Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Avril 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Spectre de la guerre civile : à quel point l’ordre public est-il menacé en France ?

La déclaration de François Fillon sur le climat de quasi-guerre civile en a choqué plus d'un. Pourtant, la montée des violences et la fragilisation d'un certain nombre de garde-fous n'assurent guère des lendemains chantant en cette période électorale.

Le pire de tous les maux

Publié le - Mis à jour le 3 Mars 2017
Spectre de la guerre civile : à quel point l’ordre public est-il menacé en France ?

Atlantico : Gares prises d'assauts, situations larvées comme à Notre Dame des Landes... Peut-on considérer que le gouvernement effectivement n'arrive plus à "tenir" le territoire, comme l'a reproché François Fillon lundi 27 février ? Le gouvernement aurait-il pu participer au fait qu'il y ait aujourd'hui moins de sécurité en France ? Où y a-t-il eu des abandons de la part du gouvernement ?

Xavier Raufer : Il serait faux et vain de considérer qu'il y a une vaste conspiration officielle pour générer le chaos en France - version "light" de la stratégie de la tension qui jadis, ensanglanta l'Italie.

Attention aux erreurs d'analyses en miroir : ne faisons pas à la gauche-caviar-d'Etat  la grâce d'une grave erreur de diagnostic.

Je doute qu'un machiavélisme type "stratégie de la tension" soit pensable chez nos gouvernants - le voudraient-ils, y rêveraient-ils, qu'ils en sont incapables. La présente anarchie qui de fait, gagne la France - marée criminelle montante qu'Atlantico décrit depuis un an et plus - résulte plutôt d'une combinaison de trois maladies, sans doute mortelles pour l'actuelle gauche dite "de gouvernement".

• Des lapins dans les phares - Je l'ai écrit cent fois depuis Charlie-Hebdo et l'Hyper-Casher, le gouvernement-Hollande est assommé, KO debout, incapable de se reprendre, de rendre à la France sa sécurité. Il ne fait que de la communication, rites funéraires, défilés, cérémonies, gesticulations. Nulle réforme des services antiterroristes. Un empilage toujours plus branlant de boutiques sécuritaires rivales, jamais réformé depuis N. Sarkozy. Rien de décisif. Pire que tout, impéritie qui ferait virer sur l'heure tout DRH d'entreprise, une situation inouïe qui voit TOUS les patrons des services à vocation antiterroriste partir au même moment, dans les pires dangers. DGSE, DGSI, DRPP, DRM, tous partants dans deux mois ! Du jamais vu : ce ne serait pas si affreux, on pourrait demander à ce que MM. Cazeneuve, Le Roux & co. entrent au livre des records. 

• Le syndrome de Byzance - Depuis le KO de janvier 2015, la gauche de gouvernement s'est repliée sur elle-même, évoluant dans un tout petit bocal, dans l'entre-soi d'une connivence quasi sectaire avec quelques journalistes de la presse à sa botte, tous issus des médias-des-milliardaires à la Niel-Drahi ou des radios d'Etat. Là se trouvent ses dernières troupes. Là, Elle recrute confidents, amants, maîtresses. Ceux-là lui énoncent doctrines et ligne de conduite. Tout ce que dit, pense, veut et propose la gauche de gouvernement émane de ce marigot où pataugent aussi des artistes et sportifs d'autant plus prompts à donner des leçons, qu'il leur faut faire oublier exils helvétiques, filouteries et affaires de mœurs. Tel est le syndrome de Byzance :  rencognés au palais, le Basileus et sa cour dissertent du sexe des anges. En vain, d'ultimes fidèles un peu lucides leur crient que les Turcs grimpent aux murailles. Aveugles et sourds, ils périront sans avoir rien compris.

