - 09:44 - Signaler un abus Le Hollandais va enfin savoir ce qu'est une opposition forte

    maintenant qu'il en a une dans son lit !!!

  • Par Lepongiste - 18/06/2012 - 09:48 - Signaler un abus C'est à sa première femme que l'on doit sa carrière

    et à sa carrière que l'on doit sa seconde femme !!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Sophie de Menthon

Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)

Elle est aussi l'une des personnalités qualifiées membres du Conseil Economique, Social et Environnemental.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€