Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Terrorisme : quand l’Europe est frappée au cœur, mais reste sans voix

Alors que des attentats meurtriers ont frappé Bruxelles ce mardi, la tragédie vécue par la capitale belge, cœur de l'Union européenne, n'a pas suscité de grandes réactions de la part de l'instance multi-étatique. Une situation qui en dit plus que ce que l'on pourrait croire.

Faiblesse de l’Union

Publié le
Terrorisme : quand l’Europe est frappée au cœur, mais reste sans voix

Atlantico : Alors que des attentats sanglants ont frappé ce mardi Bruxelles, coeur institutionnel de l'Union européenne, cette dernière s'est montrée bien discrète, ne réagissant officiellement que par la voix de Federica Mogherini (chef de la diplomatie), qui n'a pu retenir ses larmes lors d'un déplacement à Amman. Quelle signification donner à ce "silence" selon vous ?

Roland Hureaux : Ce silence signifie tout simplement que l'Union européenne n'existe pas, n'a jamais existé et n'existera jamais.

Il y a des Belges, des Français, des Allemands  qui constituent  autant de communautés solidaires dont , en  principe, un chef peut prendre en charge les intérêts ou les émotions.

Quand la France est frappée, Hollande, quoi qu'on pense de son  action, est légitime pour s'exprimer au nom de la France.  Comme le roi des Belges l'est pour parler au nom de la Belgique.

L'Union européenne, c'est  une  organisation  administrative, rien de plus. Que la cheftaine  (n'est-ce pas ainsi qu'il faut dire si l'on veut féminiser les titres ?) de la diplomatie européenne fonde en larmes, elle exprime seulement une réaction personnelle, celle de  quelqu'un qui, précisément, n'est pas préparé à gérer  le  stress puissant qui attend, dans notre mode tragique,  un homme d'Etat , mais  personne dans cette organisation n'a la capacité,  ni la légitimité de réagir au nom du peuple européen. L'Union  est apte à traiter de questions  budgétaires, juridiques mais pas de questions existentielles. Vous avez là des bureaucrates, des experts,   pas des chefs et vous n'en aurez jamais. L'Union européenne a sans doute été la cible des attentats, mais c'est la Belgique s'est trouvée frappée.

Y a-t-il une signification particulière à voir Paris et Bruxelles attaquées de la sorte à quelques mois d'intervalle ?

Je n'ai pas le dernier mot de cette affaire, pas plus que quiconque,  mais  ce n'est sûrement  pas un hasard.

Avant de donner dans la spéculation  géopolitique, soyons  d'abord positifs : les attentats du 13 novembre et ceux du 22 mars ont été préparés  tous les  deux à Bruxelles.

Bruxelles n'est  pas seulement la capitale de l'Europe , c'est une des plus  fortes concentrations d'immigrés du continent  et un des Etats les plus désorganisés qui soient, communautarisme oblige . La police belge s'est sans doute réveillée après les attentats du 13 novembre , avec l'appui de la police française, mais  en quatre mois, elle n'avait pas le temps de  surmonter les nombreuses lacunes de son dispositif .

Donc Bruxelles est une cible toute désignée car c'est le défaut de la cuirasse policière  européenne , au moins le plus voyant car je ne crois pas que le reste soit vraiment blindé.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Djib - 23/03/2016 - 12:11 - Signaler un abus "L'union fait la force"

    bêlent les eurocrates et les ravis de la mosquée. Et 0 + 0 = la tête à Toto.

  • Par vangog - 23/03/2016 - 12:26 - Signaler un abus Et si les larmes de Moguerini étaient un début de prise de

    conscience de sa responsabilité? Responsabilité en laissant pénetrer en UE le cheval de Troie de l'islamisme? responsabilité en favorisant le communautarisme et les zones de non-droit belges, françaises? Responsabilité de l'islamisation rampante de notre faible UE? Responsabilité pour le chaos organisé par l'UE au moyen-orient et dans les Balkans, par les Koushner-Levy-Sarkozy-Blair? Responsabilité pour la collaboration avec les Frankenstein wahabites du Qatar, du Koweit, de l'Arabie saoudite? La prise de conscience de leur erreur, avant la démission de ces incapables?...rêvons!

  • Par René Gars - 23/03/2016 - 13:11 - Signaler un abus Hélas, il n'est de pire sourd

    Que celui qui ne veut pas entendre. Engoncé dans leur idéologie, quasi aussi mortifère que celle des crapules islamistes, les technocrates européens et nos dirigeants s'obstinent à ouvrir à tout va les portes de l'Europe. Détruisons la avant qu'elle finesse de nous détruire. La volonté de réagir aux attentats ? Que nenni. Tout le monde sait le role de l'Arabie Saoudite dans la diffusion du wahabisme, qu'elle répand en Belgique via la grande mosquée du Cinquantenaire qu'elle gère et dont elle nomme les prêcheurs haineux, venus de chez elle. La premiüre mesure credible aurait été de vider ces salauds, et de les remballer case départ, mais chut, ils nous ont acheté 3 fusils et 2 revolvers. L'occident con et mercantile vendra la corde qui le pendra.