• Corruption morale - Mehdi Meklat, escrocs du clan Théo : formidables révélateurs d'une infosphère (symbiose corrompue de ceux qui gouvernent et informent) désormais incapable de flairer voyous et filous dès lors qu'ils avancent sous le masque de "malheureuses victimes de l'exclusion et du racisme". Alors que la France rurale et périurbaine est au quotidien pillée, agressée, braquée, que fait le président de la République ? Il pleure sur Théo, dîne à l'Elysée avec la brute éthylique Joey Starr dont les victimes féminines, molestées, rossées - mordues même - ne se comptent plus. Il a comme confidents et porte-parole un Cambadelis dont même M. Montebourg clame qu'il est une crapule et un Julien Dray, icône de l'antiracisme-monochrome au mille carabistouilles financières genre Sentier, l'homme qui a initié notre monde politique aux us et coutumes des pirates à la taxe-carbone.

Tel est le seul problème de la France. L'appareil d'Etat reste solide. Les grandes machines régaliennes, militaires ou de sécurité - la justice même, dans sa majorité - sont toujours efficaces. Qu'un pouvoir politique droit et doté d'une vision claire s'installe et décide, et l'ordre sera rétabli sous peu.

Atlantico : La déclaration de François Fillon condamnant le "climat de quasi-guerre civile" actuel a entraîné une vague de critiques de la part de la gauche, accusant le candidat des Républicains d'attiser les tensions à des vues électoralistes. Mais au delà de cette querelle politique, les gardes-fous qui tenaient ensemble une société plurielle ne sont-ils pas de plus en plus fragiles (principes républicains, pacte social, crise identitaire, prospérité, sécurité, sécurité de l'emploi, de la santé, perspectives d'amélioration, rayonnement international) ?

Michel Fize : Je crois qu'il faut rappeler qu'il existe un profond désarroi et une colère plus ou moins forte aujourd'hui chez les Français. Et ce compte tenu d'un climat économique, social et désormais politique pour le moins dégradé qui n'est pas rassurant quant aux perspectives d'avenir. On a un peu le sentiment d'une perte de crédibilité d'abord de toutes les instances qui nous gouvernement traditionnellement  que cela soient l'instance judiciaire, l'instance politique ou les instances représentatives sociales qu'elles soient politiques ou syndicales. Et cet espèce de terreau social éclaté voire pulvérisé qui fait que des actions parfois violentes vont se multiplier.  Cela manifeste ce désarroi profond, un brouillage des repères, qui entraîne un éloignement de l'idée d'interdit qui est antinomique du principe de « bon plaisir » que notre société porte très largement aujourd'hui. Cette prise de distance se traduit par des actions qui peuvent apparaître comme des actions de désordres, des actions illégales pour un certain nombre d'entre elles. Ces actions sont mues par cette forte poussée de désarroi et de colère : encore une fois, je n'excuse pas bien entendu, pour prendre les devants de la critique qu'on adresse généralement au sociologue mais j'essaye de comprendre et d'expliquer.

Laurent Chalard : Si les propos de François Fillon sont effectivement excessifs, répondant à des fins électoralistes, comme ce fut le cas aussi concernant les propos d’Emmanuel Macron sur la colonisation en Algérie, il n’en demeure pas moins que les récentes évolutions de la société française dans plusieurs domaines, témoignent d’une fragmentation de plus en plus importante entre différentes « communautés » (au sens large, pas uniquement « culturel »), qui partagent de moins en moins de valeurs en commun les unes avec les autres. 

Les oppositions sur le plan économique, entre gagnants et perdants de la mondialisation, sur le plan territorial, entre grandes métropoles dynamiques et France Périphérique déclinante, sur le plan de l’emploi, entre fonctionnaires considérés comme privilégiés et les travailleurs du secteur privé exposés à la rude concurrence imposée par la mondialisation, sur le plan générationnel, entre retraités attachés au maintien de leur pension de retraites à un niveau élevé et des jeunes actifs qui vivent moins bien que leurs aînés, sur le plan culturel, entre d’un côté une partie de la communauté d’origine maghrébine tentée par les sirènes de l’islamisme radical et de l’autre une partie des jeunes d’origine européenne qui se radicalisent de plus en plus dans le cadre de mouvements identitaires xénophobes, conduisent au fur-et-à-mesure-du-temps à saper le principe de la République Une et Indivisible, d’autant que l’Etat ne semble plus en mesure d’exercer pleinement ses pouvoirs régaliens. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 28/02/2017 - 09:26 - Signaler un abus Marine Le Pen sera élue par le peuple de France!

