Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

De Salah Abdeslam à Mennel, la candidate de The Voice voilée et aux vues complotistes, que faire face à l’éventail de ceux qui se sentent (plus ou moins) en rupture avec la France ?

Une mouvance construite sur le ressentiment et la haine, associés à des théories du complot, semble monter en puissance en France.

Travail de fond

Publié le

Céline Pina : Les prêcheurs ont un rôle essentiel, ce sont eux qui diffusent et ancrent l’idéologie au sein des consciences. Mais pour qu’ils puissent faire leur travail d’ensemencement, il faut qu’ils deviennent intouchables, que toute contestation soit plus dangereuse pour leur adversaire que pour eux. Dans un pays non démocratique, les armes pour imposer son discours et museler l’autre sont simples : menaces, propagande, voire élimination. En démocratie, l’arme fatale c’est la mort sociale, l’opprobre moral.

Et là ce n’est pas le religieux qui peut agir, en revanche le journaliste peut, lui, être un sniper redoutable. Regarder comment on a fait taire les intellectuels en les menaçant de procès médiatiques en islamophobie, en racisme, en fascisme. Dès que vous contrariez une personne de cette mouvance, l’accusation d’être un suppôt du FN vient très vite, quand bien même vous avez combattu ce parti depuis votre entrée en politique et avez milité en son temps pour son interdiction, comme c’est mon cas.

 
Autre menace, l’accusation d’être clivant, intégriste. Et on a vu ressurgir à l’occasion une bien curieuse accusation : le laïcisme intégriste. C’est l’arme des lâches qui veulent en plus avoir bonne conscience et donner d’eux-mêmes une belle image. Le problème c’est qu’ils ne savent souvent le faire qu’en salissant les autres. Ceci dit cette accusation est très pratique. Elle permet de faire passer nombre de militants laïques et républicains pour des hystériques et leur ferme l’accès aux institutions. A la fin de la partie, Lallab, association proche des frères musulmans, intervient dans les lycées tandis que l’on est en train de gentiment supprimer l’initiative mise en place après les assassinats de Charlie Hebdo pour initier les enfants au dessin satirique. Un bien beau bilan !
 

Dans quelle mesure une laïcité intégriste, ressemblant de plus en plus à un athéisme militant et lui aussi très présent sur les réseaux sociaux a-t-il pu être l'idiot utile de la stratégie de personnalités comme Tariq Ramadan ?

Philippe d’Iribarne : Pour ceux qui partagent la haine de l’ancienne France, de la France des cathédrales, de tout son héritage chrétien, deux stratégies coexistent : soit s’attaquer à l’ensemble des religions dans une recherche de laïcité radicale, soit soutenir l’islam pour noyer l’héritage chrétien. Ceux qui privilégient la seconde stratégie peuvent considérer Tariq Ramadan comme un allié.

Céline Pina : Je ne connais pas d’idées qui avancent toute seules sur leurs petites papattes trapues. Une idée est toujours incarnée. Vous me parlez de « laïcité intégriste », alors qui sont ses figures de proues ? Ses incarnations ? Quand a-t-elle menacée qui et de quoi ? Quand l’a-t-on vu en œuvre ? Combien de prêtres égorgés, d’imams attaqués, de rabbins menacés par les laïques intégristes ? Peut-être qu’en évitant de reprendre des éléments de langage sans savoir de quoi on parle exactement, cela permettrait d’arrêter la confusion. Aujourd’hui c’est en reprenant le terme de laïque intégriste que la presse se fait l’idiote utile de Tariq Ramadan.

Après faisons quand même une mise au point. La laïcité ce n’est pas l’athéisme. On peut être laïque et croyant, ce n’est pas incompatible. Et si nous parlons de l’atheisme, la plus grande partie des athées sont extrêmement discret et s’il existe des athées militants, on ne peut pas dire que leur parole soit ni assourdissante, ni très relayée. Le laïque intégriste est largement un leurre envoyé aux journalistes. Il est là pour faire oublier que le problème de l’islamisme n’est pas religieux mais politique. C’est un totalitarisme qui se dresse en face de nous et qui met au cœur la religion parce que c’est la meilleure manière de manipuler les êtres humains, sans avoir jamais rien à prouver, puisque que la récompense ultime est dans l’au-delà.
 
