Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Rocard et Sapin : les deux Michel d’un Etat plus qu’en faillite

Dans un entretien au Journal du Dimanche , Michel Rocard plaide pour un "ralentissement" dans la réduction des déficits. "La première des urgences, c'est de faire baisser le chômage. Comme nous n'avons pas de croissance économique, la seule façon d'y parvenir est de réduire le temps de travail", a-t-il estimé.

Sonnette d'alarme

Publié le
Rocard et Sapin : les deux Michel d’un Etat plus qu’en faillite

Michel Rocard. Crédit DR

Oups. Il a ripé. Michel Sapin a prononcé le mot en F pour désigner l’État français. Oui, il l’a dit : l’État est totalement en faillite. Un tel aveu nous ramène plus de cinq ans en arrière lorsque François Fillon découvrait, un peu abasourdi, la même réalité, avant d’être rappelé bien vite à l’indispensable mutisme qui a permis au manège de continuer à tourner pour laisser le temps aux autres guignols de décrocher la queue du Mickey pour un tour gratuit de plus.

Rappelez-vous, c’était le 21 septembre 2007, et François Fillon déclarait au 20H de France 2, sans doute encore sous le coup d’un vin trop capiteux pour bien se rendre compte de la portée de ses propos :

"Je suis à la tête d’un État qui est en situation de faillite."

Émoi vif et profond de toute la majorité de l’époque, Sarkozy avait perdu une ou deux systoles en apprenant la saillie de son Premier, petit couic fébrile de bien des journalistes qui ne s’attendaient pas à devoir traiter pareille nouvelle cataclysmique (un vendredi, en plus !), tout concourrait à ce que la phrase devienne culte.

Et elle l’est effectivement devenue puisqu’on s’en souvient encore et qu’elle a résonné avec d’autant plus de justesse que la crise a développé par la suite chacun de ses sombres chapitres.

À l’époque, le pauvre Premier avait dû se rétracter, enrober ce qu’il avait lâchement admis dans une louche de diplomatie dégoulinante pour faire oublier (aux marchés, aux Français) ce qu’il pouvait entendre par « faillite ». La confiance ne s’était pas évaporée, la France avait pu continuer à emprunter goulûment et plutôt deux fois qu’une puisque les années Sarkozy furent, en terme de dette publique, le quinquennat de tous les records.

Et c’est donc un dimanche de janvier 2013 que Sapin découvre à son tour qu’il n’y a plus un rond dans les caisses. Pire encore, selon le ministre socialiste, l’État français est maintenant « totalement » en faillite ; apparemment, sous Fillon, il ne devait être en faillite que sur les bords, ou de façon pastel, je suppose. À présent, nous avons toutes les pleines couleurs de la faillite, pas le petit lavis d’aquarelle d’une faillite translucide version droite rigolote.

Quelque part, c’est une façon pour la gauche d’admettre que la droite n’avait finalement pas exagéré l’ampleur de la crise. On savait que Présiflan s’était aperçu quelques mois après son entrée en fonction que son Nicolas de prédécesseur lui avait laissé les clefs d’une guimbarde toute rouillée qui ne tenait plus qu’avec de petits bouts d’adhésif social de fortune. On s’était étonné d’un tel manque de lucidité (se lancer dans la candidature, décrocher la timbale, arriver en poste et – oups – tomber sur une situations bien pire qu’imaginée), mais la presse n’avait pas trop remué le couteau dans la plaie. Avec la sortie de Sapin, on sait maintenant que la réalité, palpée par le peuple en direct, met donc cinq ans pleins pour parvenir aux têtes pensantes.

On a connu plus vif.

Un autre élément qui ne rassure pas, c’est qu’entre 2007 et 2013, si la situation a changé, ce n’est pas en bien, mais en pire. Autrement dit, avant les guignolades de Sarkozy, on avait déjà cumulé autour de 1200 milliards de dettes. Le paquebot à rames « France » doit à présent croiser dans les mers tumultueuses des 1800 milliards. À tout le moins, si François Fillon avait déjà raison à l’époque de déclarer le pays en faillite, Michel Sapin ne peut pas décemment dire le contraire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par enzo31311 - 29/01/2013 - 09:49 - Signaler un abus Faillite

    La situation s'est aggravée depuis 2007 et en plus ceux qui nous gouvernent de sont pas vraiment les meilleurs pour nous faire passer ce cap tres difficile.

