Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le spectacle consternant de la réforme constitutionnelle - Jusqu'ici, tout va bien...

François Hollande s’est lancé dans une réforme constitutionnelle, en réponse aux attentats du 13 novembre et, le moins que l’on puisse dire, est que le spectacle offert par le gouvernement et par la représentation nationale à cette occasion est tout à fait navrant.

Beaucoup de bruit pour rien

Publié le

Une réforme constitutionnelle loin des Français

Ces calculs politiciens semblent absorber toute l’énergie des élus de la République. À gauche, la bataille fait rage pour savoir ce qu’il faut voter. La droite ne fait pas mieux. Ces incertitudes ne sont évidemment pas liées (ou ne le sont que très peu) à des questions d’intérêt général, mais à des calculs algorithmiques complexes sur ce qui, aux prochaines élections, rapportera le plus de voix à chacun.

Tel est le drame de la France. Les terroristes rôdent. Le chômage explose. La croissance est évanescente.

Les mouvements sociaux se multiplient. Et la représentation nationale se prend le chou sur des problèmes auxquels les Français n’entendent goutte. Des lois essentielles sont à peine discutées, et cette réforme constitutionnelle qui est un pur coup politique déchaîne les passions sous les lambris du pouvoir.

Si certains avaient oublié que la majorité parlementaire a recueilli moins de 30% des suffrages inscrits, le débat en cours ne peut que le leur rappeler: les parlementaires sont décidément si loin des citoyens!

La réforme constitutionnelle n’est pas circonflexe

L’ironie de l’histoire veut que cette réforme constitutionnelle survienne en même temps qu’une polémique assez inattendue sur une réforme de l’orthographe décidée en 1990, et jamais entrée en vigueur. Ce flot de mauvaises nouvelles nourrit plus que jamais le sentiment d’un pays en pleine dérive, proche du naufrage, où les élites laissent le pays à l’abandon et consacrent leur énergie à leur propre préservation, sans considération pour l’intérêt général.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lafayette 68 - 06/02/2016 - 14:43 - Signaler un abus Navrant ?

    Lamentable en fait

  • Par Pourquoi-pas31 - 06/02/2016 - 15:22 - Signaler un abus Et pourtant, les solutions existent.

    La guillotine, la corde, le garrot ou le peloton. Nous allons devoir choisir pour eux.

  • Par Camtom - 06/02/2016 - 15:42 - Signaler un abus Comment arrêter ce mauvais

    Comment arrêter ce mauvais délire? C'est latent...tout le monde sent que qq chose ne tourne vraiment plus rond! C'est loin 2017...

  • Par Jean-Benoist - 06/02/2016 - 15:53 - Signaler un abus Honte sur ces gens

    Qui sont aux manettes du pays et qui donnent une image épouvantable a l'étranger Et pendant ce temps les français eleveurs, calaisiens, travailleurs pauvres en crèvent

  • Par 28furka - 06/02/2016 - 16:06 - Signaler un abus les solutions existent

    en effet mais pour les appliquer il faut avoir des couilles . A quand le prochain coup dur pour qu on puisse aller se receuillir place de la republique avec tous nos faux culs gauchos ecolos umps.Et on se demande pourquoi tout va si bien dans ce beau pays.La marmitte commence a bouillir,si les bonnes desisions tardent le bas peuple va bouger.A bon entendeur.....

  • Par langue de pivert - 06/02/2016 - 16:31 - Signaler un abus

    Excellent article d'une grande lucidité et d'une grande clairvoyance ! C'est pour cela que l'opposition doit se détourner de cette mascarade et laisser les gauches chicaner entre elles ! Il faudra une liste de tous les candidats de droite (y compris les 2 députés FNPS) qui se compromettront à fricoter avec cette gauche répugnante ! Même pas voter contre : le mépris et la politique des fauteuils vides ! Le salopard de l’Élysée et son homme de main ne mérite pas mieux ! Des articles comme ça on en redemande ! Combien de média pour dire ces vérités en France ? 2 ? 3 ?

  • Par Le gorille - 06/02/2016 - 21:13 - Signaler un abus oui, c'est vrai

    On assiste, impuissants... Mais quand donc la Droite se réveillera-t-elle, discernant enfin en elle tous les poisons de la Gauche ? Ce n'est pas à un lavage d'estomac qu'il faut procéder, il ne suffirait pas, c'est tout le sang à mettre en circulation extra-corporelle (réforme de l'orthographe dit-elle oui à ce trait d'union ?) et qu'il faut filtrer pour enlever tous les virus cancéreux qui y prolifèrent !

  • Par vangog - 06/02/2016 - 21:40 - Signaler un abus La barque est chargée...trop!

    accumulation d'inepties, de fausses larmes de crocodiles, d'attentisme, de renoncements et de traîtrises...tout, ils nous auront tout fait! Nous devrons jeter par dessus bord le maudit chargement, et tout reprendre à la base...le strict nécessaire dans les cales du navire France! Là-haut, sur le pont, les élites bruyantes s'éparpillent sous les coups de feu du réel, mais les étourneaux ont eu le temps de saccager le champ de blé de la France, avant de s'envoler en tous sens...

  • Par gerint - 06/02/2016 - 22:04 - Signaler un abus La coupe est vraiment pleine en effet

    Ce Hollande nous abreuve de vulgarité. De lâcheté. D'incompétence. De trahisons. Et face à lui une Droite nullissime qui s'aplatit en silence, montrant vaguement des quenottes. Désespérant.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€