Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 19 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Tous "convertis" ? Ces petits éléments d’information mal connus qui pourraient peut-être modifier la vision des Français sur la PMA, la GPA ou l’euthanasie

Selon un sondage IFOP pour la Croix et le Forum européen de bioéthique, les Français seraient de plus en plus favorables à des sujets comme l'élargissement de la PMA (procréation médicalement assistée, à une loi sur la fin de vie (89%), ou à une levée de l'interdiction de la GPA (64%).

Vague de fond?

Publié le

A-t-on dit la vérité à propos de la fin de vie avec les dérives que ‘on observe aux Pays-Bas et en Belgique ? 

Bertrand Vergely : Une fois de plus non. Quand il a été question du mariage pour tous, la présentatrice d’un grand journal du soir sur un grand media a commencé son journal en disant : La France est en retard. Admirable façon d’enfumer les esprits en levant toute objection contre ce mariage par une urgence : ne pas être en retard par rapport aux autres. Avec l’euthanasie et le suicide assisté on assiste au même procédé. Pour éviter d’aborder la violence que ce projet porte en lui-même que fait-on ? On avance le retard. 

     Tout ce ci montre une chose.

Quel est le problème de fond que posent la PMA, la GPA, l’euthanasie et el suicide assisté ? Ce n’est pas ce que l’on voit mais ce que l’on ne voit pas. ce qui se passe derrière. En l’occurrence l’incurie morale et spirituelle qu’il y a derrière tout cela. On nage dans le mensonge, la manipulation, la médiocrité et la veulerie. Le confort tout de suite et qu’on n’en parle plus. Voilà ce qu’il y a derrière ce que l’on entend. La dignité du couple homme-femme, du couple père-mère, ? Le souci de l’enfant ? L’idée qu’il puisse y avoir d’autres façons de régler la question de la souffrance que de tuer ceux qui souffrent ? On s’en moque. Parce qu’on veut du concret. Résultat, on est en train de bâtir un ponde qui n’a plus que trente centimètres de visibilité. Il faut autoriser le suicide parce que la vie est mauvaise, nous dit ce monde. Non. C’est parce que l’on voit dans le suicide une solution, que la vie est mauvaise. 

 
 
 
 
Si ces chiffres peuvent étonner au premier abord, certaines dérives relatives à ces pratiques pourraient produire un reflux de ces sentiments. 
 
1- La question de la marchandisation induite par la PMA notamment sur le différentiel existant actuellement entre offre et demande de gamète et de sperme, mais également les problèmes de filiation inhérents à une négation de la paternité.
 
2- La question de la marchandisation relative à la GPA, mais également, ici encore, les problématiques de filiation, ou encore les problèmes juridiques entraînant une multiplication des contentieux sur le sujet.
 
 
 
Vous avez parfaitement raison de souligner les risques, dont le premier est bien sûr celui de la marchandisation des corps… ou de ses produits. Il faudra en effet pallier l’insuffisance de ces ventres dont Pierre Bergé souhaitait qu’on puisse faire de leur location un travail comme un autre, ou celle des gamètes. Puis, dans un marché concurrentiel, se posera nécessairement un jour la question des valeurs différentes des ventres ou des gamètes au regard des qualités supposées de leurs propriétaires. Enfin, des déceptions, erreurs et dysfonctionnement naîtront nécessairement des contentieux dont s’accommoderont bien vite et des avocats qui y verront une source de profits et des juges qui n’aiment rien tant que le droit pur.
 
Derrière ces réalités difficiles, voire ces souffrances que pourraient connaître certains des enfants nés de ces arrangements commerciaux – et sur lesquelles la juriste Aude Mirkovic, comme d’autres, a très justement fourni de nombreux arguments – se pose la question de notre anthropologie sociale et du rapport entre société et famille. Nous travaillons depuis des années en nous préoccupant de manière privilégiée des droits et/ou avantages de quelques minorités. Mais s’il est légitime de prendre en compte des situations de détresse, encore faut-il, d’abord, qu’elles soient telles et, ensuite, que leur prise en compte ne menace pas d’autres équilibres.
 
