Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 30 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Retombées de l'affaire Cahuzac : le peuple français exprimera-t-il son ras-le-bol en boycottant les impôts ?

S'il ne réagit pas rapidement après les scandales qui éclaboussent son gouvernement, François Hollande risque de retrouver le peuple dans la rue dès l’annonce des inévitables mesures économiques impopulaires à venir.

Onde de choc

Publié le
Retombées de l'affaire Cahuzac : le peuple français exprimera-t-il son ras-le-bol en boycottant les impôts ?

Après le scandale Cahuzac, les Français ne devraient pas apprécier les mesures fiscales impopulaires à venir.

Crise de la démocratie. Crise de régime. L’abîme entre le peuple et la classe politique prend des proportions abyssales. En moins d’un an à l’Elysée, François Hollande n’a fait que décevoir ceux qui l’ont élu. Et il y a de quoi.

Il avait promis de renégocier le pacte budgétaire adopté par l’Union Européenne du temps de son prédécesseur. Et pourtant, il le signe, tout en prétendant avoir réussi à y incorporer une annexe qui, en réalité, n’aura servi qu’à l’aider à sauver la face. Il avait promis de taxer à 75% les revenus dépassant le million d’euros. Or, de par son caractère confiscatoire et décourageant, cette taxe est devenue pour Hollande un boulet aussi lourd à traîner qu’elle avait été, pendant la campagne électorale, un aimant lui permettant de s’attirer des voix.

Puis, contraint de ne pas désespérer les marchés financiers, il avait promis de ramener le déficit public à 3% du PIB en 2013. Il s’est vu obligé d’admettre qu’il lui sera impossible de respecter une telle promesse dans les délais fixés. Hollande est pris dans la nasse de ses impossibles engagements électoraux. Rien d’étonnant que, après une petite année à la présidence de son pays, seul le dernier carré de ses sympathisants – autour de 30% des électeurs – continue à lui accorder sa confiance.

Et voilà que, pour couronner le tout, l’image d’ennemi des riches qu’il avait entretenue dès avant même la campagne électorale, et qui lui avait apporté bien des voix, vient à deux reprises d’être piétinée.

Premier coup dur à ce sujet : l’affaire Cahuzac. Qu’un membre clef du gouvernement français, le ministre du Budget, chargé de traquer les fraudeurs, soit lui-même un fraudeur, ne peut qu’éclabousser le président de la République qui avait décidé de le nommer. Car soit Hollande connaissait la véracité des accusations portées contre son ministre, et alors il aurait fait preuve de laxisme ; soit il ignorait tout, et dans ce cas il aurait péché par incompétence.

Second coup dur : la presse vient de révéler que le trésorier de campagne de Hollande est actionnaire de deux sociétés offshore dans les îles Caïman, paradis fiscal par excellence. C’est du joli. Hollande arguera qu’il ne savait rien. Or, un candidat prétendument ennemi de la finance, qui aurait commis l’imprudence de confier les fonds de sa campagne à quelqu’un sans se soucier de connaître les agissements financiers de celui-ci, peut-il prétendre avoir la perspicacité nécessaire pour diriger un pays ?

Rien d’étonnant que les Français soient de plus en plus nombreux à lui avoir retiré leur confiance.

Dans un climat politique si délétère, avec quelle autorité morale François Hollande pourra-t-il demander aux Français les sacrifices qui s’imposent, aussi bien pour redresser les comptes de l’Etat, notamment ceux des retraites et de la sécurité sociale, que pour relancer l’économie du pays par le biais d’une libéralisation du marché du travail à la Schroeder ?

Aussi, pour prévenir l’ouragan social qui s’annonce, Hollande se doit-il d’agir. Or, quelles sont ses options ? Pas formidables, à dire vrai.

Procéder à un remaniement ministériel, changement de Premier Ministre y compris ? Cela ferait désordre à moins de douze mois du début de son quinquennat. Pis encore, cela donnerait l’impression que le gouvernement dans son ensemble a quelque chose à se reprocher concernant le scandale Cahuzac. Et même, un remaniement pour quoi faire ? Pour inclure des technocrates à la Mario Monti en Italie (par exemple Louis Gallois ou Pascal Lamy) ? Ce n’est pas sûr que de telles figures aient la poigne politique, l’ascendant moral et l’expertise politicienne pour faire accepter des réformes douloureuses auprès des Français.

Pourquoi pas, alors, un gouvernement d’union nationale, faisant entrer des représentants du centre et des secteurs de la droite ? Pagaille assurée. En effet, qui fixerait la politique à suivre et les réformes à mener ? Hollande ou la droite entrée au gouvernement ? Une telle solution ne tiendrait pas longtemps.

