Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 19 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La terreur féministe à l'œuvre : une blague sur les femmes et l'humoriste Tex passa à la guillotine

On peut rire de tout mais pas avec tout le monde. C'est de Desproges. S'il vivait encore on le tuerait aujourd'hui.

Quand le rire mène à l'échafaud

Publié le
La terreur féministe à l'œuvre : une blague sur les femmes et l'humoriste Tex passa à la guillotine

Voici la blague. "Qu'est-ce qu'on dit à une femme qui a les yeux au beurre noir ? Rien : on lui a déjà expliqué". Tex, qui animait depuis 17 ans l'émission les Z'amours, l'a osé. Après Coluche et tant d'autres car c'est un vieux, très vieux classique. Il a été viré aussi sec par France 2 auparavant, comme à l'époque de l'Inquisition, il a du faire acte de contrition : "Je demande sincèrement pardon à tous ceux et toutes celles que j'aurais pu blesser".

La blague sur les yeux au beurre noir est une des plus anodines d'un domaine ancestral riche en gauloiseries, grivoiseries et autres vulgarités. C'était un genre dans lequel la France paillarde et gaillarde excellait et en général c'était au niveau de la braguette et pas très fin.

Question aux historiens : les femmes en ont-elles beaucoup souffert ?

Une blague de Coluche maintenant en espérant ne pas être viré d'Atlantico. "Un prévenu accusé de viol comparait devant un tribunal. Le président : "Vous avez commis un viol". Le prévenu : "Pas du tout. Un viol c'est quand on veut pas : et moi je voulais bien !" Et aussi un proverbe arabe qui me vaudra l'absolution car il vient d'Outre-Méditerranée. "Bat ta femme. Si tu ne sais pas pourquoi elle, elle le sait!".

Ainsi avec l'éviction de Tex triomphe la bêtise la plus hargneuse et la plus crasse. Naguère elle rasait les murs. Maintenant elle dicte sa loi aux chaînes de télévision. Pas un mot de travers pas un mot de trop. Interdit de rire gras. Car, bien sûr, la blague de Tex est d'un registre gras. Et ça vaudrait les Assises ? La correctionnelle eut suffi.

C'est qu'on est très vétilleux sur le service public. Mais dans ce filtre inquisitorial il y a des trous énormes qui laissent passer d'intéressantes remarques. Laurent Ruquiez sur ONPC. "Trump est le seul Donald dont on aimerait qu'il soit abattu pour cause de grippe aviaire". Rires garantis et obligés.

Florence Foresti toujours sur le service public. Question. "Avez-vous déjà souhaité la mort de quelqu'un ?". Réponse de la comédienne. "Je crois pas. Si Trump ! Et je pense qu'il va se faire descendre. J'ai décidé qu'il allait se faire descendre". Applaudissements nourris. Car appelé à tuer Trump ce n'est pas sexiste.

Je vais prendre quelques risques à mon tour. Nous sommes en 1918. C'est la fin de la guerre. La duchesse de la Rochefoucauld tient salon faubourg St Germain. Un officier rentre : "Est-ce que vous savez que le fils Camondo (un banquier juif de l'époque) vient de se faire tuer aux commandes de son avion?". Un des hôtes de la duchesse : "y'a pas à dire les Juifs se sont bien conduits pendant cette guerre". La duchesse : "Normal c'était une guerre d'usure". Et maintenant une histoire que toute la banlieue connait. "Mohammed et Mamadou sont dans une voiture. Qui conduit la voiture ? La police!". Comme Tex je m'empresse de faire acte de contrition auprès des Juifs, des arabes et des noirs que j'aurais pu blesser.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par e.libre - 18/12/2017 - 10:05 - Signaler un abus La blague de Tex

    C’est très grave que vous considériez qu’il s’agit d’une blague. Vraiment c’est toute une mentalité , que vous représentez en tant que journaliste, donc reflet de l’opinion, qui sombre dans l’obscurantisme. Dommage, j’aimais bien Atlantico, justement pour respirer un autre air que celui vicié des médias traditionnels.

  • Par padam - 18/12/2017 - 10:18 - Signaler un abus e.libre

    Votre commentaire doit-il etre considéré comme une plaisanterie au 2ème, voire 3ème degré?...