Or faire du corps humain un simple objet commercial comme un autre pose des problèmes majeurs d’éthique. On peut souhaiter qu’ils soient évoqués lors de ces États généraux de la bioéthique qui vont se réunir à partir du 18 janvier. Mais la manière même dont on rend compte du sondage que nous évoquons montre une volonté de propagande largement orchestrée qui laisse craindre bien des dérives.
 

Concernant la fin de vie, les dérives constatées aux Pays Bas mais également en Belgique peuvent aussi poser des questions...

Christophe Boutin : Ici aussi les choses sont naturellement très sensibles : l’allongement de la durée de la vie se paye de conditions de survie parfois très difficiles. On remarquera, je l’ai dit, que sur cette question le différentiel entre droite et gauche est réduit, et que seule une minorité de 28% de catholiques pratiquants – encore faudrait-il savoir ce que les sondeurs mettent derrière ce terme –,à peine plus d’un quart, s’oppose à toute modification de la législation actuelle. Il est d’ailleurs intéressant de noter que c’est sur la question de l’euthanasie, pratiquée par un médecin, et non sur celle du suicide dit assisté, dans lequel on se contente de délivrer un produit létal qui est pris par la personne elle-même, que le différentiel est le plus grand.
 
Ici encore, comme dans le domaine de la procréation assistée, on retrouve l’éventuelle question de la marchandisation, autour de ces centres de mort programmée installés à l’étranger, mais plus encore des questions d’éthique : qu’est-ce qu’un consentement libre, quand doit-il être donné, que faire si l’intéressé n’est plus en état de confirmer un vœu exprimé parfois bien des années auparavant… Et plutôt que d’expliquer que, puisque cela se fait ailleurs, seuls certains y ont droit, ce qui serait discriminant, il faut tenter d’éclaircir le flou dans lequel nous sommes en ce domaine pour ne plus faire porter à d’autres – et notamment au personnel médical – une responsabilité qui n’est pas la sienne.
 
Notons une chose pour conclure : La Croix titrait la présentation de son sondage : « PMA, GPA, fin de vie… la vague de fond libérale ». Nous avons émis des réserves sur la « vague de fond », il faudrait en faire autant sur le prétendu « libéralisme » : la réification de l’homme relève plus d’un progressisme à résonnances utopistes dont on sait les dérives totalitaires, et l’ultra-libéralisme marchand et individualiste qui l’accompagne parfois ne saurait à lui seul résumer la pensée libérale.
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 04/01/2018 - 09:35 - Signaler un abus excellent article

    Tout est juste dans ce qui est dit . On entre dans une ère d'enfumage et de manipulation généralisée Dont le but est uniquement marchand . Honte aux églises qui n'ont pas su réagir, honte aux médias complaisants, honte aux politiques pourris jusqu'à la moelle .

  • Par Dorine - 04/01/2018 - 10:05 - Signaler un abus Décadence

    une société qui accepte une marchandisation de la personne humaine, qui accepte d'éliminer le faible ou l'inutile, n'a plus la notion de la vie et court à sa perte. La société occidentale est vouée à disparaître.

  • Par TADD - 04/01/2018 - 10:18 - Signaler un abus La croix : un drôle de journal

    C'est à ma connaissance le seul journal qui fait des articles qui vont à l'encontre de ses lecteurs . Relisez aussi l'article de ce journal sur la croix au dessus de la tête du pape à Plouermel : c'est édifiant , je croyais lire Libération . Conclusion, je ne lis plus ce journal multiculturaliste ultra gauchiste .

  • Par TADD - 04/01/2018 - 10:18 - Signaler un abus La croix : un drôle de journal

    C'est à ma connaissance le seul journal qui fait des articles qui vont à l'encontre de ses lecteurs . Relisez aussi l'article de ce journal sur la croix au dessus de la tête du pape à Plouermel : c'est édifiant , je croyais lire Libération . Conclusion, je ne lis plus ce journal multiculturaliste ultra gauchiste .