    et quelques émeutes éclateront sporadiquement, ça et là, mais pas là où les attendent les journalistes...les banlieues resteront calmes, car les dealers et caïds n'ont aucun intérêt à ce que les forces de l'ordre mettent le nez dans leurs trafics. Marine Le Pen a prévenu, dans son n programme, que les 5000 caids individualisés par les services de renseignement seront sous surveillance: leur intérêt est donc d'éviter les vagues...Certes, les fascistes gauchistes tenteront d'exciter certains jeunes à têtes molles, et de provoquer la police. Mais les Français s'apercevront, bien vite, qu'il ne s'agit que d'une minorité très faible, et très contrôlable. Ces parasites sont souvent bénéficiaires de se bventions, via les associations gauchistes ou de RSA, alors qu'ils sont en âge et en capacité de travailler...leurs exactions contre la République et leur mépris du suffrage universel menacera ces subventions, et la nouvelle administration, débarrassée des trotskystes, leur proposera un travail, pour leur mettre du plomb dans la tête. Ce ne sera pas leur intérêt de provoquer des émeutes, ni le climat actuel de guerre civile favorisés par les Obersturmefuhrers Cazeneuve et Leroux...

  • Par Papy Geon - 28/02/2017 - 10:07 - Signaler un abus Climat pourri, qui va perdurer…

    Et en arriver, pourquoi pas, à des situations dans le style du Maïdan. Nous sommes sur la bonne voie. Ce qui me met vraiment la puce à l’oreille, c’est la jubilation récente devant les caméras d’un ancien interdit de séjour de mai 1968. Ce canard, manipulateur de foules devant les barricades, qui est revenu vivre grassement à nos frais, en barbotant sur un thème porteur (l’écologie), diffuse depuis 50 ans ses virus de destruction massive. En observant le timing des instructions judiciaires en cours et à venir (peut-on faire pire ?) force est de constater que nous sommes en présence de hold-up des voix des électeurs. Le mur des cons n’a semble-t-il pas été démoli. Les Français sont autorisés à utiliser le seul pouvoir dont ils disposent à titre individuel (leur bulletin de vote, base de notre démocratie) une fois tous les cinq ans. Des bandes organisées sont en train de leur annihiler ce pouvoir. Les Français vont se révolter. Il y a des exécutants, des cerveaux (qui espèrent réaliser des profits, ces ignares), et surtout leurs commanditaires, apatrides, qui quitteront la France une fois la tempête bien activée. Est-ce un moyen utilisé pour nous amener à un "reset"?

  • Par assougoudrel - 28/02/2017 - 10:14 - Signaler un abus Sous chaque pilier de la

    République, une charge a été placée. Si les démineurs sont incompétents et s'ils sont bons, mais arrivent trop tard, adieu la cinquième République. Après un grand cataclysme, dure est la remontée. L'horizon est bien noir et, à l'heure actuelle, je défie quiconque de de faire un projet à cout terme en France.

  • Par Ganesha - 28/02/2017 - 10:24 - Signaler un abus Le ''conseil culinaire'' de mr. Chalard

    Article d'une rare crétinerie ! Propagande de caniveau ! Citation (Laurent Chalard, page 3) : ''si Marine Le Pen venait à être élue, il y aurait probablement des émeutes… l’élection d’autres candidats ne devrait donc pas générer de problèmes majeurs à court terme. Par contre, si le vainqueur de l’élection présidentielle venait à engager au début de son mandat une politique jugée « pro-immigration » par les mouvements identitaires...''. Traduction, pour ceux qui n'auraient pas compris : votez Fillon ! Si vous élisez Marine ou le macaron Rothschild, ce sera la Révolution immédiate ! Par contre, choisissez le ''défenseur des retraités cathos du 16ème''… et le calme et l'ordre règneront ! C'était le ''conseil culinaire'' de mr. Chalard : ''Quand l'eau se met à bouillir dans la casserole, c'est le moment de mettre le couvercle'' !

