Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 02 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

La "tranche Hollande" à 75% appauvrira la France et les Français, pas les riches !

Yannick Noah, au sujet de la taxe à 75% les revenus annuels supérieurs à 1 million d'euros, a déclaré au Journal du dimanche : "C'est beaucoup, 75 %. Et ce n'est pas suffisant. Il faut partager, redistribuer, sinon on va dans le mur". L'ex-star du tennis reconvertie dans la chanson serait bien avisé de prendre quelques cours d'économie...

Double faute

Publié le

L’impudeur l’ajoute à l’ignorance quand Yannick Noah soutient la proposition Hollande de taxer au taux de 75%  les revenus annuels supérieurs à un million d'euros. Le chanteur qui était parti en Suisse de 1991 à 1993 essaie peut-être de se racheter une conscience de gauche.  «C'est beaucoup, 75%, dit-il. Et ce n'est pas suffisant. Il faut partager, redistribuer, sinon on va dans le mur».

La vérité est que nous sommes déjà dans le mur et qu’on va se faire vraiment très mal si on continue à appuyer sur la mauvaise pédale ! Car outre son caractère inique, une telle mesure est contre productive.

Prendre 75% de son revenu à un honnête citoyen relève de l’escroquerie ou de l’idéologie et peut-être des deux.

Surtout que celui qui devra payer 75% d’impôt sur le revenu devra aussi supporter de la CSG/RDS à un taux de 8,2 à 15,4% selon les cas, des charges sociales discriminatoires (car non plafonnées alors qu’au-delà d’un certain revenu on ne consomme pas plus de soins que les autres), de la TVA, des droits d’enregistrement sur ses achats et des droits de succession… En un mot, l’impôt sera confiscatoire, il sera punitif et dès lors il sera imbécile.

Car le rôle de l’impôt n’est pas de sanctionner les uns ou de récompenser les autres. Il est la charge supportée pour les dépenses communes et cette charge doit être répartie de manière aussi juste que possible. Certes, le taux en question n’est qu’un taux marginal, mais il pèsera sur la part supérieure de revenu qui est précisément la plus difficile à obtenir et elle découragera par la même l’effort, l’initiative, la créativité. A ce titre l’impôt sera aussi complètement inefficace.

Pourtant, il est souhaitable que l’impôt soit également  efficace. La puissance publique a le devoir d’optimiser ses recettes dans les limites du respect de son devoir de justice. Mais en l’espèce, un impôt confiscatoire contredira aussi à ce critère ainsi que l’histoire le rappelle inéluctablement.

Conformément à la courbe de Laffer, au-delà d’un certain seuil d’imposition, le produit de l’impôt sur le revenu a tendance à baisser, parce que les  plus riches sont découragés, ils s’organisent, ils retardent ou modifient les conditions de perception de leurs revenus, ils partent à l’étranger, ils s’arrêtent de travailler… C’est vrai en tout temps et en tous lieux.

  • Lorsque les présidents Hoover puis Roosevelt portèrent les taux supérieurs d'imposition sur les revenus à 63% en 1932 puis 79% en 1936, la contribution des 1%  des foyers les plus aisés furent  quasiment stables, passant de 1,1% du PIB en 1928 à 1% en 1940, mais dans le même temps la Grande Dépression continuait de détruire la société américaine que seule l'économie de guerre et le retour au respect des entreprises privées chargées de conduire l’effort de guerre allaient sauver. Durant les hausses d'impôts des années Nixon, Ford et Carter, entre 1968 et 1981, la contribution fiscale des 1% les plus riches fut réduite de 1,9% à 1,5% du PIB.
  • Lorsque la gauche arriva au pouvoir en 1981 en France, elle institua aussitôt et rétroactivement une contribution exceptionnelle égale à 25% de l’impôt sur les revenus de 1980, puis elle porta le taux supérieur de l’impôt sur le revenu à partir de 1981 de 60 à 65% avec une surtaxe exceptionnelle de 10 à 3%. Dans le même temps le produit de l’impôt sur le revenu baissa régulièrement par rapport aux autres recettes fiscales comme par rapport au PIB. Et la contribution du  centile des plus riches à l’impôt sur le revenu baissa sensiblement par rapport à celle des classes moyennes qui fut ainsi pénalisée par ces mesures.
  • Au Royaume Uni, le taux maximal d’imposition sur le revenu a été augmenté par les travaillistes, juste avant leur défaite aux élections de 2010, de 40% à 50% sur les revenus annuels supérieurs à £150.000 livres. Cela concernait quelque 300.000 personnes. Il devait rapporter 7,2Mi £ selon les prévisions du gouvernement de l’époque. Son produit fut finalement limité à 0,6Mi £ ! C’est pourquoi le ministre britannique des Finances, George Osborne, a proposé une baisse du taux marginal d’imposition des hauts revenus, qui passera en 2013 de 50% à 45%, étant précisé que cette décision s’accompagne d’un relèvement immédiat du seuil de l’impôt sur le revenu de £8.100 à £9.205, qui profitera aux bas salaires.

