Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un tramway nommé désir ? Pas pour les syndicats CGT et SUD RAIL de la SNCF car il est à Jérusalem !

Pas sûr que ces syndicalistes aient vu ou lu la pièce de Tennessee William. En revanche ils connaissent très bien la charte du Hamas.

C'est pas glorieux

Publié le
Un tramway nommé désir ? Pas pour les syndicats CGT et SUD RAIL de la SNCF car il est à Jérusalem !

Alors que leur grève s’essouffle la CGT et Sud Rail ont ouvert un nouveau front. En Israël ou plutôt, comme ils disent, en Palestine… Objectif visé : un tramway qui relie les quartiers juifs de Jérusalem Ouest aux quartiers arabes de Jérusalem Est. Il est déjà actif sur une partie du tronçon. L’autre partie est en construction.

Horrifiés, scandalisé et meurtris, les syndicalistes ont découvert que la SNCF était partie prenante dans l’opération. Pour ces âmes pures éprises du peuple palestinien cette provocation était insupportable.

« Un soutien à la colonisation et à l’occupation israélienne » ont hurlé la CGT et Sud Rail sommant la SNCF de mettre fin à sa coupable collaboration avec l’entité sioniste.

Ils ont crié si fort que Guillaume Pépy, le patron de la SNCF, a pris la mesure de sa faute. Et penaud, il a retiré ses billes de l’affaire. Le tramway de Jérusalem se fera donc sans la SNCF. Mais il se fera. La SNCF n’est pas, loin de là, irremplaçable. Alstom et de nombreuses entreprises ont pris le relai.

Il nous faut noter que la CGT et Sud Rail sont pour le moins inconséquents. Je prends souvent le train à la Gare St Lazare. Fréquemment des militants syndiqués m’interpellent aimablement pour m’expliquer le sens de leur combat : préserver le statut de cheminot.

Aucun d’entre eux ne m’a jamais parlé du courageux combat mené et gagné contre le tramway sioniste de Jérusalem. Pourquoi les directions de la CGT et de Sud Rail n’ont-elles pas données les consignes nécessaires pour faire connaitre ce glorieux fait d’arme ? Y aurait-il des taupes israéliennes parmi elles ? Camarades reprenez-vous !

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par atlantique07 - 03/07/2018 - 09:25 - Signaler un abus CGT et Sud Rail

    Les "voies" de la CGT et de Sud Rai sont comme celles du Seigneur impénétrables.........

  • Par assougoudrel - 03/07/2018 - 10:03 - Signaler un abus Bravo la

    CiGiTi! Bravo Sid rail! Ci barfi "(c'est parfait" avec l'accent de là-ba). Le plus con là-dedans c'est cet homme louche appelé Pépy, mais il a un patron au-dessus de lui qui lui donne les ordres. Le "manque de couilles" est tout là-haut.

  • Par Alain Briens - 03/07/2018 - 10:45 - Signaler un abus Une vérité un peu déformée...

    A lire l'article, on ne comprend pas bien le problème...un trait d'union entre les quartiers juifs de l'ouest et les quartiers arabes de l'est ne va t-il pas dans le sens de la paix et de la coopération ? En réalité, ce tramway relie les quartiers ouest, non pas aux quartiers est mais aux colonies de peuplement juif situées à l'est des quartiers arabes. Il a pour but d'assurer une continuité entre la Jérusalem juive et les colonies de peuplement en banlieue, situées en terre palestinienne. On peut approuver ou non mais il faut dire les choses telles qu'elles sont.

  • Par vangog - 03/07/2018 - 11:00 - Signaler un abus La politique étrangère de la SNCF influencée...

    par les syndicats ultra-gauchistes ( et ultra-cons..) on aura tout vu!

  • Par assougoudrel - 03/07/2018 - 11:24 - Signaler un abus Marie-E

    nous dira plus. Elle est notre Envoyée Spéciale.

  • Par ISABLEUE - 03/07/2018 - 11:38 - Signaler un abus hé bé

    vla autre chose... je ne savais pas que c'était la cgt et sud rail mais le BDS. Racaille tout ça merci de me l'apprendre, la prochaine fois que je vois un pov petit cheminot, ça va chier !!!!!

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 03/07/2018 - 12:38 - Signaler un abus Monsieur Rayski fait semblant

    Monsieur Rayski fait semblant de ne pas savoir que l'entrisme des musulmans tant au niveau de la base que des élites syndicales est un fait avéré, à la RATP particulièrement, mais pas que !......Ils ont vite compris ou se trouve le vrai pouvoir quand la démocratie est faible.....D'un autre coté, la vision optimiste des choses permet de se réjouir de la baisse de popularité chez le français moyen de tous ces syndicats "politislamisés" .........