  • Par ZeArno - 28/02/2017 - 10:48 - Signaler un abus Sortir

    Il n'y a guerre que les pontes enfermés dans leur conclave qui ne se rendent pas compte que la situation est de pire en pire et que l'expression "quasi-guerre civile" n'est pas vraiment surestimée car, imaginons la prochaine étape : Ce sont les affrontements entre la population et les casseurs, ce sont les commerçants qui se verront obligés de défendre le fruit de leur travail contre les casseurs/braqueurs car l'Etat ne peut ou ne veut pas les protéger.

  • Par ISABLEUE - 28/02/2017 - 11:46 - Signaler un abus de la guerrilla urbaine

    comme ce week end à Nantes. et d'autres encore auront lieu. Car casser les magasins et voler, quoi de plus normal pour la racaille ???

  • Par Liberte5 - 28/02/2017 - 12:20 - Signaler un abus La déclaration de F. Fillon est fondée au regard..

    de ce qui se passe en France. Partout la violence est présente. Les médias cachent et taisent les informations et lorsque cela n'est plus possible ils édulcorent la situation. La liste est longue des violences au quotidien : à l'école, dans les quartiers où règne l'ordre islamique, au cours des manifestations organisées par les milices d'extrême gauche, les violences à l'hôpital, les agressions , les viols dans les rues et dans les transports publics.etc.,etc.. et pour finir des manifestants anti Fillon qui s'opposent à la tenue de meetings, des casseurs qui s'opposent à la tenue de meetings de M. Le Pen, cars arrêtés , vandalisés. Si ces faits avaient été perpétrés par des militants de droite ou du FN que n'aurions nous pas entendu. La réaction des médias, des assos, du show bizz et des politicards de gauche aurait été énorme. Oui il y a de la part de F. Hollande, la volonté de créer un climat de guerre civile. Les milices d'extrême gauche sont utilisées par le pouvoir pour empêcher que le débat démocratique ait véritablement lieu. Si nous avons la droite la plus bête du monde, nous avons aussi la gauche la plus pourrie.C'est peu de dire que nous sommes dans la merde.

  • Par joseph jean - 28/02/2017 - 12:50 - Signaler un abus grave

    je n'ai jamais vu de telles tensions en france et j'ai plus de 55 ans , le mal n'ai pas d'aujourd'hui mais couve depuis au moins 20 ans et je suis gentil . 2 solutions ,ou on continues comme avant et on règle rien, on laisse le bebe pour nos descendants ,ou on change de politique. que ce soit de n'importe quel partis , mais on change de politique .Il faut du courage a nos politiques pour redonner un ordres moral

  • Par Leucate - 28/02/2017 - 12:53 - Signaler un abus Common Law sur la Paix du Roi

    L'Angleterre est un royaume qui a évolué tranquillement, sans Révolution Française, du haut moyen âge avec Guillaume le Conquérant jusqu'à la démocratie britannique actuelle. Elle a donc conservé pieusement ses vieilles lois médiévales, les "common law", qui sont à la base de toute la législation moderne, on dirait que ce sont les "lois organiques" du royaume. La plupart des royaumes européens avaient les mêmes ou en tout cas identiques. Celle sur l'ordre public, la "Paix du Roi", pose très bien le problème évoqué ici. 1) "En contrepartie de l'allégeance, de taxes, travaux et service militaire, le monarque garantit au peuple un état de paix et de tranquillité appelé "la Paix du Roi" 2)" toute interruption dans la paix et le bon ordre qui se doivent de prévaloir dans une société civilisée est un attentat contre la Paix". Cette Common Law est très claire. L'Etat ne peut exister, être reconnu par les citoyens qui acceptent de payer des taxes et rendre des services que dans la mesure où il assurer la paix et la tranquillité publique, son premier devoir régalien. Si la société se délite, c'est parce que le "Roi" ne tient plus son rôle.

