Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Tensions sur l’héritage français ? 47% des catholiques pratiquants considèrent que la religion catholique est traitée plus sévèrement que les autres en France

Un sondage exclusif IFOP pour Atlantico révèle que malgré la tempête médiatique qui s'abat depuis plusieurs semaines sur l'Eglise au sujet de la gestion des cas de pédophilie, les catholiques pratiquants sont 75% à dire qu'il est facile d'être catholique en France. Un chiffre beaucoup plus haut que les années précédentes.

Sonder les âmes

Publié le - Mis à jour le 29 Avril 2016
Info Atlantico
Tensions sur l’héritage français ? 47% des catholiques pratiquants considèrent que la religion catholique est traitée plus sévèrement que les autres en France
 

 

 

Atlantico : Jérôme Fourquet, vous avez réalisé pour Atlantico un sondage sur la manière dont les catholiques évaluent la facilité d’appartenir à cette religion en France de nos jours, comment elle est traitée dans la société, ainsi que sur la manière dont ils jugent la défense des valeurs du catholicisme par le Pape. Quels sont les enseignements majeurs qui ressortent de votre enquête ?

Jérôme Fourquet : Rappelons d’abord le contexte dans lequel cette enquête a été réalisée. L’actualité est marquée depuis plusieurs semaines par différentes polémiques concernant des cas de pédophilie au sein de l’Eglise catholique impliquant des prêtres.

Le cardinal Barbarin a été particulièrement attaqué par une intense campagne médiatique pour sa gestion des affaires ayant eu lieu dans son diocèse.

Nous nous étions donc fixés comme objectif dans cette enquête de déterminer la manière dont le peuple catholique en France réagissait à ce contexte.

A l’instar des résultats d’autres enquêtes conduites par le passé, on observe d’abord des différences sensibles d’opinion entre les catholiques pratiquants et les catholiques non-pratiquants. Je pense qu’il est particulièrement intéressant de focaliser son attention plus particulièrement sur les catholiques pratiquants qui, sur ce genre de sujets, constituent le "cœur battant" de la France catholique et sont les plus impliqués dans la société en tant que catholiques.

On peut remarquer trois points saillant dans les résultats de cette enquête : tout d'abord que malgré le climat assez difficile pour l'Eglise actuellement en France, les catholiques semblent faire bloc. En effet, les pratiquants sont 75% à déclarer qu'il est facile, voire très facile, d'être catholique en France. Il y a un an, en mars 2015, ils n'étaient que 61% à répondre dans ce sens, alors même que le climat médiatique et politique à leur égard était à l'époque apaisé.

Deuxième point, les catholiques pratiquants estiment à 47% (une majorité relative) que leur religion est plus durement traitée que les autres.

Troisième point remarquable de l'étude : le fait que le pape François remporte un large jugement favorable (64%) de la part des catholiques dans leur ensemble, et particulièrement des pratiquants (76%) dans sa manière de défendre les valeurs du catholicisme.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lepaysan - 24/04/2016 - 10:14 - Signaler un abus assumons nos racines catholiques

    L'Islam tisse sa toile en France, Traitons l'islam en France comme on traite le catholicisme dans les pays arabes

  • Par lepaysan - 24/04/2016 - 10:14 - Signaler un abus assumons nos racines catholiques

    L'Islam tisse sa toile en France, Traitons l'islam en France comme on traite le catholicisme dans les pays arabes

  • Par zouk - 24/04/2016 - 11:19 - Signaler un abus Difficulté à être catholique en France

    Une simple évidence. Grâce à la résurgence du vieil anti-cléricalisme franc-maçon, depuis toujours la marque du PS, la "laïcité" a dérivé en anti-catholicisme. Les choses sont d'ailleurs aggravées par la baisse de la pratique: une large majorité de ceux qui estiment facile d'être catholiques en France ne viennent à l'église qu'à Noël ou Pâques et ne pratiquent que rarement charité, compassion, souci de l'autre dans la vie courante. Rares sont les protestations face aux dégradations des églises et de leurs symboles. Quelle familiarité ces catholiques peu pratiquants entretiennent-ils avec les Ecritures et particulièrement les Evangiles et leurs enseignements? Nous sommes vraiment sur la voie de l'oubli de nos traditions chrétiennes. Traiter l'Islam comme le catholicisme est traité en pays arabes serait de bon sens, mais au prix du reniement des fondements de notre foi.