Quant à un référendum sur la moralisation de la vie publique, brandi par le secrétaire général du PS, une telle hypothèse pourrait bien devenir un plébiscite anti-Hollande se manifestant par une forte abstention.

La seule issue à la hauteur de l’actuelle crise politique et morale consisterait à consulter à nouveau le peuple. Ce qui veut dire dissoudre l’Assemblée nationale, avec une possible cohabitation à l’horizon. Mais on voit mal Hollande, à une année à peine de son quinquennat, vouloir répéter l’expérience d’une cohabitation longue comme celle subie malencontreusement par Jacques Chirac.

Hollande préférera plutôt faire le dos rond en attendant que passe l’onde de choc – ce qui correspond à son image d’indécis. Mais dans ce cas, dès l’annonce des inévitables mesures économiques impopulaires à venir, Hollande risque de retrouver le peuple dans la rue et de provoquer une insurrection civique qui pourrait prendre la forme d’un boycott des impôts par des citoyens exaspérés.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par toupoilu - 07/04/2013 - 09:53 - Signaler un abus Juste une chose

    Concernant l’éventuel referendum par QCM proposé par Harlem Desir, et l'opinion de l'auteur de l'article, je cite: "Quant à un référendum sur la moralisation de la vie publique, brandi par le secrétaire général du PS, une telle hypothèse pourrait bien devenir un plébiscite anti-Hollande se manifestant par une forte abstention". Si le pouvoir y incluait le droit de vote des immigrés, il s'assurerait d'une forte participation, sinon, ceux qui joueraient le jeux d'un referendum anti-Hollande par l'abstention s'exposeraient a ce que ce droit de vote soit accordé. Hollande pourrait faire le pari de ce referendum, acceptant le sacrifice du droit de vote, qui serait massivement rejeté par la population, mais recueillant le bénéfice d'une forte participation, et de l'acceptation de ses propositions les plus consensuelles.

  • Par toupoilu - 07/04/2013 - 09:59 - Signaler un abus Sinon

    C'est vrai que alors que les finances publiques ont tellement de mal a revenir a l’équilibre, que les mesures a prendre pour réduire les dépenses sont tellement impopulaires, devoir se heurter a une recrudescence de mauvaises rentrées fiscales suite au raz le bol des français devant l'exemple venu d'en haut, pourrait rendre l’équation tout simplement impossible.

  • Par la saucisse intello - 07/04/2013 - 10:22 - Signaler un abus Contribuables mes frères....

    Ne l'oublions JAMAIS : C'est NOUS qui sommes LES MAITRES ! A l'instar des Césars qui présidaient les jeux du cirque, si nous abaissons le pouce, ils tombent ! Et je me demande encore comment il se peut faire que des gens se lèvent le matin et partent travailler (ce fut mon lot pendant + de 43 ans !) pour permettre à tous/tes ces parasites de se goinfrer sur leur dos ! Ca vaut aussi pour les retraités qui ont la "chance" de payer l'impôt (dont nous sommes également et pas qu'un peu!). Un indice : Regardez la bio résumée des "experts" qui signent les articles d'Atlantico (entre autres !), voyez la foultitude d'acronymes désignant des "organismes" tous plus coûteux et inutiles les uns que les autres : Hallucinant !!!....Par contre, de quoi vivront ces gens APRES ?

  • Par un - 07/04/2013 - 11:05 - Signaler un abus un

    Rien que le titre de l'article : ce sont des propos de "journalistes", pas très crédibles.... On rêve !!!!!!Cela ne tient pas la route La seule solution est la pression de la rue par des manifestations MONSTRES.

  • Par géodith - 07/04/2013 - 11:56 - Signaler un abus Mardi 9 avril

    Pas de consommation, cela ne change pas grand chose, vous allez consommer lundi ou mercredi mais cela montre le poids du peuple. Oui, manifestations moins familailes à l'avenir à prévoir... la tête est pourrie. démission de hippoprésident. http://www.bvoltaire.fr/joriskarl/dans-sept-semaines-tout-bascule,18206

  • Par fentreti - 07/04/2013 - 11:56 - Signaler un abus Oui pour le boycotte des impôts

    Coupons les vivres de tous les parasites du pouvoir, c'est nous qui détenons l'avenir de nos enfants entre nos mains , un peu de courage ! il faut dire stop , et agir ! refusons tous de payer les impôts , qui engraissent tous ces vautours !!

  • Par fentreti - 07/04/2013 - 12:34 - Signaler un abus @fkb

    Cher ami , il faut un peu de courage dans la vie . Sinon il y a la grève générale trés efficace et légale (si c'est ça qui vous fait peur) . Aprés c'est la révolution , mais les Français sont tellement peureux , que ce n'est pas gagner .

  • Par toupoilu - 07/04/2013 - 13:07 - Signaler un abus .

