Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Steve Bannon à l’assaut de l’Europe : ce que va vraiment apporter l’ex-éminence grise de Donald Trump aux populistes européens

Steve Bannon devrait se rendre en Europe pour le lancement de sa fondation "Le Mouvement". Mais l'accueil que lui réservent les partis populistes européens semble plus froid que prévu.

Union sacrée?

Publié le
Steve Bannon à l’assaut de l’Europe : ce que va vraiment apporter l’ex-éminence grise de Donald Trump aux populistes européens

 Crédit MICHAL CIZEK / AFP

Atlantico : Steve Bannon a annoncé le lancement d'une fondation nommée "Le mouvement" destinée à organiser les différents courants de droite radicale à travers l'Europe pour "mettre l'Union européenne à terre". Dans les prochaines semaines, l'ex conseiller de Donald Trump devrait se rendre en Europe pour concrétiser son projet. Mais dans les faits, que peut vraiment apporter Steve Bannon aux différents partis populistes européens?

Jean-Yves Camus : Steve Bannon arrive en Europe à un moment où les droites radicales ont déjà tracé leur route. Ni lui, ni aucun autre consultant étranger ne peut s'attribuer l'émergence des populismes scandinaves et leur marche vers le pouvoir ( qui démarre dans les années 80), le succès d'Orban, du PiS polonais, de la Lega Nord qui appartenait déjà à la première coalition formée par Berlusconi au milieu des années 90. Jean-Marie Le Pen et sa fille se sont "faits tous seuls". Ou plutôt, ce sont des traditions idéologiques nationales qui, dans un contexte politique favorable, ont permis aux droites radicales de contester aujourd'hui la prééminence du conservatisme traditionnel.

Ce que Bannon, fort de son expérience de consultant politique américain, peut apporter, ce sont des pistes de financement, des méthodes efficientes de levées de fonds et des techniques de marketing politique. Et encore: les législations européennes dur le financement de la vie politique, l'interdiction des campagnes de dénigrement de l'adversaire, rendent la chose compliquée. Admettons qu'il puisse apporter une aide à la professionnalisation de certains partis. Il faudra alors qu'il se fasse à l'antiaméricanisme qui subsiste dans certaines formations qui, avec raison pour le coup, pensent qu'on ne l'on ne décide pas de l'avenir de leur pays avec des conseils venus d'outre-Atlantique, donc fondamentalement, principiellement hostiles à ce qu'émerge une Europe forte, fut-elle une Europe des Nations.

Pensez-vous que Bannon soit vraiment utile aux partis populistes considérant leurs succès électoraux ? Que penser du "scepticisme" affiché par ces derniers qui est rapporté par le journal Le Monde ?

L'annonce par Nigel Farage de son retour actif en politique, en faveur d'un Brexit "dur", est peut-être une opportunité spécifique pour Bannon car l'ancien dirigeant de UKIP est sans doute le plus proche du courant que l'ancien conseiller de Trump représente. Ceci étant, il n'y aura en principe pas d'élections européennes au Royaume-Uni, sauf à ce que celui-ci revienne sur sa sortie de l'Union européenne. Mis à part ce cas, stratégiquement important car le Brexit a vraiment miné l'Union telle qu'elle est, je doute des capacités de Bannon. D'abord parce que sa culture politique n'est pas européenne. Ensuite parce qu'il ne représente plus, loin s'en faut, la majorité de ceux qui soutiennent Trump, que ce soit idéologiquement,financièrement ou médiatiquement ( Breitbart a rompu avec lui): il ne pourra pas "vendre"l'idée que le président des Etats-Unis soutient les mêmes partis que lui. Enfin, de manière pragmatique, mettez-vous à la place des dirigeants des droites radicales: qui d'entre eux voudra, en cas de victoire aux européennes, mettre cette victoire au crédit, même partiel, de Bannon et non au sien? 

A supposer que le plan de Steve Bannon se concrétise et que ce dernier arriver à rallier les partis populistes en transcendant leurs divisions, quel serait l'intérêt des américains si un tel scénario se concrétise ? Qu'auraient-ils vraiment à y gagner ?

