Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 10 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les accusations de populisme sont
un "réflexe oligarchique" de gauche

Accusée de manquer de cohérence, "pour" la répression des délinquants et "contre" quand il s'agit des automobilistes, la Droite populaire lancée par Thierry Mariani et Lionnel Lucca en juillet 2010 est-elle populiste comme le lancent parfois certains parlementaires des bancs de gauche a l'Assemblée ? La réponse du député Chritian Vanneste.

Droite populaire

Publié le - Mis à jour le 30 Mai 2011

Antlantico : La droite populaire est-elle une droite populiste ?

Christian Vanneste : La distinction entre populaire et populiste est le type même d’une dichotomie sémantique de gauche, qui consiste à traiter le vocabulaire de manière manichéenne. Il y a les bons et les mauvais mots. Par exemple, le droit du sang c’est mauvais, mais le droit du sol c’est bien. Pour populiste et populaire, c’est la même chose. Populiste, c’est une façon de stigmatiser le mot populaire en employant un autre mot, ce qui permet à l’élite de gauche de se prétendre démocratique tout en insultant le peuple et en considérant que celui-cl est essentiellement constitué de gens qui ne sont ni capables de réfléchir, ni dignes d’exprimer des avis sensés.

La réaction d’un certain nombre de personnalités de gauche lors de l’affaire DSK est très révélatrice. En fait, la gauche est en grande partie une gauche d’élite bobo, qui a trouvé le moyen d’employer le mot populiste pour stigmatiser ceux qui n’appartiennent pas à leur monde. C’est une sorte de réflexe oligarchique.

Que pensez-vous de la réforme qui vise à supprimer les avertisseurs de radars, qui a réellement divisé la majorité ?

Beaucoup de personnes pensent que le gouvernement est laxiste avec les délinquants voire avec les criminels les plus dangereux, mais en revanche qu’il pénalise, pour des faits bénins, un certain nombre de personnes, et même qu’il considère qu’une grande partie de la population est constituée de délinquants potentiels qu’il faut pourchasser avec sévérité. Autrement dit, on s’intéresse davantage à la personne qui pour des raisons professionnelles est obligée de conduire, puisque sa voiture est un instrument de travail, et à qui on va retirer son permis pour des petits excès de vitesse. Certaines de ces personnes vous diront que ce n’est pas pour limiter le nombre de morts sur la route mais pour renflouer les caisses de l’Etat. Que voulez-vous répondre à ça ? J’ai signé avec d’autres membres de la droite populaire la lettre de Richard Mallié, signée aussi par d’autres personnes qui ne sont pas membres de la droite populaire. Le message que l’on fait passer c’est « cessez donc de vous attaquer aux citoyens lambda et ciblez davantage ». Il faut par exemple faire en sorte qu’il y ait plus de policiers et de gendarmes autour des boîtes le week-end lorsque des jeunes montent à cinq dans une voiture et dont le conducteur est chargé d’alcool ou de cannabis.

Le rêve d’un parti unique à droite à un an des présidentielles est-il possible, ou l’UMP doit-elle laisser tous ses courants s’exprimer ?

Je ne pense pas que la droite doit laisser ses courants s’exprimer sous formes de partis opposés. J’estime que toutes les démocraties doivent reposer sur deux grands partis : un parti de centre-droit et un parti de centre-gauche avec des distinctions idéologiques tout à fait claires. A droite, il doit y avoir un parti au spectre assez large et il doit se décliner en fonction des différents thèmes. Par exemple, en Italie, la majorité de Berlusconi va d'anciens démocrates chrétiens à Gianfranco Fini en passant par la Ligue du Nord. Il faut que les centristes acceptent d’être très fermes en matière de sécurité, puisque c’est ce qu’attend la population. Et d’un autre côté, il faut qu’on écoute davantage les centristes en matière de fiscalité ou en matière de droits sociaux. Il y a aussi un problème des régions en France. Notre pays est traversé par un axe qui va du Havre à Perpignan où les thèmes de la droite populaire se portent mieux à l’Est de cet axe qu’à l’Ouest, puisque ce n’est pas le même climat politique et la même culture. 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par slavkov - 29/05/2011 - 10:04 - Signaler un abus déjà vu ...

    ... le RSA, les socialistes dans le gouvernement, l'intervention de l'état dans le système banquaire et la réforme du capitalisme, la prime imposé pour les salarié, on peut se légitiment demander si sarkozy n'a pas des tendances socialistes - logiquement l'électorat de droite se tourne vers les hommes et femmes politiques qui représentent leur vision du pays et vous avez tout leur estime ...

  • Par JP van St Jans - 29/05/2011 - 12:05 - Signaler un abus Les députés font leur travail quand, élus par le peuple,

    ils travaillent au bien-être du peuple. Ils sont dans le vrai quand ils s'opposent au harcèlement des citoyens les plus facilement identifiables et taillables et au laxisme étrange pour les délinquants endurcis et coriaces face aux forces de l'ordre et qui plus est insolvables. Quand aux mots utilisés, la gauche heritière des marxistes manipule aisément la dialectique qui altère le sens des mots.

  • Par benj117 - 29/05/2011 - 13:49 - Signaler un abus je pense quand méme, à force de

    regarder débats sur débats, que tout le monde s'accorde pour dire que l'extréme gauche et surtout l'extréme droite, ce sont les populistes!!! tout le reste, c'est populaire!! Personnellement, je pense qu'il faudrait arréter avec ces histoires de gauche et de droite, car, dés le départ, cela met des préjugés au centre du débat, et le rend stérile. Or, notre monde a besoin de beaucoup de débats!

  • Par Septentrionale - 29/05/2011 - 15:52 - Signaler un abus avec Str.Kh.

    la gauche s'est emmêlée dans ses postures et vient de montrer qu'elle n'avait pas une parole crédible cela va peut-être permettre d'engager de vrais débats de société

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€