Si je ne crois pas qu’il y ait une laïcité intégriste, en revanche il existe bel et bien un dévoiement de la laïcité quand le terme est repris par l’extrême-droite pour s’en prendre à tous les musulmans, alors qu’ils sont les chantres d’une France blanche et catholique. 
 

Comment faire la différence aujourd'hui entre ceux qui sont perdus (par exemple Abdelslam) et ceux qu'on peut encore sauver et réintégrer à la société ? Que faire concrètement, au-delà des discours qui ne cessent d'affirmer que cela ne relèverait uniquement que du rappel des principes républicains et de la « morale » nationale ?

Philippe d’Iribarne : Il n’y a que quelques années qu’une prise de conscience du fait qu’il y a quelque chose à faire commence à émerger et, si les actions sont encore balbutiantes, elles commencent à prendre corps . Ainsi, on commence à s’attaquer réellement aux prêcheurs de haine dans les mosquées et quand on voit le rayonnement qu’ont pu avoir certaines mosquées salafistes (pensons à une mosquée qui vient d’être fermée à Marseille) cela ne paraît pas vain. La nouvelle  présidente du Conseil des programmes du ministère de l’éducation, Souâd Ayada, vient de prendre une position très ferme sur la manière sur la manière d’enseigner l’islam, qui doit « répondre aux exigences de l’histoire critique » et cesser d’être complaisante. Un grand problème posé par l’intégration de l’islam dans la société française est qu’il mêle intimement trois domaines que notre société distingue soigneusement : ce qui relève des sphères religieuse, sociale et politique. Il met en avant les droits religieux pour soutenir des revendications essentiellement sociales et politiques, telle celle du droit à porter une « tenue islamique » (tenue dont on voit bien quels conflits elle suscite dans les pays musulmans entre ceux dont les orientations politiques s’opposent). Il paraît essentiel à la fois dans l’action des musulmans eux-mêmes et dans l’évolution du traitement de l’islam d’aboutir à bien distinguer ces diverses sphères et à faire en sorte que la protection de la liberté religieuse ne concerne que ce qui relève effectivement d’une liberté religieuse.

Il me paraît important aussi de montrer à ceux qui se laissent séduire par les discours leur affirmant que la France n’aime pas l’islam et les musulmans en tant que tels, de quelque manière qu’ils agissent, combien ces discours sont mensongers. Il est frappant de voir que, dans les enquêtes portant sur le sentiment d’être discriminés, la grande majorité des musulmans déclarent qu’ils n’ont jamais l’occasion d’éprouver un tel sentiment. En fait c’est ceux qui montrent par leur manière d’être qu’ils ne sont pas prêts à respecter les us et coutumes de la société française qui sont rejetés, mais ceux qui les respectent n’ont pas de mal à s’intégrer.

Céline Pina : Je ne sais pas et au vu de ce que je lis sur la déradicalisation, les psychiatres ne savent pas faire non plus. Il faut relire David Thomson pour comprendre que la plupart de ceux qui sont radicalisés ne sont pas récupérables. Des années après l’élimination de Hitler, des psychiatres travaillant sur les personnalités nazies montraient que pour la plupart elles n’avaient pas changé d’idéologie mais ne l’exprimaient plus, les temps n’étant guère cléments pour ce faire. Je crois que dans le cas des jihadistes, c’est la même chose.

Mais si les nazis n’ont pu être dénazifiés, ils ont pu être neutralisés : le fait d’avoir été vaincus mais d’être de surcroît déconsidérés, méprisés, d’être devenus la honte du genre humain a fait que ceux qui n’avaient pas changés d’idéologie se sont tus et que pour les autres, cette idéologie a été un repoussoir, une source de honte. Aujourd’hui ce sont les laïques que l’on préfère attaquer et affaiblir en les traitant d’extrêmistes ou d’intolérants. Il va être plus compliqué de redonner sens dans un tel contexte à la liberté, la démocratie, l’égalité des hommes…
 
