Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Rimbaud doit-il son génie à son homosexualité ?

Dans une interview accordée au magazine Têtu, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, condamne le silence qui entoure l'homosexualité de certains personnages historiques dans les manuels scolaires.

On n'est pas sérieux quand on a 17 ans

Publié le
Rimbaud doit-il son génie à son homosexualité ?

Pour Najat Vallaud-Belkacem, l'homosexualité doit être prise en compte dans l'enseignement de la littérature et de l'Histoire. Crédit Marcelo Noah

La ministre des Droits des femmes et porte-parole de l’actuel gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a déclaré, au sujet des manuels scolaires : « Aujourd'hui, ces manuels s'obstinent à passer sous silence l'orientation LGBT (lesbienne, gay, bi et trans) de certains personnages historiques ou auteurs, même quand elle explique une grande partie de leur œuvre comme Rimbaud ». Cette déclaration d’un personnage aussi éminent du gouvernement de François Hollande mérite quelques éclaircissements.

Le 10 novembre 1891, le poète décède, à l’âge de trente-sept, à l’hôpital de la Conception de Marseille. Atteint d’un cancer, amputé d’une jambe, il serait revenu, lors de cette épreuve, à la foi de son enfance, selon sa sœur Isabelle. Elle écrit à leur mère le 28 octobre 1891 que son frère est « un juste, un saint, un martyr, un élu ». Une lettre dont l’authenticité fait toutefois toujours débat, car il semble qu’elle ait été écrite après coup, pour amplifier la renommée familiale due à la célébrité grandissante du jeune poète.
Longtemps cette image a prévalu : celle d’un poète devenu aventurier, doublé d’un « mystique à l’état sauvage », pour reprendre les termes de Paul Claudel, lui-même converti à la foi catholique après sa lecture de Rimbaud. Une image qui paraît n’avoir été édifiée que pour parer la légende d’un Rimbaud dépravé, procédurier et immoral.
 
Dès 1885, il est avéré que le frère aîné de Rimbaud, Frédéric, un modeste voiturier, qui louait une maison à Attigny près de celle du chef de gare, Alain Poher - dont le petit-fils qui porte les mêmes prénom et nom sera élu en 1968 président du Sénat -, ait tout appris des années de jeunesse d’Arthur à Paris, et s’en soit ouvert aux siens qui le méprisaient de ne pas réussir, autant qu’ils glorifiaient son cadet parti en Afrique où il menait la vie ardue d’un homme qui tente la fortune. Frédéric tenait l’histoire de Paul Verlaine lui-même qui séjournait alors à Coulomnes, à quatre kilomètres de Roche, où se situait la ferme familiale de Mme Rimbaud. A preuve, il semble que Frédéric, dont sa mère refusait le mariage avec une femme misérable, Blanche Justin, ait eu une explication avec elle, puis il fut déclaré persona non grata à la ferme.
Datée de la même année que la préface de Paul Claudel, 1912, on trouve un texte de son ami André Suarès, repris dans Portraits et préférences (Gallimard, 1991), où le Condottière, bien au fait de l’homosexualité supposée de Rimbaud, écrit, dans un esprit opposé à celui de « l’Apollon du Sacré Cœur » : « Quoi de plus absurde que de faire aujourd’hui un honnête jeune homme de Rimbaud ? (…) Mais quoi ? Rimbaud eût-il mis dans sa couche vingt mignons, je ne lui verrais pas moins d’innocence ». Après la Première Guerre mondiale, Rimbaud devint l’étendard des surréalistes, dont on sait qu’ils étaient animés par une homophobie totale, André Breton en tête qui déclarait : « J’accuse les pédérastes de proposer à la tolérance humaine un déficit mental et moral qui tend à s’ériger en système et à paralyser toutes les entreprises que je respecte. » Il n’empêche : le culte de Rimbaud devient un dogme, et, à la faveur du double interdit de Claudel et de Breton, la question de l’homosexualité du poète est une matière si taboue que personne n’en a parlé, ni surtout ne s’est avisé de la célébrer, sauf Cocteau. Sans doute aura-t-il fallu les années qui ont suivi Mai 68 pour que la question sexuelle s’impose de plus en plus, et en vienne à occulter toutes les autres dimensions, au risque de faire de Rimbaud l’archétype de l’homosexuel  en gloire - ce dont ni son œuvre, ni sa vie ne témoignent.
 
