Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Saviez-vous que le foie gras est le viagra du commerce extérieur français de fin d'année ?

A l'étranger comme en France, le foie gras devrait être très présent sur les tables lors des repas de fin d'année.

Miam miam !

Publié le
Saviez-vous que le foie gras est le viagra du commerce extérieur français de fin d'année ?

Atlantico : En dépit de la crise, l'industrie du foie gras continue d'afficher d'excellents chiffres, alors que sa consommation nationale avait déjà augmenté de 12% de 2011 à 2012. Peut-on anticiper le nombre de tonnes de cette denrée qui se seront vendues dans l'Hexagone cette année ?

Marie-Pierre Pé : Nous restons optimistes pour cette fin d année, car le calendrier est particulièrement favorable : Noël et la Saint-Sylvestre tombant un mercredi, les moments de repas conviviaux en famille ou entre amis seront plus nombreux.

D'après les études dévoilées à ce jour, les repas de fête resteront au même niveau d'investissement, contrairement au budget des cadeaux qui pourrait être rogné. Le foie gras reste une valeur sûre et est le mets préféré des Français pour fêter Noël et la fin d'année. On peut donc raisonnablement tabler sur une consommation stable par rapport à l'année précédente (soit 8500 tonnes pour l'Hexagone, NDLR).

"L'effet crise" commence néanmoins à se faire sentir depuis le début de l'année, sachant que sur les 10 premiers mois de 2013 (ce qui représente 35% de la consommation annuelle), on constate une baise de 6 points par rapport à l'année passée. Bien que les ventes de foie gras ont jusqu'ici bien résisté aux difficultés économiques, il n'est pas impossible que cette année soit plus morose que la précédente.

Les chiffres à l'exportation restent très bons avec 39 millions d'euros d'excédent commercial en 2012, bien que ce chiffre soit de 2 millions plus faible que celui de l'année précédente. Cette tendance à la baisse va t-elle se confirmer en 2013 ?

La balance commerciale pour les 10 premiers mois de 2013 reste très bien orientée avec une hausse de 55 % par rapport aux 10 premiers mois de 2012, année où les exportations (nettes) se sont chiffrés à 110 millions d'euros. Le Japon et la Suisse sont en progression sensible et de nouveaux marchés émergent au Proche-Orient (Qatar ou Émirats-arabes-unis) ou en Asie du sud-est (Singapour, Thaïlande, Indonésie). La consommation dans une grande partie de l'Europe (Allemagne, Belgique, Royaume-Uni...) a quant à elle tendance à rester stable, les gains d'une année étant chassés par l'autre. Les exportations sont aussi bonnes vers le Canada, pays qui est aussi une porte d'entrée pour les Etats-Unis, les Américains n'important pas directement de foie gras français en dépit d'une demande bien réelle.

A l'inverse, les exportations ont été un peu moins importantes les années passées. Cela s’explique notamment par la situation en Espagne, pays qui est l'un de nos plus gros consommateurs et dont les importations ont diminué de 20% au pire de la crise.

Faut-il pour autant s'inquiéter d'un désamour du foie gras à l'international alors que de nombreuses campagnes de protection des animaux pointent le produit du doigt ?

Le foie gras est un produit du patrimoine culturel et gastronomique français et constitue est un véritable ambassadeur de la France à l'étranger grâce aux grands chefs étoilés.

La désinformation de certaines associations animalistes et végétariennes reprend les faits pour servir une philosophie particulière. La production de foie gras respecte les animaux et est contrôlée en permanence par les services officiels, et ce pour une raison simple : il ne peut en être autrement pour obtenir de bons produits, et tout éleveur le sait très bien. Nous invitons les consommateurs qui en douteraient à se rendre dans les fermes pour se faire leur propre opinion et constater le professionnalisme de toute une filière qui reste artisanale. La théâtralisation sur la douleur infligée aux canards ignore ainsi le fait qu'ils n'ont pas de glotte et que leur œsophage est élastique, autrement dit que le gavage leur est indolore.

Reste à savoir si les chiffres de fin d'année valideront ou non un éventuel désamour, d'autant plus qu'il faudra dissocier cette cause de l'impact de la crise sur le pouvoir d'achat. Le foie gras reste très valorisée, et rien n'empêche de penser que le produit restera des plus prisés par les Français pour ces fêtes de fin d'année.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par prochain - 15/12/2013 - 18:28 - Signaler un abus 271.05 euros / 1 kg de foie gras ...

    ou 271 boîtes de cassoulet top budget pas de souci le prix du caviar est le même pour tout le monde lors des repas de fin d'année, bon appétit!

  • Par ヒナゲシ - 16/12/2013 - 04:14 - Signaler un abus C'est ce qu'on appelle ordinairement…

    un publireportage.

  • Par esturgeon - 16/12/2013 - 10:19 - Signaler un abus Exportations - importations = solde négatif!

    1. L’expression réelle est «le caviar est le viagra des tsars». Cet emprunt n’est pas innocent puisqu’elle atteste de cette réalité voulant que les grands industriels du foie gras n’envisagent plus leur avenir hors oeufs d’esturgeons. En osant une comparaison, «Labeyrie», «Delpeyrat» et autre «Euralis» ont compris que l’époque du «Concorde» («Petrossian», «Kaviari»,…) était révolue et qu’il fallait passer au «low cost diversifié» pour survivre. 2. Est-il inopportun de rappeler les noms de ces industriels de notre agroalimentaire de masse qui accompagnèrent François Hollande lors de son dernier déplacement en Chine, l’idée étant d’implanter des usines de transformation sur place? D’où accords sur : - la réexportation de foies chinois (dumping financier et gustatif); - l’importation de caviars chinois vers diverses bases opérationnelles en France.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Marie-Pierre Pé

Marie-Pierre Pé est Déléguée générale du Comité interprofessionnel du foie gras (CIFOG), un institut qui rassemble les acteurs professionnels de la filière des palmipèdes Gras. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€