Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 21 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Thierry Mariani : "La France est en train de crever sous le sectarisme"

A une semaine du deuxième tour de l'élection présidentielle, et au moment où Nicolas Dupont-Aignan a décidé de rallier Marine Le Pen, le député Les Républicains Thierry Mariani nous livre son analyse de la situation.

Entretien politique

Publié le - Mis à jour le 5 Mai 2017
Thierry Mariani : "La France est en train de crever sous le sectarisme"

Atlantico : Que vous inspire le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan? Un suicide politique de sa part, qui le menace d'un destin similaire à celui des présidents de région de Ia droite républicaine qui en 1998 s'étaient alliés au FN ? Ou l'ébauche d'une union des droites ?

Thierry Mariani : Je pense qu’il ne s’agit ni d’un suicide, ni d’une ébauche d’une union des droites. Ce n’est pas un suicide car la situation de 1998 et celle de 2017 sont totalement différentes, ne serait-ce aujourd’hui que par la présence renforcée et de longue durée du FN dans le paysage politique. Pour autant, je ne pense pas que ce soit une ébauche de l’union des droites, mais plutôt un choix logique.

Nicolas Dupont-Aignan s’est présenté à deux reprises à l’élection présidentielle ; à deux reprises, il n’a pas réussi à dépasser le seuil des 5%. Son choix consistait alors à demeurer le représentant d’un parti qui peine à se développer ou à s’accoler à une formation plus importante afin de lui donner des chances d’avoir un plus grand écho. Selon moi, il s’agit davantage d’une alliance de circonstance que d’un suicide ou d’un grand mouvement d’union. 

Ce ralliement vous paraît-il de nature à changer la dynamique de l'entre-deux-tours ?

Très sincèrement non. Mais soyons honnêtes : c’est tout de même – si je puis dire – une belle prise pour Marine Le Pen. La dynamique de l’entre-deux-tours est surtout caractérisée par la très mauvaise campagne de Monsieur Macron, dont la première semaine de deuxième tour est calamiteuse. 

Les garanties obtenues par M. Dupont-Aignan vous paraissent-elles crédibles ?

Je pense que les électeurs attendent davantage des garanties sur le programme que sur des postes. 

Que vous inspirent les réactions des personnalités de droite qui, très largement, condamnent sévèrement Nicolas Dupont-Aignan et la trahison de son engagement gaulliste, allant pour certaines jusqu'à le qualifier de "collabo" et de "pétainiste" ?

Il est quand même surprenant qu’à chaque fois, dans la vie politique française, on en soit à se baser sur des références et un vocabulaire relatif à des évènements –même s’il ne faut pas les oublier – qui ont plus de 60 ans. Vu la débâcle de la droite, je pense qu’il ne sert à rien d’ajouter ce type d’escalade verbale. Cela n’a aucune influence sur les électeurs. Je trouve cela très excessif. Personnellement, je ne partage pas le choix de Nicolas Dupont-Aignan, mais c’est un choix qui, selon moi, lorsqu’on regarde ses opinions politiques, n’est pas contradictoire.

Faites-vous partie de ceux qui considèrent que le FN a réussi sa dédiabolisation ? Quelles sont les valeurs qui séparent le FN de l'aile droite des Républicains selon vous, et notamment de la droite populaire dont vous êtes le chef de file ?

Je pense que le FN a réussi sa dédiabolisation sur les sujets de société mais pour tomber dans la diabolisation sur les sujets économiques. Le problème actuel donc, c’est que le parti est passé d’une diabolisation à une autre. En voici la preuve d’ailleurs : Marine Le Pen n’ayant pas eu les mêmes écarts de langage tout à fait condamnables qu’a pu avoir son père, aujourd’hui, les attaques les plus sérieuses à son encontre cible sur son programme économique. C’est ce qui porte chez les électeurs : même au sein de l’électorat âgé, qui, pendant un moment, était un électorat plutôt séduit sur ces questions, personne n’a envie de revenir vraiment sur l’euro, ni même sur l’Europe, bien qu’une refonte soit nécessaire. C’est, d’après moi, la raison pour laquelle elle ne pourra pas gagner cette fois. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par 28furka - 30/04/2017 - 10:28 - Signaler un abus y aurait il

    chez LR encore quelques personnes lucides ? mr Mariani en fait parti en tous cas.

