Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 22 Février 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

La Russie vient-elle de tester une nouvelle arme dans l'espace?

Le régime de Vladimir Poutine s'affirme sur terre dans le monde entier et veut maintenant s'imposer dans le ciel ?

THE DAILY BEAST

Publié le - Mis à jour le 30 Décembre 2016
La Russie vient-elle de tester une nouvelle arme dans l'espace?

The Daily Beast par David Axe

La Russie n’en pas finit pas de marquer des points face aux États-Unis en 2016.

Le 16 décembre, l'armée russe aurait testé ce qui semble être une arme anti-satellite : une fusée qui peut tourner en orbite basse et détruire des engins spatiaux ennemis.

Le test pourrait être le dernier signe en date de l'intention de la Russie, et de sa capacité, de menacer les engins spatiaux américains publics et privés tout en contestant la suprématie militaire et commerciale des États-Unis dans l'espace.

Il pourrait aussi être la dernière provocation d'un régime russe qui nie toute responsabilité quant aux conséquences de ces interventions déstabilisatrices.

C’est ainsi que Moscou se lave les mains face au piratage des élections aux États-Unis et dans d'autres pays occidentaux, ou face à l’invasion de l'Ukraine, entre autres attaques contre la stabilité de l’ordre mondial.

Le test d’une arme anti-satellite (ASAT) semble avoir largement échappé à l'attention du public. Le Washington Free Beacon a été le premier à faire un article sur l’essai de cette arme, le 21 décembre, en citant des sources anonymes du gouvernement américain. CNN a également évoqué ce test, en faisant aussi référence à des responsables anonymes américains .

Le capitaine Nicholas Mercurio, un porte-parole de la 14th US Air Force, qui supervise les systèmes spatiaux, a refusé de commenter spécifiquement le test russe. "Nous surveillons les lancements de missiles dans le monde entier" a déclaré Mercurio au Daily Beast « mais nous avons comme règle de ne pas diffuser d’informations sur ces lancements. »

Pour ce test anti-satellite, les Russes disent que cette fusée n’est pas réellement une arme anti-satellite, ou ASAT. L’engin serait destiné à abattre des missiles balistiques envoyés pour attaquer la Russie.

Autrement dit, la fusée que la Russie a testé le 16 décembre serait une arme défensive, pas un système d’attaque tueur de satellite. "Je pense que cela peut être l’un ou l’autre" estime Pavel Podvig, un expert indépendant des forces stratégiques russes, dans un email adressé au Daily Beast. "C’est difficile d’être précis à ce stade." Mais en fait, il n'y a pas de différence significative entre une arme anti-satellite et un missile défensif d'interception. Le même matériel de base peut servir aux deux missions

« La seule différence entre un intercepteur de défense antimissile et une arme ASAT à basse orbite se trouve dans le logiciel," explique Jeffrey Lewis, qui travaille sur les programmes de non-prolifération au Middlebury Institute of International Studies

En 2008, par exemple, l'US Navy a modifié le code de l'un de ses missiles intercepteurs SM-3 et ciblé avec succès, à partir d’un bateau, un vieux satellite américain en orbite basse.

La nature de l'essai russe souligne la probabilité que la fusée en question soit une arme anti-satellite. La fusée aurait décollé d'une base dans le centre de la Russie et volé en orbite basse. Il n'y a pas eu de débris, selon CNN, ce qui veut dire que le missile a probablement ciblé un point dans l'espace au lieu de viser, par exemple, un satellite russe hors service.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par OlivierRiviere - 24/12/2016 - 15:37 - Signaler un abus Idéologie

    En filigrane de l'article il y a l'idéologie que la Russie est une menace pour l'Europe. La plupart des politiques et des citoyens semblent avoir oublié les leçons de l'histoire et de la géopolitique du 17ème au 21ème siècle; quel que soit le régime, la Russie a besoin de son espace et la politique actuelle des USA et de l'Europe est de nier ce besoin. Il est extraordinaire d'avoir appliqué un certains raisonnement à la 'ex-Yougoslavie et d'appliquer le raisonnement exactement inverse à la Crimée (pour l'Ukraine c'est plus complexe). Oui le développement d'armes de guerre de l'espace a des côtés inquiétants mais la suprématie totale des américains est-elle vraiment dans notre intérêt? Malheureusement l'Europe, elle, accepte d'être un nain diplomatique et militaire.

  • Par brennec - 24/12/2016 - 15:45 - Signaler un abus doutes

    Des on dit, des rumeurs, des suppositions, des afirmations non documentées mais des faits, on en trouve peu. Si une loi passe sur les fake news, vous pensez qu'un article pareil serait accepté? De plus c'est quoi ce daily beast? ça vient de sortir? Rien que le titre ça laisse planer un léger doute sur le journal.

  • Par ikaris - 24/12/2016 - 20:44 - Signaler un abus L'empire du bien selon Daily Beast

    au delà des supputations gratuites, une chose me frappe : Daily Beast trouve totalement normal et acceptable que les Etats Unis aient des capacités ASAT (c'est complètement assumé et ils ont déjà fait des tests en vraie grandeur) ... mais le fait que la Chine ou que la Russie puissent faire de même semble menacer la planète entière. Un peu comme la Clinton s'effarouchait que la chine ait un porte avion alors que les USA en on 11. On est le sur le degré zéro du nationalisme états unien avec ce torchon virtuel qu'est Daily Beast. Merci de déréférencer cette source qui n'est que le porte-voix de (l'ancien) secrétariat d'état états-unien.

  • Par valencia77 - 24/12/2016 - 20:57 - Signaler un abus Soviet Union

    Disappeared but Russia no likely anytime. The old broad Clinton is out of the picture for ever.

  • Par jmpbea - 25/12/2016 - 18:46 - Signaler un abus Les'USA sont présents militairement dans

    173 pays dans le monde.....cqfd....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€