  • Par Ganesha - 04/01/2018 - 10:24 - Signaler un abus Gnan-gnan

    Complètement ''Gnan-Gnan'' ! Cinq pages de lamentations hypocrites, de mensonges, de sophismes, de comparaisons absurdes et déplacées ! Mais un article qui devrait séduire la majorité des lecteurs d'Atlantico, composée de personnes âgées catholiques... et déconnectées avec la réalité du monde ! Parmi vos enfants et petits-enfants, il y en peut-être qui ont recours à la PMA, mais tout simplement, ils ne vous en parlent pas, parce qu'ils connaissent vos opinions. Et, lorsqu'on vous aura diagnostiqué un cancer incurable, êtes-vous absolument certains de vouloir souffrir jusqu'au dernier jour ''voulu par Dieu'' ? Cet article insiste aussi sur la différence ''gauche-droite''. Mais qui est vraiment de droite aujourd'hui ? La petite minorité de français qui savent qui est mr. Wauquiez, et qui en plus, pensent que cet imbécile a un avenir politique ?

  • Par Alain Proviste - 04/01/2018 - 10:32 - Signaler un abus Fabrication du consentement

    J'ai entendu parler de ces sondages triomphants sur RTL ce matin. Le journaliste-clone semblait irradier de bonheur, au bord de l'orgasme j'allais dire. C'est cousu de fil blanc qu'il y a manipulation de l'opinion. N'oublions pas la séquence : PACS ---> mariage ---> PMA ---> GPA. Tout va bien, les opérations se déroulent comme prévu.

  • Par JeanBart - 04/01/2018 - 10:35 - Signaler un abus Le meilleur des mondes

    L'Etat vous prend en charge et vous divertit du berceau au tombeau. Des technocrates assermentés et bienveillants sont là pour veiller sur ce que vous mangez, vous buvez, vous fumez, vous dîtes - et ainsi éviter toute offense ou trouble à la tranquillité de tous, et la santé de chacun, maintenant légalement obligatoires. Certains auront choisi volontairement la trépanation, stade ultime de la d'une humanité débarrassée de sa violence et de ses défauts. Les autres pourront compter sur une commission en charge de décider du nombre d'euthanasies et du nombre de naissances par GPA à programmer pour l'année. Welcome in this brave new world.

  • Par atlantique07 - 04/01/2018 - 10:36 - Signaler un abus Vague de fond

    La PMA sera légalisée et remboursée pour toutes les femmes.Ensuite au nom de la sacro sainte égalité la GPA sera autorisée. C"est une vague de fond on vous dit ! Sinon vous serez tous traités la manière aussi élégante que le commentaire ci dessus....On se demande ce que fait cette personne sur Atlantico sinon pour déverser sa bile et son fiel qui doivent l'encombrer malgré sa jeunesse !

  • Par atlantique07 - 04/01/2018 - 10:39 - Signaler un abus Mon commentaire

    Mon commentaire visait Ganesha mais entre temps 2 commentaires sont intervenus

  • Par cloette - 04/01/2018 - 10:47 - Signaler un abus @ganesha

    Tout le contraire de ce que vous dites, le gnan- gnan c'est vous, qui mettez comme nouveau ( soi-disant) paradigme "l'amour" ou l'amûûr qui suffit à donner le droit à deux gays ou deux lesbiennes de s'acheter un enfant, plus gnan gnan que cela ya pas ! La société avait institué le mariage pour assurer sa perpétuation, une cellule de base, pour établir une filiation solide des individus, aujourd'hui elle se mêle de "sentiments" ? et donne sa bénédiction sur ceux "qui s'aiment" , il y a de quoi en effet faire pleurer dans les chaumières ....