  • Par hermine_20 - 30/04/2017 - 10:46 - Signaler un abus Merci

    Mr Mariani. Votre analyse correspond totalement à mes pensées.

  • Par Semper Fi - 30/04/2017 - 10:54 - Signaler un abus Ouf.. il y en a encore qui ont un cerveau

    Merci M. Mariani.

  • Par OLYTTEUS - 30/04/2017 - 11:00 - Signaler un abus Merci Monsieur Mariani, je

    Merci Monsieur Mariani, je suis d'accord avec vous. Les leaders de Droite qui diabolisent le vote FN et les républicains n'appelant pas à voter Macron m'insupportent au plus haut point : eux, ne pensent pas à notre France. J'attend un leader qui reprenne les réformes de fond et la philosophie d'action de Monsieur Fillon,à savoir,la Liberté.

  • Par Galadriel - 30/04/2017 - 11:17 - Signaler un abus Galadriel

    Ouf. La raison pourrait elle enfin reprendre ses droits !

  • Par horus35 - 30/04/2017 - 11:36 - Signaler un abus Vous êtes attendu !

    Vous pouvez venir rejoindre le camp des patriotes, des vrais citoyens français ! Votre analyse, loin des aboiements de ceux qui se disent "de droite" et pissent à gauche est empreinte de bon sens et lucide ! Laissez les traîtres à vos convictions frayer avec cette gauche qui est en voie de disparition, et fondez vous dans le redressement de notre pays !

  • Par langue de pivert - 30/04/2017 - 11:59 - Signaler un abus LR : tu sers à rien ! ☺

    En déployant plus d'énergie à soutenir Macron...que Fillon son propre candidat le parti LR a creusé sa propre tombe ! Il n'y a plus qu'à reboucher le trou ! Une pelleté dimanche prochain avec un bulletin Le Pen et 2 bulletins FN en juin seront mes modestes contributions..

  • Par bd - 30/04/2017 - 12:27 - Signaler un abus Le saviez-vous?...

    En 2014, une réunion a rassemblé des représentants de partis nationalistes européens, le 31 mai à Vienne, organisée à l'initative du milliardaire Konstantin Malofeev. Outre Alexandre Douguine, se trouvaient parmi les invités Aymeric Chauprade et MARION MARÉCHAL-LE PEN. En octobre 2014, Alexandre Douguine a rencontré, à Moscou, Jean-Marie Le Pen, alors président d'honneur du Front national. L'homme politique français a également rencontré à cette occasion un oligarque proche de Vladimir Poutine, Konstantin Malofeev, qui dirige le fonds d'investissement Marshall Capital Group et soutient les idées eurasistes (recyclage russophile du nazisme) de Douguine. La campagne de Marine Le Pen peut se faire grâce à un financement de 11 millions d’Euros en provenance ce cette mouvance et l'aide indirecte de Moscou qui a mobilisé des moyens énormes pour intensifier la guerre de l’information: 300 millions d’euros et 1000 personnes engagées par le ministère de la défense russe, ce qui en dit long sur l'approche martiale de l'information en Russie. Un effort tout particulier est fait sur la présidentielle française. Cible privilégiée: Emmanuel Macron

  • Par vangog - 30/04/2017 - 12:39 - Signaler un abus Pendant que les macronistes ont honte de s'avouer socialistes...

