Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 26 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Réveillons de fin d’année : comment faire un repas d’exception sans tomber dans les ersatz de produits de fête

A l'approche des repas de fêtes de fin d'année, il est temps de commencer à réfléchir à la composition d'un menu original, à prix raisonnable. Voici quelques idées et conseils pour un réveillon réussi, qui sorte du trio supposément gagnant foie gras-huîtres-dinde.

Bon appétit !

Publié le
Réveillons de fin d’année : comment faire un repas d’exception sans tomber dans les ersatz de produits de fête

Un bon repas n'est pas forcément constitué de produits de luxe. Crédit Pixabay

Atlantico : A quelques jours du 24 et du 25 décembre, quels sont vos conseils pour réaliser un bon repas de fête quand on ne dispose pas d’un budget important ?

Périco Légasse : Il faut d’abord considérer que c’est possible : on se sort de la tête les clichés comme celui selon lequel un bon repas est forcément constitué de produits de luxe, nobles et chers. On peut trouver d’excellents produits qui peuvent constituer un repas festif.

Dans le hors-série de fin d’année de Marianne j’ai donné une idée de repas de fête en concoctant un menu à 20 euros par personne, vin compris.

On commence avec des moules sauce poulette. Ce sont des moules de bouchot bien pleines et décortiquées. On les fait cuisine dans une sauce avec du vin blanc, de la crème et des échalotes. Ensuite je propose des œufs brouillés avec des œufs de truite qui sont disponibles dans le commerce pour pas cher. On continue le repas en dégustant une caille, ou deux si l’on est gourmand. Cela ne coûte pas cher, entre 4 et 6 euros la pièce. Cette caille de saison élevée au grain peut être cuisinée avec des champignons de Paris en accompagnement et des petits pois qui peuvent même être surgelés. Enfin en dessert, on peut préparer une salade d’oranges fraîches faite soi-même avec le jus d’orange. On peut rajouter des ananas ou d’autres fruits en salade. Je préconise d’accompagner ce repas d'une bonne bouteille de vin qui ne coûte pas plus de 10 euros et qui vient du caviste de quartier. Cela peut être par exemple un Chinon ou un Saint-Nicolas de Bourgueil pour les vins de Loire, un Beaujolais (Morgon, Moulin à vent Juliénas) ou un Saint Joseph en côte du Rhône. On peut rajouter un bon fromage type fourme d’Ambert, Comté ou Camembert.

Le côté festif et classe est toujours présent avec ce menu notamment avec les œufs de truites qui craquent sous la dent comme le caviar, alors que c’est loin d’être le même prix. Si l’on veut se donner 30 minutes pour faire les courses chez des commerçants on peut donc concocter un merveilleux repas, même quand on est au SMIC ou que l’on veut faire attention. Cela ne prend par ailleurs que 40 minutes de préparation. La France offre la possibilité à des gens qui veulent veiller à ne pas trop dépenser de faire un repas gastronomique à des prix raisonnables.

En dehors du traditionnel foie gras on peut opter pour une terrine festive avec une tranche de pain croustillant et un vin de qualité. En ce qui concerne le poisson, on trouve des huîtres moins chères et certains produits de la mer restent accessibles : le filet de maquereau, du merlan, du cabillaud, de la lotte, etc. En revanche les soles, les turbots, les daurades sont chers, et viennenet souvent d’élevages. En ce qui concerne les amuse-bouche, on peut préparer un assortiment de crudités avec une petite sauce que l’on fait soi-même ou une sauce mayonnaise. Il peut s'agir par exemple de petits bâtonnets de carottes ; ce n’est pas original, mais c'est agréable. Ou alors on peut acheter un pot de tarama en le toastant sur du pain de mie moelleux avec du citron.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Benvoyons - 19/12/2014 - 14:34 - Signaler un abus Pour le Réveillon il n'y a pas mieux qu'un bon couscous chapon

    !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Périco Légasse

Périco Légasse est journaliste et critique gastronomique. Il est aujourd'hui rédacteur en chef de la rubrique "art de vivre" à l'hebdomadaire Marianne.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€