  • Par gerint - 24/04/2016 - 12:10 - Signaler un abus Il faut une religion de référence pour la nation

    Et pour nous c'est la morale judéo-chrétienne . Sinon pas de cohésion de la société qui part à vau-l'eau. Les USA, l'Eurpoe du Sud, l'Allemagne, oarli les démocraties sont des pays qui se réfèrent à leur origine chrétienne ce qui ne veut pas dire que l'application est sectaire. Israël est carrément une démocratie religieuse qui crée un lien fort pour la population et pourtant Tel Aviv est une ville qui respire la liberté. Il ne s'agit pas de rejeter l'autre mais de bien lui faire comprendre su nom est dans un pays qui a fait un choix à respecter. Notre gouvernement attaque le fondement de notre cohésion et le fait sciemment emporté par une idéologie mortifère. Ceci est une trahison, un crime, et un choix fauteur à terme dû guerre civile

  • Par A M A - 24/04/2016 - 12:16 - Signaler un abus Entre catholiques et non

    Entre catholiques et non catholiques il y a une différence fondamentale: la bienveillance des premiers à l'égard des seconds même quand ils lui sont hostiles alors que l'inverse est rarement vrai. Mais ces derniers dans la plus grande partie des lois qu'ils respectent dans l'intérêt de leur société ne se rendent plus compte que ce sont des lois chrétiennes.« Le monde moderne est plein des vieilles vertus chrétiennes devenues folles » disait Cherteston. Beaucoup voudraient abroger ces lois pour en faire un magma avec des morales contradictoires.

  • Par Leucate - 24/04/2016 - 12:38 - Signaler un abus Nos lois chrétiennes.

    Toutes nos lois appliquées dans les pays de civilisation greco-latine non islamisés au VII° siècle et après sont à l'origine des lois païennes romaines ou barbares germaniques. La religion chrétienne mit plusieurs siècles à les adoucir dans le sens de sa morale, à effacer ce qu'elles avaient de cruel, et l'Eglise, dans ses universités, promouvait quand elle le pouvait le code Justinien, dernier grand texte juridique en langue latine de l'empire byzantin, qu'elle trouvait plus civilisé que les lois, les us et coutumes germaniques en usage dans les royaumes chrétiens. A contrario l'Islam est un code civil et pénal et donc ceux qui font appliquer les lois islamiques sont des religieux désignés comme juge. Il n'y a pas de séparation entre le sacré et le profane, entre le spirituel et le temporel qui est la marque de la seule civilisation chrétienne dans toute l'histoire de l'humanité.

  • Par lasenorita - 24/04/2016 - 13:49 - Signaler un abus Les catholiques ne sont pas ''obligés'' de pratiquer ...

    On n'oblige pas les catholiques à pratiquer leur religion. Ceux qui veulent ''aller à la messe'' y vont...ceux qui ne veulent pas y aller.. n'y vont pas!.. L'été dernier le roi du Maroc a emprisonné 2 musulmans qui avaient bu une orangeade pendant le Ramadan, en été....Le roi d'Arabie Saoudite a fait fouetter et emprisonner un musulman qui avait osé dire qu'il ne croyait pas en Allah....L'ancien ministre de l'Education Nationale Vincent Peillon a dit: ''J'aurais aimé que les révolutionnaires de 1789 tuent TOUS les catholiques en France.''..Les gauchistes qui nous gouvernent veulent remplacer les Cathos, en France, par les islamistes....Ceux-ci ne sont jamais punis s'ils battent des musulmanes qui ne veulent pas ''porter le voile'',etc...etc...Les gauchistes donnent les sous des ''vrais'' Français non-musulmans... aux musulmans, ils leur construisent des mosquées, leur donnent la ''Légion d'honneur'' même si ces musulmans sont des islamistes et un danger pour les Français...

