Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Syrie : mais qui sont les chabihas, ces milices pro-Assad au rôle trouble ?

En plus des troupes régulières, le régime de Bachar el-Assad peut compter sur des milices. Entre civils armés, troupes paramilitaires et bandits, les "chabihas" (fantômes en Français) comptent plusieurs dizaines de milliers d'hommes plus ou moins déterminés.

Fantômes

Publié le

Atlantico : Depuis le début de la crise syrienne, observateurs et acteurs évoquent régulièrement les milices auxquelles Bachar el-Assad fait appel. Un nom revient souvent : les Chabihas. Qui sont ces miliciens ? Quel est leur rôle dans la guerre qui ravage le pays ?

Fabrice Balanche : En arabe, le mot « chabiha » veut dire fantôme.

Le phénomène des chabihas date des années 1980. Ils sont apparus au moment où la famille Assad a eu des soucis avec les Frères musulmans. Ils entourent certains personnages emblématiques du régime comme Nizar el-Assad, l’un des cousins de Bachar, qui était une espèce de mafieux régnant sur la ville de Lattaquié. Il avait autour de lui des hommes de mains, des jeunes des quartiers et des villages : les chabihas.

Comme dans une mafia, ils servent à faire respecter le territoire de leur patron. Dès lors que le patron en question est au pouvoir, ils peuvent aussi servir ce même pouvoir politique, lorsqu’il faut aller arrêter des opposants politiques par exemple.

Il s’agit de plusieurs dizaines de milliers de personnes. Leurs effectifs sont variables et augmentent en temps de crise. Dans une situation comme celle d’aujourd’hui, vous pouvez trouver tel général ou tel colonel qui va aller recruter les jeunes désœuvrés pour rejoindre ces chabihas pour 300 à 400 euros par mois. Au début, on leur donnait des bâtons pour aller casser les manifestations. Maintenant, on leur donne des kalachnikovs pour mener des expéditions punitives que l’armée syrienne répugne à faire.

Comment s’articule les relations entre l’armée et les chabihas ? Travaillent-ils ensemble ? Ont-ils une hiérarchie commune ?

Officiellement, il n’y a pas de lien. La plupart des militaires les méprisent en public. Mais dans les coulisses, des officiers de l’armée régulière commandent des groupes de chabihas en plus de leurs brigades. Ils les utilisent en parallèle de leurs troupes lors d’opérations militaires.

Il n’y a pas de commandement ni de hiérarchie institutionnalisé pour diriger les chabihas. Ils sont tous plus ou moins liés à des chefs militaires.

Il faut en cela distinguer deux sortes de chabihas. Il y a des chabihas alaouites et des chabihas sunnites, notamment à Alep, où ils obéissaient à l’origine à des grandes familles mafieuses auxquelles le pouvoir de Damas avait délégué certains pouvoirs depuis les années 1980. Ces dernières faisaient la loi.

Lorsque les rebelles syriens ont repris certains quartiers d’Alep, ils ont exécuté des membres de ces clans et de ces chabihas.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 13/08/2012 - 12:25 - Signaler un abus mais qui sont les chabihas ?

    Mais qui sont les rebelles ?

  • Par François78 - 13/08/2012 - 12:53 - Signaler un abus On vous le dit

    Les chabihas sont des milices maffieuses très troubles, On ne dit pas rebelles, on opposants, qui sont limpides, voire cristallins.

  • Par HdT - 13/08/2012 - 15:38 - Signaler un abus Qui sont les Chabihas?

    Ceux qui ont parfaitement compris la situation.

  • Par laïcité - 13/08/2012 - 15:53 - Signaler un abus si vous faisiez preuve d'un minimum

    de neutralité sur la Syrie, vous parleriez aussi des nombreux islamistes intégristes étrangers qui ont rejoint la rébellion !!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Fabrice Balanche

Fabrice Balanche est maître de conférences à l’Université Lyon 2 et directeur du Groupe de Recherches et d’Etudes sur la Méditerranée et le Moyen-Orient  à la Maison de l’Orient.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€