Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 01 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les scientifiques sont-ils en train de se rendre compte que les effets de la pollution sur la santé ont longtemps été sous-estimés ?

Même si d’importants progrès ont été accomplis ces dernières années pour réduire les émissions atmosphériques polluantes, de nombreux rejets toxiques continuent de dégrader la qualité de l’air et portent ainsi gravement atteinte à la santé humaine.

Masque à gaz

Publié le - Mis à jour le 27 Juillet 2013
Les scientifiques sont-ils en train de se rendre compte que les effets de la pollution sur la santé ont longtemps été sous-estimés ?

La pollution atmosphérique est une constituante importante des problèmes respiratoires.  Crédit Reuters

Atlantico : Il est établi que la pollution atmosphérique est une constituante importante des problèmes respiratoires. Connaissons-nous, toutefois, ses répercussions réelles sur la santé ? Quelles sont les conséquences sanitaires de la pollution à court et long terme ?

Pierre Souvet : Sur le court terme, il y a deux impacts principaux dûs à l’exposition aux divers polluants. Tout d’abord l’impact cardio-vasculaire qui comprend un sur-risque d’infarctus du myocarde - multiplié par trois les jours de pollution. D’autre part, on observe à court terme un impact sur le système respiratoire.

Il se traduit par un déclenchement de crise d’asthme et une exacerbation des pathologies respiratoires. On peut observer des effets immédiats à l'occasion d’une forte exposition à la pollution se traduisant par une irritation des yeux, du nez et de la gorge.

En ce qui concerne les effets appréciables sur le long terme, on observe un impact cardio-vasculaire qui comprend une augmentation de 15 à 30% des pathologies coronariennes. Il faut noter également une augmentation du risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Le stress oxydatif que produit la pollution de l’air crée une inflammation du système vasculaire et, de fait, favorise la survenue de pathologies cardio-vasculaires et coronarienns (infarctus, angine de poitrine). On peut également apprécier sur le long terme une augmentation des pathologies respiratoires et une dégradation de la fonction pulmonaire (asthme, bronchite chronique, rhinite, toux, allergie).

Le système hormonal subit, lui aussi, les effets de la pollution ce qui se traduit par une baisse de la fertilité masculine, une mortalité intra-utérine plus forte, des naissances prématurées et donc de faibles poids à la naissance.

Enfin, de nombreux cancers notamment celui du poumon sont également dus au niveau de particules fines dans l’air car celles-ci agissent comme des millions de petits chevaux de Troie qui passent la barrière respiratoire voire sanguine après avoir fixé, absorbé, sur elles tous les produits toxiques de l’air, les pesticides, les pollens, les métaux lourds et autres.

Une étude américaine de 2012 met également en évidence le risque accru de donner naissance à des enfants souffrant d’autisme pour les femmes qui résident à proximité de voies de circulation très fréquentées. Enfin, une étude polonaise a établi le lien entre l’exposition des femmes enceintes aux véhicules essences et une baisse du quotient intellectuel du bébé.

Dans quelle proportion une exposition à la pollution devient préoccupante pour la santé ?

Il n’y a pas de « petite exposition » à la pollution atmosphérique. Tout le monde est impacté même si les populations urbaines sont les principales victimes de la pollution atmosphérique en particulier les personnes qui résident à proximité des axes à forte circulation. Néanmoins, le niveau de pollution est variable au sein même de l’agglomération en fonction de la circulation, de la typologie des immeubles, de l’aération de la rue et la présence de parcs.

Les effets de la pollution atmosphérique varient selon la durée d’exposition et l’âge d’exposition de la personne. Les enfants sont logiquement plus sensibles et leurs organismes moins résistants à la pollution que ne le sont les adultes.

Comment peut-on s’en prémunir ? Quelles sont les comportements à éviter?

Dans la vie de tous les jours, il est quasi impossible de se prémunir de la pollution atmosphérique. Néanmoins, on peut adopter des comportements qui réduisent l’exposition. Il faut conseiller aux populations exposées d’éviter d’aérer leurs logements lorsque la circulation est importante et d’éviter de se rendre à proximité des grands axes routiers à fort trafic.

