Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 22 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Savez-vous reconnaître un vrai sourire d’un faux ? Cet algorithme le peut...

Des chercheurs américains ont mis au point un algorithme permettant de distinguer les vrais des faux sourires. Cette découverte pourrait-elle annoncer une nouvelle façon de communiquer plus précise ?

Découverte

Publié le

 

Regardez les mines réjouies de ces quatre personnes. Ils sont tout sourire sur toutes les photos. Pourtant sur une série de photos, ils sourient à la vue de la photo d’un bébé adorable, sur l’autre c’est un sourire gêné face à un formulaire à remplir en ligne qui ne fonctionne pas.

Savez-vous distinguer le sourire franc et le sourire agacé ? Non ? Vous n’êtes pas seul. Les humains ont besoin d’éléments de contexte pour déchiffrer les expressions faciales de leurs congénères.

Après tout, les humains ne sont pas des robots. Et pourtant c’est un algorithme purement scientifique qui pourrait permettre de détecter les sourires crispés.

Mohammed Hoque, Daniel Mc Duff et Rosalind Picard, membres du groupe d’informatique affective (Affective Computing) du MIT (Massachussetts Institute of Technology, Institut de technologie du Massachussets) ont mis au point un algorithme qui permet aux ordinateurs de détecter les faux des vrais sourires. Une formule scientifique bien plus efficace qu’un être humain en somme.

Pour mettre au point l’algorithme, les chercheurs se sont basés sur deux simples faits. Les sourires sincères se construisent plus lentement et ont tendance à durer, le sourire crispé lui, apparaît et disparaît assez rapidement. Ensuite, la musculature des faux sourires est différente de celle du vrai sourire, d’où l’impression parfois de sourire crispé.

Ces faux sourires sont souvent involontaires : quand les chercheurs ont demandé à leurs cobayes de feindre la frustration, dans 90% des fois aucun sourire n’a été esquissé. Pourtant en les mettant face à une situation agaçante (les faire remplir un document administratif en ligne puis effacer tout ce qu’ils avaient rempli), ils ont souri de frustration dans 90% des cas.

En se basant sur cette différence, l’équipe de chercheurs a mis au point cet algorithme plutôt efficace puisque le système a pu détecter les faux sourires dans 92% des cas. Les humains à qui ils ont demandé de faire de même ont eu un taux de réussite de 50% seulement.

Bien évidemment, l’algorithme ne sert pas qu’à distinguer les faux sourires. Il pourrait aider les personnes souffrant d’autisme. Le programme pourrait les aider à interpréter les expressions des autres. Un progrès énorme pour ces personnes qui ne peuvent interagir avec les autres à cause de leur incapacité à déterminer les émotions des autres.

Mais ce nouveau système pourrait bien avoir de plus grandes implications. Il également pourrait permettre de développer des systèmes automatisés de reconnaissance d’expressions faciales avec une plus grande fiabilité que la reconnaissance humaine. En gros, la ligne qui sépare le robot de l’humain pourrait bien être encore amoindrie.

Imaginez pouvoir analyser avec justesse chaque expression d’un interlocuteur. Votre visage est un peu un smiley humain ce qui pourrait rendre la communication encore plus précise et plus juste.

Evidemment, ce mode de communication est encore loin. Car les chercheurs du MIT ont pu mettre au point un système pour une émotion spécifique donné. Si davantage de sourires, d’émotions sont ajoutés, pas sûr qu’il soit facile de mettre un place un algorithme regroupant tous ces paramètres. Et penser pouvoir y parvenir implique aussi de nier la part de complexité d’un être humain…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par SuperCopter - 28/05/2012 - 10:10 - Signaler un abus Dommage,

    Dommage, vous ne dîtes rien sur les paramètres de cette algorithme. Mais c'est facile de savoir si un sourire est provoqué ou exprimé : c'est l'arcade sourcilière.

  • Par Touffe-Tong - 28/05/2012 - 13:10 - Signaler un abus Autre exercice

    Savez-vous faire la différence entre Tuff G. et un rasta complètement défoncé ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€