  • Par Ganesha - 04/01/2018 - 11:09 - Signaler un abus Statistiques familiales

    Cloette, combien il y a-t-il déjà de divorces parmi vos petits-enfants ? Lors de la dernière réunion de notre famille pour Noël, deux divorces ont été annoncés. N'y a-t-il pas une mère célibataire ? Il y a peut-être même un de vos petits fils qui vit avec un homme, mais il vous le cache soigneusement ? De toutes façons, quelles que soient vos statistiques familiales, faites une recherche internet sur la réalité du monde occidental aujourd'hui. Le ''joli mariage chrétien'' sur lequel vous avez construit votre vie dans les années 1950, ce n'est plus qu'un souvenir pour les livres d'histoire !

  • Par cloette - 04/01/2018 - 11:35 - Signaler un abus Détrompez vous Ganesha

    dans les années 50 ,j'étais bien trop jeune pour construire ma vie sur un joli mariage chrétien !! C'est mon vécu personnel qui justement me fait dire que Bertrand Vergely a raison sur toute la ligne . Un individu a besoin de savoir d'où il vient . Actuellement on veut effacer la moitié de la filiation , demain ce sera toute la filiation, réfléchissez un peu, et en effet l'humanité changera de nature pour toutes sortes de raisons .

  • Par Ganesha - 04/01/2018 - 12:25 - Signaler un abus Hypocrisie

    Ce qui me paraît en voie de diminution, même si des statistiques fiables sont impossibles, c'est l'hypocrisie ! Autrefois, combien de femmes faisaient élever par leur mari des enfants dont elles savaient pertinemment qu'il n'en était pas le père ? Encore actuellement en France, pour pratiquer un test ADN sur l'un de ses enfants, il faut s'adresser à un laboratoire belge ! On ne parlait pas d'homosexualité, mais combien de familles où le père était ''absent'' ? Quant à l'épouvantable proportion de respectables révérends prêtres catholiques, dont on apprend à la fin de leur vie, qu'ils étaient des salopards pédophiles !

  • Par Dorine - 04/01/2018 - 14:19 - Signaler un abus @Ganesha

    Les tromperies conjugales, les disputes, l'indifférence, la violence font partie de la cohorte des avanies humaines. Cela n'autorise pas à utiliser le ventre des femmes comme une usine à produire des bébés, à se débarrasser des vieux et des inutiles à travers l'euthanasie. Je me souviens d'une revue qui parlait du traitement des nazis à l'égard des femmes dans les camps, en les utilisant pour des expérimentations : je n'étais pas arrivée à la fin. Nous sommes en train d'avoir la tentation de prendre le même chemin.....

  • Par pale rider - 04/01/2018 - 14:41 - Signaler un abus et derriere tout cela , les franc maçons , qui rêvent d'humains

    coupés de tout : passé , famille , gênes , histoire , religion, genre, pour être selon eux , libres,egaux et fraternels dans leur bel ideal d'homme nouveau . Bon pas de panique , ils sortent du bois et bientôt de la route , comme toutes les idéologies mortifères elle appartiendront bientôt aux latrines de l'Histoire

  • Par A M A - 04/01/2018 - 15:15 - Signaler un abus Ce que dit la Croix; journal

    Ce que dit la Croix; journal prétendu chrétien, laisse rêveur. Qui s'est donc approprié cet emblème? Pour le compte de qui œuvre cette publication pour le moins bizarre? Remarquons que l'épiscopat ne fait rein pour éclairer le sujet. La meilleure façon de marcher, c'est de mettre un pied devant l'autre....et la meilleure façon de faire des enfants, devinez!!!!!!

  • Par Ganesha - 04/01/2018 - 15:36 - Signaler un abus Dorine

    Dorine, lorsque vous donnez votre point de vue sur l'euthanasie, vous semblez aussi éloignée des réalités que pouvait l'être la reine Marie-Antoinette dans son hameau du Petit Trianon. Quand à la GPA, vous semblez ignorer que les juifs la pratiquaient déjà au temps de la Bible, et qu'elle est toujours légale en Israël !