 

Ces constatations sont vérifiées a contrario pour les baisses d'impôt des présidents Harding et Coolidge dans les années 20, comme pour celles du président Kennedy dans les années 60 ou du président Reagan dans les années 80.  Les taux marginaux supérieurs d'imposition furent alors réduits respectivement de 73 à 25%, de 91 à 70% et de 50 ou 70% à 15 ou 35%. Et le produit des impôts des 1% de contribuables les plus fortunés passa respectivement de 0,6% en 1920 à 1,1% du PIB en 1928,  de 1,3% en 1960 à 1,9% en 1968, de 1,5% en 1978 à 3,3% en 2007.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par michels - 03/06/2012 - 10:27 - Signaler un abus JP DELSOL a raison.

    JP Delsol a bien entendu mille fois raison, cependant, il ne faut pas prendre les socialistes pour des imbéciles, ils savent pertinemment que les raisons invoquées dans cet article sont justes. Le problème avec les socialistes ce n'est pas de faire ce qu'il faut pour redresser la France ou mettre en place une justice sociale. L'objectif premier c'est de caresser l'électeur qui suit le PS dans le sens du poil afin d'obtenir le POUVOIR. Ce sera ensuite à la droite de reconstruire si c'est possible tout ce qui a été détruit en entreprises, en confiance.

  • Par anonymus - 03/06/2012 - 10:59 - Signaler un abus bizarre bizarre

    Plus le taux marginal d'imposition baisse plus il rapporte si on en croit cet article. II serait bon que son auteur nous cite ses sources car l'avocat fiscaliste Delsol qui plaide pour ses clients dans cet article ne doit pas considérer les lecteurs que pour des gogos prenant ces chiffres pour "argent comptant" . Quant à Noah on ne lui demande pas d' être bon économiste mais de savoir en tant que contribuable ce qu'il en pense. Et visiblement sa réponse lui déplaît car il est prêt à payer (ce sera à vérifier bien sûr).

  • Par VeLiVoS - 03/06/2012 - 11:46 - Signaler un abus anonymus - 03/06/2012 - 10:59

    bizarre bizarre Plus le taux marginal d'imposition baisse plus il rapporte si on en croit cet article. II serait bon que son auteur nous cite ses sources ▬▬▬▬▬▬▬▬ C'est à dire que Monsieur Delsol a un niveau de réflexion, semble-t-il légèrement supérieur au votre. Il y a là deux variances qui s'entrechoquent et pas besoin d'avoir fait Saint-Cyr pour le comprendre : • écart sur taux → en effet défavorable si on le baisse • écart sur "montant à imposer" dirons-nous (sur quantité) → et évidemment là écart favorable quand le taux baisse car le pays devient un pays attractif vers lequel les capitaux restent ou sont dirigés (voir le cas des paradis fiscaux).