    les Patriotes et les Melenchonistes s'unissent: "Favoriser les circuits courts, interdire les travailleurs détachés, sortir des traités europeistes, de l'OTAN, de Schengen et des traités de libre-échange! Protectionnisme solidaire, referendum d'inititative populaire, proportionnelle, abrogation de la loi El Kohmry, égalité salariale hommes-femmes, retraite à 60 ans avec 40 annuités, conserver les 35 heures, majoration des heures supplémentaires, baisser l'impôts des Français gagnant moins de 4000 euros/mois, augmentation des petites retraites..." C'est le programme de Marine Le Pen et de Melenchon, et c'est autre-chose que le gloubi-boulga macroniste ("il est hors de question d'arrêter l'état d'urgence...en fonction des renseignements que j'aurai (Un ancien ministre socialiste non renseigné...on rêve!), j'arrêterai l'état d'urgence peut-être après la Présidentielle!")...

  • Par draxxyn - 30/04/2017 - 13:01 - Signaler un abus Gratis

    Et en plus elle rase gratis

  • Par Fran6 - 30/04/2017 - 13:21 - Signaler un abus belle analyse

    je vais faire la mienne maintenant et elle simple, si Macron passe et rate son mandat, en marche comme le PS comme le LR seront aussi les complices de cet échec, aussi, restera en 2022, Melenchon qui a soutenu ni l'un nin l'autre et MLP, en lice... l'avertissement est clair, pour ma part, cela sera blanc car trop flou d'un coté comme de l'autre, les français ont loupé le meilleur programme et j'en veux pas à Fillon mais aux LR qui n'ont pas su le soutenir à fond, la débâcle à venir, c'est eux et non Fillon, je voterai plus LR avant un sacré moment! bon muguet demain

  • Par clint - 30/04/2017 - 15:40 - Signaler un abus LR ne peut plus continuer à aller de l'extrême-droite au centre!

    Mariani affilié à Vanneste n'a rien à voir dans une droite française : en France, cette droite est l'extrême-droite, d'ailleurs les anglo-saxons mettaient Sarkozy au centre droit. Enfermé le centre entre la gauche et la droite qui, elles deux, se radicalisent empêche à la France d'avoir des gouvernements qui puissent gouverner.

  • Par Deneziere - 30/04/2017 - 16:09 - Signaler un abus Ce que le peuple de droite peut reprocher à LR...

    ... c'est d'avoir roupillé pendant les 5 années de Hollandisme. Il y a bien eu un quelques tirs vers Taubira et Montebourg au début, et puis ensuite, c'est devenu l'encéphalogramme plat, à quelques exceptions près, comme Ciotti, et un peu Mariani, effectivement, qui étaient médiatiquement audibles. Tous les autres ont fait naufrage dans l'après Sarko.

  • Par Jmet - 30/04/2017 - 16:22 - Signaler un abus Les législatives

    Je suis curieux du score que vont réaliser les "LR" aux prochaines législatives, j'ai l'impression qu'ils se dirigent vers une mauvaise surprise, surtout les macronistes de la dernière heure. Mariani me semble avoir une bonne analyse, il faut nettoyer le parti après avoir défini ses valeurs.

  • Par padam - 30/04/2017 - 16:24 - Signaler un abus @bd

    Je ne sais pas quel crédit on peut accorder à vos affirmations concernant la soit-disant ingérence russe dans la campagne de Macron. Par contre ce que je sais, comme tout un chacun a pu le constater, c'est la déstabilisation virulente du candidat Fillon orchestrée par le régime socialiste élyséen avec le soutien sans faille des médias hexagonaux.

  • Par padam - 30/04/2017 - 16:31 - Signaler un abus @ monsieur Mariani

    Vos commentaires me paraissent le bons sens même.

  • Par bd - 30/04/2017 - 18:48 - Signaler un abus Les législatives de juin seront le VRAI sondage...

    C'est aux législatives qu'enfin, le vrai paysage politique de la France apparaîtra.