D’ailleurs aujourd’hui, si on sait combattre le jihadisme, que fait-on pour lutter contre l’islamisme ? Rien ou si peu. Nabil Ennasri a pu faire une thèse indigente sur l’âme damnée des frères musulmans, El Qaradawi parce que l’Université fait semblant de ne pas voir qu’elle est devenue pour les islamistes et leur cohorte racialiste, une machine à blanchir de l’idéologie pour la recycler en science. Au nom des libertés académiques, elle s’interdit toute exigence de rigueur et de recherche, au point que le doctorat n’est plus une référence dans certains domaines. Le fameux Rachid Abou Houdeyfa qui expliquait qu’en écoutant de la musique les enfants pouvaient se transformer en singes ou en porcs et que si une femme sortait sans voile de chez elle, il était normal qu’elle se fasse violer, est diplômé en religion, droit et vie sociale et a tous les prérequis pour devenir référent laïcité. On nomme des proches des Indigenistes qui n’ont de cesse d’instruire le procès de la France en racisme au sein d’institution liées à l’Etat, comme ce fut le cas avec Rokhaya Diallo et la liste est longue…
 
Ne revenons pas sur le refus ou l’incapacité de nos politiques à donner sens à notre contrat social, à notre histoire et à nos idéaux, mais le point est crucial car cette incapacité à donner du sens désarme tous les individus. Attaqués par une idéologie construite et offensive, confrontés au silence des élites, ils n’ont plus les mots et voient ce en quoi ils croient reculer sans avoir les armes verbales pour les défendre. Là est le premier abandon. Or le poisson pourrit toujours par la tête. Si la représentation nationale ne fait pas son travail, alors les institutions ne peuvent le faire. Quand on affiche en catimini des posters dans les écoles sur la laïcité, sans avoir osé d’abord dire que les problèmes étaient réels et conséquents, sans que le Président et les ministres aient rappelé l’importance de la laïcité dans la construction de notre nation, de notre rapport à l’autre, de notre goût pour la liberté, vous croyez vraiment que les directeurs d’école, en première ligne en permanence, vont faire le travail devant lequel les politiques se défilent. Non. Et on ne saurait leur donner tort. Et voilà comment on s’affaiblit encore un peu plus.
 
Il faut aussi poser des actes symboliques. Je suis contre le retour des jihadistes et de leur famille dans notre pays. Ces gens ont fait un choix en conscience, ils ont brulé leur passeport, rompu avec leurs compatriotes, participé à leur niveau à cette œuvre de mort. Ils ne sont plus nos compatriotes et sont devenus indignes de notre solidarité. C’est trop facile de se mettre au service du terrorisme et de réclamer son ticket de retour quand les choses tournent mal et parce qu’on est vaincu militairement. Mais cette fermeté fait passer un autre message : celui de la responsabilité, contre l’infantilisation qui caractérise souvent la radicalisation de la chair à canon jihadiste.
 
Il faut assumer aussi des évolutions du droit si elles sont nécessaires et renouer avec le courage. Si les personnes qui se permettent de refuser de serrer la main à une femme parce qu’elle est femme ou de s’asseoir là où elle s’est assise parce qu’elle est impure, écopaient de licenciement pour fautes lourdes, le petit jeu s’arrêterait assez vite. Si à la première agression antisémite à l’école, c’était l’agresseur qui était puni et si ses parents devaient aussi s’acquitter d’une peine envers la société, gageons que certaines choses se calmeraient. Or si l’encadrement intermédiaire dans les entreprises est conscient de cela, la couardise des directions en revanche laisse souvent les gens sur le terrain dans les difficultés, quand ils ne les désavouent pas devant les fauteurs de trouble car la meilleure façon de grimper les échelons c’est d’enterrer les problèmes. Je me souviens à ce sujet du témoignage d’un médecin dont le chef de service, un homme courageux, avait posé des règles très simples face aux revendications religieuses intégristes : le refus et la porte. Curieusement le service n’est pas moins fréquenté et les pressions se sont arrêtées. 
 