  • Par VeLiVoS - 03/06/2012 - 12:09 - Signaler un abus anonymus - 03/06/2012 - 10:59 (suite et fin …)

    et j'oubliais d'indiquer évidemment le cas de la motivation expliquant cette variance défavorable sur quantité. → je suis certain que vous êtes un très grand patriote @anonymus, prêt à donner presque tout son argent à l'état¹ à partir d'une certaine tranche mais peu sont comme vous à savoir d'accord pour travailler en échange de … rien ou presque rien quand ils ont dépassé un certain montant de gain. Que voulez-vous, l'être humain est solidaire mais jusqu'à un certain point. → je ne suis pas certain que vous ayez vraiment raison. Car il est bien de donner, il est mieux de vérifier l'allocation des ressources et là, cela fait pas mal de dizaines d'années d'exemples négatifs pour l'État. Est-il donc le mieux à même pour gérer la solidarité nationale ? En tout cas depuis des dizaines d'années, il a plutôt prouvé son incurie et sa gabegie en la matière. Certains, moins généreux¹ que vous ne l'êtes, peuvent donc se demander à juste titre s'ils ne gèreraient pas eux-mêmes mieux cette solidarité et que, si donner c'est bien, donner pour une raison claire, juste et avec optimisation des ressources, c'est pas mieux. ¹ : devinette : vous ne dépassez pas le million de gain annuel ?

  • Par carredas - 03/06/2012 - 12:12 - Signaler un abus Vous avez dit bizarre...

    "...Quant à Noah, on ne lui demande pas d'être bon économiste..." Pour ma part, je ne lui demande rien et certainement pas ses convictions politiques, mais comme tant d'autres artistes ( de gauche bien sûr mais c'est presque un pléonasme ) il se croît obligé de les étaler publiquement.

  • Par GOGO - 03/06/2012 - 12:35 - Signaler un abus au delà de 1 000 000 d'euros

    Ce qui est une belle somme et c'est là où la solidarité devrait pleinement s'exprimer .Avec fierté ! Monsieur le fiscaliste fait des chiffres et de la sémantique en oubliant de préciser que la tva et autres taxes (alcool cigarettes,carburants,taxes locales etc...) sont des prélèvements exorbitants pour qui n'a qu'un smic. ....et je peux vous démontrer qu'un(e) smicar paye largement plus d'impôts,taxes et prélevements divers en % qu'un quidam qui a plus de 1 million d'euros même taxé à 75% . Suffit qu'il picole et fume un peu ,qu'il paye un loyer et ses taxes ,qu'il téléphone portable,qu'il se chauffe,qu'il paye 6000 € de Tva sur une bagnole ,un frigo ,une télé neufs achetés à crédit et dans ce cas là il a payé plus d'impots que ce qu'il gagne !!! oui Monsieur le fiscaliste. Alors pleurer sur les plus de 1 million .....cf Lagarde et si vous parliez plutôt de pouvoir d'achat et de revenu disponible !

  • Par De France et de plus loin - 03/06/2012 - 13:28 - Signaler un abus En France ou aux USA, plus on

    En France ou aux USA, plus on est riche moins on paye d impôts en proportion. Les avocats fiscalistes sont partie prenante de cette situation. Ils nous expliquent que tout va bien dans le meilleur des monde et qu il ne faut surtout ne toucher à rien. Ils creusent ainsi leur propre tombe .

  • Par Tweed92 - 03/06/2012 - 13:32 - Signaler un abus NOAH

    Avant de commenter ce genre de projet,il faudrait peut être demander à Noah de payer ce qu'il doit au fisc depuis un certain nombre d'années... honte à lui.

  • Par benj117 - 03/06/2012 - 13:58 - Signaler un abus mais pourquoi attend-il, Yannick???

    qu'il le donne son fric!! C'est des belles paroles ça! Ils sont ou tous ces millions à lui?? il les donne pas à l'etat à ce que je sache! Si vraiment il etait gentil tout plein le bisounours Yannick, il donnerait tout son fric à tous les misereux! Et avec son fils qui a surement été bien élevé, ca en fait beaucoup beaucoup des millions!! Et en vrai bisounours qu'il est, il ne le dirais méme pas qu'il a donné tout son fric aux pauvres!! la, au moins, il pourrait donner des vrais lecons à tous ces multi-millionaires comme lui qui ne veulent pas donner leur fric mais qui disent vouloir donner leur fric!