Il existe quelques pistes qui limiteraient l’exposition des populations à la pollution atmosphérique. Il ne faut plus construire de lieux d’habitation, d’école ou de crèches autour des axes routiers. L’Etat doit développer la "piétonisation" de la voirie et multiplier les espaces verts dans les agglomérations importantes. Ces aménagements réduisent de façon significative la pollution.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Tan - 26/07/2013 - 09:23 - Signaler un abus Moi je constate

    qu'avec le progrès technique la durée de vie a fortement augmenté. Je constate aussi que plus on vieillit, plus on de chance d'être malade. Je constate que les progrès de la médecine permette à des personnes à risque de vivre plus longtemps, donc d'avoir une probabilité de déclencher une maladie plus grande et donc de faire croitre les statistiques. Je constate que la pollution due aux usines, au chauffage urbain etc... a sérieusement diminué, que les voitures ont des filtres, que tous les jours des progrès sont faits dans ce domaine et que donc globalement la pollution a diminué et cependant ce serait pire aujourd'hui que hier. Pourquoi? En conclusion : hier les personnes mouraient de tuberculose et autres maladies avant de déclencher un cancer ou des maladies cardio-vasculaires, maladies qui étaient l'apanage des riches. Maintenant s'il faut vivre dans un monde aseptisé et dépressif, soit, pas pour moi, merci (soleil pas bien, manger pas bien, boire pas bien du tout, sport, ça dépend, voiture pas pas bien, à faire disparaitre...)

  • Par MICHAEL DE PVT - 26/07/2013 - 10:15 - Signaler un abus DALLAGE DEPOLLUANT

    bonjour, les effets néfastes de la pollution nous le savons ont été sous estimés. on ne parle que du CO2, qui n'a aucun impact sur la santé (sur l'effet de serre) et jamais des dioxydes d'azote par exemple. Notre société a inventé le seul dallage au monde certifié dépolluant, il s'agit d'ecogranic. Certaines métropoles ont pris conscience de cette problématique, et commencent à installer notre produit. C'est un début de solution. Ce dallage est commercialisé aux mêmes tarifs que les revêtements de voirie traditionnels. www.pvtfrance.fr

  • Par jerem - 26/07/2013 - 13:12 - Signaler un abus mais c'est bien sur ....

    "Il existe quelques pistes qui limiteraient l’exposition des populations à la pollution atmosphérique. Il ne faut plus construire de lieux d’habitation, d’école ou de crèches autour des axes routiers." soudain on découvrirait des immeubles autour du périphérique .... mieux on découvrirait des constructions recentes a cote du périf.... Mais bon il y a des couloir de bus .... et pour s'oxygener, il y a les terrain d'athletisme ..... en bordure de périf .... siono les ecoles en centre ville pieton ... ca ca va arranger la dépose matinale comme la recup du soir ..... Mais finalement déposer la voiture en péripherie , faire de la marche , ballader son mome et reprendre sa voiture voila qui va faire les affaires des annonceurs tele .....(qu'on est bete, il y le msartphone maitnenant ..... la liberation est en route) .

  • Par jerem - 26/07/2013 - 13:14 - Signaler un abus mais si on developpe l'auto lib , ca marche ?

    on peut venir en auto lib sinon ?

  • Par jerem - 26/07/2013 - 13:16 - Signaler un abus la creche dans la gare ? pas de probleme

    la creche pres de la gare ? comme le voulait valerie pecresse en idf.... pas de nuisance, pas de surexcitation possible. des siestes paisibles et surtout des debuts de journées au calme?

  • Par jerem - 26/07/2013 - 13:20 - Signaler un abus et rien sur la climatisation , les triple vitrages en habitation

    quelle dommage ... il semble que les appartements soient plus pollués qu'auparavant .... notamment par manque d'aeration NATURELLE la clim en habitation .... sans impact sur le niveau des pollutions ..... Ah au fait rien sur les poussettes regard tourné vers l'avenir , narines a hauteur de pot d'echappement . 40 ans d'inhalation et toujours aucun retour à la poussette face à la chair de la chair?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre Souvet

Le Dr Pierre Souvet, cardiologue, est le président de l'Association santé environnement France (ASEF).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€