Enfin il faut assumer l’opprobre social, tout en garantissant l’intégrité physique des personnes. Par exemple expliquer clairement à la femme voilée que le signe qu’elle porte a du sens. Il signifie l’impureté de la femme et son infériorité, il est incompatible avec notre constitution et nos principes. Pour autant il n’est pas interdit et nul n’a le droit de l’agresser parce qu’elle arbore ce drapeau. En revanche, si elle ne trouve pas de travail et est isolé socialement, il faut assumer le fait que c’est son choix. Elle n’est pas victime, elle a choisi la marginalité. Il est normal, quand on crache au visage d’une société, que l’on ait du mal à y trouver sa place. Une telle fermeté, verbalisée pour que les règles soient claires et sans agressivité, pourrait changer la donne. 
 
Aujourd’hui, ce que les islamistes posent est un rapport de force, ils se positionnent en force virile, la douceur et la modestie, comme la tolérance sont la plus stupide des réponses. Seul la fermeté marchera. Quand il y a séduction, c’est plus compliqué mais cela se combat comme on a toujours combattu les totalitarismes : en accordant du prix au doute, à l’hésitation, en misant sur la liberté, en valorisant le libre arbitre et la responsabilité. Simplement en étant là, présent. On le voit souvent, dans le basculement vers la radicalité il y a aussi nombre de ruptures sociales et familiales. Il serait peut-être temps de s’interroger sur la réalité de nos structures en matière sociale : la prise en charge des enfants en souffrance est une catastrophe chez nous, les IMPP, chargés dans les banlieues difficiles d’épauler les parents et d’aider les enfants en souffrance souffrent d’une pauvreté crasse. Bref d’arrêter de vivre en théorie, de croire que tout fonctionne et s’intéresser au réel. Pour l’instant il est difficile de dire ce qui a échoué. En matière sécuritaire le boulot est fait, en termes de reconquête politique, de fermeté réelle et d’accent mis sur l’intégration, c’est Waterloo, morne plaine…
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 06/02/2018 - 08:52 - Signaler un abus Émission thé voice

    Hum , très " mondiale "

  • Par ISABLEUE - 06/02/2018 - 09:33 - Signaler un abus les Iraniennes qui se dévoilent, ne veulent pas de leurs chiffon

    et vont en prison ou sont pendues.. et Nous en France, on laisse ces enchiffonées primitives nous insulter à longueur de temps.. Les attentats : c'est pas eux. ramadan : un complot sioniste. Les soutiens gorges : un complot judéo-chrétien pour tuer les musulmanes et en veux tu en voilà.. Des analphabètes qui ont quand même été dans nos écoles de la République, GRATUITES.... Ras le bol de ces primitifs.

  • Par Stargate53 - 06/02/2018 - 09:47 - Signaler un abus Appliquer nos lois sans complaisance !

    Si toute croyance est respectable dans le domaine privé, elle ne doit pas déborder de son cadre par des signes extérieurs prosélytes. Vivre en France implique de vivre à la française dans le respect de la laïcité, la république et la démocratatie. Le communautarisme n'a pas sa place dans notre manière d'être français. il ne s'agit pas de renier ses origines mais à partir du moment où notre existence se passe en France, c'est cette référence qui doit l'emporter dans tout comportement ! Et si cela ne convient pas à certains, ils doivent avoir le courage d'aller voir ailleurs s'il existe un pays où ils pourront vivre selon leurs aspirations. Ce n'est pas à la France à s'adapter mais à ceux qui veulent vivre avec des us et coutumes inappropriées de le faire. Et cela implique aucune complaisance avec ceux qui crêent des troubles pour des raisons communautaristes. ou des lubies existentielles ethniques. La loi, l'esprit français, lié à notre histoire, sont impératives ! cela implique aussi aucune concession en lien avec la pratique religieuse excéssive qui doit rester dans le domaine privé. Pourquoi ces minoritaires frustrés exigeraient que nous nous adaptions à leur volonté !

  • Par assougoudrel - 06/02/2018 - 10:00 - Signaler un abus @Stargate53

    Bien dit; rien à rajouter.