  • Par texarkana - 03/06/2012 - 15:44 - Signaler un abus Quand les "experts" socialistes

    ...Noah, Thuram et Debbouze décident de la politique fiscale du gouvernement français, çà décoiffe!

  • Par phillis - 03/06/2012 - 15:45 - Signaler un abus Sociétés écrans!

    En fait les artistes, animateurs ne touchent qu'indirectement leurs cachets. Ces derniers créent des sociétés dont ils sont les salariés avec les avantages, logement, hôtels, déplacements ect....et peu de rémunérations. Lesdites sociétés sont taxées à 35%. Donc ils ne sont pas concernés par les 75% c'est pourquoi on ne les entend guère!

  • Par Matthieu78 - 03/06/2012 - 16:34 - Signaler un abus Source ?

    Monsieur Delsol, pouvez-vous nous dire d'où viennent tous ces chiffres? Quand un article repose entièrement sur des statistiques, il est totalement sans intérêt si l'on ne connait pas les sources. C'est dommage, car ces chiffres me seraient très utiles si j'avais confirmation de leur crédibilité...

  • Par Seb Per - 03/06/2012 - 17:31 - Signaler un abus chiffres

    exact il faudrait les sources pour achever la démonstration. ou au moins un lien vers la liste des sources. Cela dit, l'idée que plus on gagne de l'argent, moins on en garde ( en proportion) pour soi parait antinomique avec l'idée de gagner de l'argent. Il est difficile d'imaginer une personne faire un effort supplémentaire pour ne garder qu'au mieux 25, au pire 0% des fruits de son effort. Il parait plus juste que le taux d'imposition soit sur la dépense et le plus lineaire possible ( pourcentage fixe) pour combiner dépenses publiques et le niveau de justice sociale que chaque pays veut se donner. Sans oublier que c'est l'existence des enfers fiscaux qui crée les paradis fiscaux. Regardez une carte d'Europe : chaque pays à son ou ses petits paradis fiscaux juste à côté. C'est bien pratique et encore une fois injuste pour ceux qui ne gagnent pas suffisamment de quoi joindre ces clubs privés. Encore une fois, la volonté de tout contrôler, de vouloir tout égaliser crée des inégalités pires que celles pré-existantes.

  • Par sheldon - 03/06/2012 - 18:51 - Signaler un abus Solidarité : le mot est lancé ! Mais pour qui ?

    J'entends les grands discours socialistes sur la justice et la solidarité. Mais n'y a t'il pas un problème ? La solidarité implique une grande famille, une communion d'idées. Or ceci existe de moins en moins en France. On ne peut demander à une société de "tendre l'autre joue" lorsque on accepte ni sa culture ni ses lois. Et c'est tout de même un peu facile de culpabiliser ceux qui travaillent.

  • Par Tuffgong - 03/06/2012 - 19:07 - Signaler un abus Encore un oiseau de mauvaise

    Encore un oiseau de mauvaise augure qui SAIT ce qui va arriver. Cet homme connait le futur. C'est un génie. Ou juste un commentateur partial qui distille sa propagande. J'hésite...

  • Par jean-paul - 03/06/2012 - 19:52 - Signaler un abus yannik se fout de nos gueules!!!

    Le 15 juillet 1996, le fisc considère qu'il a davantage séjourné en France qu'en Suisse et lui notifie un redressement fiscal de 6 807 701 francs (1 037 827 euros) pour les années 1993-1994. Le tribunal administratif de Paris confirme, en 2009, cette décision et le fait qu'il possédait au moins trois comptes non-déclarés à l'étranger (en Suisse, aux États-Unis, aux Pays-Bas), tout en lui accordant une déduction de 263 075 euros (1 725 659 francs), puis l'exonérant des pénalités pour "mauvaise foi" (les preuves de son absence de Suisse étant trop évidentes pour qu'on puisse croire qu'il ait voulu frauder le fisc). Le montant du litige maintenant divisé par deux, Yannick Noah interjette appel et soulève une question prioritaire de constitutionnalité. Il est finalement débouté de cette demande par le conseil constitutionnel en septembre 2011, mais poursuit son combat auprès de la cour administrative d'appel. Soit il est très cynique, soit il est de très mauvais foi...dans tous les cas, quel con...

