Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 28 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Uniforme à l'école : "C'était une bonne méthode, alors gardons la !"

Une proposition de loi de l'UMP veut réinstaurer l'uniforme à l'école. A force d'être tournée vers le passé, l'école s'interdit-elle d'avancer ? Aucunement, selon Natacha Polony qui considère que "depuis 30 ans, les méthodes mises en place à l'école sont moins efficaces que les précédentes".

Old school

Publié le - Mis à jour le 22 Novembre 2011

Atlantico : L’UMP a récemment proposé une loi visant à rétablir l’uniforme à l’école. Pourriez- vous nous expliquer le pourquoi de cette nostalgie ambiante dans les réformes envisagées pour l’Éducation nationale ?

Natacha Polony : La question de la nostalgie ne se pose qu’en rapport avec un problème actuel : les élèves, lorsqu’ils sont dans une classe, n’ont pas conscience d’être dans un lieu spécifique.

Depuis 20 ou 30 ans, nous avons décidé que l’école n’était plus un sanctuaire, et qu’il fallait au contraire que la société entre dans les classes par tous les moyens. On s’aperçoit aujourd’hui que les enfants, en classe, font des concours de vêtements de marque, et sont préoccupés par à peu près tout, sauf le fait d’apprendre. C’est dans cette logique qu’une certaine nostalgie, et le débat correspondant sur l’uniforme, se replace. Dans certains pays d’Europe, qui ne sont pas spécialement rétrogrades (Angleterre, Espagne), l’uniforme est quelque chose de tout à fait classique.

 

Mais on a parfois l’impression, non que les anciennes règles ne soient forcément mauvaises, que l’Éducation nationale a tendance à « faire du neuf avec du vieux » dans ses réformes… Ce processus n’empêche-t-il pas le progrès et l’évolution de l’école ?

Mais une évolution vers quoi ? On nous sert du neuf depuis 30 ans, et il est inefficace ! Je suis pour les bonnes évolutions, mais lorsqu’on s’est trompé, il est inutile de continuer.

J’ai été consternée, plusieurs fois, d’entendre des instituteurs me dire : « Enfin, vous ne voudriez pas qu’on enseigne comme dans les années 1950 ? » Mais peu importe, si cela fonctionne ? C’est une dictature de la modernité, une sorte de « bougisme », c’est-à-dire qu’il faut absolument changer parce que le changement serait bon par essence. Je suis pour une école qui garde ce qui marche, et qui change ce qui ne va pas.

En l’occurrence, depuis 30 ans, les méthodes mises en place sont moins efficaces que les précédentes. Dans ce cas revenir en arrière n’est pas un défaut. Quand le capitaine du Titanic a crié « Marche arrière toute » parce qu’ils fonçaient dans un iceberg, je ne pense pas qu’il ait eu un réflexe réactionnaire.

Tant qu’on sera dans une idéologie qui consiste à approuver tout changement parce que c’est un changement, et donc moderne, sans vouloir regarder les résultats, alors l’école continuera dans l’état où elle se trouve actuellement, à savoir que les élèves arrivent en sixième sans savoir lire, écrire ou compter.

 

L’uniforme, dans l’idéologie collective, va souvent de pair avec l’image militaire, une forme de discipline. Bien que l’objectif avoué de cette proposition de loi soit de réduire les inégalités sociales, n’est-ce pas en même temps un but de restauration disciplinaire ?

Les raisons profondes des auteurs de cette proposition me sont inconnues, mais je ne doute pas qu’il y ait des instrumentalisations politiques et des arrière-pensées. En revanche, quelle que soit la raison, je pense que cette idée est bonne.

