Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 21 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ce que la chômeuse de "Des paroles et des actes" révèle des troubles et angoisses des Français

Isabelle Maurer a su exprimer à travers une simplicité déroutante les malaises et angoisses de bon nombres français laissés pour compte. Un fait que l'on peut qualifier d'épisode médiatique mais qui dit beaucoup de l'état actuel de la société française

Coup d'éclat

Publié le

 >>> A lire également : Politiques, syndicats, médias... Qui comprend encore les "vrais gens" ?

 

Atlantico : Confrontée au chômage de longue durée, issue d'une région frappée par la désindustrialisation et désabusée face à l'avenir de sa situation, peut-on dire qu'Isabelle Maurer est quelque part représentative de la mentalité française du moment ?

Nicolas Tenzer : Oui, très certainement. Elle est représentative non seulement de la mentalité, mais aussi de la vie concrète et de la souffrance d’un grand nombre d’entre eux. Des couches de plus en plus importantes de notre société ont le sentiment, souvent d’ailleurs justifié, qu’ils ne parviennent pas à s’en sortir, qu’ils cumulent les difficultés – chômage, logement, argent, éducation des enfants, absence de loisirs, etc.
 – et qu’ils n’ont aucune raison d’espérer en un avenir meilleur. Ils sont épuisés, physiquement et moralement, ne parviennent pas à récupérer et vivent dans une angoisse permanente – comme s’ils habitaient sur un fil tendu au-dessus d’un précipice. Ils considèrent que l’avenir de leurs enfants ne sera pas meilleur et, plus que tout, ils ont le sentiment que tous les abandonnent – institutions publiques (les dysfonctionnements massifs de Pôle Emploi sont connus depuis longtemps), hommes politiques, entreprises, associations mêmes. En cela, je crois exact de parler de déréliction. Bien sûr, cette situation ne fait qu’empirer avec l’augmentation du chômage et l’accroissement continu de sa durée depuis vingt ans. Les Français ont d’ailleurs le sentiment, collectivement cette fois, que nous n’avons pas encore touché le fond. Enfin, cette même impression gagne de proche en proche non seulement les catégories populaires, mais aussi les classes moyennes qui commencent à éprouver, même si elles ne le vivent pas aussi dramatiquement que Madame Maurer, une précarité croissante ou un risque avéré de précarité – le sentiment en somme que tout peut basculer d’un moment à l’autre. Notons d’ailleurs que le dernier rapport du Médiateur de la République, Jean-Paul Delevoye, avant que l’institution soit supprimée, exprimait déjà de manière remarquable cette réalité.

Cette même personne a de plus assuré que les hommes politiques ne pouvaient pas comprendre ce que c'était de vivoter au jour le jour. Cette affirmation marque-t-elle une rupture consumée entre un peuple français et des élites jugées de moins en moins apte à s'émouvoir des difficultés du plus grand nombre ?

Oui, mais reconnaissons que cette rupture n’est pas nouvelle. On peut se rappeler les interpellations publiques déjà de Lionel Jospin, Jacques Chirac et François Hollande par des Français souffrants et indignés. Dans mon propre livre sur les élites (Les élites et la fin de la démocratie française, avec R. Delacroix, Paris, PUF, 1992), il y a plus de vingt ans, j’avais déjà pointé cette réalité. Je pense d’ailleurs que ce sentiment d’une rupture est largement justifié. Une immense partie des élites de gauche comme de droite – monde politique et haute fonction publique, mais aussi élites du secteur privé – effectivement ne comprennent pas, parce qu’ils vivent dans un autre monde et n’ont pas de réelle empathie pour ce que vit le peuple au jour le jour. Certains Français parlent euros en chiffres simples, d’autres en dizaines, d’autres en centaines, d’autres encore en milliers – les échelles ne sont pas les mêmes. Je me rappellerais toujours la phrase d’un ministre, en 1984, devant le constat dramatique que je lui produisais sur la situation de l’école et, singulièrement, l’illettrisme : « Il ne faut pas exagérer ». Cette phrase, je l’ai souvent entendue depuis sur le chômage, le problème des cités, la montée de la grande pauvreté, etc. Il est vrai que la classe politico-administrative donne le sentiment de cette profonde indifférence et il n’est pas si inexact que cela. On sait aussi que cela fait le jeu de l’extrême droite qui n’a évidemment pas les solutions et ne ferait même qu’aggraver encore la situation du pays. Il y a d’ailleurs longtemps ses affiches disaient : « Le peuple, c’est vous », sous-entendant cette coupure. La difficulté est de répondre à ces situations, en prenant mieux en compte la situation de chacun – ce qui veut dire aussi, sur le plan administratif, un réel guichet unique pour les plus défavorisés – et en luttant les injustices, tout en travaillant au renforcement de la compétitivité et de l’internationalisation du pays, seule solution à terme. Mais il faut aussi répondre dans l’immédiat.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par praxitele - 12/10/2013 - 12:35 - Signaler un abus Au lieu de vouloir répondre

