Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Octobre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sky Cycle : l'incroyable projet de réseau cycliste futuriste de Londres

Désencombrer la circulation, protéger les cyclistes, et embellir la ville du même coup. Une utopie qui semble possible à Londres grâce à un architecte ingénieux. Mais ça ne sera pas gratuit...

Vélo volant

Publié le
Sky Cycle : l'incroyable projet de réseau cycliste futuriste de Londres

Le projet Sky Cycle est en effet évalué à... plusieurs dizaines de millions de livres. Crédit London Media

Il y a quelques semaines à peine, le maire de Londres, Boris Johnson, se retrouvait ridiculement suspendu dans les airs, à cause d'un tragique dysfonctionnement de tyrolienne durant les Jeux Olympiques.

Mais Boris Johnson ne désespère pas de voler, raconte le Daily Mail. Cette fois, il a choisi un autre moyen de transport : la bicyclette. A l'origine de l'idée se trouve un architecte répondant au nom de Sam Martin. Ce designer a imaginé un véritable réseau de transport aérien réservé aux deux roues, qui relierait les principales gares de Londres.

Et voici ce à quoi le réseau pourrait ressembler : ces images spectaculaires sont des vues d'artiste du futur réseau, qui porte pour l'instant le nom de Sky Cycle. Elles ont été publiées cette semaine, accompagnées des premiers détails sur le projet.

Les dessins représentent un tunnel futuriste aux parois de verre, qui évoque le High Line de New-York. Il pourrait se matérialiser dès 2015.

Sam Martin est un architecte paysagiste de 43 ans dans le cerveau duquel a germé cette idée il y a deux ans, avec l'aide d'un de ses collègues. Il a expliqué être en phase de discussion avec le maire et Network Rail, la société propriétaire du réseau ferroviaire britannique : des négociations qui "avancent bien", selon lui. Une première rencontre a eu lieu en mai et des études de faisabilité sont en cours sur certains sites.

Il a cependant précisé que le projet n'en était qu'à un stade primaire. Cependant, sa proposition se concentre déjà sur les usagers qui paieraient avec une "Oyster card" : la carte à puce sans contact qui sert de titre de transport aux londoniens depuis 2003. Le projet s'adresse en particuliers aux "commuters" : ces usagers des transports qui habitent la banlieue autour de Londres et qui font la navette aller-retour entre leur travail en centre-ville et leur domicile.

Mais comment nait une telle idée ? C'est une expérience personnelle qui a convaincu Sam Martin de protéger les londoniens contre la circulation automobile devenue insoutenable. Il a confié avec lui-même abandonné le vélo à cause des dangers de la route. Pour lui, la seule solution pour redonner gout au vélo et étendre le réseau cycliste est de bâtir dans les airs.

Le directeur d'Exterior Architecture remarque : "TFL (l'organisme public local responsable des transports en commun de la ville de Londres, ndlr) estime le nombre de trajets effectués en vélo va tripler pour atteindre environ 1,5 millions vers 2020. Mais ou tous ces usagers vont-ils se déplacer ? Sky Cycle est la prochaine étape logique, parce qu'on ne peut pas réalistement construire plus de pistes cyclables au niveau du sol. Il faudrait commencer à détruire des immeubles pour faire de la place, et il restera toujours le problème du trafic. Ce sera ne moins en moins sur, et vous ne pourrez pas convaincre les gens de prendre le vélo en l'état actuel, même en augmentant les taxes pour les voitures."

 L'architecte est optimiste : "Boris aime l'idée et Network Rail est vraiment enthousiaste. Je crois sincèrement que cela pourrait devenir une part significative de l'infrastructure de Londres, et transformerait la capitale."

Mais il réfute le rapprochement avec le High Line de New York : "le concept est vraiment complètement différent. A New York, c'est principalement piéton, et cela s'adresse prioritairement aux touristes".

Le High Line de New York

 "Ici, on parle de nouvelles infrastructures pour les commuters, qui garantissent la sécurité et seront plus rapides que les transports publics. C'est bien plus ambitieux et cher", reconnait-il. Le projet Sky Cycle est en effet évalué à... plusieurs dizaines de millions de livres. 