  • Par Ganesha - 06/02/2018 - 10:01 - Signaler un abus Secours Catholique

    Globalement d'accord avec cet article. Mais surpris par la ''contre-vérité'' grossièrement flagrante du dernier paragraphe, qui se termine par : ''ceux qui les respectent n’ont pas de mal à s’intégrer''. Ceci est totalement contredit par le Secours Catholique : ''A Aubervilliers, qui détient le record de la commune la plus pauvre de France après Roubaix (Nord), ce constat se vérifie au quotidien. 60 % des habitants vivent sous le seuil de pauvreté''. ''la Seine-Saint-Denis cumule tous les handicaps. Tous les indicateurs sont au rouge. En huit ans, le taux de pauvreté y a augmenté de 24 %, contre 14,4 % à Paris et 8 % dans les Yvelines. « Il y a plus de pauvres et leur niveau de pauvreté s'aggrave », résume le Secours catholique'' === http://m.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/la-misere-s-aggrave-dans-le-93-12-04-2016-5706599.php

  • Par Ganesha - 06/02/2018 - 10:05 - Signaler un abus Cloette, l’œuf ou la poule ?

    Cloette, je sais par expérience, qu'en tant que résidente des beaux quartiers de Paris, vous nourrissez une haine particulièrement féroce envers le 9-3. En fait, toute la discussion se résume à un point essentiel : ''l’œuf ou la poule ?''. Les citoyens français de ce département sont-ils pauvres parce qu'ils sont musulmans, ou, deviennent-ils musulmans intégristes, parce qu'ils s'appauvrissent de plus en plus ?

  • Par MIMINE 95 - 06/02/2018 - 10:43 - Signaler un abus MERCI

    "qui montrent par leur manière d’être qu’ils ne sont pas prêts à respecter les us et coutumes de la société française qui sont rejetés, mais ... [ceux qui les respectent n’ont pas de mal à s’intégrer.]". La seule manière d'agir avec les premiers est de les renvoyer dans leurs pays d'origine afin qu'ils cessent d'être le poison des seconds. Il est inutile d'espérer un quelconque changement de leur part car leurs fantasmes religieux, que certains encouragent assidument, ont noyé irrémédiablement leurs esprit. Je préfère ne pas dire ce que je pense de la clique des idiots utiles, qui exploitent leur "victimisme statégique" en relayant leurs délires paranoïaques pour servir, soit leur fantasme politique (Plennel et autres) soit, tout simplement parce qu'ils sont, comme tous les ignorants fiers de l'être, très très C..s. Ils y a aussi ceux qui trahissent l'idéal de Marianne, au nom du commerce extérieur et mettent en toute conscience la démocratie et les citoyens dont ils ont la charge en danger de mort, ou pour s'attirer les bonnes grâces d'un électorat de (et pour le coup le terme est exact) "fachos verdoyants", et cela s'appelle clientélisme ou plutôt corruption…!!

  • Par MIMINE 95 - 06/02/2018 - 10:52 - Signaler un abus A GANESHA

    Pourquoi le 9-3, Roubaix, et autres luxuriants endroits du même genre s'appauvrissent ils ???? To be or not to be ...that is the question....!!!

  • Par Lepongiste - 06/02/2018 - 10:53 - Signaler un abus Pourtant les banlieues ont reçu des milliards depuis dix ans !

    Comment se situent les habitants des banlieues qui vivent dans des hlm sans ^payer souvent " et qui bénéficient des allocations familiales et de tout l'accompagnement social par rapport aux Roumains qui vivent en France dans des bidons ville , dans la boue avec les rats ! Les habitants du 93 sont ils plus pauvres que leurs cousins d'Afrique ? Pourquoi les asiatiques ou leurs descendants ne se plaignent jamais et sont bien heureux de vivre et de travailler en France ?

  • Par vangog - 06/02/2018 - 11:00 - Signaler un abus La guerre est finie en Syrie!

    Cette tordue peut donc retourner en Syrie....espoir!

  • Par Citoyen-libre - 06/02/2018 - 11:12 - Signaler un abus Un certain esprit "collaborationniste"

    Il y a dans nos élites auto-proclamées ce type de comportement depuis très longtemps, sans doute par peur, par arrivisme et par lâcheté. Ce sont ces failles qu’exploitent les islamistes de ce pays, en s’appuyant en plus maintenant sur le chantage à la bombe. Chaque jour, ils imposent leurs revendications identitaires au détriment des fondements de la culture française. TF1 qui a toujours été l’organe du pouvoir (BTP oblige), diffuse chaque semaine un mariage musulman avec you you, drapeau arabe sur les voitures. The Voice est dans la même logique. Nous avons donc des gouvernements successifs qui ont décidé de transformer sociologiquement notre pays, sans le moindre mandat. Edifiant. Macron à l’évidence n’est pas Churchill et les français pas les anglais. Il va en Corse pour pratiquement tout leur donner financièrement, mais également sur le plan identitaire, et en France, il faut accepter cette islamisation qui s’impose maintenant ouvertement, sous peine de représailles. Il y a tout de même là, une responsabilité collective, qui s’inscrira dans l’histoire.