    Au lieu de vouloir répondre tout de suite Mr Copé aurait du faire taire le journaliste et dire à cette personne, "moi, madame, j'ai envie d'entendre ce que vous avez à me dire, je vous écoute " . Les solutions immédiates, il ne les a pas et nous le savons tous mais la communication en politique passe par une bonne prise en compte de votre interlocuteur. En essayant le la faire taire pour des raisons de temps d'antenne, le journaliste et l'homme politique avaient l'air de dire:"bon on vous a assez entendu votre temps de parole est fini" et c'est justement ce qui donne une impression de mépris." On vous écoute juste le temps qu'il faut pour lancer le débat puis vous n'existez plus, vous n'êtes qu'un faire valoir". Ou sont les conseillers en communications des hommes politiques?

  • Par praxitele - 12/10/2013 - 12:41 - Signaler un abus Au delà du message que chaque

    Au delà du message que chaque politique essaie de caser dans le temps imparti d'antenne, on gagne parfois plus, à ne rien dire et à développer de l'empathie pour son interlocuteur. Là, Mr Copé à loupé le coche, son message politique n'a pas été entendu phagocyté par la communication véhémente de son interlocutrice. On parle d'elle comme celle qui a mouché un politique et on a rien retenu du message qu'il a voulu faire passer. Le pathos l'a emporté.

  • Par vangog - 12/10/2013 - 12:47 - Signaler un abus Chacun des articles d'Atlantico contient une petite

    phrase assassine contre le FN, copier-coller des attaques de la pensée unique contre ce même parti, depuis trente ans: "Cette détresse fait le jeu du FN, qui n'a évidemment pas les bonnes solutions et ne ferait qu'aggraver la situation!..." Cette phraséologie classique de l'appareil médiatico-politique n'apporte aucune preuve à ce qu'elle affirme, se contente de critiquer la forme, en évitant soigneusement d'aborder le fond, c'est à dire les propositions du FN, et ne fait que conforter cette citoyenne, dans son sentiment que le virus totalitaire qui a envahi la classe médiatico-politique est responsable des problèmes qu'elle vit quotidiennement... Et elle a raison de le croire, au vu de l'unicité et de la banalité des attaques de l'establishment contre le FN. Car s'ils mentent à propos du FN, ils mentent aussi à propos de la crise, qui était, soi-disant provoquée par Sarko, mais a miraculeusement réapparu sous Flanby, et ils mentent à propos des collectivités PS corrompues, à propos de l'enfumage sur la fraude Cahuzac, a propos des privilèges honteux de cette noblesse de robe étatique, soutenue par son clergé médiatique! Alors oui, cette femme a raison d'être en colère...

  • Par fundy 93 - 12/10/2013 - 13:01 - Signaler un abus guet apens

    Cette émission était un véritable guet apens. En effet JF Copé n' a eu à faire qu'à des intervenants haineux qui n'étaient là que pour le casser même cette dame que tout le monde porte aux nues. Aucun propos constructif de leur part que des anathèmes. Face à tous ces gens méprisants j'ai trouvé JF Copé très courageux car il ne s'est pas laissé démonter par tous ces censeurs. Cette chômeuse faisait partie du casting elle était là pour faire le buzz et pas pour dialoguer avec JF Copé c'était un coup bas(un de plus) de Pujadas et de France 2.

