Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 18 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les secrets de la qualification de Jean Lassalle à la présidentielle (et ce que ça peut lui laisser espérer)

Alors qu’il ne pouvait s’appuyer sur aucune formation politique, Jean Lassalle a créé l'une des surprises de cette campagne en réunissant assez de parrainages pour nourrir au premier tour de l’élection présidentielle. Le député a su s'appuyer sur le soutien de plusieurs maires de zones rurales, qui ont été convaincus par le message qu'il incarne.

L'hymne de nos campagnes

Publié le
Les secrets de la qualification de Jean Lassalle à la présidentielle (et ce que ça peut lui laisser espérer)

En remplissant les conditions pour pouvoir être candidat à l’élection présidentielle, Jean Lassalle a créé l’une des surprises de cette campagne. En effet, alors qu’il ne pouvait s’appuyer sur aucune formation politique, le député de la 4ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques a rassemblé 708 parrainages, contre 707 pour Nicolas Dupont-Aignan, qui a déjà été candidat en 2012. Du fait de cette absence de soutien d’un appareil, ce ne sont ni les parlementaires, ni les conseillers régionaux ou départementaux, mais les maires qui ont accordé leur paraphe au Béarnais.

Pas moins de 660 d’entre eux l’ont soutenu alors que Jean-Luc Mélenchon n’a été parrainé que par 616 premiers édiles et Benoît Hamon par 916. La mobilisation des maires en faveur de Jean Lassalle est donc du même ordre que celles qui ont eu lieu à gauche et le message qu’il a porté et incarné a résonné chez de nombreux maires ruraux.

1/ Un soutien des maires des plus petites communes

L’analyse des profils des parraineurs montre que ce sont principalement les maires des plus petites communes qui ont été sensibles à sa démarche. Comme l’indique le tableau suivant, alors que les maires des communes de moins de 200 habitants ne représentent que 24% des maires ayant parrainé un candidat, cette strate a fourni 39% des soutiens à Jean Lassalle. De la même façon, les maires ayant parrainé le député pyrénéen sont, dans 34% des cas, élus dans des villages de 200 à 500 habitants alors que cette catégorie ne représente que 14% des maires ayant parrainé un candidat. A l’inverse, les maires de communes de plus de 2000 habitants, souvent membres ou proches d’un parti politique, sont très clairement sous-représentés parmi les soutiens de Jean Lassalle (4% contre 16% de l’ensemble des maires ayant parrainé un candidat).

La mise en avant de thèmes comme la défense des services publics en zone rurale, l’opposition au renforcement des prérogatives des intercommunalités au détriment des communes et la remise en cause d’une logique comptable et financière imposant ses choix en matière d’aménagement du territoire a permis à Jean Lassalle de trouver des relais parmi les maires des petites communes à l’instar de ce qu’avait réussi à faire Jean Saint-Josse lors de l’élection présidentielle de 2002. Mais le candidat de Chasse Pêche Nature et Traditions à l’époque n’avait pas uniquement capitalisé sur un discours de défense de la ruralité, il avait aussi pu compter sur le très large maillage des associations de chasseurs, réseau très précieux qui n’a pas été actionné cette année par Jean Lassalle, ce qui rend sa performance de rassembler plus de 700 parrainages d’autant plus impressionnante.

2/Le candidat de la France d’Oc et des campagnes

Si en se posant en défenseur d’une ruralité en difficulté Jean Lassalle a su convaincre de nombreux maires de petites communes de lui accorder leur paraphe, l’écho de sa candidature n’a pas résonné avec la même intensité dans toutes les campagnes de France. Comme on peut le voir sur la carte suivante, bon nombre de ses signatures proviennent d’abord de son département des Pyrénées-Atlantiques (71 maires de ce département ont signé pour lui) et notamment de son fief de la 4ème circonscription, où il est très implanté. Il est maire depuis 1977 de la petite commune de Lourdios-Ichère, où il est né, et il a présidé pendant 10 ans l’association départementale des maires des Pyrénées-Atlantiques, ce qui lui a permis de nouer de très nombreux liens avec les maires de son territoire. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par horus35 - 04/04/2017 - 15:01 - Signaler un abus Chanteur Bearnais !

    Ce personnage parait ma foi bien sympathique er en tout cas avoir de vrais convictions ! C'est si rare par les temps qui courrent !

  • Par assougoudrel - 04/04/2017 - 17:28 - Signaler un abus Pour trouver ses signatures,

    il a eu du nez.

  • Par L.Leuwen - 05/04/2017 - 22:03 - Signaler un abus Dérangé

    Mais pourquoi est-ce que personne ne dit que Lassalle est complètement dérangé ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€