Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 02 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mensonges et trahisons d'EDF et d'Areva sur le coût d'une sortie du nucléaire

Le géant français Areva a reconnu "être intervenu" mercredi auprès du PS pour le prévenir "des conséquences" économiques d'une sortie du nucléaire. L'argumentaire affûté des lobbyistes du groupe pourrait toutefois faire volontairement abstraction du coût réel du nucléaire...

Monétisation de l'atome

Publié le

Le nucléaire est une affaire d’argent... Ce n’est pas sortir du nucléaire qui est suicidaire, mais s'entêter...

Areva sous perfusion financière

D’abord, la situation financière actuelle d’Areva est catastrophique, et parler de ce qui est susceptible de se passer dans 15 ans évite de traiter des problèmes d'aujourd’hui. La société est sous perfusion d’EDF, seul client du retraitement à la Hague, un des seuls ou le seul acheteur de Mox (une usine de fabrication est aujourd’hui en chômage technique). A cela s'ajoute une dette monumentale, accentuée par des provisions pour l’EPR finlandais (3 milliards d'euros), le surcoût de l’achat d’UraMin, et une baisse de notation considérable.

Aujourd'hui, la question pour Areva est bien celle de l’emploi et non celle du futur, en raison de choix stratégiques absurdes. Il est urgent d’engager la reconversion d’Areva... Parier sur les ventes massives d’EPR ou de Mox est suicidaire.

EDF traîne des pieds pour sécuriser ses centrales

Ensuite, le rapport de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) montre le laxisme dans la prise en compte des risques de nos centrales. Par exemple, le fait que la proximité de ces centrales (comme à Gravelines) avec de grands complexes industriels n’ait pas été prise en compte, laisse plus que songeur !

La mise aux normes des centrales va être très coûteuse, mais EDF ne parviendra pas, comme elle l’a fait pour la centrale de Fessenheim depuis 10 ans, à refuser de faire des travaux réclamés par l’IRSN, au simple motif que cela coûte trop cher. En effet, les stress tests vont être contrôlés - et heureusement - au niveau européen, et les travaux devront être faits… ou les centrales seront fermées.

 Et pourtant EDF a les moyens... c'est l'État qui offre !

La rente nucléaire - payée par les Français et qui leur appartient - a été détournée par EDF pour faire des opérations capitalistiques. Et rien n’a été investi en France, alors que cela représente 7 à 8 milliards d'euros par an !

Quel sera le coût de la mise à niveau ? On l’ignore, mais d’ores et déjà EDF proteste. Or, il faut souligner que le groupe nucléaire bénéficie d’un avantage financier immense par rapport à ses concurrents du renouvelable, malgré les risques potentiels encourus. Pire, son industrie n’est quasiment pas assurée (l'assurance ne couvre seulement que 91,5 millions d'euros par accident sur site). Si elle l’était véritablement, les coûts du nucléaire battraient tous les records !

Or, non seulement les Français ne sont pas assurés à titre personnel en cas d’accident, puisque toutes les polices responsabilité civile excluent le risque nucléaire, mais en plus ils sont leurs propres assureurs, puisqu’en cas d’accident, c'est l’État qui paye… seul dans un premier temps, puis avec les autres États de l’AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) jusqu’à 1,5 milliards de DTS (droits de tirages spéciaux). Au-delà, l’État paye comme il peut et c’est alors la dette publique qui est concernée...

Les projections des coûts du nucléaire sont faussées

Concernant enfin les comparaisons financières qui sont faites par l’UFE (Union française de l'électricité), il y a beaucoup à dire... Examinons la pure propagande d'Henri Proglio (PDG d'EDF) à l'égard des dangers d'une sortie à 50% du nucléaire :

  • un million d’emplois seraient menacés : FAUX puisque la filière n’en compte au mieux que 110 0001 ;
  • sortir du nucléaire entraînerait une explosion des coûts : FAUX puisque le différentiel entre rester au tout nucléaire et sortir à 100 % du nucléaire n'est que de 60 milliards d'euros. 400 milliards pour rester et 460 milliards pour sortir.

Enfin, les projections de coûts du nucléaire ne prennent ni en compte la baisse tendancielle du prix de revient du KWh, renouvelable face à la hausse tendancielle du KWh Nucléaire, ni la baisse de la consommation, pourtant actée dans les engagements communautaires pris par la France, et toujours pas le coût réel des externalités. Enfin, ce système pénalise directement le porte monnaie des ménages, en leur interdisant de facto de sortir du chauffage électrique, sans lequel EDF ne pourrait vendre à coup sûr son électricité nucléaire... Le lobby et le gouvernement interdisent donc la réduction des dépenses, pourtant possible par des économies de KWh.
 