  • Par troiscentsalheure - 29/01/2013 - 10:24 - Signaler un abus En travaillant moins

    on rembourse la dette plus vite ?

  • Par vangog - 29/01/2013 - 11:35 - Signaler un abus On les avait prévenus les Socialo-ecolo-cocos!

    Même prévenus, ils plombent la dette héritée de Mitterrand avec la frénésie morbide d'une bande de charognards.. Bon, on veut bien être gentils encore une fois: "Arrêtez vous de dépecer la France, car vous avez atteint l'os!..." Mais il n'y pire sourd qu'un rapace qui ne veut pas entendre...

  • Par vangog - 29/01/2013 - 11:55 - Signaler un abus "Ralentir la réduction des déficits", cela veut dire:

    "augmenter les déficits", non? Il a jamais été clair dans sa tête le roro! Qui sait si, quand il prône la semaine de 32 heures, il n'a pas voulu dire "semaine de 42 heures"?...

  • Par denis5460 - 29/01/2013 - 12:37 - Signaler un abus c'était évident

    cet article ne pouvait trouver grace aux yeau de notre groupie du menteur spolieur magouilleur élyséen, j'ai nommé le bien-nommé laurentsoT

  • Par denis5460 - 29/01/2013 - 12:39 - Signaler un abus non non

    je ne me suis trompé en tapant c'est pas parce que l'autre à des yeux de veau. je voulais dire aux yeux

  • Par René - 29/01/2013 - 12:45 - Signaler un abus Mr.Rocard

    Vous et tous les autres privilégiés de la République, Donnez vos énormes revenus à l'Etat, cela allègera la dette. Et puis avec vos "amis" ARRETTEZ de pondre des conneries monumentales comme celle entendu aux infos le 28 Janvier qui veut INTERDIRE les FEUX DE CHEMINEES en Région Parisienne. AU.....FOU...!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Par celasepasseenfrance - 29/01/2013 - 13:11 - Signaler un abus Feux : Directive Européenne

    @René : l'interdition des feux de cheminées dans des cheminées à foyer ouvert provient d'une prochaine directive européenne. voir le dernier § de cet article qui date de février 2012 http://www.lefigaro.fr/conso/2012/02/06/05007-20120206ARTFIG00739-le-bois-de-chauffage-flambeen-ile-de-france.php

  • Par CN13 - 29/01/2013 - 13:50 - Signaler un abus à enzo31311 :

    vous êtes un petit marrant, vous. Qu'est-ce que vous attendez pour vous installer à l'Elysée et vous mettre au travail "pour nous faire passer ce cap très difficile" ? puisque vous trouvez que "ceux qui nous gouvernent ne sont pas vraiment les meilleurs" ?

  • Par Hugo from Caracas - 29/01/2013 - 13:55 - Signaler un abus @CN13

    Il me semble pourtant que vous fustigez fréquemment le gouvernement actuel en le qualifiant de nul et d'incompétent et voila maintenant que vous insinuez qu'ils ne peuvent faire mieux (cf votre remarque à Enzo). Auriez-vous viré PS ou bien c'est le fait qu'enzo ait cité 2007 comme point de départ qui vous a fait sortir de vos gonds ?

  • Par honduras - 29/01/2013 - 14:18 - Signaler un abus cet odeur ...

    oui ça sent le sapin, le paquebot france n'a plus d'énergie pour avancer, la faute à qui ? à cette délinquance qui domine le peuple, modifie les lois de manière à gagner les élections sans en avoir une majorité requise, voir la représentation de l'assemblée nationale. 75 % des français considère l'immigration comme une menace pourtant ils continuent, eux ces élus de la dictature démocratique. ce qui manque le plus à la france pour réussir ? être une nation tout simplement, chaque français qui paie l'impôt se considère comme spolié et chaque personne qui vit de revenus sociaux développe une véritable haine de ses compatriotes. La solution, des frontières, des lois fermes et appliquées, un impôt juste et la possibilité de s'enrichir car le français s'appauvrit.

  • Par anubis - 29/01/2013 - 15:17 - Signaler un abus Vite ...

    Les 35h n'ont pas suffit ... Ils n'ont toujours pas compris ce qu'était le travail ... C'est clair maintenant, le but c'est d'étendre la pauvreté à tout le monde !!

  • Par un - 29/01/2013 - 15:33 - Signaler un abus un

    En France, on travaille 35 h/semaine En Chine, on dort 35 h/mois cherchez l'erreur !!! Le travail, c'est la santé....... chômedû, mort assuré.......