  • Par Dorine - 04/01/2018 - 16:06 - Signaler un abus Pauvre Ganesha

    En ce qui concerne l'euthanasie, je suis directement concernée et je pense que je peux en parler plus que vous, sans à priori. En ce qui concerne la GPA, je me moque de ce que fait Israël comme de ma première chaussette.Mon ventre ni celui des femmes du monde du monde entier ne peut être assimilé à une boîte de fabrique.Nos ventres ne sont pas à vendre. Mais visiblement, le corps féminin et ce qu'il peut abriter ne vous intéresse guère. Changez de perspective et au lieu de vous mettre à la place de ceux qui veulent acheter un enfant au marché des utérus, essayez de regarder une femme enceinte qui met ses mains sur son ventre en sentant remuer la vie en elle,son petit qu'elle abrite et qu'elle fait grandir dans ses entrailles.....

  • Par atlantique07 - 04/01/2018 - 17:58 - Signaler un abus A tous les "progressistes"

    L'enfant n'est pas un droit , juste une chance. Depuis la nuit des temps il faut un homme et une femme pour avoir un enfant . Tout le reste n'est que littérature...

  • Par ajm - 04/01/2018 - 18:06 - Signaler un abus Obsessions indiennes.

    Les obsessions de Ganesha relatives aux catholiques sont curieuses. Du coup, je vais répandre une vraie "fake news" : Je soupçonne Ganesha d'être en fait un prêtre defroque ou au moins un ancien séminariste !!

  • Par Ganesha - 04/01/2018 - 19:16 - Signaler un abus Djihadistes

    Dans cette discussion, je pensais visiter l'équivalent d'une maison de retraite. Mais je constate que beaucoup d'entre vous sont aussi excités que des djihadistes ! La différence, c'est que vous êtes inoffensifs : vous aurez beau publier les déclarations les plus extravagantes, vous n'avez aucune chance d'influencer l'évolution de notre société !

  • Par Dorine - 04/01/2018 - 19:29 - Signaler un abus J'ai oublié Ganesha

    de vous dire que j'ai eu la chance d'avoir un père et une mère équilibrés qui m'ont donné une éducation et payé mes études. Donc, vous ne pouvez me comparer à cette pauvre Marie- Antoinette qui fut l'enfant oubliée du royaume austro-hongrois, qui ne fut guère éduquée ni aimée. Vous voyez que j'ai beaucoup plus de chance que Marie-Antoinette et mon éducation me permet de rester les pieds sur terre et les mains à l'ouvrage....

  • Par BABOUCHENOIRE - 04/01/2018 - 19:42 - Signaler un abus Laissons Ganesha vociférer, il rejoindra bientôt le camarade

    Bergé il pourra se partager son bâton avec Yves Saint Laurent ,et sans risque de filiation.

  • Par Deudeuche - 04/01/2018 - 20:20 - Signaler un abus La grande marche en avant

    Sur la tête. Le modèle judéo-chrétien va se amishiser (comme les Amish). Pourquoi pas une balkanisation de la société sur les questions de bioéthique. Car nous n’avons rien de commun avec « ce meilleur des mondes »

  • Par jpd - 04/01/2018 - 21:44 - Signaler un abus Cohérence

    Comme il est curieux que ceux qui ont voté pour la pénalisation de la prostitution en raison de la marchandisation du corps de la femme voteront pour la GPA. Si le don d'organe et de sang dans notre pays sont gratuits, qui sera enceinte 9 mois et accouchera à titre gratuit ??? Comment calculer le coût d'une telle prestation ? Admettons qu'une grossesse dure environ 40 semaines soit 280 jours soit 26 880 quart d'heure le temps d'une passe? Donc une GPA peut être équivalente à 26 880 passes.... Fake news

  • Par moneo - 04/01/2018 - 21:45 - Signaler un abus Droit naturel ? liberté?