  • Par vangog - 06/02/2018 - 11:24 - Signaler un abus Ce n’est que le début! Et le quinquenat de Macrouille,

    faux-nez du socialisme immigrationniste va permettre une nette montée en puissance de l’slam contre la France...l’esprit collabo des radico-socialistes avec Hitler, en quarante!

  • Par Ganesha - 06/02/2018 - 11:26 - Signaler un abus Mimine 95, ''La valise ou le cercueil'' !

    Ce qui est vraiment stupéfiant, c'est la difficulté qu'éprouvent un grand nombre d'abonnés d'Atlantico à ''intellectualiser'' cette notion fondamentale de notre droit constitutionnel : ''les citoyens français sont inexpulsables'' ! Il y a sur ce site une autre dame, dont toutes les interventions se résument au slogan : ''La valise ou le cercueil !''. Mais elle a des excuses : elle est octogénaire et elle n'arrivera jamais à admettre qu'elle ne pourra jamais se venger du traumatisme qu'elle et sa famille ont subi en 1962. Vous semblez espérer qu'en les appauvrissant de plus en plus, vous les convaincrez d’émigrer vers le pays de leur grands-parents. Mais la situation actuelle du Maghreb est tellement catastrophique qu'il faudra encore descendre beaucoup plus bas.

  • Par Djib - 06/02/2018 - 11:38 - Signaler un abus Il faut soutenir et donner des postes de responsabilités

    aux Français musulmans dont les convictions laïques et le parcours républicains sont exemplaires, comme Malika Sorel ou Souad Ayada. Pourquoi? Parce que ces hommes ou ces femmes sont le meilleur argument à opposer au chantage victimaire des musulmans frustrés et haineux, et qu'en plus ils sont beaucoup moins lâches que nos élites quand il s'agit de s'opposer à ces hypocrites dont ils connaissent parfaitement les modes de fonctionnement.

  • Par Ganesha - 06/02/2018 - 11:48 - Signaler un abus Djib, merci !

    Enfin un commentaire raisonnable ! Ce ne sont pas seulement quelques citoyens exemplaires que nous devons accueillir, mais des millions de français ! Ce genre d'article déclenche toujours sur Atlantico de véritables ''diarrhées homophobes'' ! Apparemment, chers papys, cela vous fait du bien de vous ''vider'' ! Mais j'interviens toujours pour essayer de vous calmer, et de vous obliger à regarder la réalité en face. Bien sûr, il faut arrêter l'immigration, et à ce sujet, vous avez négligé une superbe opportunité au second tour de la présidentielle, en 2017 ! Mais, vis à vis des ''français musulmans'', bande d'abrutis, essayez de vous enfoncer cela dans le crâne : la seule solution, c'est de les INTÉGRER !

  • Par TADD - 06/02/2018 - 12:02 - Signaler un abus A Djib

    Bien dit

  • Par cloette - 06/02/2018 - 12:15 - Signaler un abus Ganesha

    C'est vrai je n'aime pas le 9-3 , mais je n'habite pas les "beaux quartiers".Allons donc Ganesha, on devient "musulman intégriste" parce qu'on s'appauvrit !!! Je croyais que les grands manitous de l'intégrisme habitaient des régions de puits de pétrole ,il faut les voir dans les aéroports suivis d'une flopée de virevoltantes ombres sinistres qu'on devine femmes sous leur burka.Quant aux Musulmans de chez nous, ils ne sont pas plus pauvres que les autres s'ils travaillent ,ils sont soit modérés soit virent intégristes . Et chez les chômeurs , idem .