Les dessins représentant un design rouge et bleu, incorporant une structure en hélice enveloppant partiellement la plateforme au dessus de Londres. Martin pense qu'il sera nécessaire de démarcher un sponsor privé, comme dans le cas du programme Cycle Hire sponsorisé par Barclays. Ces vélos en libre service sont l'équivalent londonien du Velib'. 

A quand la même chose à Paris ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Gilles - 23/09/2012 - 08:48 - Signaler un abus Plus tard

    A Paris cela viendra dans 50 ans alors que l'accès au centre ville est payant dans beaucoup de grandes métropoles.

  • Par DelinfoLibre - 23/09/2012 - 12:31 - Signaler un abus A non !

    A Paris, on ne touche à rien... Paris est figé et doit le rester à tout jamais. Non mais !!! Tiens, comme la France.

  • Par Urbon - 23/09/2012 - 17:59 - Signaler un abus Vélo-ballade

    Je déteste cette idée qu'en vélo on a besoin de petit couloir sur les trottoirs et de verdure autour de soi. Ça fait des années que je me déplace en vélo à Paris. Je roule donc au milieu des voitures et les pistes cyclables, je les emmerde. De toutes façon, quand on attaque l'Etoile, la Bastille ou la Concorde en vélo, vaut mieux en avoir sous la pédale. Je conchie le vélib et les pédaleurs du dimanche. La seule chose dont j'ai peur, pour ma sécurité, c'est de ne pas être assez visible. Sinon les automobilistes ont tendance à sous-estimer,eux aussi, la vitesse qu'on peut atteindre sur un vélo. Les refus de priorité sont monnaie courante. Si il faut pédaler au milieu des piétons à deux à l'heure, je ne vois pas l'intérêt de me déplacer en vélo.

  • Par jerem - 23/09/2012 - 19:22 - Signaler un abus A quand la meme chose a paris ?

    est il possible d'etre aussi peut observateur de l'architecture urbaine !!! cela s'appelle un mail. les voitures en bas , les pietons en haut .... c'est marrant cela va faire 20 ans que l'on revient decete bonne idée ... le quartier grenelle vient de se refaire en supprimant ses passerelle entre les pates de maisons. La defense est toujours aussi impersonnelle et sent le coupe gorge la nuit tombée quand ces chemins sont sans aucune vie. .... oui laissons donc lesanglais recommencer a defigurer leur ville . De merveilleuses perspectives pour la tour mirador recemment inaugurée ... Apres tout une chose a l'air deja cadrée .... le mode paiement .... ca c'est entendu ...

  • Par jerem - 23/09/2012 - 19:25 - Signaler un abus quand a londres

    auront ils des rames ou l'on puisse etre debout pas seulement dans l'allée centrale mais egalement pres des portes , sans se casser le dos ????

  • Par jerem - 23/09/2012 - 19:32 - Signaler un abus @Delinfolibre

    figé paris ? parlez sur les marechaux , on vous causera d'un truc qui s'appelle le tramwya... si vous avez des problemes de vue on vous causera d'herbe verte . C'est sur le paris du tout bureau de chirac est loin .... pas de chance !!! on en est à la 3e renovation du forum des halles .... et le microcosme depuis 5 ans vient de decouvrir la tour montparnasse pour dire que c'est une horreur ...il est vrai que beaubourg est un chef d'oeuvre architectural... Rien a paris ? le quartier de la villette, le quartier de bercy , d'uasterlizt .... mais d'ou parlez vous ? surement du sommet de votre mauvaise foi ou de votre ignorance

  • Par chacal - 24/09/2012 - 09:25 - Signaler un abus @jerem...

    Vous avez raison, paris n'es pas figé... mais qu'est ce qu'il s'enlaidit sous Delanoe 1er.... des plots, des rainures, des pistes cyclables pour bobos velibesques, des couliors de bus peu usités, un métro qui n'évolue pas. Le tram certes, mais il en reste du chemin. Bref Paris est moche et peu pratique depuis Delanoë. Et je parlerais pas des couts de cette gabegie de Velib', ou de l'éducation du cycliste moyen.

  • Par Salvatore Migondis - 24/09/2012 - 16:37 - Signaler un abus Petits malins..

    C'est effectivement le bon moment pour surfer sur le succès populaire de Bradley Wiggins au Tour de France et des pistards anglais aux Jeux Olympiques..

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€