  • Par cloette - 03/07/2018 - 14:57 - Signaler un abus Pepy pépie

    et son gazouilli vaut cher ( 450 000€ en 2015 ,vu sur le net )

  • Par Marie-E - 04/07/2018 - 05:53 - Signaler un abus Merci Benoit Rayski pour cet article

    qui met en lumiere la lutte essentielle des syndicats francais a imposer leurs considerations politiques et a obliger leur entreprise a renoncer a leur participation a des projets internationaux et nuire ainsi a l'image de marque de leur entreprise et de la France. Vous etes gentil Assougoudrel, jeme sens obligee d'ajouter quelques mots.... Veolia et Alsthom ont eu bien des soucis avec leurs syndicats et associations pro palestiniennes : heureusement au bout d'un certain nombre de jugements il y a eu la decision de Versailles : en 2011, le tribunal de Nanterre rejette la plainte de l'AFPS (asso France Palestine) , arguant que les lois internationales évoquées par l'AFPS s'appliquaient aux États, et non aux entreprises ou aux individus, tandis que les lois du code civil français ne peuvent s'appliquer à un contrat qui est soumis aux lois israéliennes, et enfin considère que le dernier argument utilisé par l'AFPS (à savoir la violation des codes éthiques des entreprises) n'est pas démontré. L'OLP et l'AFPS font appel. En 2013, la Cour d’Appel de Versailles condamne l’OLP et l’AFPS) à verser 30 000 euros

  • Par Marie-E - 04/07/2018 - 06:02 - Signaler un abus suite

    aux sociétés Alstom, 30 000 euros à Alstom Transports et 30 000 euros à Veolia Transports. La Cour d’Appel a jugé que le motif politique, imputé à l’État d’Israël ne pouvait être appliqué à la cause des contrats passés par les sociétés commerciales. C’est pourquoi elle a débouté les appelants L'AFPS et l'OLP attaquent également l’État français pour son soutien à la participation de Alstom et Veolia à la construction ou à l'exploitation du métro léger de Jérusalem. L'affaire remonte jusqu'au Conseil d'État ; elles sont finalement déboutées. Quant au but de e projet, il s'agit d'améliorer le déplacement des habitants de Jérusalem car la circulation y est rendue difficile, diminuer la pollution liée aux autobus traditionnels, désenclaver certains quartiers. Les arguments des opposants : La ligne de tramway traverse Jérusalem-Est et passe par des quartiers juifs construits dans un secteur de Jérusalem conquis lors de la guerre des Six Jours et sur lequel la souveraineté d'Israël n'est pas reconnue par la communauté internationale. Plusieurs associations (parmi lesquelles Amnesty International, France-Palestine Solidarité) considèrent que le projet du tramway

  • Par Marie-E - 04/07/2018 - 06:09 - Signaler un abus fin (voir Wiki "le tramway de Jerusalem "

    ne respecte pas la IVe convention de Genève ainsi que la résolution 465 du Conseil de sécurité des Nations unies. Veolia a fait depuis en partie marche arrière en revendant une partie de ses participations et en cherchant un opérateur pour le remplacer.Sanctions à l'égard de Veolia et Alstom : Alstom Transport et Veolia Transport sont actionnaires, à hauteur respectivement de 20 % et 5 %, du consortium CityPass Limited, chargé de la construction et de l'exploitation du tramway de Jérusalem..Les assemblées générales de Veolia Environnement (11 mai 2006, au CNIT) et d'Alstom (28 juin 2006, au carrousel du Louvre) furent marquées par des actions des militants du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, demandant le retrait de ces deux entreprises du projet.En mars 2006, la Ligue arabe déclara que la construction de ce tramway était illégitime et demanda à Alstom et Veolia Transport de « se retirer immédiatement si elles ne veulent pas que des démarches soient entreprises contre elles. Veolia se serait vue exclue de plusieurs appels d'offres auxquels elle soumissionnait et a subi des pressions politiques.

  • Par Marie-E - 04/07/2018 - 06:21 - Signaler un abus ah j'ai oublie de preciser

    qu'Israel a fait appel aux Chinois pour le train a grande vitesse reliant Jerusalem a Tel Aviv en 30 mn, quIsrael est entrain de moderniser et de renforcer son reseau ferre ... et que ce sera sans la France en raison de l'aveuglement des syndicats et des associations. Une autre precision : les quartiers arabes desenclaves de Sheer Jarra, Shoaffat, Beit Hanina seront peut etre dans le plan de paix propose par les USA palestiniens....et leurs habitants meme s'ils le caillassent , l'utilisent. L’exploitation est désormais assurée par le groupe de transports israélien Egged Holding Ltd pendant 27 ans qui a remplace Veolia.Des marches perdus, ce n'et pas comme si l'economie francaise allait bien!

  • Par assougoudrel - 04/07/2018 - 09:55 - Signaler un abus @Marie-E

    Merci pour toutes ces informations que j'ignorais totalement. Je n'avais pas tort quand je disais que Pépy n'est qu'un exécutant, que le manque de courage vient de "tout là-haut". J'ai honte. Bientôt, la France ressemblera à l'Algérie; un pays SOUS-DEVELOPPE. Merci aussi à monsieur Rayski sans lequel nous n'aurions rien su.

  • Par ISABLEUE - 04/07/2018 - 11:31 - Signaler un abus Merci Marie E pour toutes ces précisions.

    que les chinois aient le marché, bien fait pour les français !!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€