Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les temps changent, les catholiques aussi...

Bien au-delà des polémiques partisanes sur les crèches, le livre de Jean Sévillia montre que si le catholicisme est en recul en France, ses adeptes font souvent preuve d'une nouvelle vitalité.

Atlanti-culture

Publié le
Les temps changent, les catholiques aussi...

L'auteur

Jean Sévillia mène de front une double carrière : celle de journaliste (rédacteur en chef culture au Figaro Magazine) et celle d'auteur de livres d'histoire (à grand succès) : Zita impératrice courage, le Terrorisme intellectuel, Historiquement  correct, Quand les Catholiques étaient hors la loi, pour ne citer que quelques uns dont le dernier, paru en 2013 : Histoire passionnée de la France (Perrin). Il a également contribué, en collaboration, à plusieurs ouvrages ou numéros spéciaux à caractère historique. 

Thème

La place du catholicisme en France aujourd'hui.

Un tour d'horizon complet de toutes ses facettes actuelles : le nombre, la cohabitation avec la laïcité, la diversité des parcours individuels, les paroisses et les communautés, la hiérarchie et ses difficultés, les religieux et les nouveaux prêtres. Mais aussi les mille et une manières d'agir et de s'engager conformément à l'esprit de l'Evangile. Les choix des jeunes et des aînés pour des missions, des convictions, des manifestations. La pauvreté des moyens de communication classiques, de la presse à la télévision en passant par les livres et les nouveaux médias, alors que nombre d'intellectuels osent aujourd'hui s'affirmer catholiques. La France, terre de prière avec des pèlerinages fréquentés et des monastères actifs se faisant lieux de retraite. Quant à la jeunesse, si elle n'est pas majoritairement catholique dans sa tranche d'âge, une nouvelle génération se dessine qui aspire à plus d'intériorité, plus de formation et plus d'expériences spirituelles.

Le nier serait méconnaître la réalité : le profil du catholicisme se modifie, il est nettement différent de celui des années 60-70 ou même 90... De nombreux exemples sont donnés pour illustrer cette évolution.

Bref, la déchristianisation n'est pas fatale. En France aujourd'hui, les baptisés sont 44 millions (deux Français sur trois). Et les pratiquants, réguliers ou occasionnels, représentent un total de 13 millions (un Français sur cinq). Un chiffre que nul ne saurait tenir pour quantité négligeable. Autant dire que "le catholicisme, même en diminution ou en minorité, reste numériquement parlant une réalité sociale de premier plan dans la France du XXI è siècle" (page 198).

Points forts

1.     Cet ouvrage allie la beauté d'un splendide album de photos (des lieux et des personnes) à celle d'un texte offrant une information complète et précise, appuyée sur des chiffres et des réalités.

2.     Ce panorama s'efforce d'être parfaitement objectif, ne prenant parti ni pour un courant ni pour un autre, se montrant respectueux de tous. 

3.     Il donne des exemples récents, dresse un portrait bref de multiples catholiques engagés. Il sait à la fois rester témoin de l'expérience individuelle et se pencher sur les grandes questions sociétales auxquelles l'Eglise catholique, en France, est confrontée.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anguerrand - 25/12/2015 - 18:04 - Signaler un abus Non le catholicisme et la chretienté ne reculent pas ...

    au contraire, c'est une religion généreuse d'amour et de tolérance l'exact contraire de l'islam. Les christianisme recule en France avec l'aide de la gauche depuis plus d'un siècle, ( il est de bon ton de bouffer du curé) mais dans certaines zone de la terre comme l'Asie c'est exactement le contraire, il progresse régulièrement depuis des années. Bien sûr en France il n'est pas de bon ton d'en informer les citoyens français. Beaucoup de musulmans, discrètement se convertissent au christianisme, tous les musulmans ne sont pas stupides et se rendent compte de l'ineptie de l'islam et que cette religion ne peut qu'amener la guerre sur terre, le contraire du discours des chretiens.

  • Par clint - 25/12/2015 - 19:36 - Signaler un abus Le christianisme progresse, mais pas forcément le catholicisme

    Les évangélistes progressent en islam et dans les endroits à forte proportion musulmane. Il est perçu comme pus facile à comprendre, plus convivial, plus abordable. Mais il est aussi indéniable que les églises ne sont pas fréquentées que par des "vieux" et la proportion de jeunes durant les messes est même impressionnante par rapport à quelques années. Le pape François a de moins point de vue une action très positive pour re-dynamiser le catholicisme, notamment en Europe car ailleurs il est souvent beaucoup plus vivant !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hélène Renard pour Culture-Tops

Hélène Renard est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€