  • Par sheldon - 03/06/2012 - 21:00 - Signaler un abus @jean-paul : il n'est pas con mais nous prend pour des cons !

    Le président simpliste ferait bien de demander à Noa de payer en tant que contribution !

  • Par pithylion - 03/06/2012 - 22:27 - Signaler un abus Les exemples cités dans cet article ne sont pas...

    ... de la propagande, n'en déplaise à certains. Aux mêmes causes les mêmes effets. Quand on fait de la politique "cosmétique", on obtient des résultats en trompe l'oeil, c'est ca le maquillage. Mesure ridicule autant que dangereuse.

  • Par Seb Per - 03/06/2012 - 22:31 - Signaler un abus Gouda 1er

    devrait annoblir ce brave Yannick qui veut comme les communistes pratiquer l'impôt confiscatoire. Il s'appellera Messire Yannick Noah de Coco .

  • Par Mani - 03/06/2012 - 23:41 - Signaler un abus Il faut donner, partager, se

    Il faut donner, partager, se faire insulter, servir de vache à lait, et le tout avec le sourire. "Salauds de riches" et de moins riches d'ailleurs - la classe moyenne dans son ensemble est dans le même sac. On fait de l'impôt un symbole punitif, c'est classique en France mais c'est une énorme erreur...

  • Par Mani - 03/06/2012 - 23:45 - Signaler un abus Cela dit, Hollande ne va

    Cela dit, Hollande ne va probablement pas mettre cet impôt en place. Il trouvera une bonne excuse, comme il a déjà montré qu'il savait le faire (notamment sur le "je ne m'entourerai pas de gens condamnés" - ah oui mais non, attends, j'avais pas précisé : condamné pour des trucs graves, ou alors il y a pas trop longtemps, etc. Il trouvera le moyen de se débiner sans perdre la face.

  • Par OyorQ - 04/06/2012 - 10:07 - Signaler un abus Many et la justice

    Many Many Many... Il suffit de dire "connard" à une personne pour être condamné si c'est prouvable... J'avoue Montebourg a traité des escrocs d'escrocs wouah le délinquant! O.o

  • Par Vincennes - 04/06/2012 - 10:25 - Signaler un abus Qu'il commence par payer ses arrièrés (plus d'un million d'€)

    d'impôts qu'il doit à l'Etat et qu'il communique, également et par ailleurs, la liste de ses investissements taxés à 35%....... passant ainsi au travers les mailles du filet des 75% "........il a fait trainer es choses, espérant le retour du PS au pouvoir et bénéficier, comme sous Mitterand de l'ardoise magique....

  • Par jerem - 04/06/2012 - 10:53 - Signaler un abus l'analyse fiscale de Halliday etait meilleure, c'est sur !

    Au fait cela concerne combien de contribuables cette mesure ? cela concerne des entrepreneurs qui reinvestissent dans leur boites ? non puisqu'ils reinvestissent dans leur boite , ce sont des bénéfice d'entreprise pas des dividendes d'actionnaires. ca concerne qui ? des chercheurs en entreprises ? non il sont salariés et ne touchent pas sur le brevet? ca touche qui ? des rentiers qui boursicotent avec des traders ? et c'est un probleme? ca touche des footballeurs , gavés par dizaine de milliers d'euros ? ca touche des animateurs radio, teles qui expliquent aux autres comment les 35h sont un drame et verse leur larme pendant une émission caritative avant d'aller faire une pub ? et c'est un probleme. Alors lachez nous un peu avec le grave danger de cette mesure qui concerne peu de gens et certainement pas majoritairment ceux dont vous prétendez parler, les ENTREPRENEURS qui l'ifrap confond souvent avec les riches dans ses arguments pour tolérer la pauvreté. Et le lapsus de Xavier Bertrand chez Elkabbach est une parfaite illustration de l'entourloupe des arguments d'un prétendu drame economique.

  • Par cholt - 04/06/2012 - 12:03 - Signaler un abus Chouchou de Francois Hollande.