  • Par A M A - 18/12/2017 - 10:41 - Signaler un abus Il faut laisser du temps au

    Il faut laisser du temps au temps. La crise féministe se dégonflera. Elle se manifeste d'autant plus fortement qu'elle lutte contre son propre déclin. Et tout se remettra dans l'ordre ancestral, surtout avec l'islamisation des mœurs. ....La caravane passe

  • Par assougoudrel - 18/12/2017 - 11:15 - Signaler un abus Dans les années 70, on entendait des

    blagues douteuses et l'auteur qui les aurait sorties aujourd'hui, serait fusillé sur le champ sans attendre l'aube. Exemple: c'est la gourmandise des juifs qui les auraient perdus, car ils se sont précipités vers les hagards écrits "Krema", croyant que c'était des usines de bonbons. Il y avait aussi le douanier belge qui poussait des grands cris "mais, tout a brûlé là-dedans"! en voyant un car de sénégalais. Je trouve que c'est une bonne chose d'avoir mis de l'ordre dans tout ça, mais, en ce moment cela devient ridicule. Si on traduisait les chansons folkloriques et du carnaval antillo-guyanais, les bien-pensants s'étrangleraient. Les homos, les curés, les femmes s'en prennent plein la figure :"donnes moi des allumette, du kérosène, de l'essence afin de brûler le pédé" (en poussant des cris de contrariété...".L'odeur du caleçon du pédé a attiré un autre"....Le mulet a enculé l'abée, puis l'abée l'a, à son tour enculé le mulet". ...Si tu veux que je te baise à tout moment, tu n'as qu'à écarter ta coucoune à tout moment....Multipliez ça par cent et vous aurez les chants du carnaval, qui ne sont plus chantées en dehors de l’événement. Je demande pardon aux dames et aux oreilles chaste

  • Par kelenborn - 18/12/2017 - 11:20 - Signaler un abus Oui oui mon Bruno

    Seulement voila: on comprend maintenant qu'il y ait des lois mémorielles car ta mémoire est aussi courte que la barbe après le passage du "grand rasoir national" C'est pas Bedos qui a été (heureusement) acquitté pour "Ah la salope" ? et c'est pas mon Bruno qui a bouffé son slip pour avoir traité de "reine des salopes" Schiapette la mauviette? Et ce à la demande de qui ? De Ferjou non ? Parce que , que France 2 le fasse, non , la mere Ernotte a déjà annoncé la couleur! mais Atlantico??? Ernotte ne trompe pas les crétins qui regardent A2 , elle leur dit qu'ils sont les cochons de payants mais... Atlantico ? Et y a pas qu'Atlantico , il y a aussi Louseur , que tu connais bien pour y avoir ton rond de serviette et où le gros dégueulasse est interdit de séjour!!!! un petit rappel: http://kelenborn.e-monsite.com/pages/nouvelles-1/causeur-ou-le-royaume-de-zazubie/reiser-censure.html............Alors voila mon Bruno!!! qui se sent morveux qu'il se douche!!! Faut au moins cela!

  • Par Pharamond - 18/12/2017 - 11:44 - Signaler un abus Les amazones

    "l'excès en tout est un défaut", y compris dans le féminisme. Qu'il faille dénoncer les coups,le harcèlement moral,voire les meurtres,c'est naturel. Mais là,on dépasse le bon sens. A quand les quartiers des villes,voire les immeubles réservés aux femmes? On voit déjà les effets de cette ségrégation de fait: la prochaine fois que vous entrez dans une Brasserie,regardez ces tables où ne se trouvent que des femmes...Qui oserait aborder ces virulentes amazones.?

  • Par atlantique07 - 18/12/2017 - 12:13 - Signaler un abus Dorénavant

    Dorénavant les féministes au mieux sortent des platitudes au pire se ridiculisent et la seconde version est de loin majoritaire...Les violences de toutes nature existeront toujours et ce n'est pas en clouant les humoristes au pilori que cela changera.... Je n'ai pas constaté que toutes les femmes avaient les yeux au beurre noire depuis que Tex a fait cette blague qui remonte au siècle dernier. Et c'est une femme qui vous le dit...

  • Par atlantique07 - 18/12/2017 - 12:45 - Signaler un abus Désolée

    Désolée pour le e à noir

  • Par vangog - 18/12/2017 - 13:15 - Signaler un abus Il y a double offense à la dictature de la pensée unique!

    Pour « l’oeil au beur noir », et pour le « noir », car il est totalement interdits par la propagande neo-fasciste de stigmatiser ainsi nos amis de banlieue!