  • Par adroitetoutemaintenant - 28/02/2017 - 12:56 - Signaler un abus Il y a bien une solution

    Que les militaires prennent le pouvoir !

  • Par zouk - 28/02/2017 - 13:30 - Signaler un abus Menaces sur l'ordre civil en France

    Une évidence pour tout citoyen âgé de plu de 50 ans. IL f

  • Par Ganesha - 28/02/2017 - 14:01 - Signaler un abus Valet du ''Grand Capital

    Décidément, encore plus que d'habitude, les lecteurs d'Atlantico n'ont strictement rien compris au problème ! Il faut dire que cet article n'apporte pas beaucoup de lumières… Avez-vous voyagé autour du monde ? Aux USA par exemple? Vous n'avez pas remarqué que dans de nombreux pays, l'écart entre les pauvres et les riches devient tellement insupportable, que les nantis en sont réduits à s'enfermer dans des lotissements cernés de hauts murs, surmontés de barbelés. L'entrée est filtrée par des gardiens, comme une base militaire ? Si vous pensez que votre patrimoine vous permettra de vivre dans ces refuges et que cette perspective vous enchante, votez donc pour un candidat '' Valet du ''Grand Capital'' : Fillon, le ''croque-mort'', ou le ''gai Macron''… Mais la France a une longue tradition de Révolution, de Résistance et de Progrès Social, et elle va élire Marine Le Pen !

  • Par zouk - 28/02/2017 - 14:04 - Signaler un abus Menaces sur l'ordre civil en Francz

    Une évidence: il faut toute la mauvaise foi de B. Cazeneuve, aussi lâche que Fr. Hollande et tout le gouvernement pour le nier, où est leur réaction?. En 1948, Jules Moch, ministre de l'Intérieur, socialiste, envoyait l'armée contre une grève insurrectionnelle déclenchée par la CGT, la grève totale de la SNCF bloquait tout le pays. Durant le "glorieux mois de mai 1968", a-t-on vu des embuscades montées contre la police, les pompiers, les ambulancier? Ou des incendies des commissariats et des voitures par dizaines? On se contentait du glorieux slogan CRS.SS, l'ordre public n'a pas été réellement menacé et la parole du Général de Gaulle a suffi à arrêter la comédie. Mais il est vrai que la Magistrature faisait son métier: sanctionner les atteintes à l'ordre public

  • Par edac44 - 28/02/2017 - 14:04 - Signaler un abus La loi de la rue c'est maintenant, celle des armes bientôt !

    C'est un fait maintenant bien établi, la justice française protège en priorité les casseurs surtout s'ils sont ... noirs et arabes, voire pire !... musulmans ! Et "on ne vous dit pas" pour les immigrés sans papier !... La justice française ne saurait être taxée de racisme "raciste"!... :-). D'ailleurs, pour TaubiRat (l'ex garde des "sots") seul le racisme anti blanc est politiquement acceptable et de fait, par Sa justice, accepté!.. Par contre, la justice française se moque et se contrefout des victimes, surtout si elles sont blanches et vivent dans les "beaux" quartiers. Ces "sales bourges friqués" n'ont bien sûr que ce qu'ils méritent, n'est-ce pas ! C'est même devenu malhonnête que d'être honnête et d'avoir un métier. Le "pauvre casseur immigré", lui, n'a bien souvent que le commerce de la drogue pour subsister. Alors quand il peut aller faire la "fête" lors d'une manif pour jeunes crétins manipulés, il en profite pour "se faire" du CRS, ça brûle bien le CRS, et puis ils ont pour consigne de ne pas tirer les CRS, ils ont juste le droit de se prendre des cocktails Molotov sur la gueule et de se faire tuer, sinon, la justice française pourrait en plus les inculper.