  • Par assougoudrel - 06/02/2018 - 12:26 - Signaler un abus ânesha

    Le peu qui voudrait être intégré, devrait être mis loin de leur compatriotes qui les zigouilleraient illico presto et ce ne sera pas eux qui les raisonneraient; autant faire boire un âne qui n'a pas soif ou redresser un chêne tordu et vrillé.

  • Par Citoyen-libre - 06/02/2018 - 12:43 - Signaler un abus Ce n'est pas une question de personne

    Nous avons tous connu ou fréquenté des communistes. C'est l'idéologie communiste et en particulier le stalinisme qui devait être combattu. Aujourd'hui c'est l'idéologie islamique qu'il faut combattre qui veut prendre lieu et place des valeurs judéo-chrétienne de ce pays.

  • Par tubixray - 06/02/2018 - 13:29 - Signaler un abus TF1, bien des doutes

    Il est manifeste que depuis 2 ans, le contenu des émissions de TF1 a pris une orientation idéologique pro macron, pro "droits de l'homme" et pro migrants .... Méfiance.

  • Par xenophon - 06/02/2018 - 15:57 - Signaler un abus Documentons-nous!

    Voir sur You Tube ou Netflix l'excellent documentaire de la BBC intitulé "Among the believers" qui montre bien pourquoi l'intégrisme islamique est inassimilable.

  • Par LOTHARINGIEN 31 - 06/02/2018 - 16:59 - Signaler un abus TAQUÎYA ...ET MENNEL QUI REGRETTE SES TWITS

    il y a qq années les musulmans étaient aussi nombreux - ou presque- et l'on ne voyait pas de femmes voilées . Cette floraison de têtes subitement couvertes dit une chose : les fondamentalistes , salafistes ,intégristes et autres , ont fait un travail remarquable en termes d'efficacité ... Malraux disait au siècle dernier que le vingt et unième serait religieux ou ne sera pas... on y est ... Et si on a mis deux mille ans à se débarrasser d'un ordre moral chrétien , on est parti pour un nouvel ordre moral encore plus prégnant .... Je souhaite bien du plaisir aux générations futures !

  • Par Semper Fi - 06/02/2018 - 19:16 - Signaler un abus @Ganesha...

    Pas faux dans votre conclusion : oui, il est parfaitement légitime de donner des responsabilités aux personnes méritantes quelle que soit leur religion et si elles peuvent servir d'exemple, tant mieux. Toutefois, êtes-vous bien sûr que ce n'est pas déjà le cas, mais qu'en fait bon nombre de des musulmans en poste de responsabilités sont plutôt sécularisés, ne mettent pas en avant leur "musulmanitude" et en général ont quitté ces quartiers ? Que répondez-vous à la question souvent posée mais toujours éludée : comment ont fait les immigrés asiatiques et leurs descendants dont on entend très peu parler ?

  • Par Bobby Watson - 06/02/2018 - 19:28 - Signaler un abus TF1, aucun doute

    @tubixray. Depuis l'élection de Macron , TF1, qui résistait aux séductions de Hollande, s'est vendu corps et âme à Macron, et rivalise de soumission avec France 2. Il suffit de voir la métamorphose de Jakubyszyn, devenu un thuriféraire du nouveau pouvoir. Il y a sûrement derrière tout cela les petits arrangements à venir entre Bouygtel , SFR (Drahi) et Free (Niel), les commandes de Bouyghes... Tous les oligarques qui ont sponsorisé Macron.

  • Par Atlantica75000 - 06/02/2018 - 21:04 - Signaler un abus Une balle dans le pied !

    TF1 a voulu imiter BFM TV et RMC (quasiment aussi communautariste que BEUR FM) pour récupérer les consommateurs d'origine immigrée (cf accélération de la présence des couples "mixtes" dans les spots et sur les affiches de métro) et s'est tiré une balle dans le pied Je n'oublie pas que l'un des premiers à nous imposer dans le public une voilée est Giesbert qui se voulant à la point de la modernité avait fait placer une jeune femme voilée dans le public derrière ses chroniqueurs de son émission sur France 2 ou 3 dans laquelle participait la tonique Elisabeth Lévy. Le bon peuple télespectateur était prié de "s'acclimater"

  • Par Ganesha - 07/02/2018 - 06:05 - Signaler un abus Semper Fi

    La question que vous posez au sujet des asiatiques est tout simplement ''raciste'' ! En la publiant ici, vous commettez un acte illégal, passible de poursuites devant les tribunaux. Il n'est donc pas question que je vous réponde, que nous discutions sur ce sujet : ce serait une ''association de malfaiteurs'' !