  • Par von straffenberg - 24/04/2016 - 14:56 - Signaler un abus Il suffirait de peu de chose

    Adopter une laïcité qui ne renie pas ses origines judéo chrétienne , être socialiste n'est pas la meilleure chose ; l'exemple anglais même s'il est tentant ne doit pas être appliqué chez nous (la Grande Bretagne n'est pas un pays laïque mais elle reconnait de facto une église protestante) .

  • Par Eolian - 24/04/2016 - 15:47 - Signaler un abus Il suffirait

    de rappeler que catholicisme fait partie de la chrétienté. Et dans la chrétienté, il n'y a pas que le catholicisme. L'Europe n'a jamais été bâtie à partie de l'Islam, mais bien fondée sur la chrétienté.

  • Par Septentrionale - 24/04/2016 - 16:30 - Signaler un abus La gauche, sa hiérarchie maçonnique et les aventureux dénis

    Ils ont agi comme des coucous en s'attribuant un système organisé pour l'Instruction du peuple qui existait depuis longtemps et était administré par l'Eglise catholique. De même pour le système universitaire avec La Sorbonne fondée au XIIIème par Robert de Sorbon, chapelain du roi Saint Louis, pour libérer les étudiants des contraintes matérielles pendant leurs études (pour les sciences, les humanités, la philosophie, et la théologie... (Devenue Université impériale sous Napoléon). ~~~ Nous devons tant à nos belles Racines chrétiennes et tout est fait pour nous en arracher.

  • Par Liberte5 - 24/04/2016 - 16:38 - Signaler un abus Il faut se souvenir que J. Chirac a refusé que l'Europe ........

    reconnaisse et assume ses racines chrétiennes. En voilà un qui aura tout fait pour abaisser la France et ses valeurs. C'est un renégat. Honte à lui.

  • Par Outre-Vosges - 24/04/2016 - 16:55 - Signaler un abus Pour préciser ce que dit @lasenorita

    Je conseille de regarder

  • Par Outre-Vosges - 24/04/2016 - 16:58 - Signaler un abus Mon précédent post ayant été tronqué...

    Pour préciser ce que dit @lasenorita, je conseille de regarder https://www.youtube.com/watch?v=V2J_6vRFsUI « Peillon avoue qu'il veut tuer le catholicisme ». Protestant, je partage un certain nombre de ses idées mais je ne suis pas un hypocrite comme lui qui recule d’horreur devant un signe de croix mais qui semble trouver normal les prières dans les rues et qui aurait eu cette phrase ahurissante : « le catholicisme est incompatible avec la liberté, contrairement à l’islam ! » (il est vrai que je n’arrive pas à la retrouver sur un site neutre mais il a bien dit : « Église catholique, Église de servitude », comme si le catholicisme était la seule idéologie qui méritât cette appréciation). Peillon, il faut le savoir, est juif, mais il est resté dans cette vieille idée rejetée aujourd’hui par la majorité de ses coreligionnaires : le catholicisme est le seul ennemi, faisons-le disparaitre et, alors, juifs, musulmans et athées, nous bâtirons un monde fraternel. Pour continuer à parler ainsi il faut être un idiot parfait, mais nous savons que Vincent Peillon est socialiste.

  • Par Septentrionale - 24/04/2016 - 17:06 - Signaler un abus @Liberté5

    Vous avez raison de le rappeler. Ce n'est pas par hasard s'il a vendu l'Humanité quand il était étudiant.

  • Par clint - 24/04/2016 - 18:12 - Signaler un abus Et derrière tout ça il y a la "charia" catholique ?!

    En revanche je suis complètement d'accord que la France, comme l' Europe et imprégnée de la culture et de la morale chrétienne, ce qui ne veut pas dire que l'on doit suivre les différents droits canon qui relèvent souvent plus de charrias que du message de Jésus qu'il faut néanmoins savoir remettre dans notre 21ème siècle ce que savent d'ailleurs très bien faire certaines religions chrétiennes.Mais il y a partout des fondamentalistes et des orthodoxes !