La question d’une discipline militaire est une obsession et un vieux réflexe de soixante-huitards attardés : les militaires ne sont pas les seuls à porter un uniforme. Un uniforme est le signe qu’on est dans un statut, une fonction, une tâche précise. A l’instar de la blouse qui montre qu’on est dans un travail précis. On adapte le vêtement à la tâche et à la fonction. C’est une idée très saine, en ce qu’on sépare les espaces. En dehors de l’école, les enfants exercent leur « liberté vestimentaire » et s’habillent comme ils veulent, mais au sein de la classe, ils portent une tenue spécifique pour signifier que c’est un lieu spécifique. En outre cette tenue a l’avantage de masquer, partiellement parce qu’elles ne disparaîtront jamais, les inégalités sociales ; d’éviter l’obsession de l’apparence qui malheureusement fait des ravages chez les jeunes gens ; de suspendre un peu cette société de consommation qui en train de nous bouffer.

C’est au contraire la plus grande liberté ! J’entendais Jean-Michel Apathie, face à un Luc Chatel peu convaincant dans la défense d’un uniforme auquel au fond il ne croit pas, évoquer le libéralisme comme la liberté de s’habiller comme on veut. Voilà une conception de liberté d’une pauvreté absolue, parce que justement, pour enseigner à des jeunes ce qu’est la liberté, on doit leur faire comprendre qu’ils ne vont pas l’exprimer par une tenue vestimentaire à la mode ! Si vous les habillez tous dans un vêtement commun, c’est par leur pensée, leur culture, leur esprit qu’ils vont se distinguer. La vraie liberté se situe là.

 

L’uniforme est en vigueur dans plusieurs lycées des DOM-TOM, et le proviseur de l’un d’entre eux déclarait que l’uniforme permettait de ressusciter quelque peu la fierté de l’école et de l’écusson…

Je ne suis pas forcément pour un cocardisme appliqué à l’établissement scolaire. L’intérêt principal de l’uniforme n’est pas là. En revanche ce n’est pas négatif non plus : si ça peut éviter un tribalisme au sein des établissements scolaires, alors oui. On voit aujourd’hui au sein des établissements des formes de clivage, parfois en fonction de l’ethnie d’origine, ce qui est terrible. Si l’uniforme peut, même partiellement, gommer cela, pourquoi pas, mais je n’en suis pas sûre.

 

Le fait de revenir à d’anciennes méthodes ne consacre-t-il pas l’échec de l’Éducation Nationale, et a contrario le succès de certaines écoles privées, voire même hors-contrat ?

En effet, ce constat consacre l’échec des méthodes suivies depuis des décennies. Mais il n’y a pas besoin d’être grand clerc ou de voir les résultats des enquêtes pour le comprendre : chaque parent le sait. Il suffit de regarder les carences dans la maîtrise du langage chez la plupart des jeunes… On ne peut continuer à se voiler la face au nom de la modernité. Il ne s’agit pas non plus de rétablir l’école à l’ancienne avec coups de règles sur les doigts ! Ceux qui brandissent ce spectre refusent tout simplement d’admettre leurs erreurs, et la seule façon pour eux de changer leur idéologie noyée de toute part est de caricaturer les solutions alternatives.

Quant aux écoles privées, sous contrat ou non, elle peuvent être très positives. Mais le principe même de défendre la libéralisation du système me gêne. C’est l’éclatement de l’Éducation nationale, et donc de la formation citoyenne. Les écoles hors contrat attirent tant parce qu’elles fonctionnent, contrairement aux établissements publics. Néanmoins je reste fidèle à l’idéal des Lumières, à savoir que la puissance publique doit l’instruction au peuple, c’est alors qu’on émancipera les individus et formera une nation qui choisira collectivement son destin. La souveraineté nationale n’existe que si le peuple est éduqué dans une culture commune.

 

Propos recueillis par Romain de Lacoste

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Demystificateur - 21/11/2011 - 08:56 - Signaler un abus Oui pour un uniforme à l'école.

    La souveraineté nationale n’existe que si le peuple est éduqué dans une culture commune.

  • Par brennec - 21/11/2011 - 09:53 - Signaler un abus Les lumières ont elles

    Les lumières ont elles vraiment dit que l'instruction devait être dispensée par l'état? quoi qu'il en soit rien n'interdit de comparer avec l'instruction du peuple qui est dispensée dans des pays ou il n'existe pas (ou n'a pas existé) d'éducation nationale.

