Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Valerian Shingouzlooz inc" : retour gagnant

Atlanti Culture

Publié le
"Valerian Shingouzlooz inc" : retour gagnant

BANDE DESSINEE

VALERIAN Shingouzlooz inc.

de Lupano et Lauffray, d’après Christin et Mézières

Ed. Dargaud

56 pages

13,99 €

RECOMMANDATION

EXCELLENT

THEME

Les Shingouz (3 créatures vénales et sans aucun sens moral, qui parcourent l’espace à la recherche d’une bonne affaire ou d’une bonne information, désespérément amoureux de Laureline), créent une compagnie, la Shingouzlooz, pour explorer l’espace afin de devenir propriétaires de paradis fiscaux destinés à de futurs clients. Au cours de cette campagne, ils acquièrent (par erreur) la Terre. Ils perdent ensuite leur compagnie à un jeux de cartes, abandonnant la Terre aux mains de Sha-oo, une « créature d’affaire » corrompue, surnommée l’assoiffeur de mondes.

Valerian et Laureline doivent sauver la Terre, alors qu’ils sont déjà en mission pour Galaxity, à la recherche d’un androïde hébergeant des serveurs illégaux. L’intrication des deux histoires va donner lieu à de multiples rebondissements.

POINTS FORTS

- L’esprit de la série est tout à fait respecté. Les bases sont là : Valerian et Laureline bien sûr, avec leur fidèle vaisseau, les galaxies peuplées de multiples créatures exotiques, les sauts spatio-temporels risquant à chaque fois de créer un « bazar spatio-temporel » …

- Vous retrouverez nos amis Shingouz bien sûr, mais aussi Galaxity (organisme régissant les sauts spatio-temporels et envoyant ses agents à travers l’univers pour réaliser diverses missions). Vous découvrirez chez son chef une facette inattendue et si humainement normale. Monsieur Albert, agent de Galaxity, issu de la France des années 80, refait également son apparition.

- Cet album est bien rythmé, les aventures et les rebondissements s’enchainent ; mais il actionne aussi les zygomatiques ! W. Lupano a truffé les dialogues d’humour, de jeux de mots, de références à notre quotidien terrien. Il a nourri son scénario de notre actualité, qui s’intègre très bien à cet univers de science-fiction. On pourrait croire que l’affaire des « paradise papers » était déjà au grand jour au moment de l’écriture de cet épisode. 

- Concernant les graphismes, M. Lauffray est tout à fait dans la lignée de J-C Mézières. Il faut dire que c’est un habitué de la science-fiction ! On replonge avec plaisir dans des univers tantôt très colorés, parfois beaucoup plus sombres, toujours très inventifs et avec un dessin très proche de la série originale.

- Cet album s’adresse bien sûr aux fans de Valerian, mais reste néanmoins accessibles aux néophytes, n’étant pas en lien avec d’autres histoires précédentes.

POINTS FAIBLES

- Certains pourraient s’énerver du côté moralisateur de cet album : l’humanité pollue, elle est colonialiste, corrompue … les auteurs ne cachant pas leur critique de notre société à travers de très nombreuses allusions.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Adeline Deverey pour Culture Tops

Adeline Deverey est chroniqueuse pour Culture-Tops. 

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€