    je partage l'opinion que la reproduction exige un mâle et une femelle sauf à faire devenir l'espèce humaine hermaphrodite . qu'il faut donc que la société s'en mêle pour qu il n'en soit pas ainsi .ce qui est ennuyeux c'est que ça coûtera cher à la société et que personne ne peut réellement aujourd'hui affirmer que cela n'aura pas de conséquences futures sur le développement de tels enfants ;l'adoption montrant déjà un penchant naturel pour les adoptés de la recherche de leurs géniteurs.... Pour la fin de vie, désolé, j'ai envie d'être brutal avec les religieux de tous poils. Foutez nous la paix. vous ne voulez pas pouvoir mettre fin à votre vie, au bout du chemin ,mais ça vous regarde et je respecte votre décision mais SVP en quoi pouvez vous m'obliger à suivre votre opinion ,votre décision votre croyance :c'est mon ultime liberté .Si je respecte votre liberté pouvez vous respecter la mienne? ou dois je aller en Belgique quand le moment sera venu. mais pourquoi toutes les religions veulent toujours imposer leurs croyances aux autres par tous le moyens

  • Par vangog - 04/01/2018 - 23:20 - Signaler un abus L’histoire éternelle a créé la cellule familiale...

    comme moyen optimal de perpétuation de l’espèce humaine. Les gauchistes, qui méprisent l'histoire lorsque celle-ci n’obéit pas à leur doxa, veulent encore détourner l’histoire de son cours d’eau naturel...étonnant de voir que ces hypocrites détestent les manipulations génétiques lorsqu’il s’agit de plantes, ou d’animaux, tout en adorant manipuler l’histoire des hommes à qui mieux mieux, afin de satisfaire leur minable orgueil d’en régenter le cours! Toutes les opérations eugéniques et transhumanistes, tentant d’améliorer l'espèce humaine en la manipulant contre sa nature, ont été vouées à l’échec et à la guerre, La dernière en date est celle des socialistes allemands...la prochaine est celle des magnats du digital...

  • Par pepoucet - 05/01/2018 - 00:10 - Signaler un abus Combien de fois avons nous

    Combien de fois avons nous entendu de la part des défenseurs du "mariage pour tous" qu'il n'avait rien à voir avec la PMA et la GPA ? Bien sûr, c'était de la rhétorique ! Nous voici maintenant, dans une succession logique, proches de voir légalisés ces modes de reproduction. Bertrand Vergely montre très bien la difficulté de mener aujourd'hui une réflexion éthique sur ces questions. Il nous éclaire remarquablement sur les enjeux de ces évolutions. Merci à Atlantico de lui donner la parole. Ce ne sera sans doute pas souvent le cas dans les autres médias.

  • Par JG - 05/01/2018 - 00:48 - Signaler un abus @moneo

    Tant que vous n'obligez pas les médecins à vous euthanasier, pas de problème, suicidez vous en fin de vie si vous le voulez... D'autres que vous l'on fait. Mais ne rendez pas cette "possibilité" opposable. Je suis médecin et je préfère arrêter tout de suite mon métier si une loi - sous quelque forme que ce soit- m'oblige à renier ce pour quoi j'ai dédié ma vie : soulager les patients jusques et y compris au plus près de leur mort, en utilisant les soins palliatifs qui sont fait pour cela et dont tout le monde se fout, car là est la seule et vraie humanité : porter et supporter l'ultime souffrance jusqu'au bout. Hommage ici à tous mes collègues et à tous les soignants qui travaillent dans ce domaine.

  • Par vangog - 05/01/2018 - 01:56 - Signaler un abus @JG respect!

    Il y avait longtemps qu’on n’ avait pas lu une telle humanité sur ce site...hommage aux soignants!