  • Par fms - 21/11/2011 - 09:57 - Signaler un abus l'uniforme rend plus intelligent, plus beau, plus fort ?

    je propose que l'état fournisse à chaque élève le même uniforme, fabriqué en chine pour réduire les coûts, en licra bleu avec un gros logo "S" sur le torse et complété d'une cape rouge, pour que chaque élève puisse s'identifier à un héros positif et réussir des exploits dans ses études... il faudra juste faire attention à la Kryptonite !

  • Par duguesclin - 21/11/2011 - 10:12 - Signaler un abus uniforme

    l'uniforme est déjà en vigueur, il est seulement vendu par adidas ,nike etc...

  • Par ropib - 21/11/2011 - 10:36 - Signaler un abus Polony

    Polony est porte-parole de l'UMP maintenant ? Sinon je trouve qu'elle fait des efforts pour argumenter, et ça change. C'est encore largement insuffisant. Il n'est pas certain par exemple que l'école actuelle soit en échec parce qu'elle ne suit pas l'école des années 50, je penche plutôt pour l'idée que l'école est encore trop industrielle pour une société qui ne l'est plus.

  • Par alain jugnon - 21/11/2011 - 11:34 - Signaler un abus Madame propre

    Polony est belle et intelligente : c'est son uniforme à elle pour bien passer à l'image. les enfants de Polony sont beaux et intelligents : c'est leur uniforme à eux pour passer les concours. L'uniforme que l'Education Nationale vend au peuple de France, c'est un T-shirt plein de tâches avec écrit dessus "bon français fier" et sponsorisé par BNP-Paribas !

  • Par juancarlos - 21/11/2011 - 11:38 - Signaler un abus c'est vraiment ca la priorité

    c'est vraiment ca la priorité de l'education nationale? est ce que vous n'avez rien d'autre a foutre dans les ministeres que de remuer du vent? vous n'en avez pas marre de passer pour des glands a cent lieux du constat d'urgence qui creve les yeux de tous les parents et profs? VOUS SERVEZ A QUOI BANDE DE PARASITES SURPAYES?!!!

  • Par luchon - 21/11/2011 - 12:08 - Signaler un abus celà va changer quoi?

    Pour avoir pratiqué la chose dans les années 60/70 je peu vous dire que même l'uniforme faisait apparaître les différences de classe sociale il y avait les uniformes bon marché que l'on gardait toute l'année et les uniformes trés classes que certains changeait tous les mois voir mieux et on savait qui venait d'où sans compter le prix à la charge des parents ....... et aprés la coupe de cheveux ?

  • Par Mamounette - 21/11/2011 - 12:58 - Signaler un abus Oui pour une tenue obligatoire en classe

    En 58/60 au lycée, nous avions une blouse de couleur bis, la couleur du liseré était en fonction de la classe.A l'époque les lycées allaient de la 6° à la terminal.Ladite blouse devait être acheté chez le fournisseur agrée par l'établissement.Je ne me suis jamais senti dévalorisé de porter une blouse,nous étions toutes pareilles.Plus tard dans mon travail je portais une blouse étant chimiste.

  • Par alain jugnon - 21/11/2011 - 13:06 - Signaler un abus La droite la plus conne de monde

    C'est fait, c'est l'atavisme pétainiste qui fait la folle du logis démocratique ! Je propose que l'uniforme s'accompagne du salut au drapeau et de la pipe au capo ! ainsi la jeunesse française sera française et ... française !

  • Par Aie - 21/11/2011 - 13:08 - Signaler un abus pour un uniforme obligatoire

    ça règlera bien des problèmes

  • Par LeditGaga - 21/11/2011 - 14:51 - Signaler un abus Le plus étonnant là-dedans...

    Le plus étonnant là-dedans c'est de savoir qu'on a aboli en France le port de l'uniforme à l'école ! Il est pourtant inscrit au fronton de nos mairies le mot "Egalité"... à moins que j'aie raté un épisode ?