  • Par la saucisse intello - 12/10/2013 - 13:11 - Signaler un abus Face à un monsieur.............

    Qui porte une montre Jaeger-Lecoultre à 8000 euros, je comprends que cette dame soit intimidée ! C'est pourquoi, afin de "remettre les pendules à l'heure", nous réserverons à monsieur copélovici une botte de paille entre son ami pasqua et LES * guérini. Une bonne vieille épuration comme en 1944 : Jugements expéditifs, sans appel et exécutoire dans l'heure. Une bonne vieille épuration de derrière les fagots.....ou plutôt non : De derrière les ballots.......de paille, de paille, ah, ah, ah !!! * : Car grâce à la saucisse, nul n'ignore que cette engeance marche par deux !

  • Par yavekapa - 12/10/2013 - 13:41 - Signaler un abus En tout cas

    les anti-UMP ne chôment pas, eux, sur France 2.

  • Par sandhom - 12/10/2013 - 13:42 - Signaler un abus @fundy 93

    Tout à fait d'accord avec vous: un plateau de haine pour un lynchage en règle. Et ce sera ainsi pour les années à venir pour tout opposant au gvt et à leurs idées. Espérons que les gens s'en rendent compte, enfin, et boycottent les chaines publiques, les journaux à la botte idem.

  • Par yavekapa - 12/10/2013 - 13:56 - Signaler un abus Je n'arrive toujours pas à comprendre

    pourquoi des gens vont s'exhiber dans des émissions où explose la haine à leur égard (comme France2, Ruquier et cie,...). Serait-ce cela ce qu'on appelle du masochisme ?

  • Par Ugus - 12/10/2013 - 14:31 - Signaler un abus Mouai...

    A quoi ça sert cette intervention démagogique, a part contraindre les politicards à répondre avec un max d'hypocrisie ? C'est quoi ce discours qui (en résumé) réclame plus d'argent et qui se termine par la dénonciation de l'argent roi et la nécessité de "remettre l'humain au centre" ??? Elle est bien gentille la dame, mais elle a déjà essayé de créer par elle-même une activité (en autoentrepreneur, en sarl, ou même au black) ? Au lieu de constamment quémander du travail à d'autre qui eux ont eu les couilles de se lancer et qui le paye au prix fort. Sans accuser directement cette personne là, ça me fait furieusement penser à ces gens qui réclament du boulot et qui, dès qu'ils en ont, font chier leur employeur en gémissant continuellement, et qui ont recours aux prudHommes à la moindre occasion, quand bien même c'est eux qui aurait merdé. Des gens qui ne savent que gémir, se plaindre et pleurnicher, qui en appelle sans arrêt à l'aide de l'Etat pour ceci pour cela, pour leur trouver du travail, pour élever leur gosses, pour leur trouver un logement etc. Je me demande pour qui elle a voté en 2012, Isabelle...

  • Par fundy 93 - 12/10/2013 - 14:38 - Signaler un abus @ yavekapa

    Alors il faudrait selon vous laisser le champ libre à tous ces ayatollahs de la pensée unique? C'est le CSA qui ne joue pas son rôle de veiller à la teneur des émissions et c'est lui qui devrait remettre France 2 à sa place car il n'y a pas que les gens de gauche qui paient la redevance. Entendre qu'un son de cloche est INSUPPORTABLE comme dirait la ministre qui était opposée à JF Copé.

  • Par rbao - 12/10/2013 - 15:05 - Signaler un abus Ce dont je suis sûr.

