Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Taxation des géants du net : les idées impuissantes de Thomas Piketty

S’il est difficile de toujours trouver une solution à certains problèmes, il est en revanche assez aisé de dégotter un problème pour chaque solution qu’on se sera préalablement créée. Comme le disait fort justement Ernest Benn, la politique est justement l’art de chercher les ennuis, de les trouver, d’en poser un diagnostic erroné puis d’appliquer les mauvais remèdes.

GAFA

Publié le
Taxation des géants du net : les idées impuissantes de Thomas Piketty

En la matière, difficile de trouver meilleur exemple que les dernières aventures de Thomas Piketty, le nouvel économiste de choc de la fine équipe Hamon.Pour le petit Benoît, l’improbable candidat à la présidentielle pour ce qui fut, jadis, le Parti Socialiste, il existe un vrai problème avec les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple), les grosses entreprises de l’internet.

Grâce à une presse au taquet sur le sujet, tout le monde sait bien évidemment que ces firmes, suspicieusement nord-américaines, font tout pour payer le moins d’impôts possibles, au contraire des entreprises franco-citoyennes qui ont le bon goût, elles, de se battre pour en payer le plus possible. Mais non seulement, elles ont le culot de mettre en place des mesures d’optimisations fiscales scandaleusement efficaces, en plus trouvent-elles le temps, dans le cours de leur activité, de constituer de gigantesques collections de données personnelles ! Tout se passe comme si leurs affaires dépendaient de cette collecte de données, de son analyse intelligente et d’une redoutable capacité à en extraire de la valeur et à la vendre à des clients très bien ciblés.

C’est, bien sûr, parfaitement intolérable ! Il faut donc agir. L’opération aura lieu en trois temps, menés avec brio par un triplet d’acteurs redoutables dans leur partie.

Dans un premier temps, tous les politiciens (qui vivent de l’impôt) et toute la presse (qui vit de subventions publiques) se ligueront pour faire entrer dans le crâne de leurs concitoyens (qui paient des impôts et des contributions) qu’échapper à l’impôt est une abomination sans nom. Au début, tout le monde comprend le piège et rappelle bien vite que l’impôt se doit d’être juste, contrôlé par le citoyen lui-même, et tout le tralala. Mais en laissant le message mijoter pendant quelques décennies, il finit par accrocher dans le subconscient collectif et à la fin, tout un peuple crie à l’unisson : « l’impôt, c’est citoyen, c’est câlin, on en veut tant qu’on peut ! ». Pour les têtards d’argent public, c’est gagné.

Dans un second temps, un gentil candidat à la présidentielle notera que ses frétillantes utopies, habilement construites sur une distribution de friandises gratuites, nécessitent des piscines de pognon frais dont l’État, fort malheureusement, ne dispose pas. Qu’à cela ne tienne : l’argent est là, disponible, en gros paquets joufflus, chez les riches et, surtout, dans les coffres de ces entreprises qui ne font rien qu’à piller ces données personnelles que nous nous battons, tous, pour leur donner gratuitement.

Notons au passage que cette idée d’aller taxer les utilisateurs et collecteurs de données personnelles n’est pas nouvelle, puisqu’en 2013, un rapport commandé par le gouvernement (dans lequel se trouvait justement le brave Ben) évoquait justement l’idée de taxer ces géants sur cette base. Finalement, tout comme l’idée aussi sotte que grenue de créer une taxe sur un loyer fictif qui revient régulièrement dans l’actualité pour habituer les citoyens à son apparition sur une feuille d’impôt un jour ou l’autre, à force de voir apparaître et réapparaître une « taxe « Google » ou autre « contribution GAFA », on finira bien par y arriver, n’est-ce pas ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 17/02/2017 - 15:17 - Signaler un abus Mais on va lui en donner des

    Mais on va lui en donner des idée au petit Pickpocketti ...... - il faut faire payer le consommateur, comme pour les putes....! Il suffira de mettre un compteur sur chaque ordinateur qui comptabilisera les visites de chaque site concerné, puis créer un service administratif ad'hoc qui embauchera quelques milliers de fonctionnaires pour relever les compteurs. Alors, bien-sûr, comme d'habitude ça coûtera plus que ça ne rapportera, mais ça créera des emplois de fonctionnaire qui voteront majoritairement à gauche...... Avec une telle mesure notre Hamon peut devenir président et sûr que le petit Pickpocketti peut espérer le prix Nobel d'économie.

  • Par Anouman - 17/02/2017 - 15:41 - Signaler un abus Taxes

    Excellent article. Mais il est vrai que la taxe c'est la baguette magique du politicien. Le CO2 réchauffe, il faut taxer, l'essence pollue, il faut taxer, le tabac et l'alcool sont mauvais pour la santé, il faut taxer. Bien évidemment une fois taxés tous ces problèmes se résolvent comme par magie. C'est que pour aller au paradis social il faut savoir vivre l'enfer fiscal. Et tant pis pour ceux qui ne sont pas d'accord puisqu'on sait très bien qu'ils n'ont pas le choix. Et puis on a tellement lavé le cerveau des gens que dès qu'il y en a un qui prétend vouloir baisser les prélèvements obligatoires tout le monde ou presque le soupçonne de vouloir détruire le service public, dont un bon tiers ne rend aucun service. Les Beatles avaient bien résumé la situation dans "Taxman". Rien n'a changé depuis, en tous cas chez nous.

  • Par Texas - 17/02/2017 - 16:36 - Signaler un abus C' est quand...

    ...qu' on se débarrasse de cette chienlit Communiste ? .

  • Par vangog - 17/02/2017 - 23:13 - Signaler un abus L'overdose taxatoire...c'est maintenant!

    Hamon-le-raton, aidé par l'économiste qui a réalisé le programme économique de Flamby, Piketty-le teigneux, va en rajouter une couche...overdose fatale et quasi-salutaire pour le drogué France à la dépense publique UMPSECOLOCOCO..."toujours plus loin dans la connerie!" C'est la devise du gauchisme!

  • Par lexxis - 18/02/2017 - 10:18 - Signaler un abus PIKETOUT

    Toutes les études de Piketty, toutes ses propositions débouchent à chaque fois soit sur plus d'impôts anciens, soit sur des impôts nouveaux. Une vraie succursale de Bercy. Heureusement que les yeux commencent à se déciller en application du vieil adage selon lequel on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

H16

H16 tient le blog Hashtable.

Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€