Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

"La convergence des systèmes de retraite français et allemand existe déjà de fait"

François Fillon a annoncé ce jeudi vouloir un âge de retraite commun entre la France et l'Allemagne. Allons-nous donc vers une retraite à 67 ans dans notre pays ?

Ich bin ein retraité

Publié le

Atlantico : Francois Fillon a annoncé ce jeudi qu'il "faudra aller vers un âge de retraite commun" avec l'Allemagne, dans le cadre de la convergence économique que les deux pays souhaitent mettre en place pour faire face à la crise. Cela pourrait porter à terme l'âge légal du départ à la retraite à 67 ans. Une telle convergence est-elle indispensable ? 

Arnaud Robinet : La convergence entre la France et l'Allemagne est une nécessité pour rester compétitif, notamment au niveau fiscal. En ce qui concerne les retraites et l'age légal de départ à la retraite, je ne pense pas que le gouvernement ait l'intention de revenir sur ce qui a été voté en novembre 2010 dans les mois qui viennent.

En effet, la réforme de 2010 va déjà dans ce sens.

Aujourd'hui, l'âge du départ à la retraite est de 62 ans et, compte tenu des évolutions prévues dans cette loi, la retraite à taux plein devrait être à 67 ans à l'horizon de 2029. La convergence existe donc déjà de fait.


Mais alors pourquoi François Fillon est-il intervenu à ce sujet aujourd'hui ?

Disons que les systèmes allemands et français sont tout de même un peu différents aujourd'hui. En Allemagne vous pouvez partir aujourd'hui à 63-65 ans en retraite, avec 35 années d'annuité, sauf que vous n'avez pas votre retraite à taux plein. Aujourd'hui en France, cet age légal est de 62 ans. L'Allemagne dispose donc d'un temps d'avance pour ce qui est de l'âge du départ à la retraite.

 

N'est-il pas absurde d'évoquer une convergence entre la France et l'Allemagne, alors que leur situation ne sont pas comparable ? Le taux d'emploi des séniors allemands est par exemple largement supérieur au taux français et le taux de natalité plus important en France qu'en Allemagne.

Le taux de natalité allemand leur pose un sérieux problème. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils ne reviendront jamais à l'âge de 60 ans pour le départ à la retraite !

En matière d'emploi des séniors, la France part de loin. On le voit bien aujourd'hui : le taux d'emploi chez les séniors est bien plus important chez nos voisins européens qui ont un âge de départ à la retraite plus avancé que le notre. L'emploi des séniors en France est bas à partir de 60 ans, puisque les gens partent à la retraite au même moment. Notre objectif consiste donc à réduire l'écart entre la France et l'Allemagne dans ce domaine grâce au recul de l'age du départ à la retraite.

 

Vous considérez donc que le taux d'emploi des séniors est uniquement lié à l'âge légal de départ à la retraite ?

Non. Ce n'est qu'un facteur. Il ne fait pas tout, mais il a un impact significatif sur le taux d'emploi des séniors. Il faut aussi bien entendu instaurer une politique ambitieuse en matière d'emploi, aussi bien des jeunes que des séniors.

Je pense aussi que cette question touche à un aspect culturel : en France, nous avons tous ces systèmes de pré-retraites qui ont mis sur le bord de la route un certain nombre de concitoyens à partir de 50-55 ans.

 

Peut-on imaginer un même âge de retraite légal pour l'Europe entière ou est-ce de la science-fiction ?

Cela peut constituer un objectif dans les années futures. Mais c'est très compliqué. Il faudra parler à ce moment-là de convergence des systèmes sociaux, cela prendra énormément de temps. Aujourd'hui, la convergence ne peut avoir lieu qu'entre la France et l'Allemagne. Les autres pays européens n'ont pas le même socle sociale, cela serait beaucoup trop tôt.

 

Cette annonce de François Fillon intervient dans un contexte de crise économique. En quoi celle-ci joue-t-elle sur la politique à mener en matière de retraite ?

Heureusement que la réforme des retraites a été votée en 2010 ! Si celle-ci n'avait pas été votée, je pense que la France serait dans une situation beaucoup plus délicate, notamment au niveau des agences de notation, nous n'aurions plus notre triple A. Cette réforme a permis aussi aux caisses de retraite, notamment la CNAM, de réduire un certain nombre de déficits qui se calculent en milliards d'euros.

 

Et pourquoi pas une convergence franco-allemande vers un âge de départ légal à la retraite... à 60 ans ?

La convergence franco-allemande n'a pas vocation à tirer les deux pays vers le bas. Nous ne vivons pas isolés sur une île. Je ne crois pas que nos autres partenaires internationaux soient sur cette ligne. Un retour à 60 ans, c'est ce que veulent les socialistes et Marine Le Pen. C'est totalement irresponsable et impossible. Les Français ne sont pas dupes, d'un point de vue de compétitivité, on irait droit dans le mur.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par HR - 22/09/2011 - 18:52 - Signaler un abus Arnaud Robinet est député de la première circonscription de...

    "...la Marne. Arnaud Robinet est député de la première circonscription de la Marne et membre de l'UMP. Il est Secrétaire national en charge des Retraites." Mais ce qu'il ne dit pas, surtout, c'est qu'il est fonctionnaire, avec un emploi jusqu'à la retraite garanti. L'emploi jusquà 67 ans ne concerne que les privilégiés du service public et des monopoles. Pour le privé, c'est chômage après 50 ans.

  • Par christophe7307 - 22/09/2011 - 19:24 - Signaler un abus Député

    Mr Robinet est député, c'est à dire qu'il est un privilégié, un super privilégié,et ce Monsieur n'a même pas besoin d'aller pointer à l'assemblée pour toucher ses avantages.Pour ce qui est de l’Allemagne il faut comparer ce qui l'est: natalité, emploi des seniors, immigration, gestion rigoureuse du pays, classe politique plus honnête et surtout chômage peu élevé grâce à une industrie de qualité

  • Par ELROJO - 22/09/2011 - 20:27 - Signaler un abus hey

  • Par ELROJO - 22/09/2011 - 20:27 - Signaler un abus (sans sujet)

  • Par rue102361 - 22/09/2011 - 22:12 - Signaler un abus sa aurais

    ete *** de perdre notre triple A.

  • Par l'enclume - 22/09/2011 - 22:14 - Signaler un abus "La convergence des systèmes de retraite français et allemand ex

    christophe7307 Arnaud Robinet, né le 30 avril 1975 à Reims Profession : Enseignant - Chercheur - Praticien hospitalier C'est mieux de le savoir

  • Par DEL - 23/09/2011 - 00:25 - Signaler un abus Comparons...

    les salaires. Convergence aussi?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Arnaud Robinet

Arnaud Robinet est député de la première circonscription de la Marne et membre de l'UMP.

Il est Secrétaire national en charge des retraites.

Arnaud Robinet est également membre de la commission des affaires sociales et de la mission d'information sur le Médiator.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€