  • Par l'enclume - 28/02/2017 - 16:28 - Signaler un abus Que du beau monde, que j'vous dis.

    Pourquoi Macron pourrait gouverner, alors qu'il est plus crapule que Fillon. D'autre part, si l'on en croit Madame Lepage, le bègue aurait fait payer sa secrétaire par l'intermédiaire de Madame de Sarnez élue européenne. http://www.dreuz.info/2017/02/27/macron-une-affaire-de-3-010-996e-si-le-parquet-financier-ne-bouge-pas-cest-quil-y-a-du-pourri-au-sommet-de-letat/

  • Par Anguerrand - 28/02/2017 - 16:51 - Signaler un abus À Ganesha Le FN marxiste

    Vous avez oublié " capitalisme libéral " comme dans chacune de vos intervention. Deux synonymes que vous adorez associer, quand on se rend compte de qui est composé le FN de toute la gauche dépité, Il ne faudra pas s'attendre à un pouvoir à droite. Ganesha est payé par le FN pour intervenir dans Atlantico et d'autres sites. Avant de mettre le bulletin MLP dans l'urne, pensez ce qui se passera dès le lendemain, un pays paralysé par toute la gauche, comme elle sait si bien le faire, raffineries, fonctionnaires, écoles , CGT, FO, SUD bloquerons les transports en commun, departs massifs de capitaux, puis après application du franc une monnaie qui se dévaluera violemment, donc un appauvrissement entre 30 et 40% des épargnants, de la France, et explosion de la dette emprunté en € et non en franc. Une politique ruineuse comme le retour à la retraite à 60 ans, et depuis que MLP déclaré que l'islam est compatible avec la république on n'est même pas sur qu'elle tiendra ses " promesses " sur l'immigration et les banlieues puisque que 10% des banlieues votent pour elle. Maintenant si ce que vous voulez votez MLP ou Macron qui poursuivra la politique actuelle avec les socialistes vallsistes.

  • Par lemillanh - 01/03/2017 - 00:29 - Signaler un abus choqué non la vérité crue la France est bord du gouffre

    et l'analyse de FFillon est implacable sa potion relève du bons sens mais l’égoïsme et le machiavélisme des castes abusent les français qui s'accrochent à la morale des sans dents pour ne pas voir l'évidence non la France N EST PAS AU BORD DE LA GUERRE CIVILE 244 assassinats par des minables terroristes bras armés d un islam conquérants qui sapent nos valeurs parlez à tous les patrons de commerce qui se font piller tous les jours allez voir les razzias dans les franprix dans le 20 à paris mon pharmacien se visitait régulièrement par un couple de voyous caméra à l'appui identité prouvé domicile connu plainte enregistré la police ne bouge pas si vous réagissez vos risquez un coup de couteau ou d être attaqué pour crime raciste non c est tout à fait normal pour Cazeneuve de terminer décapiter suspendu à un grillage par le chauffeur de l'entreprise c est tout à fait normal que le curé d une petite paroisse rejoigne st pierre sous les coups d un jeune en mal de gloire c est tout à fait normal que des millions d'immigrés débarquent dans notre pays pour se servir de nos aides sociales et se venger d un passé dont nous serions responsables seul F FILLON DIT STOP