    Boycotter les impôts, se retournerai contre les français. On peut penser ce qu'on veut de François Hollande, mais il est légitime, et élu démocratiquement. Se battre contre lui politiquement, deux fois oui. Jouer la politique du pire en ruinant la possibilité de retour a l’équilibre des finances publiques par un refus de l’impôt entrainerait un scenario a la grecque. Nous avons tous, tout a y perdre.

  • Par la saucisse intello - 07/04/2013 - 13:21 - Signaler un abus C'est vrai que.....

    vingt millions de contribuables en taule en même temps, ça aurait de la gueule ! Mais on peut AUSSI régler son impôt par d'autres moyens : En pièces jaunes (prévoir un grand sac) ou en rédigeant son chêque sur une banche de coffrage (2600x120x100, masse : 100 kg !) ou sur un portail de remise, ou sur une tôle ondulée ou sur une bâche de semi-remorque, on peut l'écrire avec du caca de chien et un grand balai et en le "déposer" à la perception. C'est parfaitement légal. On peut aussi laisser passer la date d'un jour ou deux et envoyer un réglement antidaté. Le cachet de la poste faisant foi, les bureaucrates vont en avoir, du papier à archiver pour les procés ! En plus, ça oblige à réflêchir des gens qui n'y étaient plus habitués. Que du positif. On commence quand ?

  • Par Benvoyons - 07/04/2013 - 13:28 - Signaler un abus toupoilu - 07/04/2013 - 13:07 Tu as raison mais

    tous les Français freinent des 4 fers les dépenses car trop d'impôts. Donc cela revient au même moins de TVA, moins de bénéfices etc etc. Fin Mai nous aurons le résultat de la TVA du 1° trimestre. Mais j'ai peur que l'orientation donnée par l' Europe 0.1% et non pas par notre ministre des finances qui ne fait que répéter l'Europe donc un ministre des Finances qui ne sert à rien; soit une vision encore optimiste. Du -0.2 où -0.5 sont possible. D'ailleurs il suffit de lire les résultats des ventes de l'Automobile pour concevoir un très gros problème en fin de l'année.

  • Par géodith - 07/04/2013 - 14:27 - Signaler un abus 10% de pénalité pour le paiement des impots en retard

    moi je ne vous suis pas car avec l'augmentation, cela va être... onereux. Ensuite, c'est vrai que nos impots payent les infirmiers les policiers les profs..on en a besoin ! ce qui nous bouffe c'est le senat, les députés et tous ces profiteurs. La tête est pourrie, il faut amputer !

  • Par tchoupa - 07/04/2013 - 17:39 - Signaler un abus Bizarre !!!

    En ce qui concerne les millions de cahuzac en Suisse il y a une question à se poser. L'argent passe de la Suisse en Chine ... là ou JJ Augier a des sociétés qui ont des comptes dans des paradis fiscaux et ce même Augier devient le trésorier de la campagne de hollande ??? Pas de cause a effet mais il faut peut-être creuser !!!!!

  • Par sbgf43 - 07/04/2013 - 17:39 - Signaler un abus Une seule réponse...mai 1968

    Une seule réponse...mai 1968 bis repetita

  • Par Chesterfield - 07/04/2013 - 18:06 - Signaler un abus C'est bien parti

    Oui, je pense que je vais le faire. Seul, salarié cadre, locataire, aucune possession particulière, 1 enfant élevé. 10 % (et encore sans demande de remise) ca fiat moins mal que quand cette bande d'enforés essaient de nous faire un deuxième trou du cul. Y a t'il un mouvement citoyen constitué pour cela ?? PS = flics, infirmières et autres n'ont qu'a faire de même

  • Par L'Impertinent - 07/04/2013 - 18:18 - Signaler un abus Pourquoi pas un mouvement des "refusards des impôts"?

    ...après celui des "Pigeons". Car il faut mettre Hollande devant ses contradictions -- et ses complicités ne serait-ce que par inaction.

  • Par mich2pains - 07/04/2013 - 18:48 - Signaler un abus La Grève des impôts !

    Dés lors que ce gouvernement méprise méprise plus d' 1 million de citoyens manifestant dans la rue , un dimanche , CONTRE le " Mariage pour tous " , il nous démontre que les manifs ne servent plus à rien ! Il nous reste plus que la Grève des impôts , autant que possible et le plus possible ! Chacun de nous peut s'inspirer du courage d'un certain Pierre POUJADE qui militait activement dans ce sens , dans les années 1950 ! Il fit même trembler sérieusement le titulaire de l'Elysée de l'époque ( De Gaulle ) VOIR SUR iNTERNET

  • Par Messaline - 07/04/2013 - 19:38 - Signaler un abus Oui, grève des impôts!