  • Par Ganesha - 05/01/2018 - 02:35 - Signaler un abus Moneo

    Sur l'euthanasie, vous et moi partageons l'opinion de 90% des français ! Parler de meurtre à ce sujet est plus qu'insultant : tout simplement grotesque ! Cette question a été aussi longtemps marquée par l'hypocrisie. Lorsqu'un malade se trouvait dans une situation désespérée, il lui fallait trouver un médecin compatissant qui accepte de commettre discrètement un acte illégal pour mettre fin à ses souffrances. La nouvelle législation qui se met progressivement en place partout dans le monde apporte de la clarté et du bon sens. Sur ce sujet, comme pour l'avortement, la Suisse a eu un rôle précurseur. Quant aux tartarins qui viennent ici nous assurer que le moment venu, ils profiteront des joies de leur cancer jusqu'au dernier jour... ils verront bien par eux mêmes !

  • Par JeanBart - 05/01/2018 - 10:39 - Signaler un abus vous ne comprenez pas l'interdit anthropologique

    l'euthanasie est un homicide, c'est bon de le rappeler. La Loi Léonetti est une très bonne loi, équilibrée et humaniste. Elle interdit tout acharnement thérapeutique et permet de combattre la souffrance des derniers jours. Elle est très appréciée par le corps médical qui est libre et responsable de ses actes. Pourquoi vouloir aller plus loin ? Et surtout, comment ? Voulez-vous que ce soit la justice, un magistrat assigné aux euthanasies qui tamponne les dossiers de qui peut être euthanasié, et de qui ne le peut pas ? Quel drole de monde vous préparez...

  • Par moneo - 05/01/2018 - 22:36 - Signaler un abus hypocrisie généralisée

    Dire qu on peut soulager la souffrance en phase terminale c'est juste un peu mentir..il arrive un moment ou on augmente la dose et là ça devient létal ou c'est encore plus déguelasse c'est que les médecins demandent aux infirmières de faire le boulot... ce n est pas compliqué de faire signer à un malade pendant qu'il est conscient un document le questionnant sur sa volonté d'ê tre euthanasié et dans quels cas l'actualité voit une famille musulmane se battre pour empêcher l'euthanasie de leur enfant contre l'avis unanime des médecins ;le tribunal vient de donner raison aux médecins ( preuve qu'il s ne partagent pas votre opinion JG) si une religion quelconque fait plier la laïcité alors nous allons retourner aux guerres de religion qui se rapprochent dangereusement d'ailleurs. c'est fou ,nous, les non religieux ne voulons pas imposer notre point d vue :Si quelqu'un au nom de ses croyances veut souffrir dans des conditions atroces ou n'être plus qu'un bout de chair maintenu artificiellement envie c'est son problème mais moi je ne veux pas cela pour moi et au nom de quoi voulez vous ne pas respecter mes croyances?

  • Par Ganesha - 06/01/2018 - 06:41 - Signaler un abus Moneo

    Vous avez pris le temps de décrire la réalité et de présenter un point de vue raisonnable. J'attends avec curiosité la réaction des quelques ''ayatollah'', aveugles et décérébrés, qui traînent sur ce site...

  • Par Ganesha - 06/01/2018 - 09:29 - Signaler un abus Guillotine

    ''Le suicide, c'est l'assassinat... de soi-même !'' Jusqu'en 1981, le châtiment pour ce crime, c'était la guillotine. Faut-il donc guillotiner le cadavre des suicidés, punissant ainsi en même temps le délinquant et sa victime ? Et, éventuellement appliquer le même traitement au médecin ou à l'infirmière, pour complicité ? Ceci n'est pas un ''pur fantasme'' : en 1943, le maréchal Pétain fit guillotiner une ''faiseuse d'ange''. J'essaie de faire comprendre à Mrs Boutin et Vergely le caractère ''farfelu'' de leur article, et à quelques commentateurs la crétinerie de leurs interventions extravagantes !