  • Par lemillanh - 01/03/2017 - 00:29 - Signaler un abus choqué non la vérité crue la France est bord du gouffre

    et l'analyse de FFillon est implacable sa potion relève du bons sens mais l’égoïsme et le machiavélisme des castes abusent les français qui s'accrochent à la morale des sans dents pour ne pas voir l'évidence non la France N EST PAS AU BORD DE LA GUERRE CIVILE 244 assassinats par des minables terroristes bras armés d un islam conquérants qui sapent nos valeurs parlez à tous les patrons de commerce qui se font piller tous les jours allez voir les razzias dans les franprix dans le 20 à paris mon pharmacien se visitait régulièrement par un couple de voyous caméra à l'appui identité prouvé domicile connu plainte enregistré la police ne bouge pas si vous réagissez vos risquez un coup de couteau ou d être attaqué pour crime raciste non c est tout à fait normal pour Cazeneuve de terminer décapiter suspendu à un grillage par le chauffeur de l'entreprise c est tout à fait normal que le curé d une petite paroisse rejoigne st pierre sous les coups d un jeune en mal de gloire c est tout à fait normal que des millions d'immigrés débarquent dans notre pays pour se servir de nos aides sociales et se venger d un passé dont nous serions responsables seul F FILLON DIT STOP

  • Par Rosalain 44 - 01/03/2017 - 06:26 - Signaler un abus Après moi le déluge...

    La frustration,de voir l'Eldorado du pouvoir et du caviar à volonté s'éloigner, pousse Hollande sa troupe de serviteurs pique assiette aux pires tentatives désespérées. Oui les Français voient avec effroi un pouvoir aux abois qui use de tous les moyens, qu'il peut encore contrôler, pour polluer la campagne pour l'alternance. Comme en 2012 la gauche ne présente aucun programme réalisable ou qui permette un redressement de la France, mais elle met toutes les forces de son désespoir à discréditer les personnes qui portent un programme, certes contraignant, mais réaliste. En dépit d'un brouhaha médiatique et judiciaire très organisé et orienté, très peu de Français "d'en bas"ne sont dupes. Ce canard sans tête qu'est actuellement le gouvernement de la France, dans un environnement mondiale dangereux , apparaît effectivement, pour tous républicains censés et lucide, être propice à un climat insurrectionnel . Heureusement le bon sens des Français s'exprimera bientôt et un gouvernement non xénophobe, républicain réaliste, nous remettra tous au travail.

  • Par BLOND - 01/03/2017 - 09:40 - Signaler un abus AVEZ-VOUS UNE INTIME CONVICTION ?

    C'est ce qui vous est demandé lorsque, en tant que juré d'assises, vous allez partir délibéré et déclaré un être humain, coupable ou non coupable. Cette intime conviction vous vous la forgez sur des éléments concrets, présentés au cours des débats. Alors, aujourd'hui, les débats ont lieu depuis quelques années, vous vous êtes forgés une intime conviction. Ayez confiance en celle-ci et restez y fidèle jusqu'au jour des élections. Chacun peut parler, c'est vous qui prendrez votre décision. N'oubliez pas cependant de penser au risque de récidive et à la dangerosité potentielle des mis en accusation...

  • Par hmrmon - 04/03/2017 - 20:35 - Signaler un abus Guerre civile.

    Et si la démocratie n'était possible et viable, que dans des sociétés globalement homogènes, comme semble l'être, par exemple le Japon!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Laurent Chalard

Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.

Voir la bio en entier

Michel Fize

Michel Fize est un sociologue, ancien chercheur au CNRS, écrivain, ancien conseiller régional d'Ile de France, ardent défenseur de la cause animale.

Il est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages, dont  Le Peuple adolescent (2ème éd. Mots composés, 2011),  Le Cabinet (Arléa, 2001), Le Livre noir de la jeunesse (Presses de la Renaissance, 2007), L'Individualisme démocratique (L'Oeuvre, 2010), Le Bac inutile (L'Oeuvre, 2012, L'adolescence pour les nuls (First, 2010), Antimanuel d'adolescence (Marabout, 2014), et de Jeunesse à l'abandon (Mimésis, 2016). Son dernier livre, "La crise morale de la France et des Français" sortira le 14 mars 2017 aux éditions Mimésis.

Voir la bio en entier

Xavier Raufer

Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€