Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 24 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Taubira et les 1001 rebondissements possibles avant 2017 : pourquoi gauche et droite vont jouer à la roulette russe comme jamais auparavant

La démission de Christiane Taubira illustre à quel point les cartes peuvent être rebattues dans le temps qu'il reste avant 2017. En effet, il y a peu de chances pour que ce départ ait été voulu par François Hollande, l'annonce ayant été faite le jour de la visite historique du Président iranien Rohani à Paris. Contexte sécuritaire, crise économique, sociale... Beaucoup d'événements peuvent perturber la prochaine présidentielle.

Sables mouvants

Publié le - Mis à jour le 29 Janvier 2016
Taubira et les 1001 rebondissements possibles avant 2017 : pourquoi gauche et droite vont jouer à la roulette russe comme jamais auparavant

Atlantico : désormais libérée de sa parole, Christiane Taubira pourrait-elle se présenter en 2017 ?

Vincent Tournier : La candidature de Christiane Taubira en 2017 est effectivement sérieusement relancée. Avec ce départ, c’est donc tout le plan de François Hollande qui s’effondre puisque celui-ci avait manifestement pour objectif de maintenir Christiane Taubira dans son gouvernement jusqu’à la fin de son mandat afin de rendre illégitime sa candidature. Le but était d’éviter de renouveler le drame du 21 avril 2002 lorsque le candidat socialiste (en l’occurrence Lionel Jospin) avait été éliminé à cause du foisonnement de candidatures à gauche.

C’est pour cela que Christiane Taubira devait être maintenu coûte que coûte dans le gouvernement, bien au-delà du raisonnable. Elle s’est en effet permis d’adopter des postures qui auraient conduit n’importe quel autre ministre à une démission dans l’heure. On songe notamment à son opposition à la déchéance de nationalité. Sur ce point, elle est tout de même allée très loin puisqu’elle s’est permis d’annoncer elle-même l’abandon de cette promesse du président, laquelle avait tout de même été faite très solennellement devant le Congrès.

De plus, elle fait cette annonce dans un pays étranger, en l’occurrence l’Algérie, envoyant au passage un message assez méprisant aux électeurs français, lesquels soutiennent massivement cette mesure. Pourquoi a-t-elle agi ainsi ? A-t-elle voulu démontrer son statut d’intouchable ? A-t-elle cherché à défier l’exécutif pour provoquer son exclusion et reprendre sa liberté en ayant un bon prétexte ? En tout cas, le résultat est très positif pour elle : elle quitte le gouvernement sans avoir à endosser le bilan de son travail ministériel, et elle a l’image de quelqu’un qui a des convictions, sans oublier sa légitimité auprès de l’électorat de gauche en raison de son rôle dans l’adoption de la loi sur le mariage gay. Avec tous ces éléments, elle représente donc une menace sérieuse pour 2017, elle risque d’attirer une partie des déçus de François Hollande. Ce dernier va avoir plusieurs options : soit inciter Christiane Taubira à rester à l’écart de l’élection en lui concédant des promesses, soit "gauchir" son programme présidentiel avec une proposition forte.   

Jean Petaux : Si la démission de Christiane Taubira n’a sans doute pas été voulue par François Hollande, la Garde des Sceaux a néanmoins été très correcte dans le respect des formes pour rendre publique sa décision. Elle a attendu que le chef de l’Etat soit de retour de son voyage d’Etat en Inde, elle a également démissionné juste avant que le projet de loi n’entre dans la "machine" parlementaire et institutionnelle faisant en sorte que le véritable auteur du texte soumis au vote des parlementaires, le président de la Commission des Lois, Jean-Jacques Urvoas, ait les mains libres pour défendre le texte, avec le départ de Christiane Taubira de la place Vendôme et l’arrivée du député du Finistère.

Celle qui fut Garde des Sceaux de mai 2012 à aujourd’hui se caractérise par le fait qu’elle est totalement libre et qu’elle échappe aux logiques partisanes. Elle l’a montré en 1994 en étant candidate au Parlement européen sur la liste conduite par Bernard Tapie qui rassemblait nombre de "déçus" de l’appareil  socialiste "orthodoxe" ; elle a récidivé bien sûr en 2002 à la présidentielle. Totalement incontrôlable, fondamentalement libre de ses choix, Christiane Taubira peut tout à fait se présenter à la prochaine présidentielle en 2017. Mais c’est peut-être justement parce que nombre d’observateurs ou d’acteur politiques "l’attendent" comme candidate en 2017 qu’elle peut, tout simplement, de ne pas "y aller"… Au nom, justement, de sa liberté !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paul Emiste - 28/01/2016 - 07:32 - Signaler un abus J´entends déjà nos bobos gôchards!