  • Par atlantique07 - 18/12/2017 - 13:59 - Signaler un abus Pardon

    Pardon d'avoir offensé nos compatriotes de banlieue ! La repentance est tellement tendance que je n'y résiste pas....

  • Par JLH - 18/12/2017 - 17:00 - Signaler un abus @e.libre

    allez donc voir Gaspard Proust, çà vous fera peut-être du bien.

  • Par JLH - 18/12/2017 - 17:08 - Signaler un abus @e.libre....repentance

    infiniment pardon d'avoir enfoncé un couteau dans la plaie béante d'où coule les sentiments les plus mièvres et surtout pas les meilleurs, Ma repentance est immense, je me couvre de cendres (rouges si possible), que dis-je, ma tête est tout entière plongée dans le feu, mais je recommencerai à conseiller des horreurs, à coup sûr, comme les 500 ou 600 personnes présentes, bourgeois ou pas, bobos ou pas, même des juifs, c'est vous dire, la salle entière était plié de rire, même noir. Ah non désolé, j'ai encore écris un gros mot : on ne dit plus de l'humour "noir", on dit de l'humour "issue des minorités visibles", ou comme Senghor qui dirait aujourd'hui "de même que la raison est hellène, la sensibilité est issue des minorités visibles", c'est con, n'est-ce-pas. Et ainsi de suite...

  • Par ifrj - 18/12/2017 - 18:05 - Signaler un abus Coluche et Cie

    Coluche, Thierry le luron ou encore Pierre Desproges doivent se retourner dans leurs tombes..... Heureusement qu'ils ont exercé leurs talents avant que ce pays ne tombe sur la tête...

  • Par 2bout - 18/12/2017 - 18:43 - Signaler un abus Il y a l'humour Institutionnel avec un grand I,

    subventionné et respectable, et l'autre hideux, celui qui est le fruit de 17 années de Z'amours endurées ou celui de millions sur un terrain de foot-ball trop vite gagnés. Mais depuis hier soir je m'interroge : « … je le tiens de mon peuple ». Bien que ces mots soient respectablement subventionnés, je doute qu'il s'agisse d'une forme d'humour. Sommes-nous déjà devenus à force de médiocrité la propriété d'une autorité qui se définit comme supérieure ?

  • Par kelenborn - 18/12/2017 - 18:43 - Signaler un abus Je voudrais rappeler

    la blague de Coluche: "Depuis quelques temps, Yannick Noah hésite à monter au filet....Ca lui rappelle sa capture!" Tiens, je suis certain qu'elle ne sera pas archivée à Atlantico celle la ! Quant à Louseur , c'est l'exclusion , le bannissement, que dis je: le Goulag et...c'est Leroy-Crassepoutine qui est kapo !

  • Par kelenborn - 18/12/2017 - 18:48 - Signaler un abus Tiens tiens 18 .43

    J'ai eu le nez fin! voila Ah2bou!!! On sent qu'il a pris une leçon de français avec le professeur Johnny et qu'il a récité par coeur ses conjugaisons à sa mobylette! Ahkeuouais, c'est de la Rock and Troll attitude! A moins que ce ne soit le Senéclause mais la....il a vidé tout le cubi !!!

  • Par e.libre - 18/12/2017 - 19:49 - Signaler un abus Magnifique concours de kekettes

    Magnifique concours de kekettes ! C’est un véritable festival.....pas possible d’étre aussi beaufs, et surtout aussi nombreux. Félicitations: c’est du grand comique.

  • Par 2bout - 18/12/2017 - 20:05 - Signaler un abus J'ai du raté quelque chose.

    Déjà, le Docteur Senéclause en cubi, ça semblait marrant, mais il est vrai, machin est sénile. Et maintenant, un concours de bières. Et là, c'est carrément grand comique.

  • Par 28furka - 18/12/2017 - 20:18 - Signaler un abus @e.libre

    ca n a pas une grande importance mais quequette avec un q s il vous plait . Quant a l obscurantisme laissez moi rire ,pour ce qui est de l air vicie fermez votre grande bouche cela fera des rejets en moins .Pour en revenir a Tex ,ce n etait vraiment pas fin mais de la a le faire disparaître !!!

  • Par gerard JOURDAIN - 18/12/2017 - 21:01 - Signaler un abus la pensée unique....

    on voit bien au travers de cette triste affaire la gangrène de 40 ans de pensée unique.. libérons l'humain... il est temps que l'on guillotine les tenants de ce qui est bien ou mal pour le peuple.