  • Par René Gars - 23/03/2016 - 13:14 - Signaler un abus il n'est de pire sourd

    Que celui qui ne veut pas entendre. Engoncés dans leur idéologie, quasi aussi mortifère que celle des crapules islamistes, les technocrates européens et nos dirigeants s'obstinent à ouvrir à tout va les portes de l'Europe. Détruisons la avant qu'elle ne finisse de nous détruire. La volonté de réagir aux attentats ? Que nenni. Tout le monde sait le role de l'Arabie Saoudite dans la diffusion du wahabisme, qu'elle répand en Belgique via la grande mosquée du Cinquantenaire qu'elle gère et dont elle nomme les prêcheurs haineux, venus de chez elle. La première mesure credible aurait été de vider ces salauds, et de les remballer case départ, mais chut, ils nous ont acheté 3 fusils et 2 revolvers. L'occident con et mercantile vendra la corde qui le pendra.

  • Par Deneziere - 23/03/2016 - 13:55 - Signaler un abus En parlant de symbole...

    F. Mogherini, la "fatma kouffar", prise en train de pleurnicher dans un pays arabe après un attentar islamiste... Après ça, on peut prendre un air martial.

  • Par von straffenberg - 23/03/2016 - 14:17 - Signaler un abus Le maillon faible

    Nous sommes la France la Belgique,l'UE des pays affaiblis et de cibles privilégiées car notre système démocratique a bradé ses valeurs notamment religieuses .Je rejoins Mr Hureaux quand il parle du mauvais œil des musulmans conservateurs pour le laïque à tout prix .Il s'agit vraiment d'un combat religieux l'islam se redécouvrant à tort ,évidemment, grâce à une minorité religion suprême.Dernier point le plus important il faut répondre sur notre territoire à des actes de guerre par des actes correspondants .Le fait que l'on subisse étant affligeant et humiliant malgré les arrestations .

  • Par Deudeuche - 23/03/2016 - 15:02 - Signaler un abus Peut on cesser de dire D A E S H

    Pour Etat IS-LA-MIQUE histoire de mettre en avant le problème, l'Islamisme! Daesh histoire de ne pas mentionner le problème, est une invention du sang contaminant; M Fabius.

  • Par Lafayette 68 - 23/03/2016 - 16:20 - Signaler un abus Très bon article

    Roland Hureaux fait honneur par sa contribution au regretté Philippe Seguin qui avait vu juste sur l'Europe technocratique...On voit le résultat.

  • Par Camtom - 23/03/2016 - 16:51 - Signaler un abus Ces larmes sont humiliantes

    Ces larmes sont humiliantes et signe de faiblesse. Mais elles vont bien avec les bougies, les "même pas peur" et les couinements progressistes de la maire de Paris.. ce n'est pas comme ça qu'on fait la guerre...

  • Par Oyentin - 23/03/2016 - 16:59 - Signaler un abus Voici une réponse adaptée (Pulp Fiction)

    The path of the righteous man is beset on all sides by the inequities of the selfish and the tyranny of evil men. Blessed is he, who in the name of charity and good will, shepherds the weak through the valley of darkness, for he is truly his brother’s keeper and the finder of lost children. And I will strike down upon thee with great vengeance and furious anger those who would attempt to poison and destroy my brothers. And you will know my name is the Lord when I lay my vengeance upon thee. Ezekiel 25:17

  • Par Ganesha - 23/03/2016 - 19:01 - Signaler un abus Je vous en Supplie à Genoux

    Bel article ! J'ai apprécié la critique de l'Europe telle qu'elle existe actuellement et sa mise en cause sévère et très détaillée de l'action d'Angela Merkel. Là où mr ; Hureaux se montre plus discret, c'est pour nous proposer des solutions d'avenir. Rappelons d'abord que si Angéla est au pouvoir depuis dix ans, c'est grâce à une alliance avec un ''parti socialiste croupion''. Situation semblable à celle beaucoup de pays d'Europe, dont la France. Le nom actuel, chez nous, de cette Mafia : PS-Ripoublicains. Mr Hureaux essaye de vous faire comprendre que l'avenir, ce sont les partis souverainistes qui progressent un peu partout en Europe. Mr. Hureaux est beaucoup trop ''politiquement correct'' pour exprimer directement ce qu'il pense : s'il vous plait, chers lecteurs d'Atlantico, du moins ceux chez qui la progression inexorable de la sclérose cérébrale a laissé encore un petit éclair de lucidité, je vous en supplie à genoux : cessez donc de voter pour cette alternance criminelle !

  • Par emem - 23/03/2016 - 19:06 - Signaler un abus Comment lutter contre le terrorisme ?

    On allume des petites bougies et on fait des marches silencieuses. Oribusier et cordonnier, deux métiers en pleine expansion.

  • Par Alain Proviste - 23/03/2016 - 19:34 - Signaler un abus ARTICLE CORROSIF

    On lit des choses sur l'UE qu'on n'aurait pas lu il y a peu. Les larmes de cette Frederica Mogherini sont affligeantes, tout un symbole : l'Europe est une femme qui pleure quand elle est frappée. Pas évident qu'on se fasse mieux respecter avec ça.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Roland Hureaux

Roland Hureaux a été universitaire, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.

Il est l'auteur de La grande démolition : La France cassée par les réformes ainsi que de L'actualité du Gaullisme, Les hauteurs béantes de l'Europe, Les nouveaux féodaux, Gnose et gnostiques des origines à nos jours.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€