    Votez taubira, la première femme président de la république, et cerise bien rouge sur le gâteau, elle sera notre Obama. Nota benne: Je n´ai strictement rien contre une présidente noire à l´Elysée, j´aurais juste souhaiter qu´elle aima la France et non une idéologie archaïque et sectaire basée sur le ressentiment et la jalousie.

  • Par jc0206 - 28/01/2016 - 09:42 - Signaler un abus Pouvait-elle ne pas démissionner ?

    On lui demandait de présenter une loi sur la déchéance de la nationalité pour les terroristes. Compte tenu du passé nationaliste violent de son ex et de sa complicité active à l'époque, elle risquait de tomber elle même sous le coup de cette loi. Dès que la loi sera adoptée, elle a peut-être intérêt à demander l'asile au Venezuela.

  • Par zouk - 28/01/2016 - 09:53 - Signaler un abus Futures élections présidentielles

    Que sortira-t-il d'un tel magma? Je serais surpris que l'on puisse trouver Christine Lagarde, trop fine pour cela, dans ce magma.

  • Par boulegan - 28/01/2016 - 10:15 - Signaler un abus A ce qu'il parait que..

    cette personne est une femme exceptionnelle ! soit ; Alors raison de plus de ne pas lui pardonner d'avoir fait un travail de m..... et de laisser un bilan catastrophique derrière elle durant son ministère .

  • Par BADIN - 28/01/2016 - 10:23 - Signaler un abus Départ de Taubira

    Pourquoi cette femme a-t-elle décidé de partir ce jour-là et pas plus tôt? Sa situation dans le gouvernement était intenable et Hollande, incapable qu'il est de prendre des décisions, a laissé la situation pourrir. Pour ma part, je crois que son départ doit être lié à la sortie de son fils de prison. Elle a tout fait pour qu'il y reste le moins de temps possible, c'était son but. Elle y est parvenue en créant (j'imagine) des situations invivables pour les personnels qui géraient la prison où il purgeait sa peine et en désorganisant complètement notre justice. Nous sommes dans un système où chaque composante ne pense qu'à ses petits avantages perso, rien pour la communauté nationale. C'est exactement cela qui se passe dans les pays en voie de développement. C'est ce à quoi notre civilisation déboussolée est en train de parvenir après avoir atteint un sommet. Fin de l'histoire de France.

  • Par Mike Desmots - 28/01/2016 - 10:25 - Signaler un abus Ce n'est plus du journalisme pur et dur ...!

    mais ..le " lamento de l'infante " ...!

  • Par mymi - 28/01/2016 - 11:34 - Signaler un abus sur LCP ce matin

    interview de David Assouline (député et porte parole du PS), il se répand en louanges sur la Taubira... question du journaliste : "pouvez-vous me citer les reformes réalisées par Taubira" embarras d'Assouline qui répond "elle a travaillé pour la justice et elle a fait un paquet de réformes (sic)" et voilà... évidemment le journaliste n'a pas osé lui demandé "mais précisément y'a quoi dans le paquet ?!!! et ras le bol de vanter son "éloquence" qui rend ses tweets et ses discours totalement abscons ; moi aussi je peux apprendre aimé césaire par coeur et le déclamer, n'importe quel comédien peut le faire, ça n'en fait pas un ministre !

  • Par Mike Desmots - 28/01/2016 - 12:04 - Signaler un abus Correction ; lire le lamento de la ninfa...

    Sinon Monteverdi ...ne va pas être d'accord...

  • Par von straffenberg - 28/01/2016 - 12:15 - Signaler un abus Les priorités et le reste

    Madame Taubira a occupé le pave pendant des mois avec le mariage pour tous servant sa soupe aux pauvre peuple de gauche fasciné par notre ministre ;Pendant ce temps la l’essentiel des réformes était mis sous le tapis ( fiscalité charges chômage) ;Cette dame à donc participé grâce à l'aveuglement des députés de la majorité à l’effondrement de notre pays .