  • Par vangog - 18/12/2017 - 22:03 - Signaler un abus Je ne connaissais pas TEX...mieux Antoine Griezmann...

    avant que la gauche la plus conne du monde en fasse des martyrs de la pensée unique!...et lorsque les étudiants libérés apprendront les noms de ces premiers résistants à l’inquisition gauchiste, plus tard, les anciens riront bien en taisant prudemment l’énoncé de leurs « hauts faits de résistance »: l’un se déguisait en basketteur noir, alors que l’autre tentait de faire rire les femmes avec de mauvaises blagues à deux balles...Waaaarf!

  • Par PhloxxX - 19/12/2017 - 00:40 - Signaler un abus Le glissement sans douleur vers un régime totalitaire

    On était déjà dans un régime quasi communiste avec des taux de prélèvement qui frisent les records du monde. Avec le CSA on dispose d'une la police de la pensée que nous envierait n'importe quel régime totalitaire. Il faut reconnaître que c'est tellement efficace que la censure intervient même par anticipation. Mais tout ce beau système est tellement indolore qu'il perdurera pendant encore de longues années. Merci Monsieur RAYSKI de votre belle résistance à ce merveilleux système.

  • Par e.libre - 19/12/2017 - 05:37 - Signaler un abus Elle manque certainement d’humour

    Elle manque certainement d’humour car elle est ophtalmo. Elle les voit ces »cocards  virils », et surtout leurs séquelles visuelles sur ses patientes. Et elle constate les dégâts . Pas vraiment drôle, alors elle emprunte à Jean d’O ces qq mots de Stendhal : » L’essentiel est de fuir les sots et de nous maintenir en joie. »

  • Par Carl Van Eduine - 19/12/2017 - 07:07 - Signaler un abus L'humour moque le réel pour mieux le dénoncer

    Le féminisme est un mouvement revendicatif qui a pour objet la reconnaissance ou l'extension des droits de la femme. La terreur est la permanence réunie du tribunal et de l'échafaud. L'humour, qui vient du mot "humeur", au sens de "penchant à la plaisanterie, originalité facétieuse" signifie "forme originale d'esprit, à la fois plaisante et sérieuse, qui s'attache à souligner, avec détachement mais sans amertume, les aspects ridicules, absurdes ou insolites de la réalité". Et cette plaisanterie osée souligne bien "per se" le côté au moins ridicule et absurde du sexisme, même si en plus, et ça lui est justice, elle caricature le côté beauf et révoltant du sexiste de base. Pour les "émos" sans recul ni esprit, c'est la femme qui est attaquée. Pour ceux qui aime l'humour et aiment et / ou respectent la femme, cette plaisanterie apparemment distante est plaisante de par sa caricature, sérieuse de par la réalité qu'elle décrit. Elle relève évidemment de l'humour et pas du sexisme. Mais les puritain-e-s, même lorsqu'ils se souviennent qu'ils ont un sexe n'ont pas d'humour. Qu'ils s'interdisent et interdisent par crainte qu'il soit ne pris au premier degré. Tristes gens !

  • Par e.libre - 19/12/2017 - 08:27 - Signaler un abus 07 07 : Discours bien facile et pontifiant

    Discours bien facile et pontifiant quand on est au chaud caché derrière son écran, loin de la réalité. Ce n’est pas du puritanisme, c’est une légitime révolte devant la réalité, la vraie réalité, celle qui saigne et qui fait mal, celle que je vous souhaite de ne jamais connaître Ce n’est pas du fémininisme non plus, ce serait très réducteur. C’est un appel au respect, oh non pas de votre part, mais au moins un témoignage pour les humains en capacité de comprendre l’enjeu de ce type de discours inconscients.

  • Par essentimo - 19/12/2017 - 09:40 - Signaler un abus Egalité, égalité

    les femmes veulent l'égalité des salaires, assises derrière un bureau. Veulent-elles l'égalité des tâches ? Cantonnier, entre autres, par tous les temps ? Et si un garçon ne peut plus adresser la parole à une fille sans risquer de se retrouver au tribunal, le marché du mariage va aussi faire faillite. Ceci dit, si nous n'avons plus d'humoristes pour nous faire rire de temps en temps et qu'il ne nous restera que les chaînes TV publiques, il y aura surpopulation des hôpitaux pour déprime générale.

  • Par 2bout - 19/12/2017 - 09:55 - Signaler un abus "… c'est une légitime révolte devant la réalité, ..."

