Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 13 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Terrorisme islamiste: ces curieux infiltrés qui ont facilité les attentats

Le terrorisme islamiste livre peu à peu sa part d'ombre. Après le procès de Claude Hermant évoqué la semaine dernière dans nos colonnes, nous nous intéressons aujourd'hui au rôle des agents doubles dans la commission des attentats de Paris et de Bruxelles.

Cinquième colonne

Publié le
Terrorisme islamiste: ces curieux infiltrés qui ont facilité les attentats

Article publié initialiement sur Entreprise.news

La semaine dernière, nous évoquions le rôle d'Emmanuelle C., adjudante de gendarmerie qui vivait en concubinage avec Amar Ramdani, l'ami de Coulibaly qui l'aurait aidé à trouver des armes. On sait aujourd'hui que les attentats de Bruxelles de mars 2016 ont aussi été facilités par un policier bruxellois qui informait les terroristes sur les mouvements de la police.

Le parallèle entre ces deux agents doubles mérite d'être dressé pour mieux comprendre la capacité de l'État islamique à infiltrer nos services de renseignement et de sécurité. 

Emmanuelle C., l'espionne espionnée?

On ne reviendra pas en détail sur l'histoire de cette adjudante de gendarmerie qui hébergeait au sein même du fort de Rosny, lieu du renseignement de la gendarmerie, Amar Ramdani, recherché par la police espagnole pour trafic d'armes. Il faut juste signaler que la gendarmerie l'a révoquée pour avoir communiqué à Ramdani des informations confidentielles (sur son propre dossier) en utilisant les codes d'accès d'un collègue. Au demeurant, la presse indique qu'elle lui aurait fait passer en prison, après son arrestation le 23 janvier 2015, une lettre "d'amour" où elle évoquait un voyage à Charleroi... là même où Coulibaly s'était fourni en armes. 

On s'étonnera en revanche qu'aucune commission parlementaire n'ait choisi d'éclaircir ce dossier. Emmanuelle C concède en effet avoir commencé sa relation avec Ramdani en 2013. L'intéressé sortait de la prison de Villepinte où il y avait croisé Coulibaly, lequel l'a converti à un islam rigoriste (je renvoie ici, par ailleurs, au reportage de Sept à Huit reproduit par l'excellent Greffier Noir). Ramdani aurait converti Emmanuelle à l'Islam, au point qu'elle portait le voile en dehors des heures de bureau, alors même qu'elle était logée avec ses enfants dans une caserne où la lutte contre l'islamisme devrait être un point sensible.

Emmanuelle C a affirmé qu'elle avait rencontré son nouveau compagnon chez des amis (ce qui n'est pas conforme à la version de Ramdani). En réalité, les circonstances qui entourent cette relation hautement sensible n'ont jamais été expliquées. Pas plus que la situation de Ramdani lui-même, accusé par le joggeur cible d'être l'auteur des coups de feu de la coulée verte prêtés à Coulibaly la veille de l'attentat de l'Hyper-Casher, mais curieusement épargné par la justice à ce jour.

Notons que Ramdani n'est pas mis en examen dans l'affaire de Charlie Hebdo. Son arrestation fin janvier 2015 après le massacre commis par Coulibaly est liée au mandat d'arrêt espagnol et non à son implication dans les attentats en France. On a vu avec Claude Hermant (cf notre article de la semaine dernière) que ce type de subterfuge revient régulièrement dans ce dossier s'agissant des agents doubles et de leur entourage.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 24/09/2017 - 11:34 - Signaler un abus Incroyable laxisme

    du gouvernement et de la Justice. Le premier ministre est complètement responsable, et mériterait de passer en examen pour complicité et assistance à l'assassinat. Quant à la Justice, on pourrait mettre en parallèle son zèle politique dans l'affaire Fillon et son indifférence coupable dans l'affaire des complices au terrorisme. Je pense vraiment que notre "système démocratique" a atteint ses limites et que l'ensemble de notre classe médiatico/politique devrait être dissoute.

  • Par pasdesp - 24/09/2017 - 16:12 - Signaler un abus quand on pense qu'Elguerrab a été nommé par Ferrand

    à la commission de défense! un binational a cette commission stratégique; jusqu'ou la compromission d'une partie nos élites?

  • Par vangog - 24/09/2017 - 18:00 - Signaler un abus Il fallait "promouvoir les cités et les immigrés"

    Les UMPS ont donc fait de la discrimination négative, même dans la gendarmerie et la Police. Les immigrés ont remplacé les Français de souche dans la hiérarchie et tout est allé à vau-l'eau...les immigrés ont promu des immigrés, et, parmi eux, des islamistes, qui collaborent avec les terroristes (sur combien de dossiers et d'affaires sensibles). Si l'in-Justice gauchiste enquêtait, elle en viendrait à faire le procès de vingt années de discrimination négative...c'est pas politiquement et gauchistement correct. Alors motus!...

  • Par Joly Maurice - 24/09/2017 - 21:02 - Signaler un abus Ouvrons les yeux!

    Assez de ces pleurnichards bobos anti-racistes qui facilitent les pires agissements terroristes au nom des "droits de l'homme" et autres servilités aux immigrés en promotionnant leurs candidatures à l'emploi!

  • Par LouisArmandCremet - 25/09/2017 - 18:42 - Signaler un abus Etonnant

    Je suis étonné que l'article précédent et celui-ci n'aient pas soulevé une polémique plus importante dans la presse ou tout du moins suscité un débat là dessus. Absence même de dénégation... Par ailleurs, ces révélations extrêmement détaillées sont données par un intervenant qu'on avait plus l'habitude de lire sur les sujets relatifs à la sécurité sociale. D'où lui viennent ces info ? Pour être aussi détaillé (si tout est exact), il faut vraiment avoir une bonne source.Au sein d'un des services de sécurité, une personne scandalisée par les manquement des services ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€