  • Par vangog - 28/01/2016 - 12:51 - Signaler un abus Le science pipologue nous afflige de son anti-front-nationalisme

    primaire...biberonné à la pensée unique gauchiste, quoi de plus naturel pour lui d'affirmer que le Front National profitera et "capitalisera" sur la prochaine catastrophe qui surviendra en France...C'est inverser de façon très perverse l'ordre des responsabilités, et typiquement gauchiste! Non, M.Petaux! Le Front national n'a aucun intérêt ni envie d'une autre catastrophe en France, qu'elle soit économique, sociétale, sociale, communautariste, financière...faites votre travail et cherchez les responsabilités de ceux qui sont au pouvoir depuis quarante dans cet amoncellement de risques insensés, plutôt de faire votre Mme Irma, et se souhaiter secrètement une nouvelle catastrophe, afin de pouvoir dire: "vous voyez, j'avais raison, car c'est le Front National qui en a profité!" C'est indigne d'un Docteur...

  • Par mado83@free.fr - 28/01/2016 - 12:52 - Signaler un abus poker

    je trouve ce jeu de poker déplorable qui donne de la politique une terrible image..est-ce ainsi que l'on dirige des Citoyens responsables ?? les politiques se battant pour les prébendes et les ors de la République?? répugnant!!

  • Par Mike Desmots - 28/01/2016 - 13:38 - Signaler un abus Les français sont ingrats ...

    Mme Taubira , a qu'en même imposée le mariage homosexuel pour tous... c'est un progrès considérable ,que la France attendait , depuis l'avènement de Normal 1er en l'an 2012 ....nous pouvons désormais vendre au prix d'un original ...une copie légalisée ...d'un tableau de Picasso ....

  • Par pc85 - 28/01/2016 - 18:01 - Signaler un abus Taubira et Valls s'entendent très bien. La preuve :

    A Noël Valls lui offert un livre, et pour sa démission, la boîte de crayon de couleur.

  • Par kiles - 28/01/2016 - 19:28 - Signaler un abus . Pourquoi a-t-elle agi ainsi ?

    Facile : Elle a fait cet affront aux français, depuis l'algérie, car elle est plus proche des algériens que des français de métropole.

  • Par fanfoué - 28/01/2016 - 20:33 - Signaler un abus Bon débarras

    Encore une qu'on ne va pas regretter !!! Le pire c'est que depuis la mort de Pompidou, j'ai de plus en plus de mal à regretter le départ d'un politicien, tant ils sont inconséquents, mercantiles et corrompus ... La France est devenue une "république bananière", sans mauvais jeu de mots contre Mme Taubira, car pour moi, la couleur ne fait pas la qualité de l'humain.

  • Par Anguerrand - 29/01/2016 - 06:30 - Signaler un abus Un regret elle n'a pas fait voter le mariage

    a 3 voire, 4 ou 5 ou avec son chien ou avec un pingouin. Pendant que l'on y etait apres tout puisque le mariage etait dit " mariage pour tous" !

  • Par Vm - 29/01/2016 - 06:41 - Signaler un abus Collectivisme - la soupe est bonne

    Madame Taubira a retenu son indignation un peu plus de trois ans. Juste assez pour avoir droit à la pleine retraite de ministre. REbsamen avait essayé de rester six mois au ministère de plus du travail uniquement pour ça. La libertaire y est parvenue. Bravo !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Vincent Tournier

Vincent Tournier est maître de conférence de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble.

Voir la bio en entier

Christophe de Voogd

Christophe de Voogd est historien spécialiste des Pays-Bas (Histoire des Pays-Bas des origines à nos jours chez Fayard). Il enseigne l'histoire des idées politiques et la rhétorique politique à Sciences-Po. 

Voir la bio en entier

Jean Petaux

Jean Petaux est docteur habilité à diriger des recherches en science politique, ingénieur de recherche, politologue à Sciences Po Bordeaux, responsable, au sein de cet établissement, du parcours de master « Métiers du politique ». Il a co-publié aux Editions Biotop, en 2010,  Figures et institutions de la vie politique française.

Voir la bio en entier

Christelle Bertrand

Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, elle suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien "France-Soir" puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande, François Bayrou ou encore Ségolène Royal.

Son dernier livre, "Chronique d'une revanche annoncée" raconte de quelle manière Nicolas Sarkozy prépare son retour depuis 2012 (Editions Du Moment, 2014).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€