De grâce, ce sujet n’est pas religieux... il est avant tout économique, financier et social. Il est grand temps que le lobby nucléaire cesse d’empêcher un débat rationnel, étayé et honnête, sur les coûts et avantages des choix qui nous sont offerts. A refuser de suivre l’Allemagne dans un grand projet de transition énergétique, la France risque un suicide industriel, une augmentation considérable de sa dette publique, et une hausse supplémentaire du coût de la vie.

 

1 NDLR : Selon une étude PricewaterhouseCoopers réalisée "de façon indépendante" pour Areva en mai 2011, 125 000 emplois dépendent directement du nucléaire, pour un total de 410 000 emplois (directs, indirects et induits) alimentés par la filière. Henri Proglio y ajoute les 500 000 emplois des entreprises gourmandes en énergie ainsi que ceux que la filière espère créer en se développant.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Demystificateur - 19/11/2011 - 08:56 - Signaler un abus 60 Milliards de différentiel ce n'est rien pour C. Lepage !!!

    ''Sortir du nucléaire entraînerait une explosion des coûts : FAUX puisque le différentiel entre rester au tout nucléaire et sortir à 100 % du nucléaire n'est que de..... 60 milliards d'euros. 400 milliards pour rester et 460 milliards pour sortir''

  • Par chinou1941 - 19/11/2011 - 09:09 - Signaler un abus les verts

    Leur fond de commerce est justement fondé sur le mensonge.

  • Par Bruxelle43 - 19/11/2011 - 09:18 - Signaler un abus La noirceur qui se pare de vertu !!

    Madame Lepage doit sans doute émarger auprès de Gazprom et autre multinationales douteuses dont l'intérêt est clairement de voir disparaître le nucléaire français. Les énergies renouvelables ne sont clairement pas capable de remplacer le nucléaire actuellement et concernant les coûts abyssaux du "vert" allez donc ici : http://environnementdurable.net/

  • Par le celte - 19/11/2011 - 10:40 - Signaler un abus bravo

    tout à fait d'accord avec Mme lepage, j'espère que tous ceux qui soutiennent edf et le nucléaire n'auront jamais à faire face à un accident de type japon ou ukraine?Car les gars , vous aurez pas de blockhaus pour y echapper mais sarko et proglio oui.

  • Par ANKOU - 19/11/2011 - 11:02 - Signaler un abus N'écoutons les oiseaux de mauvais augures !

    Comment peut-on penser que l'énergie produite par des éoliennes ou panneaux solaires qui coûtent plus d'un bras le kWh n'augmentera la facture ? Il faudra amortir le matériel, ensuite il sera dans un tel état qu'il faudra le changer si cela n'a pas été avant. Ce sera faire de la cavalerie au matériel. Ayons du matériel performant, ensuite nous envisagerons de fermer des centrales nucléaires.

  • Par ZOEDUBATO - 19/11/2011 - 11:49 - Signaler un abus Un mensonge d'Etat aux Citoyens car si c'est vrai

    1/ Qu'administration, Service Public et Etat mentent sur le coût réel de l'électricité et des Services Publics et sont une cause cachée de la baisse du pouvoir d'achat et de la crise actuelle 3/ Qu'il faut immédiatement privatiser sous statut privé tous les Services Publics pour fraude, faux et usage de faux 4/ Mettre sous tutelle ( finance+budget +Statut) tous les Corps d'Etat impliqués

  • Par bacal - 19/11/2011 - 12:06 - Signaler un abus Juppette

    Mme Corinne Lepage me semble être la première personne non qualifiée pour parler du nucléaire. Après avoir servi Chirac et Juppé et s'être fait virer pour incompétence, là voila qui veut rentrer par la fenêtre. Donnons la parole à de vrais experts et non à d'aimables amateurs. Et qui dit poursuite du nucléaire ne dit pas refus des énergies renouvelables.

  • Par azurbc - 19/11/2011 - 12:13 - Signaler un abus ces verts vivent dans un monde parallele

    il faut mettre les hypotheses sinon tous les chiffres n'ont aucun sens! Sortir du nucleaire c'est vachement intéressant pour appauvrir encore plus la france et rendre la france encore plus dependant des autres! Encore ces mafieux verts qui veulent gouverner en faisant abstraction du poids que cela va avoir sur les générations futures! Et le deficit.... Et on va s'approvisionner ou ? Affligeant!

  • Par luc.b - 19/11/2011 - 12:24 - Signaler un abus @ Demystificateur 60 milliards d'euros sur 20 ans.

    60 milliards d'euros sur 20 ans, cela fait 3 milliards d'euros par an. Sarkozy a augmenté de 500 milliards d'euros la dette de la France en 5 ans.