    Il est évident que cette dame symbolisait les situations difficiles avec lesquelles les gens s'identifient. Le problème est que j'ai ressenti un malaise dû d'abord à la logorrhée de ses reproches puis ce réflexe de "victimisation" quand elle empêche Copé de répondre et enfin lorsqu'à la fin de sa "prestation", se croyant hors antenne, elle exprime un "ouf de soulagement et de satisfaction". Mon ressenti, à ce moment là, fut qu'elle était manipulée et que son vis-à-vis la poussait", l'encourageait à la "véhémence". Le but n'était pas de poser une question et d'attendre une réponse mais d'exprimer une colère et d'agresser Copé. Le problème, est que réel ou pas pour cette dame (certains affirment qu'elle est "encartée"), le désespoir existe et que de plus en plus de gens se raccrochent à n'importe quoi. Dépassés par des enjeux qu'ils ne comprennent pas, ils se replient sur des idées simplistes que 2 réflexions résument : "pourquoi vous ne résolvez pas mes difficultés ," et "on va essayer autre chose (le FN), on verra bien". Avec ses promesses pour être élu, puis sa politique zig-zag, Hollande a semé la déception, le désespoir et la zizanie.

  • Par Vincennes - 12/10/2013 - 15:39 - Signaler un abus Comment comprendre que ce nul de PUJADAS

    (ils savent les choisir leurs Journaleux sur fr.TV) n'ait pas interviewé cette brave Dame lorsque le Ministre du Travail, SAPIN, était sur son plateau!!! de +, comment apprécier cette connivence MALSAINE entre les Journaleux, même pas capables de poser des questions sans leurs oreillettes!! avec, en prime, la prétentieuse Ben KACEM, tête à claques et perroquet de ce Gvt.......aussi nulle que le reste + pour le final et pour analyser l'émission cette langue de vipère (et je reste soft)de GIESBER- Directeur de Point!!! plus pour longtemps, heureusement. LAMENTABLE CETTE émission qui n'a été regardé que par 2 millions 2!!!!! une bonne claque pour le petit roquet

  • Par marco06 - 12/10/2013 - 15:49 - Signaler un abus la chômeuse...

    pas si anonyme puisqu'il paraît qu'elle est déjà apparue dans un documentaire il y a plusieurs mois... de là à penser que Pujadas n'est pas si naïf que ça!!!

  • Par prochain - 12/10/2013 - 15:49 - Signaler un abus Le "j'accuse" de Mme Maurer

    Mr Copé a répondu pour toute la classe politique, Cumulards & Cie. le député non-élu continue à toucher son salaire pendant 5 ans, refus de transparence du frais de mandat, népotisme etc...

  • Par Vincennes - 12/10/2013 - 15:50 - Signaler un abus @Yvekapas........rassurés, quand même, de lire que les français

    avaient décrochés devant cette émission malsaine et j'espère, aussi, qu'il va en être de même pour l'émission de RUQUIER + son Tribunal CARON/POLONY affichant, sans état d'âme, leur famille politique ce qui revient à constater, une fois de +, que la droite est absente sur le plateau où tous s'en donnent à cœur joie contre toute Personnalité ayant eu le "malheur" de, simplement, oser défendre une Personnalité de droite (pauvre Mireille MATHIEU, V.GENEST, ZAZIE, Doc GENECO etc ) Zappons cette émission qu'on nous débarrasse de cette émission

  • Par Alsacien - 12/10/2013 - 15:55 - Signaler un abus très très intéressant...

    Je veux parler de cette phrase ci, "On sait aussi que cela fait le jeu de l’extrême droite qui n’a évidemment pas les solutions et ne ferait même qu’aggraver encore la situation du pays." Qu'est ce que le FN viens faire la dedans ? Rien ! Et l'auteur le sait, MAIS, il sait aussi et SURTOUT, que si le FN accédait au pouvoir, l'IDEFIE dont il est président et qui n'est qu'une "usine à gaz inerte subventionnée par l'état" fermerait ses portes (et nos impôts serviraient enfin à des trucs utiles) et que...le chômeur ce serait LUI ! Alors vite on tire sur le FN, c'est sans risque... ...mais c'est tout même parfaitement faux cul comme procédé !

  • Par Jackline - 12/10/2013 - 15:59 - Signaler un abus Est ce que Coppé se gêne,

    Est ce que Coppé se gêne, lui, pour casser les gens qui ne sont pas là ? C 'est plus facile.