  • Par jurgio - 24/04/2016 - 18:34 - Signaler un abus @ clint

    « une charia catholique » ? Il faut soigner vos lectures.

  • Par vangog - 24/04/2016 - 20:07 - Signaler un abus Le Parti populaire Autrichien FPÖ en tête!

    Le candidat du parti FPÖ, Norbert Hofer, anti-immigrationniste, remporterait 36,7% des voix des élections autrichiennes, eliminant d'emblée les deux partis de droite et de gauche archaïque qui se partagent le pouvoir depuis la guerre...bravo au FPÖ!

  • Par Le gorille - 24/04/2016 - 20:21 - Signaler un abus Facile, pas facile

    Hum... cela dépend où. Mais bon, il est vrai qu'être catholique en France ne vous expose pas vis-à-vis de l'administration... Mais les paroisses dépérissent quand même. Hélas, ce n'est pas seulement une affaire de discrimination de la part de certains politiques, mais surtout une ambiance où le matériel l'emporte de plus en plus sur le spirituel et l'affadit au point parfois de l'annihiler. Même les chrétiens eux-mêmes ont besoin d'une conversion pour revenir aux valeurs chrétiennes. Pas facile. Mais si un élan de conversion, donc de foi, se manifestait, il pourrait probablement renverser les montagnes actuelles anti-chrétiennes en France. Mais il faut avoir la foi...

  • Par Le gorille - 24/04/2016 - 20:28 - Signaler un abus Fondamentalistes

    @Clint ! SVP ! Les fondamentalistes orthodoxes et catholiques n'ont strictement rien à voir avec les fondamentalistes musulmans ! Ils ne vont pas sortir une fille du bus à cause de sa jupe ! Ils ne vont se faire exploser au bataclan ! Évitez les parallèles qui n'ont pas lieu d'être. Jusqu'à la charia : les dix commandements, d'abord juifs puis aussi chrétiens, ont adouci ou plutôt humanisé la société, la charia est une torture qui ne respecte pas l'homme, ni ses droits...

  • Par cloette - 24/04/2016 - 21:56 - Signaler un abus Gorille

    Il y a des discriminations qui se font de façon légales sous forme de petites provocations et mesquineries : exemple mettre une déchetterie sur un terrain municipal ( qui servait de terrain de foot ) mitoyen à une église , j'en connais d'autres .

  • Par Leucate - 24/04/2016 - 22:49 - Signaler un abus @clint - droit canon

    Le droit canon ne s'applique qu'en interne dans l'Eglise. Que ce soit dans l'empire romain chrétien et dans les royaumes barbares chrétiens qui lui succédèrent et dont nous sommes les héritiers, ce sont les droits romains ou germaniques qui s'appliquaient, atténués par la morale chrétienne. Faites une recherche sur "droit canon". On sent que vous avez une culture religieuse et historique qui est très "perfectible". Du fait de la séparation de l'Eglise et de l'Etat qui existe depuis l'empereur Constantin (édit de Milan, 313) jamais un prince chrétien n'a été "commandeur des croyants" comme un émir ou un calife musulman.

  • Par Le gorille - 25/04/2016 - 00:00 - Signaler un abus Discriminations

    Cloette, Quand je disais "administration", je pensais "emploi". Emplois interdits aux non-musulmans dans certains pays. Mais pour le reste, merci de me l'apprendre : j'évolue, il est vrai, dans une sphère géographique privilégiée.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.

Voir la bio en entier

Laurent Stalla-Bourdillon

Laurent Stalla-Bourdillon, 45 ans, est actuellement curé de la Basilique de Sainte Clotilde (7e) et directeur du Service Pastoral d'Études Politiques (SPEP), enseignant au Collège des Bernardins et à l'Institut Supérieur de Formation de l'Enseignement Catholique d'Ile-de-France.

Voir la bio en entier

Philippe Levillain

Philippe Levillain est professeur d'histoire contemporaine à l'université de Paris X-Nanterre, membre du Comité pontifical des Sciences.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€