  • Par ZOEDUBATO - 19/11/2011 - 12:47 - Signaler un abus Indignez-vous : Les Services Publics exploitent les citoyens

    Cet article montrent qu'il faut absolument privatiser les Services Publics pour ne garder en Staut Public que les fonctions Régaliennes. MME LEPAGE vient de nous donner toutes les raisons pour remettre le citoyen et le libéralisme au coeur de la Constitution qui avaient été évincer par des partis, syndicats, associations, groupe de pression accaparant les droits du citoyen

  • Par Demystificateur - 19/11/2011 - 12:52 - Signaler un abus Sarkozy a augmenté la dette de 500 milliards en 5 ans !!!

    Et qu'en a t il fait, il les a mis dans sa poche ou il a maintenu le social , l'assistanat et généré le plan emploi après la crise de 2008 ... Certes il n'aurait jamais du...Bien au contraire il aurait du baisser les salaires des fonctionnaires réduire le budget de la santé supprimer les aides sociales et le RSA et mettre les chômeurs de longue durée au travail !!

  • Par luc.b - 19/11/2011 - 12:54 - Signaler un abus Les économies d'énergie peuvent remplacer 1/3 du nucléaire

    Le nucléaire fournit 430 TWh par an. L' éclairage, le chauffage électrique et les systèmes de réfrigération consomment 170 TWh par an. Eclairages basse consommation, isolation, chauffe-eau solaires, pompes à chaleur air sol, géothermie, réfrigération par stockage de froid la nuit, puits canadien... peuvent permettre d'économiser 130 TWh par an. Soit 1/3 de production des centrales nucléaires.

  • Par evy - 19/11/2011 - 13:32 - Signaler un abus lobbying

    c'est scandaleux qu'Areva fasse pression sur un parti politique car on pourrait imaginer des avantages à venir....

  • Par Gérard Couvert - 19/11/2011 - 15:13 - Signaler un abus parlez de moi,

    il n'y a que cela qui m’intéresse. Madame Lepage c'est un peu Djackque Lang, en plus agréable à regarder, il est vrai. Comme elle l'écrit le nucléaire n'est pas un sujet religieux, c'est pour cela qu'il faut surtout éviter que les ayatollahs verts en parlent ...

  • Par illusionatic - 19/11/2011 - 15:24 - Signaler un abus Les coûts !

    Sortir du nucléaire, un coût économique, certes... Au fait Fukushima, ça coûte combien au japonais, aux pays voisins, à l'océan, à la planète ? Le coût économique pour la France n'est qu'un paramètre qui vient peser sur le comment en sortir à terme. Il n'y a plus le choix. Nous sortirons du nucléaire, reste à savoir par quelle porte.

  • Par Cap2006 - 19/11/2011 - 15:42 - Signaler un abus Merci Mme Lepage poru votre habituelle clarté

    Et dire qu'il faut expliquer l'incroyable démagogie du lobby nucléaire.... Et dire qu'un PDG nommé par l'état est capable de dire d'énormes mensonges... sans qu'il ne soit sanctionné pour incompétence... De la part des politiques... c'est hélaas plus habituel... Et dire que le programme des verts qui vise une sortie PROGRESSIVE, organisée et sur 3O à 50 annnées est considéré comme irresponsable..

  • Par Benvoyons - 19/11/2011 - 16:43 - Signaler un abus Chez madame Lepage c'est toujours avec des raccourcis

    elle a faut et elle ment car cela ne se limite pas qu'a la fermeture des centrales. Sous traitance ( combien d'entreprise?) les centres de Recherches combien de personnes??? L'élimination de la vie économique dans les zones concernées Et là il faut parler de plus 600000 emplois. sur l'emploi direct la moyenne salariale est de 3100euros mois. ils vont accepter plus de 1000 E en moins???????

  • Par Benvoyons - 19/11/2011 - 16:58 - Signaler un abus Concernant le solaire: il faut lire

    Googole: taper le désastre du photovoltaïque en Espagne. En France: Plus une région de désir de l'éolien chez elle. Reste en Mer avec beaucoup de difficulté. Pour le solaire j'ai fait une étude et à l'époque du 0,45 centimes j'étais en perte pour chaque année en tenant compte de tous. Donc vous allez acheter l'élec plus cher par EDF plus vos pertes plus les impots pour payer la charge de l'Etat.

  • Par jonatt - 19/11/2011 - 17:03 - Signaler un abus Une Pro de la trahison

    Mensonge et trahison, Corinne Lepage peut en parler en pro ! Qui n'a t'elle pas encore trahi ?

  • Par jonatt - 19/11/2011 - 17:03 - Signaler un abus Une Pro de la trahison

    Mensonge et trahison, Corinne Lepage peut en parler en pro ! Qui n'a t'elle pas encore trahi ?

  • Par fredericmarcais - 19/11/2011 - 18:29 - Signaler un abus Pouvez-vous préciser votre pensée

    Vous indiquez dans votre article que la rente nucléaire est détournée par l'État pour des opérations financières. Pourriez-vous être plus concrète concernant ce point. Par exemple citer des sources ou des documents. En ce qui concerne les 110000 emplois menacés dans la filière nucléaire avez-vous incorporé les emplois indirects générés par ce secteur?