  • Par perceval - 12/10/2013 - 16:15 - Signaler un abus J'encourage fortement l'UMP à enquêter

    sur cette dame, dont le verbe était bien mieux qualibré qu'il aurait dû l'être et l'expression, sans hesitation et sans blanc, juste ce qu'il fallait, mieux que najaud! Quelques interrogations: Elle a plus de 50 Ans (dixit) mais des enfants encore à la maison qui l'empêchent de s'éloigner? A 50 ans?Et, donc, elle n'a pas de conjoint? Qui, lui, ne travaille pas non plus? Elle a un revenu (social, d'après ce qu'elle dit) inférieur à son loyer? Bizarre, surtout avec ces fachos de proprietaires dont on attend qu'ils soient guillotines sur place publique etc.... Je serais l'UMP j'enquêterais sur la veritable personne qui se cache derrière cette mascarade et qui, c'est d'autant plus triste, cache par cette triche de varies misères.

  • Par lamicahoute - 12/10/2013 - 16:23 - Signaler un abus faire la gréve de france 2,france 5france 3, i tele,bfm etc...

    il faut , ne pas regarder ces chaines! éviter certaines émissions propagandistes, ne plus acheter des journaux comme le POINT-L EXPRESS-et même LE FIGARO- sans oublier biensûr, les organes partisans comme LIBERATION-LE NOUVEL OBSERVATEUR- LE PARISIEN-LE JOURNAL DE JEUDI-MARIANNE-etc.. etc... croyez moi , on se porte beaucoup mieux, et surtout ,on ne nous MANIPULENT PLUS!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Par clo11 - 12/10/2013 - 16:35 - Signaler un abus Politiques descendez dans la rue

    Que ce soit exagéré ou pas, l'intervention de Mme Maurer dénonce la réalité dans bien des familles de la société actuelle. Que les politiques - femmes et hommes - descendent dans la rue ! qu'ils aillent voir comment ça se passe dans ces familles !

  • Par Equilibre - 12/10/2013 - 17:00 - Signaler un abus Pas vu, mais avant de hurler

    se souvenir de la teubira et du passage avec la mère en ombre chinoise. Certes, sur ce coup, il se peut que pupujadas ait voulu se venger du mur des cons aussi. Une nouvelle façon de "faire de l'information"?

  • Par yavekapa - 12/10/2013 - 17:47 - Signaler un abus @ fundy93

    Pour moi il faut laisser ces ayatollahs éructer avec leurs fidèles (cons) dans ces émissions où règne la bêtise, car il ne peut y avoir que leurs fidèles qui regardent ces émissions débiles, qui donnent la nausée, ou l'envie de sortir la kalachnikov. Des gens comme vous et moi, on regarde des émissions bien plus intéressantes sur d'autres chaines et qui nous enrichissent intellectuellement. Mais c'est vrai que c'est dégueulasse de voir de la vermine rouge accaparer ces chaines avec notre redevance. Il est vrai que notre gouvernement ne vaut pas mieux, car il les encourage et doit bien distribuer quelques primes (dites de propagande). Les médias sont devenus une dictature rouge.

  • Par yavekapa - 12/10/2013 - 17:50 - Signaler un abus On arrive à se demander

    s'il n'y a pas un lien (cad une personne) à l'origine de cet interview préparée à l'avance avec cette dame et la

  • Par yavekapa - 12/10/2013 - 17:50 - Signaler un abus On arrive à se demander

    s'il n'y a pas un lien (cad une personne) à l'origine de cet interview préparée à l'avance avec cette dame et la

  • Par yavekapa - 12/10/2013 - 17:50 - Signaler un abus On arrive à se demander

    s'il n'y a pas un lien (cad une personne) à l'origine de cet interview préparée à l'avance avec cette dame et la

  • Par yavekapa - 12/10/2013 - 17:50 - Signaler un abus On arrive à se demander

    s'il n'y a pas un lien (cad une personne) à l'origine de cet interview préparée à l'avance avec cette dame et la

  • Par yavekapa - 12/10/2013 - 17:57 - Signaler un abus On se demande

    s'il n'y a pas un lien (cad une personne) à l'origine de cet interview préparée à l'avance avec cette dame et la mascarade de Timisoara (rappelez vous la chute de Ceaucescu). Ceci dit les misères des petits français sont bien réelles, et sont dues au système social irresponsable mis en place par nos gouvernements élus par ces mêmes français. Ce système ne peut que produire ces maux in fine.