  • Par bd - 30/04/2017 - 18:53 - Signaler un abus # padam

    Ce ne sont pas "mes" affirmations mais des infos sorties de Wikipedia. Les régimes totalitaires haïssent Wikipedia. Erdogan, dans sa progression constante vers un régime autoritaire, projette d'interdire ce précieux média.

  • Par bd - 30/04/2017 - 18:59 - Signaler un abus Il faudrait un parti démocrate-chrétien comme en Allemagne

    Cela permettrait de clarifier le débat et d'empêcher les LR et le FN de puiser dans un électorat qui n'est pas naturellement le leur.

  • Par bd - 30/04/2017 - 19:09 - Signaler un abus Pourquoi "En Marche!" a un tel succès?

    Comment "En Marche" a dépassé 270000 adhérents en seulement un an avant la présidentielle? Certes, la gratuité (moins de 10% d'adhérents participent financièrement de façon bénévole avec un don médian de 50 Euros)... mais aussi, la façon dont "En Marche!" a pris part dans la création du programme d'Emmanuel Macron est extrêmement novatrice. Il faut avoir suivi le processus pour comprendre. Ce programme est une compilation homogène issue d’une large consultation de citoyens sur le terrain dont certains, séduits et motivés, ont rejoint les rangs d'En Marche. Plus de la moitié des adhérents d'"En Marche!" proviennent de la société civile, cet engagement politique étant leur premier. Un authentique renouvellement, donc. Evolution visible ici: https://en-marche.fr/le-mouvement/la-carte

  • Par Chateaubriant - 30/04/2017 - 19:27 - Signaler un abus qu'il prenne ses responsabilités

    s"'il pense ce qu'il dit, qu'il appelle à voter MLP. Plus tard il sera trop tard

  • Par Mamounette - 30/04/2017 - 19:32 - Signaler un abus 270 000 adhérents !!!!

    bd, 270 000 adhérents !!!!!! c’est formidable, où sont ils les adhérents pour tenir les bureaux de vote ?

  • Par jurgio - 30/04/2017 - 20:06 - Signaler un abus Le sectarisme profite au fascisme

    et inéluctablement au socialisme français, lequel se nourrit exclusivement d'athéisme et d'ignorance. Le PS est par essence un parti d'opposition, qui combat tout ce qui peut faire émerger une idée nouvelle. La liberté, la fraternité et l'égalité ne sont pour lui que des guirlandes pour amuser leurs inférieurs, et dès qu'il a pu conquérir la naïveté des électeurs, il oblige les autres à être dans l'opposition. Un triste renversement des rôles. Le peuple français sera lent à se faire une tête politique parce qu'on a tout fait pour qu'il ne comprenne rien et on l'a relégué à un peuple de râleurs automatiques. Chapeau les profiteurs-jouisseurs !

  • Par toupoilu - 30/04/2017 - 20:12 - Signaler un abus Bd vient de l'écrire,

    "Moins de dix pour cent (des 270 000) participent financièrement avec un don médian de 50 euros". Ça fait 27000 x 50 = 1 million d'euros 350 milles. Ce qui est absolument insuffisant pour une campagne comme celle de Macron, qui nous dit pourtant que son argent vient exclusivement de ces donateurs. Question, d’ou vient l'argent ?

  • Par Yves3531 - 30/04/2017 - 20:48 - Signaler un abus J'ai renvoyé ma carte LR au LR des Juppé, Fenecq, Riester,...

    et autres qui ont plombé le candidat de leur camp et lui ont fait perdre les petits 1,5% pour accéder au second tour et à la victoire. Et maintenant nous n'avons plus le choix qu'entre - à gauche un candidat désormais en lumière crue et dont les faiblesses apparaissent criantes et avec les soutiens de tous les bras cassés du PS et du centre qui l'entraînent vers le fond - et économiquement plus à gauche encore une candidate dont l'inanité du programme économique est parfaitement mise en lumière par Vangog...! Alors, je dis bravo à Mr Mariani, dont dans ce désastre, la position est la seule lueur d'espoir pour les 2 tours d'après qui seuls peuvent éventuellement limiter la casse...

