Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 17 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une société si vivante de Jean Viard : le pire n'est pas certain, au contraire? Intéressant malgré les parti-pris politiques

Atlanti-culture

Publié le
Une société si vivante de Jean Viard : le pire n'est pas certain, au contraire? Intéressant malgré les parti-pris politiques
LIVRE
Une société si vivante
de Jean Viard    
Editions de L'Aube                       
242 pages
 
RECOMMANDATION
                   EXCELLENT
 
THEME 
Il s’agit d’un essai euphorique sur l’évolution rapide de notre société. En 62 tableaux de quelques pages chacun Jean Viard observe notre monde et propose ses réflexions afin tirer le meilleur de son évolution rapide. Le thème principal est la révolution numérique et collaborative qui modifie profondément les rapports entre les individus et donne à chacun plus de temps pour s’épanouir. Sauf Emmanuel Macron, semble-t-il, à ses yeux, les hommes politiques sont désarmés devant ces changements rapides car il n’y pas beaucoup d’intellectuels pour les aider à penser la société différemment.
 
POINTS FORTS
C’est un livre optimiste ce qui fait du bien et nous change du « bashing » de notre société entendu ou lu dans les médias à longueur de journée. De plus sa lecture nous rend plus intelligents car les propositions sont bien choisies et nous incitent à réfléchir sur notre avenir de manière positive. Enfin chaque tableau faisant quelques pages la lecture est facile et rapide.  
 
POINTS FAIBLES
Jean Viard est persuadé que seuls les intellectuels de gauche pourront sauver notre monde de la rapacité des méchants capitalistes et des dangereux populistes. Chez un sociologue on aimerait un peu plus d’éclectisme politique... Ou alors, cet essai serait-il un livre résolument politique, au service de la main gauche d'Emmanuel  Macron?
 
EN DEUX MOTS
La révolution numérique et collaborative crée du temps et met en avant l’individu connecté. Cela modifie en profondeur les liens sociaux, notre rapport au travail et au monde devenu UN. Les hommes politiques aujourd’hui égarés doivent retrouver leur place de leader pour, démocratiquement, accompagner cette évolution de la société en pouvant s’appuyer sur les conseils éclairés des intellectuels, de préférence de gauche, donc, selon Jean Viard, qui est manifestement l'u d'entre eux...
 
UN EXTRAIT
Page 64: "Il faut inventer l’agriculture .com qui est une source de savoir, de relation, de proximité, de commerce. Penser local et global en même temps et tous ensemble. Alors, l’agriculture redeviendra un métier d’avenir. Autrefois l’agriculteur exerçait un métier de groupe-moissons, vendanges, troupeaux. Puis il est devenu un travailleur isolé dans son coin, sur sa machine. Désormais, celui qui va s’installer dans l’Aveyron, il a internet, il est connecté, il ne se coupe pas, il transforme ses produits et rencontre ses clients qui seront livrés par Amazon. L’agriculture sera le cœur de la société numérique et collaborative. Elle pénètre la ville, il serait absurde qu’elle abandonne les campagnes".   
   
L’AUTEUR
Jean Viard, né en 1949, est sociologue et économiste, spécialiste de l’utilisation du temps. Directeur de recherche au CEVIPOF (Sciences-Po) il donne de nombreuses conférences et publie de nombreux essais, publiés par les éditions de L’Aube qu’il a créés. 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Didier Cossart pour Culture Tops

Didier Cossart est chroniqueur pour Culture Tops

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€