    Vous écrivez des mots e.libre dont la portée vous échappe. Il n'y a dans les propos de Tex aucun appel à la violence, ni une quelconque caution de ces pratiques que nous tous savons condamnables. Il n'y a dans les propos de Tex que prétexte à son éviction de la chaîne. Il ne s'agit uniquement que d'un procès d'intention, avec son procureur mais sans avocat.

  • Par vangog - 19/12/2017 - 10:25 - Signaler un abus Les socialistes d’avant-mur, eux aussi, se justifiaient...

    d'évincer tous leurs opposants par des motifs subtilement supérieurs: pour « irrespect  supposé ou fantasmé », ils condamnaient facilement les irrespectueux aux camps de concentration socialistes (130 millions de morts sur pour « irrespect ») . En France macroniste, nous n’avons pas encore de goulags, mais un immense goulag de l’irrespect à la pensée unique, qui enfle, enfle...comme une bulle prête à exploser!

  • Par kelenborn - 19/12/2017 - 12:58 - Signaler un abus On sent que...

    Oui, il a manqué à Tex un avocat: Ahdebouh !!! car vu la manière dont il écrit , le procès aurait été reporté à Zanzibar!!! C'est chiant l'incontinence, surtout quand ta mobylette a le carburateur encrassé! Ahkeuouais!

  • Par jurgio - 19/12/2017 - 14:56 - Signaler un abus Quand on presse un ressort......

    à la moindre faiblesse il vous revient dans la face. Les blagues salaces et les gaudrioles ont toujours su efficacement servir d'exutoire. Les compagnies d'hommes en témoignent. Cela remonte au plus lointain des temps, si toutefois on accepte que l'humanité n'est pas née avec la castration que veulent imposer les harpies féministes.

  • Par Idea - 19/12/2017 - 16:42 - Signaler un abus Humoristes au chômage

    Je la trouve horrible cette blague de Tex, mais j'avoue qu'elle m'a fait bien rire comme me font bien rire beaucoup de blagues de ce genre. Quand aux hypocrites et aux bande-moues qui l'ont viré je suis sûr que beaucoup ont à se reprocher des gestes malencontreux sur des femmes. À ce compte là les humoristes n'ont plus qu'à aller pointer au chômage. E. Plenel et sa bande de Mediapart doivent se frotter les mains. Ah mais non, avec eux tant que tu tapes sur des blancs hétéro tout va bien...

  • Par DrPal - 19/12/2017 - 17:07 - Signaler un abus Les bien-pensants et l'humour...

    Les bien-pensants en général, les anti-racistes, les néo-féministes, les LGTB, le CRAN, la LDH, les Végans, les toutes ces minorités militantes, hypocrites, indignées professionnelles, qui veulent imposer leurs lubies à tous et nous les brisent un peu plus chaque jour, n'ont aucun sens de l'humour. Ils sont incapables de comprendre que, d'abord, une blague n'a évidemment aucune obligation de respecter telle ou telle susceptibilité. Et surtout qu'en l'espèce, la blague bien connue que Tex a reprise ne moque pas les femmes, elle fait marrer en poussant le machisme jusqu'au bout. Il faut être débile pour y déceler une apologie de la violence.

  • Par jurgio - 19/12/2017 - 18:09 - Signaler un abus Ne faites surtout pas d'humour, quel qu'il soit !

    s'il n'est pas estampillé « Ruquier inside »

  • Par Deudeuche - 20/12/2017 - 11:54 - Signaler un abus Je me marre

    Quand les femmistes menacent les « acquis » societaux des années 60. Car en effets il y a longtemps que le porc millénaire s’est reconverti en homme moderne à la sexualité libérée et donc irresponsable. Bien sûr elle sont adeptes de l’inquisition post moderne.

  • Par cloette - 20/12/2017 - 13:31 - Signaler un abus je l'avoue

    la dernière blague de l'article m'a fait rire . Suis je raciste ? Comme on est toujours le pauvre de quelqu'un on est toujours le raciste de quelqu'un . Les blagues sur les femmes ( battues ou pas ) me laissent indifférente .Mohammed et Mamadou devraient être indifférents .Le sont ils ?

  • Par conrad - 20/12/2017 - 17:30 - Signaler un abus rectificatif

    Attention, dans la citation faite par l'auteur de l'article, il manque la fin de la blague: "...Rien, on lui a déjà expliqué DEUX FOIS!" C'est essentiel, car la chute explique les DEUX yeux au beurre noir!... ;-)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€