  • Par ciceron - 21/11/2011 - 15:23 - Signaler un abus Sommes-nous plus intelligents que les anglais ?

    Ou que les Sud-Africains ? Dans ces pays le port de l'uniforme à l'école est obligatoire. Sont-ils plus idiots que nous ? Mais c'est une idée étrangère donc malfaisante. Essayons-la toujours. Cela ne peut pas faire plus de mal que tout ce qui a été proposé et fait depuis 68.

  • Par alain jugnon - 21/11/2011 - 15:38 - Signaler un abus La droite la plus bête du monde

    L'homme ou la femme de droite revenu de tout aime se faire du mal avec la peur du jeune, la peur de l'arabe, la peur du communisme, la peur de la vie : alors l'uniformaisation pour tous devient leur grigri post-moderne pour se retenir de se gratter le fond de la culotte et de cligner de l'oeil. Bref, c'est un tic. Pétain vous dis-je ! Pétain !

  • Par ciceron - 21/11/2011 - 16:18 - Signaler un abus Ah ! tous ces beaux pays....

    où l'uniforme existait partout ! A l'école, à l'usine, à l'armée... L'URSS, la Chine, la Corée du Nord, le Vietnam.... Tous ces beaux pays au capitalisme sauvage ! Tout y était uniforme, pas une tête qui dépassait, pas un contestataire, pas d'immigration, pas de vie. Le paradis !! Et nous, où tout n'est que chaos, peur de l'autre, joyeux mélange de couleur. C'est dit, vive l'uniforme !

  • Par IAmASuperiorEntity - 21/11/2011 - 22:18 - Signaler un abus J'aime beaucoup !

    ''Quand le capitaine du Titanic a crié « Marche arrière toute » parce qu’ils fonçaient dans un iceberg, je ne pense pas qu’il ait eu un réflexe réactionnaire.'' C'est très bon.

  • Par IAmASuperiorEntity - 21/11/2011 - 22:21 - Signaler un abus Liste des priorités

    L'uniforme pourrait être utile mais ne nous y trompons pas, l'école n'est que le reflet des maux de la société. Il y a bien d'autres choses à remettre en ordre avant de réfléchir à la façon d'habiller les élèves.

  • Par GBCKT - 21/11/2011 - 22:32 - Signaler un abus L'uniforme à l'école cela remonte à quand?

    J'ai connu la blouse noire attachée sur le coté à l'école primaire et c'était il y a plus d'un demi-siècle. Avant 1914 dans les lycées? Ceci dit où est la fierté de la réussite, sûrement plus dans la classe (classement, distribution des prix?) dans les Nikes ou le dernier bidule. Distinction par l'avoir. Pourquoi ne pas mettre en la valeur le résultat du travail? Pas éducatif voire fasciste?

  • Par DEL - 21/11/2011 - 23:02 - Signaler un abus reflets

    Les enfants sont le reflet des parents et s'ils se préoccupent d'autre chose, à l'école, que l'école, c'est qu'on le leur a appris: où diable ont-ils pu apprendre cela? Utiliser ce qui marche, même si c'est ancien, c'est le bon sens même: dites-le à tous ces ministres qui n'ont en vue que de laisser LEUR réforme à l'histoire. L'uniforme, bof, pourquoi pas...

  • Par New - 22/11/2011 - 02:24 - Signaler un abus NP : enfin du bon sens...

    ...vous devriez être nommée ministre de l'éducation. Les causes du naufrage de celle-ci en France sont connues : 1/ pédagogie aberrante depuis 30 ans 2/ endoctrinement idéologique des enseignants 3/ refus de la sélection 4/ irresponsabilité des enseignants 5/ organisation monolithique 5/ arrivée de jeunes non européens qui font chuter le niveau (problèmes de culture, de niveau, de violence)

  • Par New - 22/11/2011 - 02:28 - Signaler un abus Enfin du bon sens - suite -

    Le diagnostic est donc clairement établi même s'il est inacceptable pour les enseignants qui sont en plein déni pour rester dans l'idéologiquement correct. Tout ce qui manque c'est du courage politique. Ça n'est donc pas gagné....