  • Par joke ka - 30/04/2017 - 21:45 - Signaler un abus explosion

    je crains que le parti LR n'explose avant les législatives : trop de divisions ..les destructeurs sont à chercher chez la bande à Juppé (Apparu,Bussereau,Édouard Philippe,etc..se sont empressés de lâcher Fillon au lieu de faire bloc autour de lui) puis B Lemaire ,Raffarin ,MKM..Bertrand etc..tous ceux qui ont prêté allégeance à Macron ont fini par dissuader leurs électeurs de leur faire encore confiance ..qu'est devenue la Droite Forte et ces jeunes prometteurs Peltier et Geoffroy Didier ? ils ont complètement disparu !vont ils rejoindre à NDA et MMLP?

  • Par vangog - 30/04/2017 - 22:02 - Signaler un abus Macron-Attila a réussi sa Fusacq avec les LR!

    il a bien profité des séminaires Rothschild: une image pour le petit!

  • Par Gemmana - 30/04/2017 - 22:57 - Signaler un abus Bonne analyse

    LR devenu fourre-tout tiraillé à droite, à gauche; aucune cohérence sauf un appétit excessif pour les places, et les reniements. Quand on les voit voter Macron, exiger que les citoyens en fassent autant et tout cela sans fausse honte, sans pudeur de pucelle comme Mélenchon. Et ça donne des leçons! Ils n'avaient qu'à soutenir fermement leur candidat. On n'en serait peut-être pas là...

  • Par lafronde - 01/05/2017 - 01:14 - Signaler un abus @Denezière Oui ! l'UMP a "roupillé" durant ce quinquennat !

    Entièrement d'accord, l'UMP n'a pas rempli son rôle d'Opposition parlementaire ! Ce qui est la vraie raison de sa perte de leadership à Droite au profit du FN. Après dix années au pouvoir l'UMP et n'a pas anticipé une possible défaite la renvoyant dans l'Opposition. Sarkozy n'a institué aucune Radio ni TV capable de relayer les thèses conservatrices et libérales. Et pour cause, Sarkozy (comme Juppé) est un progressiste (Dalo, discrimination positive...) les medias progressistes lui convenaient... tant qu'il était au pouvoir. A contrario, Mitterrand avait pris soin d'instituer une TV progressiste privée : Canal+, et Macron a déjà BFMTV.avant même d'être élu ! Au final la stratégie Chirac-Sarkozy de marginaliser le FN a échoué. Comme la stratégie de l'UMP-LR de suivre le Gouvernement et de ne parler de rien "qui pourrait faire monter le FN" ! L'Avocat français "juif de combat" Gilles William Goldnadel, honorablement connu des lecteurs d'Atlantico, parle avec humour "d'autorité d'occultation !". Toute cette prudence pavlovienne autant que calculé n'aura servi de rien : c'est le FN qui remplace LR.

  • Par lemillanh - 01/05/2017 - 07:23 - Signaler un abus Excellent

    On trouve de tout à la Samaritaine comme chez les LR et c'est le fond du problème la diabolisation du FN pendant 40 ans va se refermer contre ceux qui ont en fait un repoussoir le FN va perdre la présidentielle mais va gagner probablement plus de 50 sièges si ce n'est une centaine de sièges les LR vont chuter à moins de 150 sièges il y aura 2 parties de droite dont un que l'on ne pourra plus qualifié d 'infréquentable pas plus que celui de Mélenchon qui devrait avoir son groupe à l'assemblée M