  • Par Salaudepatron - 29/01/2013 - 15:55 - Signaler un abus Aller Papy, il faut rentrer maintenant....

    Il va vraiment falloir le ranger Papy... sinon il va finir par nous préconiser les 24 heures. C’est logique... moins les boites sont rentables, moins il y a d’emplois crées, donc plus on devrait partager le temps de travail, selon son raisonnement... Et plus on partage, moins les boites sont rentables, donc la seule fin possible de son système, c’est plus de boulot du tout, pour personne... Au moins là, le partage serait équitable !

  • Par antiflambyste18 - 29/01/2013 - 18:59 - Signaler un abus Le partage du travail est aussi fécond d'emploi...

    ...que le mariage homo est fertile....Prétention et fausse modestie rose ne sont pas non plus un programme pour la France. Au nom d'un progrès qui a quitté les socialistes depuis longtemps, le plomb de la Corrèze et sa bande de moralopathes, resteront bientôt un souvenir d'impuissance vaniteuse et purulente. Résistance, debout la France.

  • Par Teo1492 - 29/01/2013 - 19:14 - Signaler un abus Supprimons les allocations et...

    faisons travailler les Français jusqu'à 70 ans (en les mettant par exemple à mi-temps à partir de 65 ans)

  • Par Ludo1963 - 29/01/2013 - 20:32 - Signaler un abus deux magnifiques exemples

    de la crétinerie de la gauche française en matière d'économie... beaux parleurs, mais destructeurs dans leurs décisions (ou plutot absence de décisions)

  • Par vangog - 29/01/2013 - 20:59 - Signaler un abus Etudiants, retraités, actifs, Égalité pour tous!

    pas de travail fatiguant et les mêmes allocations pour tous, cette égalité la gauche aura-t-elle le courage de la proposer?... En conseil des ministres, Flamby a suggéré que, si cela peut faire oublier la crise aux Français, c'est peut-être une bonne idée, car, a-t-il dit " l'Egalité, ça mange pas de pain!"...

  • Par sheldon - 30/01/2013 - 00:28 - Signaler un abus Mais Rocard n'a pas dit 32H payées 35 !

    Pourquoi pas 32H payées 32H ? Mais aussi 32H pour les profs, la RaTP, la SNCF, etc Ce qui est curieux est qu'à son age M. Rocard ne sache pas ce que coute à une entreprise une personne supplémentaire !

  • Par Casa123 - 30/01/2013 - 08:57 - Signaler un abus Charité bien ordonnée.....

    Qu'ils commencent donc par s'appliquer les principes qu'ils défendent. Ils devraient être tout deux à la retraite.

  • Par ClairdeLune - 30/01/2013 - 10:59 - Signaler un abus Arrêtons de payer tous ces mecs avec des salaires injustifiés.

    Car professionnellement,ils ne valent pas plus que le RSA. La France a besoin d'hommes dynamiques,bosseurs,intelligents et à l'esprit républicain.Et non de ces jouisseurs de la vie,comme ces assistés de l'argent public...Je suis pour suspendre immédiatement toutes les retraites et privilèges de tous ces types,ainsi que le remboursement intégral de tout cumul de mandats et avec les intérêts...et vous?

  • Par ClairdeLune - 30/01/2013 - 11:00 - Signaler un abus Ils nous ruinent et tant mieux pour eux!!

    Il parait, selon une nouvelle disposition (loi de finance 2013), que les députés, sénateurs, ministres,présidents de la république et aussi tous les leaders du PS et de l'UMP, vont recevoir tous les avantages des intermittents du spectacle, en version Depardieu à titre d'acteurs de télé réalité en plus du fric cumulé de leurs Mandants. N'oublions pas, qu'ils jouent la comédie (du Bourgeois gentilhomme),mais en version (sceau d'eau) pour un public de plus de 60 millions de veaux élevés aux hormones de naïveté.Tout travail mérite salaire,cette disposition est justifiée et juste. Il paraît aussi, que sarko et hollande sont pressentis pour l'Oscar du meilleur acteur 2012. Beaucoup pensent à sarko, pour son admirable interprétation Jérôme Kerviel dans « casse toi pôve Kon ». C'est décidé,moi aussi je me mets à la politique.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

H16

H16 tient le blog Hashtable.

Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€