  • Par New - 22/11/2011 - 02:39 - Signaler un abus Du bon sens - suite et fin

    le point mentionné ci-dessous sur la corrélation entre la baisse du niveau scolaire et les problèmes de l'éducation d'1 part et la part croissante de jeunes d'origine non européenne d'autre part est essentiel même si il reste le GRAND TABOU. Problèmes intrinsèques de niveau, pb de culture, pb de langue, pb de violence : ils font couler l'école française. Tout le monde le voit et le sait mais....

  • Par New - 22/11/2011 - 02:43 - Signaler un abus Du bon sens - PS

    j'ajouterai que mon analyse sur l'impact très négatif du poids croissant de ces élèves d'origine non européenne n'est pas ici idéologique (quelle que puisse être par ailleurs mon sentiment sur le sujet...) mais purement factuelle. C'est une évidence, mais on ne peut pas en parler. Quelle hypocrisie...

  • Par ANKOU - 22/11/2011 - 08:54 - Signaler un abus @ juancarlos - 21/11/2011

    Dans les conseils régionaux et communautés d'agglo, c'est pareil, des parasites qui ne pensent qu'à se goinfrer jusqu'à ce que les dents du fond baignent ! Faire l'uniforme obligatoire va ennuyer les p'tits bourgs qui font de leurs moutards ce qu'ils sont ! Uniforme fourni ? Même contre paiement forfaitaire suivant le quotient familial ? Jamais ils ne l'accepteront, le paraître est plus important

  • Par Cap2006 - 22/11/2011 - 11:29 - Signaler un abus enfin une vraie réforme de fond :-)

    J'ajouterai la levée des couleurs.. les jeunes ne respectent pas assez le drapeau...+ 10 min quotidienne de marche au pas...les jeunes ne se bougent pas assez.. c'est bien connu... new... la corrélation pauvreté/baisse du niveau semble plus pertinente et juste que versus couleur de peau... et là, vous êtes sur des bases de croyance... je ne chercherai donc pas à vous en détourner... ;-)

  • Par alain jugnon - 22/11/2011 - 11:38 - Signaler un abus Naaatacha (hommage à François Béranger)

    Elle s'appelle Naaaatacha Polony. C'est pas un uniforme ça. Mohammed en CM2, il a déjà compris qu'avec Zemmour et Naaaatacha, va falloir filer doux et bas : sous la blouse l'individu, sous le coude l'identité, sous le boisseau la liberté de penser... je suis pour que la Droite commence la guerre civile à la pensée maintenant. Nous après, on fait la révolution. Yeees !

  • Par ciceron - 22/11/2011 - 17:45 - Signaler un abus Chère Natacha

    J'aime beaucoup votre dernier paragraphe. "la puissance publique doit l’instruction au peuple" Vous êtes mieux ici que chez Ruquier. Avec l'Afrique du sud, il y a aussi le Japon et plein d'autres pays qui ont toujours eu un uniforme à l'école. Je doute quand même énormément que cela puisse être accepté en France.

  • Par Septentrionale - 23/11/2011 - 10:22 - Signaler un abus l'uniforme en milieu scolaire

    permet de sanctuariser ce lieu de l'instruction et du Savoir j'ai vécu en Espagne à Valencia où chaque "lycée" anglais, suisse, américain,...avait son propre uniforme (qui n'a rien à voir avec la tristounette blouse à la française) seul le lycée français, où étaient scolarisés mes enfants, n'avait pas d'uniforme il en ressortait une ambiance brouillonne peu propice à une concentration de facto

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Natacha Polony

Natacha Polony est journaliste pour Le Figaro et essayiste.

Spécialiste de l'éducation, elle tient le blog Éloge de la transmission.

 

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€