  • Par lemillanh - 01/05/2017 - 07:23 - Signaler un abus Excellent

    On trouve de tout à la Samaritaine comme chez les LR et c'est le fond du problème la diabolisation du FN pendant 40 ans va se refermer contre ceux qui ont en fait un repoussoir le FN va perdre la présidentielle mais va gagner probablement plus de 50 sièges si ce n'est une centaine de sièges les LR vont chuter à moins de 150 sièges il y aura 2 parties de droite dont un que l'on ne pourra plus qualifié d 'infréquentable pas plus que celui de Mélenchon qui devrait avoir son groupe à l'assemblée M

  • Par lemillanh - 01/05/2017 - 07:29 - Signaler un abus Le Président Macron

    aura de son coté une faible majorité la V République en sortira considérablement renforcé en espérant que Bayrou n'influence pas le Président sur un retour à la proportionnelle qui si elle flatte les électorats empêche de gouverner le pays avec des majorités de circonstance comme sous la IV et des gouvernants qui se succédent

  • Par cloette - 01/05/2017 - 09:51 - Signaler un abus Mariani

    Il a pu conserver son cerveau, bravo . Si Macron est élu , il n'aura aucun état de grâce, car il l'aura été par la Com et la propagande . C'est un objet marketing, et personne n'est dupe . Pou moi , il est de plus extrêmement inquiétant .

  • Par lafronde - 01/05/2017 - 11:26 - Signaler un abus Vous qui étiez sous la pluie au Trocadéro...

    Mr Mariani, comme vous j'étais au Trocadéro, c'était une foule immense, bienveillante mais déterminée, un moment de résistance mémorable. Résistance citoyenne pour défendre un candidat du Peuple contre des attaques déloyales. Résistance citoyenne pour une Information audiovisuelle honnête et pluraliste. Or celle-ci à fait défaut, et c'est démontrable : il est facile de mesurer le temps d'antenne consacré lors de cette campagne aux poursuites contre Fillon, et aux conjectures subséquentes : il dépassait le temps dévolu à la campagne elle même ! Pendant ce temps BFM était surnommée TV Macron ! Le responsable de ce déséquilibre mediatique audiovisuel est le CSA. Il n'a garant ni l'impartialité de l'information, exigée dans la déontologie journalistique : Charte des journalistes, ni le droit des citoyens au pluralisme politique de la Presse : Art.34 de notre Constitution !

  • Par Letard - 01/05/2017 - 11:55 - Signaler un abus Mais bien sûr

    Mais bien sûr: -le pays crève de sectarisme et de référence à une période noire. On hait l'histoire dans les cercles bien pensants mais tout à coup celle-ci devient LA réfrence...; -le macronime va vite trouver ses limites et il ne se passera rien ou presque puisque les syndicats mobiliseront cotre les réformes; -Le Pen s'installe pour longtemps dans le paysage, elle évoluera sur l'euron (c'est déjà en cours); -donc il faudra bien que la droite choisisse et si elle rejoint Macron, elle n'est plus la droite! Simple et limpide.

  • Par DESVESSIESPOURDESLANTERNES - 01/05/2017 - 11:59 - Signaler un abus analyse pertinente !

    Quoi d'étonnant de la part d'un député qui bosse et qui est plus sur le terrain que dans les ors et dorures de notre si chère republique .

  • Par lafronde - 01/05/2017 - 12:38 - Signaler un abus Résistons aux medias qui veulent faire l'élection à notre place!

    Nous citoyens, avons donc été lésé dans notre droit à une information de bonne qualité déontologique. Responsable, le CSA qui a nommé à la tête de France TV et de Radio France des dirigeants qui n'ont pas fait respecter par leurs Rédactions, le cahier des charges du SPA. Le CSA a laissé faire, comme il a laissé les chaines privées manquer elles aussi à leurs obligations contractuelles résultant de leurs conventions. BFMacron en est la caricature. Le résultat de ce laxisme dans l'audiovisuel est que nous avons eu une Presse partisane alors que les citoyens avaient droit à une Presse professionnelle. LR et son candidat n'auraient jamais du accepter ce cette fraude mediatique à la déontologie journalistique. Couplé à ce parti pris médiatique, le Ministère public, sous la responsabilité du Gouvernement, a innové une politique pénale électorale ! Poursuites arbitraires et abusives à la clé. F. Fillon avait tous les éléments pour contester ce scrutin devant le Conseil Constitutionnel. Il ne l'a pas fait, ce qui est dommage. Reste à choisir entre le candidat à qui profite ces manquements de l'Etat, ou résister en votant pour un Etat impartial. Mon vote républicain sera Marine Le Pen.