Ils ont à y gagner l'affaiblissement politique, économique, militaire, du continent européen et le retour, qu'à mon avis Trump comme Bannon espèrent, d'un retour au condominium américano-russe sur les affaires du monde. Stratégie qui   me semble aussi être celle du pouvoir russe, occupé à reconstituer à l'est de l'Europe un glacis composé de pays gouvernés par des partis qui ne lui sont pas hostiles (le FIDESZ hongrois par exemple) ou qui du moins, travaillent à l'instauration d'un régime national-conservateur qui réfute les idées-phares de l'Union européenne ( ainsi le PiS polonais). Si Bannon comprend quelque chose à la géopolitique, il a deux choses à faire: s'intéresser aux pays baltes et à ceux qui, dans les Balkans, doivent constituer le prochain train d'adhésion à l'UE. Détacher ces pays de l'Europe ou les empêcher d'y accéder, c'est la briser totalement.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 21/08/2018 - 09:48 - Signaler un abus Vous avez du mal à évoquer les Français, Atlantico!

    L’éveil des Nationalités européennes à éclos, principalement, en France, premier pays à résister à la submersion migratoire, et vous ne trouvez rien de mieux qu’aller chercher un américain, certes sympathique, pour illustrer cet éveil?...ne tombez pas dans le travers des médias subventionnés Français qui tentent tellement de détourner les lecteurs de la réalité francais, qu’ils finissent par les y intéresser, à contrario. L’éveil des nationalités (aucune idéologie, là-dedans!) contre les fausses élites technocratiques viendra de France et s’épanouira dans toute l’Europe, soyez-en certain!

  • Par Ganesha - 21/08/2018 - 10:26 - Signaler un abus Gardiens du Libéralisme

    Article de propagande et de désinformation ! La question essentielle, c'est : Trump mène-t-il une politique Souverainiste pour son pays ? Il s'est fait élire avec le slogan ''America First'', et il semble bien que la réponse est ''Oui'' ! Évidemment, la Chine a connu les ''Gardes Rouges'', de sinistre mémoire, et l'Iran a ses ''Gardiens de la Révolution''. Ici sur Atlantico, nous avons un petit groupe de riches capitalistes qui se considèrent comme ''Gardiens du Libéralisme''. Une bande un peu disparate de schizophrènes et de sociopathes. Ils viennent régulièrement nous affirmer que seul le Libéralisme peut rendre un continent puissant. Un des commentaires les plus grotesques que j'ai lu ces derniers jours, nous affirmait que ''Trump est un pur Libéral'' ! Ceci explique sa politique de mondialisation sans entraves du commerce ?

  • Par J'accuse - 21/08/2018 - 11:25 - Signaler un abus "Populistes de tous les pays, unissez-vous !"

    Merci de comprendre que chacun ne travaille que pour soi, et ne s'allie provisoirement qu'avec ceux qui pourront servir des intérêts communs tout aussi provisoires. Il n'y a pas plus d'union des populistes qu'il n'y a d'union européenne, chaque parti de chaque pays ne pensant qu'à servir ses propres intérêts au détriment des autres en général, et des peuples en particulier.

  • Par Ganesha - 21/08/2018 - 12:07 - Signaler un abus J'accuse

    Je remarque que vos commentaires se caractérisent souvent par la négation de la réalité, le sophisme et la mauvaise foi ! Effectivement, les pays ont des intérêts différents, mais ils ont au moins un ennemi commun : la tyrannie du Libéralisme, actuellement incarnée par les crapules Juncker et Merkel, et soutenue par le groupe PPE du parlement européen, dont font partie les représentants Ripoublicains. Il pourra donc justement se constituer une alliance pour changer les règles de fonctionnement de la Communauté européenne, et, ensuite, de mieux respecter les options de chaque pays.

  • Par Frangipanier123Paris - 21/08/2018 - 15:20 - Signaler un abus Bannon est un petit plus ...

    ... mais l'effort des patriotes des nations européennes pour remettre l'Europe sur le droit chemin dépendra d'eux-mêmes et de personne d'autre.

  • Par Podoclaste - 21/08/2018 - 15:30 - Signaler un abus Apport mineur

    Bannon apportera autant aux nationalistes réactionnaires que Trump à la géopolitique du Moyen-Orient, à ceci près qu'il sait lire la carte de l'Europe dans le bon sens. Tant que l'UE prendra ses décisions à l'unanimité et non à la majorité elle restera une coquille vide. Comme c'est tout ce qu'on lui demande, le combat des nationalistes paraît bien futile. Les gens et les biens circulent, l'Euro (Deustche Mark Bis) règne, donc l'Allemagne peut vendre ses biens. La France, comme d'habitude face à l'Allemagne, se penche, fournit la vaseline et dit merci. Le reste de l'Europe rigole.