    Qu'il commence par payer les arriérés d'impots qu'il doit a la France, et après , il pourra eventuellement nous donner son avis et pour les leçons de morale, il n'en a pas un échantillon sur lui .

  • Par fms - 04/06/2012 - 13:36 - Signaler un abus les pauvres appauvrissent la france

    offrons leur l'exil fiscal grâce à M. DELSOL !

  • Par laurentso - 04/06/2012 - 15:29 - Signaler un abus Très probablement,

    la tranche à 75% sera assortie de "niches fiscales" permettant d'y échapper en grande partie. Rassurons nous, mes frères milliardaires, jamais les Socialistes au pouvoir n'ont vraiment déçu les riches. C'est même pour cela qu'on les met au pouvoir, de temps en temps.

  • Par Guti - 04/06/2012 - 15:41 - Signaler un abus M. Delsol fait une analyse

    M. Delsol fait une analyse tres encré dans notre temps. Enoncé de chiffres, totalement manipulables et inverifiables. Comparaison anachronique et sans prise en compte du contexte du pays. En sommes, un ramacis de co*** mais qui apparaitra comme juste a de nombreux lecteurs, malheureusement.... Tant qu'on continuera a croire que le mal vient des exceptions et non du systeme global, ca peut durer encore longtemps... Quoi qu'apparement le plus interessant soit l'opinion de Noah, le fond vient après...ou pas du tout...

  • Par Babeux - 04/06/2012 - 17:15 - Signaler un abus Y a Ka

    Ben voyons, il ne reste pus qu'une chose à faire taxer les pauvres à 75% comme çà on appauvrira les riches et on enrichira la France...Non?

  • Par lapin - 04/06/2012 - 22:09 - Signaler un abus MERCI DELSOL

    Les politiciens qui agitent les riches comme un chiffon rouge face aux français sont à la fois stupides et malhonnêtes. Stupides car tout le monde sait que spolier les "riches" résidant en France n'amènera pas un rond dans les caisses du pays et se doublera du départ de ceux qui en ont les moyens, d'où une perte de recettes... Malhonnêtes, car ils n'osent pas dire les choses qui fâchent (et qui ruinent), à savoir, et entre autres, le RMI, la sécu dont tous abusent, le château Margaux dans les préfectures, les 300 voitures de fonction dans n'importe quelle ville moyenne, les cheminots qui arrêtent à 52 ans, les ouvriers du livre à 48 ans, les 700,000 profs en disponibilité, les labos pharmaceutiques qui vivent sur la sécu...bon j'arrrète. Ce qui me gène le plus, ce n'est pas la critique parfois justifiée des riches, mais le fait qu'on en fasse l'Alpha et l'Oméga de la crise en cours. Non, nous pouvons spolier les riches, et leur piquer 100% de leur patrimoine, ça ne changera rien, nous gagnerons quelques mois tout au plus. Regardons le diable en face, et attaquons nous aux vrais problèmes au lieu de trouver des boucs émissaires faciles (et bidons).

  • Par fauvette13 - 05/06/2012 - 13:09 - Signaler un abus J'espère surtout que tous nos chers artistes

    qui nous font la morale à longueur d'année en disant pour qui voter, vont se faire plumer à mort....

  • Par Charles25 - 05/06/2012 - 13:48 - Signaler un abus Ceux qui pleurent parce qu'on

    Ceux qui pleurent parce qu'on veut taxer davantage les revenus au-delà d'un million ne sont ni des entrepreneurs ni des créateurs de richesse. Ce sont des gens cupides qui n'en ont jamais assez. Qu'ils s'en aillent et c'est tant mieux. Ils seront remplacés par d'autres moins gourmand et motivés par autre chose que l'appât du gain. On arrêtera de vivre dans un pays où tout tourne autour de l'argent.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Philippe Delsol

Jean-Philippe Delsol est avocat fiscaliste et administrateur de l'IREF (Institut de recherches économiques et sociales). Il a écrit l'ouvrage "A quoi servent les riches" avec la participation de Nicolas Lecaussin, directeur du développement de l'IREF.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€