  • Par maty - 12/10/2013 - 20:17 - Signaler un abus la france va mal

    Beaucoup souffrent, le mal de vivre, et l'incompréhension sont là. Il y a le chômage mais ce n'est pas tout. Ces petites classes moyennes qui sont ponctionnées depuis qu'Hollande est au pouvoir, qui ne comprennent pas , pourquoi c'est eux, qui doivent payer. L'assistanat pour les uns et les taxes pour les autres.. Le quotient familial que la gauche s'est attaqué fait que des milliers de familles ne peuvent plus avoir ses aides.. S'attaquer aux riches mais pas trop, elle est bien plus indulgente avec le medef que Sarkozy. Les heures supps, le travail le dimanche etc va encore faire plus de mécontents. Comment cette femme peut elle avoir le rsa 10 ans? un intérim chez psa gagne 1800 euros, le cas de son fils. Parait que son mari a été maire socialiste 12 ans, et syndicaliste vrai ou faux. Attendre. Elle a déjà sa rubrique dans le nouvel obs. 2014 sera encore plus dure avec la suppression des niches fiscales et taxes pour les familles nombreuses, elles seront elle aussi en colère; toujours payer plus.. La gauche a mis le peuple en colère, riches, classes moyennes , etc.. la liberté d'expression est mise à mal, le délit d'opinion, la répression policière .La marmite va exploser

  • Par Gold31 - 12/10/2013 - 20:28 - Signaler un abus Saluons Nicolas Tenzer de rétablir la vérité sur la pauvreté

    Oui, la détresse et la pauvreté des petites gens, ne sont pas une exception. Le problème, étant que nos politiciens de droite comme de gauche, ne sont plus leurs porte-parole. Le FN joue et abuse quant-à lui de cet état de fait, mais il ne ferait pas mieux à la place de ceux qu'il nomme l'UMPS. Le peuple doit se reprendre en main, dès lors que ceux qui sont sensés le représenter n'ont pour seul but que leur réélection et conserver les émoluments et avantages qui vont avec. Il faudra bien, un jour ou l'autre, que cette majorité dite silencieuse forte de 40% d'abstentionnistes, frappe du poing sur la table, et dise: "basta!".

  • Par prochain - 12/10/2013 - 20:30 - Signaler un abus Ma vieille lucarne cathodique est parti avec les encombrants...

    ...mauvais pressentiment...il y a 15 mois, elle est inhumée en banlieue paix en son âme.

  • Par FATALITAS - 12/10/2013 - 21:45 - Signaler un abus Nous importons grosso modo

    Nous importons grosso modo 200000 pauvres par an en concurrence directe avec notre classe populaire, alors qu'il n'y a jamais eu autant d'entreprises et d'industries qui ont fermé ou délocalisé ces dernières décennies, ça ne va pas pouvoir continuer encore bien longtemps. A propos de l'immigration, débat présidentiel 2012 : François Hollande : "C'est 200 000 en moyenne sur les dix dernières années." Nicolas Sarkozy : "C'est 180 000" Vérification François Hollande est plus proche du vrai chiffre: selon un rapport de l'Institut national des études démographiques (Ined), en moyenne, de 1999 à 2009, le nombre de titres de séjours délivrés est de 211 000 par an.

  • Par esurlo - 12/10/2013 - 22:48 - Signaler un abus Chomeuse ...oui , ....

    ....mais soigneusement sélectionnée à l'extrème gauche , pour faire partie de ces chasses à courre que sont devenus les "débats" ..............................................................................