  • Par 28furka - 07/02/2018 - 07:00 - Signaler un abus @ganesha

    que répondez vous a la question souvent posee mais toujours eludee: comment ont fait les migrants asiatiques et leurs descendants dont on entend pas parler ? un peu de courage la verite n est pas loin .

  • Par Ganesha - 07/02/2018 - 07:58 - Signaler un abus 28furka

    Comme Semper Fi ci-dessus, vous semblez bien convaincu de votre impunité. Pourtant la lecture des commentaires sur Atlantico est libre et gratuite. Il suffit qu'un militant antiraciste passe par ici, et qu'il connaisse la procédure pour déposer plainte. Vous payez vos 4,90 d'abonnement par prélèvement bancaire : vous êtes donc très facilement identifiable ! Atlantico est également responsable, mais son service de modération et de censure fonctionne aussi mal que sa correction orthographique.

  • Par ISABLEUE - 07/02/2018 - 09:52 - Signaler un abus Hé oui, les anciens colonisés asiatiques et les autres

    se sont bien intégrés et n'emmerdent personne.. Quand au 93, les pauvres, il y a une sous économie qui les fait tenir.. Laquelle he bien la drogue comme Marseille et autres endroits paradisiaques... Donner des responsabilités à certains ??? Un seul exemple l'Iman >Chalgoumi, qui a maintenant besoin d'être surprotégé, car, horreur, il parle aux Juifs;..... Impayables, ils sont !!!!

  • Par Ganesha - 08/02/2018 - 10:16 - Signaler un abus Ordures racistes

    Quand on vit à Tel Aviv, on imagine pouvoir se permettre de publier des saloperies racistes sur Atlantico. Mais, êtes-vous certaine de ne jamais remettre les pieds en France ? Voyez ce qui vient d'arriver à Tariq Ramadan ! Quant à Tahiti, c'est un territoire de la République...

  • Par JG - 08/02/2018 - 22:17 - Signaler un abus @Ganesha

    Si vous appelez "racisme" le simple fait fait de constater que la jeunesse vietnamienne de deuxième et troisième génération (La France a pourtant colonisé et fait la guerre au Vietnam au Cambodge et au Laos de manière tout aussi brutale qu'au Maghreb) ne s'intègre pas de la même façon que la jeunesse algérienne....je ne sais plus que dire.... "Quand on veut tuer son chien, on l'accuse de la rage"

  • Par Ganesha - 09/02/2018 - 09:39 - Signaler un abus JG

    Citation : ''Le racisme est une idéologie qui, partant du postulat de l'existence de races au sein de l'espèce humaine, considère que certaines catégories de personnes sont intrinsèquement supérieures à d'autres.'' C'est tout simplement la définition qu'en donne Wikipédia, et c'est aussi sur cette base que jugent les tribunaux français. === https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Racisme

  • Par assougoudrel - 09/02/2018 - 10:08 - Signaler un abus Ce matin, j'ai entendu aux infos

    qu'elle abandonne The Voice. Tant mieux; elle a dû en prendre plein la figure, la sainte ni-touche.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe d'Iribarne

Diplômé de l'école X-Mines, Philippe d'Iribarne est directeur de recherche au Cnrs, spécialisé dans la diversité des cultures politiques. Auteur de quatorze ouvrages, dont L'islam devant la démocratie (Gallimard, 2013), il a notamment travaillé pour le Secrétariat général de la présidence de la République.

Voir la bio en entier

Céline Pina

Née en 1970, diplômée de sciences politiques, Céline Pina a été adjointe au maire de Jouy-le-Moutier dans le Val d'Oise jusqu'en 2012 et conseillère régionale Ile-de France jusqu'en décembre 2015, suppléante du député de la Xème circonscription du Val d'Oise.

Elle s'intéresse particulièrement aux questions touchant à la laïcité, à l'égalité, au droit des femmes, à la santé et aux finances sociales et a des affinités particulières pour le travail d'Hannah Arendt.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€