Inutile de se voiler la face : il est assuré que Rimbaud a eu une aventure homosexuelle avec Paul Verlaine, aventure qui s’est d’ailleurs terminée de manière dramatique, puisque Verlaine a tiré au pistolet sur Rimbaud à Bruxelles en 1873. A la suite de quoi, Rimbaud qui espérait que Mme Verlaine lui donnerait de l’argent, pour financer ses publications, s’est vengé et a fait envoyer son amant en prison - d’où il est revenu catholique. Retourné chez lui, blessé à la main, et donc inapte aux travaux des champs, Rimbaud a alors écrit le récit de sa liaison avec Verlaine sous le titre « Délires », où l’on entend la « vierge  folle » et « l’époux infernal » parler de manière sévère de leur amour. Rimbaud écrit dans ce texte, qui est le point culminant de la Saison en enfer : « Peut-être devrais-je m’adresser à Dieu. Je suis au plus profond de l’abîme, et je ne sais plus prier. » Mais plus que de savoir si ce texte met en balance l’homosexualité et la mystique, il importe de voir que le titre du livre dit l’essentiel : si « saison en enfer » il y a eu, cette « saison » n’est qu’un moment – il est d’autres saisons. Dit autrement, tout l’enjeu de la poésie de Rimbaud – cette poésie non rêvée, mais écrite – , est de permettre l’arrachement de l’ « enfer ». Après quoi, une fois le mauvais rêve de la liaison avec Verlaine dissipé, Rimbaud écrira ses plus grands textes, des proses poétiques qui renversent dialectiquement les propositions infernales de la Saison – c’est-à-dire les Illuminations.
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par General3Gaulle - 05/11/2012 - 09:57 - Signaler un abus Tetu 40 000 exemplaires chaque mois...

    Je commence a en avoir ras le bol que l'ont prenne le journal gay TETU pour le journal qui reprenterait la voie des homos en France. Desole mais il y a la realite des chiffres. Il y a 4 a 6 millions d'homos en France. Le journal TETU ne se vend que a 45 000 exemplaire par mois ! Source OJD http://www.ojd.com/adherent/4941 Le Journal TETU est proprité du millionaire socialisatiste : Pierre BERGE. Millionaire par héritage. Je commence plus que ras le bol que des ministres donnent des interview a des journaux communautariste au tirage confidentiel et que ose au final faire croire que la ligne editorial de ce journal communautariste represente l'opinion des homos en France. Le communautarisme ses association et sa presse qui osent pretendre parler pour les autres y'en a ras le bol ! 40 000 exepmalires pour 5 millions de lecteurs homos ... se journal communautariste sa fait quel pourcentage ? 0,8 %

  • Par kettle - 05/11/2012 - 10:02 - Signaler un abus 45 000 exemplaire

    Dont 10 000 exemplaires en abonnement qui resteront sous blister 3 mois dans le porte journaux avant de rejoindre la poubelle.

  • Par carredas - 05/11/2012 - 10:30 - Signaler un abus Stop à la sexualité vue par les socialistes...

    La sexualité comme la religion relève du domaine privé. Il serait bon que ce gouvernement en plus du mariage pour tous, cesse de vouloir imposer sa sexualité pour tous dans les manuels scolaires, dans les cours de "vivre ensemble", et dans les mentalités...

  • Par Septentrionale - 05/11/2012 - 10:33 - Signaler un abus le socialisme,lui, est en rade sous la ceinture ex: Belkacem

    " [...] Sur la mer, que j'aimais comme si elle eu dû me laver d'une souillure, je voyais se lever la croix consolatrice [...] [...] Donc tu te dégages Des humains suffrages, Des communs élans! Tu voles selon...[...] " Rimbaud . mais Belkacem ne peut pas connaître le génie du Christianisme

  • Par Carcajou - 05/11/2012 - 10:48 - Signaler un abus Y en a marre!

    Bon alors wouala. Les homosexuels comme les autres se répartissent essentiellement en 2 catégories: - ceux qui vivent leur sexualité comme partie de l'existence et attachent à d'autres activités une importance au moins égale, ne serait-ce qu'au regard du temps réel passé aux jeux charnels, voire supérieure si l'on prend le recul nécessaire et que l'on en se laisse pas obnubiler par les assertions du malade Freud, - ceux qui font de leur sexualité le centre de la pensée, de l'activité, bref de la vie et qui, de fait, souffrent d'une obsession. L'homophobie existe toujours, le fait est indéniable, mais il ne concerne qu'une petite partie de la population. Pour la majorité, la sexualité comme la religion appartient à la sphère strictement privée et chacun est libre tant qu'il n'emmerde pas son voisin. L'homosexualité naguère considérée comme une maladie, une déviance est aujourd'hui admise par une très forte majorité de la population - le mariage homo fait débat, pas l'homosexualité - mais cette "cause" ne doit devenir un sujet central de discussion, le risque serait grand de réveiller de vieux démons.

  • Par Ravidelacreche - 05/11/2012 - 11:12 - Signaler un abus Charles de Sivry est écrivain. Il écrit sous pseudonyme.

    C'est pseudonyme qui fait la fille ?