  • Par cloette - 01/05/2017 - 12:52 - Signaler un abus On a supprimé mon post

    Qui parlait d'un blog que j'avais lu de J Attali . Mais quantités de personnes l'ont lu ,( il est dans l'Express ) , donc savent , sauf si à l'époque elles n'y avaient pas prêté attention . Ce ûil dit va dans le Sens de Macron paquet propulsé .

  • Par xavier bazureault - 01/05/2017 - 16:22 - Signaler un abus M.Mariani

    Très démocrate ! Ses positions me laisse admiratif dans le sens qui me convient : Pas de sectarisme , le respect de ceux qui votent ( peu importe pour qui ), le fait d' admettre les faiblesses cette 'droite' non dirigée qui fait mieux que la samaritaine ces jours-ci .... En revanche,J' ai peur de la rentrée en septembre à cause des fractures réelles de l' électorat .

  • Par Liberdom - 01/05/2017 - 17:06 - Signaler un abus @ bd-la télécharge

    C'est pas trop fatiguant de faire des copier-coller ? Ah au fait j'ai toujours pas téléchargé les macromanies.... Je n'en ai pas besoin puisque je reste à la maison pour le 2 me tour (chez nous c'est samedi)

  • Par JonSnow - 01/05/2017 - 18:47 - Signaler un abus Mariani au pouvoir!

    Voilà un type intelligent qui réfléchit et qui n'est pas une girouette sans convictions ou un mouton de Panurge. Il a les idées claires et le courage de les assumer. Il mérite un destin national.

  • Par lafronde - 03/05/2017 - 05:44 - Signaler un abus LR est-il un parti progressiste ou conservateur ?

    Avec Mitterrand la Gauche a quitté le socialisme de production pour un socialisme de redistribution. Notre dette nationale en témoigne. Faute d'être viable, le PS se scinde avec sa filière macronienne, le Progressisme clientéliste. Faire de la France une usine rentable, à l'allemande, et une immigration elle aussi "à l'allemande" de millions de personnes. Autant travailleurs uberisés, précarisés, soutiers du régime, qui leur distribuera la citoyenneté française, et glanera leur votes communautaire le plus souvent musulman (ces pays sont les plus mal gérés) en échange de quelques accomodements raisonnables (laxisme pénal), de la discrimination "positive" et de la mixité sociale (en fait ethnique) imposé par la coercition. Il faut savoir si face à cette politique d'immigration de masse, LR y contribue ou s'y oppose. LR est-il un parti progressiste avec Macron ou conservateur ? Dans ce cas avec quelles alliances ? L'UMP a eu une décennie de pouvoir. Le temps d'asseoir une France conservatrice et libérale. Hélas Chirac comme Sarkozy étaient progressiste ! La politique d'ostracisation du FN a échoué. Il est désormais indispensable aux conservateurs. Et même aux républicains libéraux !

  • Par jurgio - 03/05/2017 - 14:35 - Signaler un abus Il n'y a pas de droites définies

    C'est un ramassis de réactions contre une idée fasciste. il n'y a qu'une anti-gauche.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Thierry Mariani

Thierry Mariani a créé, en 2010, avec notamment les parlementaires Christian Vanneste et Lionnel Luca, le collectif de la Droite Populaire.

Il a été ministre chargé des transports dans le dernier gouvernement de Nicolas Sarkozy. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€