  • Par luc.b - 19/11/2011 - 18:52 - Signaler un abus La France consomme autant de pétrole et de gaz qu'en 1973.

    En 1973, la consommation de pétrole et de gaz était de 134 millions de TPE (tonnes équivalent pétrole). En 2009, la consommation de pétrole et de gaz était de 122 millions de TPE. La facture énergétique française était de presque 60 milliards d'euros en 2008 contre 55 en 1980. (Source Chiffres clés de l’énergie Commissariat general au developpement durable 2010)

  • Par Lézard florissant - 19/11/2011 - 20:38 - Signaler un abus Ras le bol des khmers verts !

    Ils sont tous en train de troquer des centrales contre des circonscriptions, le fromage est gras, les écolos se moquent de nous, ils mentent sans vergogne, tous, quelle que soit la tendance. Et les craintifs gogos suivent. ZOEDUBATO : +1 comme d'hab !

  • Par sheldon - 19/11/2011 - 21:04 - Signaler un abus La "Jupette" a de la rancoeur !

    Elle vieillit mal, et elle ne se plait nulle part (cf l'expérience Modem !). Néanmoins elle semble avoir un cabinet d'avocats branché sur l'écologie très rentable. ( moi je préfère encore voir Jack Lang à la télé !)

  • Par Lili924 - 19/11/2011 - 22:38 - Signaler un abus La mondialisation, la fin de l'exception nucléaire française ?

    Nous sommes les premiers dans le nucléaire, serons-nous les derniers à utiliser cette technologie ? Quelque soit l'orientation prise, la mondialisation se chargera de décider pour nous. L'Allemagne ne se pose plus de question et fonce pour devenir les leaders sur les énergies renouvelables. La France prend elle la voie contraire... jusqu'à la prochaine catastrophe???

  • Par Alex de M. - 20/11/2011 - 01:18 - Signaler un abus 2 Questions

    1 million d'immigrés en plus en 5 ans cela nécessite combien de centrales nucléaires ? "en leur interdisant de facto de sortir du chauffage électrique" Comment cela ? L'affirmation est un peu "osée", elle mériterait au moins un début d'explication. J'ai beau chercher je ne vois pas l'ombre du début d'un commencement d'argument qui puisse valider cette allégation !

  • Par ririsolidaire - 20/11/2011 - 03:27 - Signaler un abus très courte la jupette

    Analyse exclusivement orientée par les pastèques (vert à l'extérieur, rouge à l'intérieur) écolos. La seule chose qui est juste dans ce fatras d'affirmations sans fondement. C'est la situation financière d'Aréva. Cette quasi faillite est due à la gestion calamiteuse de sa pédégère nommée pas DSK (devinez comment!!!).

  • Par Montagne - 20/11/2011 - 06:49 - Signaler un abus La religion verte

    Corunne Lepage avec ses comparses est deja parvenu à "emmerder" des millions d'utilisateurs avec les ampoules basse consommation qui coutent 10 fois plus chère, fonctionne à retardement, et claque aussi souvent que les autres en cas d'allumages intensifs. Immaginez les dégats s'ils arrivaient à imposer leurs projets.

  • Par alankin - 20/11/2011 - 12:33 - Signaler un abus suivre l'allemagne....

    mais a t on besoin de suivre l'Allemagne pour sortir du nucléaire si les sociaux démocrates veulent y retourner s'ils sont élus? pour le reste, ce qui est effectivement scandaleux, c'est la danse du ventre des chiffres et du débat.

  • Par ANKOU - 20/11/2011 - 14:27 - Signaler un abus @  Lézard florissant - 19/11/2011 - 20:38

    Les écolos ne troquent pas les centrales contre des sièges, mais contre des chèques ! Le parti est à sec et plus que sec, il a besoin de fric pour payer les employés et faire sa campagne présidentielle, le PS le sait très bien et joue là-dessus (lire Le Point ce cette semaine). Entre copains, on n'est jamais trop pédé ! . Ce fut donc, tu me refile du fric et je signe ce que tu veux ! Acheter ?!

  • Par Cap2006 - 20/11/2011 - 19:13 - Signaler un abus Etes vous aussi débile que vous l'écrivez ?

    Je regarde 7à8 et le reportage sur Fukushima.... Sortir du nucléaire est une urgence.... Le projet des verts ferait peur.... Et pourtant, Tepco tenait le même discouts qu'EDF, Sarko et Fillon...;

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Corinne Lepage

Corinne Lepage est avocate, députée européenne et présidente de Cap 21. Ancienne ministre de l'Environnement, elle vient de signer La Vérité sur le nucléaire (ed. Albin Michel), paru en juin 2011.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€