  • Par OmbreDuZ - 05/11/2012 - 12:07 - Signaler un abus Les gays sont têtus

    Mais les hétéro aussi. Le plus gros défaut des hétéros, c'est de croire que parce qu'un mec a une copine ou qu'il est marié, ça veut dire automatiquement qu'il ne couche pas avec des mecs, ou ne pourrait pas en être amoureux. Le plus gros défaut des gays, c'est de croire que parce qu'un mec a couché avec un autre, alors il ne peut qu'être gay et faire partie de la "communauté"

  • Par LouisArmandCremet - 05/11/2012 - 12:22 - Signaler un abus Il faut ajouter aussi...

    Il faut ajouter aussi que Rimbaud a été au (amuvais) trafficant d'armes, plus qu'un "aventurier". Enfin, va-t-on aussi signaler tout les hétéros de façon spéciale ? Soyons logique et égalitariste jusqu'au bout !

  • Par LECANDIDE - 05/11/2012 - 12:41 - Signaler un abus Le bateau coule

    Le chômage explose, la dette est devenue incontrôlable, les zones de non-droit prospèrent et prolifèrent, les comptes se règlent à la kalachnikov, les impôts atteignent le seuil critique où les Français se barrent et où les plus actifs émigrent, les usines ferment mais... "Najat Vallaud-Belkacem, condamne le silence qui entoure l'homosexualité de certains personnages historiques." Je crois cauchemarder et pourtant je suis bien réveillé.

  • Par carioca - 05/11/2012 - 13:13 - Signaler un abus et la religion?

    je sais qu'il est commun de dire qu'au moins les hommes ont un cerveau dans leur sexe; mais il est indéniable que la spiritualité influe sur la création, et donc il serait aussi nécessaire d'indiquer la religion des artistes... on ressort les étoiles jaunes????

  • Par roudoudou - 05/11/2012 - 18:32 - Signaler un abus Le Q...

    ... est juste hors sujet dans cette affaire. Qu'un écrivain copule dans une voie génitale, buccale ou digestive, masculine ou féminine, ne changera rien à son talent ou à sa nullité. On n'écrit pas avec son Q mais avec sa cervelle.

  • Par Glabre et Ingambe - 05/11/2012 - 19:11 - Signaler un abus le dormeur du val

    La petite mignonne du gouvernement essaye de faire parler d'elle en appelant à la barre un splendide poète. N'est pas splendide qui veut.

  • Par Rebelotte - 06/11/2012 - 00:09 - Signaler un abus Victor Hugo doit-il son génie à son hétérosexualité?

    ?

  • Par vangog - 06/11/2012 - 00:51 - Signaler un abus Méfions nous des sourires de garce...

    qui cachent des esprits dogmatiques et revanchards!

  • Par Lepongiste - 06/11/2012 - 07:46 - Signaler un abus La belkacem ne sait plus quoi dire pour qu'on parle d'elle !!

    Va t elle faire les mêmes recherches et imposer le rajout de l'orientation sexuelle sur les livres d'histoire du Maroc sa deuxième patrie !!!

  • Par Titan75 - 06/11/2012 - 12:14 - Signaler un abus Cette femme est nulle

    Elle n'a pas le niveau. Elle ne doit son poste qu'à son nom, ses origines et son physique que certains (pas moi) trouvent charmant. Cette ministre ayant la double nationalité franco-marocaine (un scandale sans précédent) a en outre été conseiller (payée???) du roi du Maroc de 2007 à fin 2011. Un pays où 50% des filles ne vont toujours pas à l'école. Qu'elle retourne chez elle comme institutrice, elle y sera plus utile et ce sera plus à son niveau.

  • Par titiavel - 07/11/2012 - 15:39 - Signaler un abus BEAUCOUP

    Certains propos d'opposants au mariage pour tous tiennent plus du fantasme que de l'argument, exagérément excessif, ils discréditent d’emblée leur auteurs qui ne sauraient participer a un débat d'idée objectif et constructif. Je parle ici de personnes qui confondent mariage gay et polygamie , inceste ou pédophilie, je parle aussi des personnes qui confondent opinion et argument. Mais peut on tenir rigueur a celui qui parle dans l'ignorance? Si les homosexuels deviennent visibles dans notre société et que le mot cesse d'être tabou dès lors qu'il s'agit de parler culture, art, politique, média, sport etc...Alors probablement, certains opposants au mariage gay comprendront que la vie d'un homosexuel ne diffère pas de la vie d'un hétérosexuel et que leurs arguments contre le mariage pour tous ne sont pas fondés... C'est pour celle raison que belkacem tiens ces propos, pour que les détracteurs du projet comprennent enfin que l'union gay ou la famille homoparentale est une réalité, que c'est déjà le cas au coin de votre rue ou chez votre voisin et que cela n'affecte en rien la vie des autres. Il faut accepter la réalité et mettre en conformité la législation et la société d'aujourd'hui.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Charles de Sivry

Charles de Sivry est écrivain. Il écrit sous pseudonyme.

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€