  • Par Daisy.A - 13/10/2013 - 07:02 - Signaler un abus la chômeuse de "Des paroles et des actes"

    I. Maurer, une chômeuse prise au hasard ? Chomeuse choisie par hasard? Mais que non. Chomeuse "professionelle" (cela fait dix ans qu'elle touche le RSA), qui milite depuis des années dans une association loi 1901 appelée Mouvement national des chômeurs et précaires (MNCP) et qui probablement n'a jamais cherché de l'emploi; rompue aux éclats à la télé, déjà invitée au 20h de France2 le 15/07/2013.

  • Par Daisy.A - 13/10/2013 - 07:18 - Signaler un abus I. Maurer "Je vis avec mon fils (majeur) de 21 ans"

    Si le fils de Mme Isabelle Maurer travaille chez Peugeot selon ses propres déclarations, il n'est plus à sa charge, donc elle est en infraction vis à vis du RSA. Elle n'a plus d'enfants à sa charge! Vu ses rondeurs, ses cris qu'elle "crève de faim" m'ont fait bien rigoler. Et pourquoi s'en prendre à Copé, que je sache ce n'est pas lui qui dirige le pays. France 2 fallait l'inviter face à Hollande.

  • Par Tane06 - 13/10/2013 - 07:45 - Signaler un abus La France devient un pays ou

    La France devient un pays ou chouiner et pleurer sur son sort devient un sport national. Je ne doute pas des difficultés de cette femme, mais au lieu de venir pleurnicher à la télé sans aucune pudeur, elle ferait bien de s'interroger sur les raisons de ses échecs au lieu d'accuser les autres. Ouais, ne vous fatiguez pas, je sais que certains hypocrites vont bondir sur mon post, mais je m'en fou, comme je me fou du politiquement correct...On verrait jamais un spectacle aussi pitoyable ans un pays anglo-saxon...

  • Par Daisy.A - 13/10/2013 - 07:45 - Signaler un abus "Vivre de 470 euros par mois"

    Ce n'est pas vrai. C'est que MMe Maurer a oublié de nous dire: bénéficiaire du revenu de solidarité active (RSA), elle bénéficie aussi de la couverture maladie universelle (CMU) complémentaire GRATUITE, et est prise en charge à 100%. Ce n'est pas le cas pour des millions de Français qui travaillent et paient les assurance médicales et les divers compléments. Par example , je paye 180 euros de cotisations par mois plus les depassement d'honoraries des médicins et medicaments. Elle ne paye RIEN. Les bénéficiares de RSA, dont le revenu fiscal de référence est nul, sont exonérés de la redevance audiovisuelle et de taxe d'habitation. Moi, je paye 120 euros par moi, pour ça. Mme Maurer ne paye RIEN. Elle reçoit probablement une allocation loyer aussi comme bénéficiare du RSA. Elle bénéficie aussi des transport urbains, aliments, produits de maison et vêtements GRATUITS. Ce n'est pas le cas pour les gens qui travaillent. Eux ils paient en plus le RSA de Mme. Maurer et beaucoup d'autres. Combien coûte Mme Maurer aux contribuables français? 12,000 euros par an? Ou plus?

  • Par Daisy.A - 13/10/2013 - 08:14 - Signaler un abus I.Maurer "Vivre de 470 euros par mois"

    Au 1er septembre 2013, le montant du RSA est établi à 632,94 € par mois pour parent isolé, est majoré selon le nombre de personnes composant le foyer du bénéficiaire. Mme Maurer a déclaré son fils, donc elle reçoit 843,92 euros au total par mois. Par ailleurs, si son fils travaille chez Peugot, comme elle l'a dit, Mme est en infraction. Comme bénéficiaires du RSA ell touche une aide au logement de 115 euros par mois, donc un total de 959,92 euros, DEUX FOIS PLUS qu'elle a déclaré sur France2.

