Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Tensions sur les prix : ces jeunes Allemands contraints de se disputer les logements les moins chers avec des migrants

Auparavant relativement stables, les prix de l'immobilier ont augmenté au cours des quatre dernières années en Allemagne de l'ouest. Dans ce contexte, l'arrivée massive de réfugiés a créé une tension supplémentaire sur le coût et la disponibilité des logements.

Crise du logement

Publié le - Mis à jour le 3 Juin 2016
Tensions sur les prix : ces jeunes Allemands contraints de se disputer les logements les moins chers avec des migrants

Atlantico : "L'immobilier dans les villes allemandes est surévalué", a déclaré le lundi 15 février la Bundesbank. Dans quelle mesure l'arrivée massive de réfugiés en Allemagne a-t-elle contribué à cette tension sur les prix et l'accès au logement ? Avec qui ces réfugiés entrent-ils en "concurrence"? Avec quelles conséquences ?

Guillaume Duval : Il faut revenir un peu arrière. La France est un pays où les prix de l'immobilier ont été multipliés par 2,5 en 20 ans. En Allemagne, jusqu'à il y a 3-4 ans, les prix n'avaient pas bougé. Sur les 3-4 dernières années, les prix ont donc fortement augmenté. Cette hausse des prix a eu plus particulièrement lieu dans certaines métropoles de l'ouest (Munich, Francfort). Par ailleurs, il est difficile de construire en Allemagne de l'ouest du fait de règles assez strictes et de la faiblesse des réserves foncières. 

Dans ce contexte, l'arrivée massive de réfugiés a créé une tension supplémentaire sur le prix et la disponibilité des logements en Allemagne.

Les réfugiés sont en concurrence avec les jeunes et les étudiants qui cherchent un petit logement pas cher pour démarrer dans la vie. 

Cette crise du logement peut accroitre les tensions politiques et sociales en Allemagne. De nombreuses régions allemandes de l'est ont des logements libres mais dans la mesure où ces régions n'offrent aucune perspective en termes d'emploi, les réfugiés ne veulent pas y aller (même si le système de répartition en Allemagne est assez strict et ne permet pas aux réfugiés d'aller où ils veulent). 

Quelles sont les autres causes de cette hausse du prix du logement en Allemagne ? Quelles sont les villes les plus touchées ?

La cause principale est la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). Au cours des dix premières années de la zone euro, l'Allemagne était le pays européen qui avait les taux d'intérêt réels les plus élevés en Europe. Cela était lié au fait que l'Allemagne avait à peu près les mêmes taux d'intérêt que les autres pays de la zone mais présentait une inflation supérieure. Cela explique aussi pourquoi il n'y a pas eu de hausse des prix de l'immobilier au cours de cette période. Aujourd'hui, c'est en Allemagne que les taux d'intérêt réels sont les plus faibles en Europe : l'inflation est un peu plus élevée qu'ailleurs mais les taux d'intérêt sont les plus bas d'Europe. Ainsi, pour la première fois, les Allemands se mettent eux aussi à spéculer sur l'immobilier.

Les villes les plus touchées sont les grandes métropoles de l'ouest, c’est-à-dire celles où il y a de l'activité et qui sont attirantes. A l'est, et en particulier dans les campagnes, la situation est dramatique, y compris sur le plan immobilier : les gens partent, les logements sont libres etc. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 02/06/2016 - 09:10 - Signaler un abus Germanolâtres

    Il y a sur Atlantico quelques ''papys-germanolâtres'' que l'on devrait obliger à lire cet article. Le problème, c'est qu'au niveau maîtrise de la lecture, ces charmants seniors en sont au même niveau que nos jeunes de banlieue. Ils lisent un texte, mais ils sont ensuite incapables de le résumer, de l'expliquer : ils ''n’intellectualisent'' plus !

  • Par Anguerrand - 02/06/2016 - 11:41 - Signaler un abus A Ganesha

    C'est pas possible vous avez fait un copié collé vous avez déjà écrit mot pour mot la même chose, combien de fois 5 fois 10 fois ? Vous manquez vraiment d'arguments. Vous détestez l'Allemagne, pourquoi ? Vous avez raté votre vie et vous êtes jaloux, je pense que c'est ça votre probleme. Ne croyez vous pas qu'à Paris il y a le meme probleme qu'à Berlin ? Et votre intellectualisation c'est quoi, expliquez vous, quand je vous lis je ne lis que des insultes comme votre intervention ordurière ci dessus

  • Par vangog - 02/06/2016 - 21:46 - Signaler un abus Que les Allemands se demerdent...

    Ils les ont voulus, ils les subiront!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Guillaume Duval

Guillaume Duval est rédacteur en chef du mensuel Alternatives économiques, auteur de La France ne sera plus jamais une grande puissance ? Tant mieux ! aux éditions La Découverte (2015) et de Made in Germanyle modèle allemand au-delà des mythes aux éditions du Seuil et de Marre de cette Europe-là ? Moi aussi... Conversations avec Régis Meyrand, Éditions Textuel, 2015.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€