    D'accord avec mich2pains. Il faut faire trembler Hollande pour lui faire prendre conscience des ravages de son, de ses impostures.

  • Par la saucisse intello - 07/04/2013 - 19:51 - Signaler un abus Et pourquoi pas....

    le "parti des contribuables" ? Je suis prêt à m'inscrire et à cotiser. Madame aussi. Et mon papou. Et l'héritier....et, bien entendu, Simon !

  • Par souillot - 07/04/2013 - 19:52 - Signaler un abus Monsieur Hollande

    Vous voulez que les français soient exemplaire, commencez par l'être vous même : Mariez vous avec cette dame Trierweiller qui squatte les ors de la République avec nos impôts , ainsi, mariés, vos fortunes individuelles seront confondues et vous serez enfin assujetti à l'impôt sur la fortune auquel vous avez échappé par des tours de passe passe bien orchestrés car vous faisiez partie de la cour des Comptes, donc vous connaissiez les passe droit, déjà du temps de votre précédent Compagne, mme Royale qui vous a reconnu comme nul . Cette dame Trierweiler devrait être poursuivie pour abus de biens sociaux et m'est redevable de la somme que vous détournez de mes impôts pour la nourrir, la chauffer, la sortir, l'exposer au public en la faisant voyager sur l'avion présidentiel que vous aviez tant décrié sous Nicolas Sarkozy . Non, monsieur Hollande, nous ne pouvons plus être exemplaire à votre image, car vous flouez la France, vous volez l'argent des français , vous n'êtes QUE l'ami des riches alors que vous avez fait votre campagne su le " je n'aime pas les riches" pour leurrer le bon peuple . Votre crédit confiance est épuisé, vous allez être à découvert et gare à la suite .............

  • Par Jaicruvoir - 07/04/2013 - 20:30 - Signaler un abus J'ai commencé le boycott fiscal par la TVA

    Dès que je commande quelque chose sur internet je passe par les sites hors de France en utilisant Google traduction. La TVA ne rentre plus dans les caisses de l'Etat! C'est peut être pas énorme mais vu que gauche ou droite nous roule depuis 30ans je dis stop!

  • Par Estoc - 07/04/2013 - 21:04 - Signaler un abus Démission

    Tous les moyens sont bons pour bouter cette clique d'incapables cyniques. Allons demander dans la rue la VIème République.

  • Par LSD - 08/04/2013 - 04:07 - Signaler un abus et ben..

    je sais pas si les gens boycotteront les impots, ( cest peu probable d en arrive la) mais une telle chienlit apres un an de pouvoir c est du jamais vu sous la V ème. On sent un climat tres propice aux insurrections , le pouvoir se liquéfie et les gens ne croient plus en rien. Et flamby adopte la pire stratégie : faire le dos rond, comme Louis XVI..

  • Par Pseudo-nyme - 08/04/2013 - 05:08 - Signaler un abus greve des cotisations sociales!

    Ce n'est pas tant les impôts mais les charges sociales des entreprises qu’il faudrait arrêter de payer, pour assécher la bête et repenser tout ce système affreux. En relâchant la pression sur les entreprises, on crée mécaniquement de l'emploi, on permet des augmentations de salaires et de manière générale on dynamise l'économie. En arrêtant instantanément le paiement du RSI, URSSAF etc, on fait redémarrer l'économie, la compétitivité, l'emploi, le niveau de vie, et une fois qu'on a généré une production importante, on redistribue, après 5 ans, on rehausse graduellement et de manière raisonnable les prélèvements sociaux. C'est la clé de l'énigme, et aucun de ces profiteurs populistes qui nous gouvernent n'aura jamais l'idée de présenter une telle mesure, tarissant la source dont il s'abreuve depuis la fin de ses études... son seul travail: perdurer avec un mandat politique, quelque part sur l'échiquier, de préférence avec des responsabilités nationales et un traitement de haut fonctionnaire.... La seule manière de changer tout cela c'est par la force, celle de ceux qui pèsent sur l'économie et qui sont littéralement aplatis par le poids de l'état, le premier bénéficiaire de tout…

  • Par Messaline - 08/04/2013 - 07:52 - Signaler un abus Non fkb, il n'y aura pas de penalités de retard

    Un mouvement pris par des millions de contribuables forcera le gouvernement, ou les partis politiques lors d'une élection, à déclarer ou promettre une loi d'amnistie. La grève des impôts est une excellente idée.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Fabio Rafael Fiallo

Fabio Rafael Fiallo est économiste et écrivain, ancien fonctionnaire à la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement). Il est diplômé d’économie politique de l’université Johns Hopkins (Baltimore).  Son dernier ouvrage, Ternes Eclats - Dans les coulisses de la Genève internationale (L'Harmattan) présente une critique de la diplomatie multilatérale.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€