  • Par Daisy.A - 13/10/2013 - 08:50 - Signaler un abus Mme Maurer reçoit 959,92 euros par mois

    Si on rajoute le coût d'assurance maladie qu'elle aurait dû payer - 180 euro par mois, cela ferait 1139,92 euros. A comparer avec le SMIC, qui s'établit à 1.125,43 € net. Comment croire cette personne qui prétendait hier simultanément de vivre avec 470 euros par mois et de payer une taxe d'habitation. Avec un revenu aussi bas, on ne paie pas d'impôt; on n'est donc pas soumis à la taxe d'habitation contrairement à ce qu'affirme Mme Maurer dans son intervention. Crédibilité nulle. En général, ce truc de France2 d'introduire un cas particulier face à une idée de politique générale, je le trouve à la limite de la déontologie journalistique.

  • Par Daisy.A - 13/10/2013 - 09:04 - Signaler un abus http://www.indeed.fr/Mulhouse-%2868%29-Emplois-De-Menage

    Offres d'emplois sur Mulhouse pour Isabelle Maurer! - aide ménager / ménagère à domicile. Temps plein, Durée indéterminée - employé / employée de ménage d’hôtel. Temps plein, Durée indéterminée - garde d’enfant à domicile. Temps plein, Durée indéterminée - Employé / Employée de ménage TENOR M. Julien BOUCHACOURT - Alsace NOUS PROPOSONS DES CONTRATS DE 4H A 25H PAR SEMAINE EN FONCTION DE VOS DISPONIBILITÉS. etc.etc.etc...

  • Par yavekapa - 13/10/2013 - 09:41 - Signaler un abus C'est la manipulation des médias

    On connait très bien puisque ça fait des décennies qu'on supporte cette macabre mascarade journalistique. On sait très bien que c'est de la propagande, digne du macabre Goebbels, pas du journalisme. On te cite une partie de ce que tu touches, souvent inexact, et on oublie le reste, y compris en nature. Et en plus ce total ne rentre pas dans les revenus déclarés. Si bien qu'on peut voir de telles personnes afficher un niveau de vie supérieur au pauvre bosseur tondu par les impôts et taxes, et dont certains sont obligés de vivre dans une pauvre bagnole. Sans compter ceux qui abusent scandaleusement du système, et qui restent impunis par nos politiques. Tu peux voir là le résultat du système social mis en place en 1945, et qui s'est accéléré ces 40 dernières années. Elle est pas belle la vie ? C'est ce que disait les soviétiques quand leur système s'est écroulé comme un château de cartes.

  • Par mopigi - 13/10/2013 - 10:13 - Signaler un abus tricherie

    pas si inconnue que cela Isabelle maurer je recommande le site "Pasidupes" très instructif ; cette dame est très connue des plateaux curieux que ce ne soit pas dénnoncé par beaucoup de medias merci

  • Par Ali ce - 13/10/2013 - 14:09 - Signaler un abus alsacienne aussi

    je peux confirmer que Mulhouse est une ville totalement sinistrée, et qu'il est très difficile d'y trouver un emploi, mais pour être honnête dans le même département il y a beaucoup d'emplois non pourvus surtout dans la restauration mais il faut bouger et accepter un emploi difficile et mal payé. Ce qui me gène c'est de lire que ces 3 enfants à charge ont semble t'il 21, 26 et 27 ans, là je me sens manipulée. Pour les montants des aides je ne sais pas si c'est juste ou non, mais surprenant qu'elle paye une taxe d'habitation. Je lis aussi que son ex mari est un ancien maire socialiste, attention aux confusions, son nom de famille est très répandu en Alsace, il doit y avoir beaucoup d'homonymes. Surprenant qu'elle ait acceptée d'être dans une autre pièce, pourquoi l'avoir mise en scène dans une pièce isolée et ne pas l'avoir acceptée sur le plateau, les yeux dans les yeux. elle était bien pour créer du buzz, mais cachée, le principe est hypocrite, alors qu'elle a fait 500 Km. Peut être tout simplement si elle n'était pas assez remontée contre Coppé, il suffisait de lui couper le micro et la laisser dans son "salon privé" sur le plateau pas facile de s'en débarrasser.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nicolas Tenzer

Nicolas Tenzer est président d'Initiative pour le développement de l'expertise française à l'international et en Europe (IDEFIE). Il a dernièrement publié La fin du malheur français ? (Stock, 2011) et La France a besoin des autres (Plon, 2012).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€