  • Par kelenborn - 06/01/2018 - 18:25 - Signaler un abus ouais

    Je ne suis pas allé jusqu'au bout mais aller demander son avis à un théologien sur cette affaire c'est comme si on nommai Dracula directeur de la banque du sang! Non que Vergely se répande en bondieuseries de grande messe mais...parce que le point de vue d'un croyant est nécessairement biaisé.Dit encore autrement c'est comme si on avait demandé à Georges Marchais de développer un discours scientifique sur le capitalisme. Attali qui dit n'importe quoi mais écrit tant grâce à ses nègres que personne n'a le courage de relire ses conneries a dit pourtant une rare chose intéressante: Dans quelques décennies, les bébés ne seront plus fabriqués dans le ventre des femmes! Elles se verront épargner les douleurs de l'accouchement mais ne serviront plus à rien en tant que génitrices, et plus à rien en tant que partenaires sexuelles car on en trouvera de plus agréables dans le virtuel. Dans Mindhunter un épouvantable serial killer dit que les femmes ont, depuis toujours un trou et qu'elles multiplient les stratagèmes pour faire fonctionner les cons de mâles! Fini, terminé! Bon c'était ma provoc mais fallait que je me passe les nerfs puisq'A2bouh n'est pas la!

  • Par kelenborn - 06/01/2018 - 18:46 - Signaler un abus Moui

    Pour les raisons que j'ai dites ci dessus, je me tamponne de ce grotesque débat. Je salue le courage de Ganesha car il est bien seul! A vrai dire les uns et les autres me font gerber: - les culs-bénits et autres crypto cathos: j'ai été un partisan de l'avortement ( je suis plus réservé aujourd'hui) parce que je dénie à des bigots crétins qui vont à la messe réserver leur place au paradis comme on va à l'agence de voyage réserver son voyage à Agadir le moindre droit d' affirmer à la pauvre fille qui va gacher sa vie parce qu'elle a fait des galipettes que sa place est réservée auprès du seigneur! Mais je suis tout autant écoeuré par cette gauche bien pensante à qui tout est du , qui considère que le regard lubrique du mâle sur un popotin c'est déjà le début d'un viol, qui considère que le meurtre commis par une femme ou un membre de la minorité visible est toujours excusable (jacqueline machin) qui n'hésitera pas à soutenir la cause d'écolos tarés même si cela doit causer le malheur de ceux qui travaillent pour les nourrir qui n'hésite pas à signer à 15 000 une pétition pour faire entauler un type qui a tué un chat! Quel rapport me dites vous? réponse 1200 caractères;

  • Par kelenborn - 06/01/2018 - 18:54 - Signaler un abus moneo

    Je suis pleinement d'accord avec vous et cela me renforce dans ce que j'écrivais ci dessus! Il est à droite et à gauche des tas de gens qui sont allergiques à la liberté des autres , dans le premier cas parce que Dieu autorise tout "Tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens disait Simon de Montfort devant Monségur, dans le second parce qu'un intérêt collectif dont ils sont dépositaires le justifie! Et quand la notion de l'intérêt du peuple sent un peu trop le callebard de Staline , alors Gaia fait l'affaire!

  • Par Ganesha - 06/01/2018 - 18:57 - Signaler un abus Kelenborn

    Bravo pour Dracula et la banque du sang ! Très drôle !

  • Par Ganesha - 06/01/2018 - 18:59 - Signaler un abus Sissi

    TF1 a repassé cette semaine la série des ''Sisi'' avec Romy Schneider, qui a connu un immense succès dans les années cinquante. C'est évidemment très imprégné par la mythologie du ''mariage chrétien''. On constate, qu'au moins dans les dynasties royales, les femmes étaient conçues comme des ''machines à produire des héritiers''. Quitte à prendre une cousine de 16 ans. Marie-Antoinette fut mariée à l'âge de 14 ans.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe Boutin

Christophe Boutin est un politologue français et professeur de droit public à l’université de Caen-Normandie, il a notamment  publié Les grand discours du XXe siècle (Flammarion 2009)  et co-dirigé Le dictionnaire du conservatisme (Cerf 2017).

Voir la bio en entier

Bertrand Vergely

Bertrand Vergely est philosophe et théologien.

Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€