  • Par Benvoyons - 21/08/2018 - 15:35 - Signaler un abus Bannon/Trump USA 50Etats & le $ pour tous. Contre UE

    & les Trous du Cul Populistes veulent l'inverse du fonctionnement des USA . Faut croire que cela est dans la Nature des Nationalistes d'aimer se faire sodomiser avec Bannon &TrUmpette. Pourquoi diable les Populistes Nationalistes ne demandent pas aux USA de donner l'indépendance à chaque État des USA & une monnaie pour chacune? :)::)) Réponse de Trump & Bannon: Occupez-vous de vos culs chez vous pas ceux des USA & de son € :)::)

  • Par Liberdom - 21/08/2018 - 15:46 - Signaler un abus Résonance...

    Article tendancieux écrit par un "spécialiste" des extrêmes et du populisme, qui fait partie intégrante de la grande mouvance bien-pensante qui cherche désespérément des caisses de résonance pour sa propagande. Ben non Bannon (tout comme du Kremlin) on s'en tape; personne en Europe n'a besoin de lui pour essayer, espérons avec succès, installer une majorité populiste au parlement européen en mai prochain.

  • Par Ganesha - 21/08/2018 - 15:54 - Signaler un abus Liberdom

    Bravo et Merci ! Les commentaires imprégnés de bon sens sont rarissimes sur Atlantico !

  • Par ajm - 21/08/2018 - 21:43 - Signaler un abus Illusion "populiste " sur le parlement Européen.

    Le Parlement Européen a très peu de pouvoirs , si ce n'est d'entraver un peu la Commission Européenne .Seuls les gouvernements élus de chaque pays peuvent changer les choses. De plus les "populistes" de l'Europe sont très différents sur de très nombreux sujets à l'exception du refus de l'immigration, musulmane en particulier. Sur le plan économique les Hollandais ou flamands Belges par exemple sont très proches de l'ordoliberalisme des Allemands, très éloignés du RN Français. Les Polonais nationaux ont des positions aussi très traditionnelles sur les questions sociétales etc..

  • Par ajm - 21/08/2018 - 21:56 - Signaler un abus Liberaux et Libéraux.

    Ganesha votre délire habituelle vous empêche de voir que les populistes du nord de l'Europe et du centre ( ainsi que Trump aux USA ). sont en matière economique parfaitement LIBERAUX, très attachés à la propriété privée, partisans d'une fiscalité modérée des particuliers et des entreprises, de la liberté des echanges non biaisées (.par des pays qui manipulent leurs monnaies et leurs lois pour éviter les produits des autres comme la Chine) etc...La différence essentielle avec les libéraux des partis "installés " c'est avant tout la question de l'immigration et du "grand remplacement" ainsi que la sécurité des biens et personnes, les deux sujets étant évidemment liés, comme chacun peut le constater.

  • Par l'enclume - 22/08/2018 - 10:41 - Signaler un abus Aux armes citoyens normaux

    Si les gouvernements "populistes" ne sont pas contents, qu'ils se barrent et que les pays dits "normaux" forment une coalition solide. Une nouvelle Europe à 6 où 8, Malheureusement les sans couilles hésitent et préfèrent se laisser manipuler par les populistes Bannon ou Trump. L'Europe n'y survivra pas, il est temps de réagir et vite.

  • Par Stargate53 - 22/08/2018 - 12:03 - Signaler un abus Pas d'utilité pour les européens !

    Encore un qui essaie de se recycler après avoir du quitter l'équipe US de Trump ! Les peuples européens n'ont pas besoin de manipulateur externes, ils sont déjà servis en interne alors que ce monsieur retourne chez lui avec ces idées déconnectées de nos réalités. Nous n'avons pas besoin de tuteur US ! Nous devons trouver nos ressources pour batir un avenir meilleur que celui d'aujourd'hui au sein de nos pays respectifs !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Yves Camus

Chercheur associé à l'Iris, Jean-Yves Camus est un spécialiste reconnu des questions liées aux nationalismes européens et de l'extrême-droite. Il est directeur de l'Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès.

Il a notamment co-publié Les droites extrêmes en Europe (2015, éditions du Seuil).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€