Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 28 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Reprise : pourquoi la Grande-Bretagne s'en sort mieux que nous

Avec une hausse de la production dans le secteur industriel et un sterling fort, l'embellie économique britannique s'affirme. De quoi inspirer.

God save the sterling !

Publié le
Reprise : pourquoi la Grande-Bretagne s'en sort mieux que nous

La production de la Grande-Bretagne dans le secteur industriel a grimpé à 0.9 % en un mois. Crédit Reuters

Atlantico: D’après l’Office national des Statistiques anglais, la production dans le secteur industriel (qui représente 1/6e de l’économie de la Grande-Bretagne) a grimpé à 0.9 % en un mois. Par ailleurs, la livre Sterling a dépassé la valeur du dollar mercredi dernier. Comment expliquer que l'économie britannique s'en tire bien mieux que la nôtre ?

Pierre-François Gouiffès: Les dernières données macroéconomiques britanniques sont effectivement bonnes : une croissance de 0,8% au 3ème trimestre 2013 après 0,4% au 1er et 0,7% au second.

S’il y a une rupture par rapport à la stagnation de 2012, il n’en demeure pas moins que l’économie britannique reste encore 2,5% en dessous de son pic d’avant la crise de 2008.

La question est de savoir le rôle de la politique économique britannique (compétitivité réglementaire et fiscale, austérité budgétaire et activisme monétaire) dans ce redressement. On peut notamment mettre en avant les décisions du gouvernement favorables aux investissements immobiliers et le caractère accommodant de la politique monétaire.

Quel rôle l'usage que le Royaume-Uni a fait de son outil monétaire a-t-il joué dans l'amélioration de la situation britannique ? La nomination de Marc Carney à la tête de la banque d'Angleterre a-t-elle marqué un tournant décisif ?

Pierre-François Gouiffès : Le Royaume-Uni déploie depuis plus le premier trimestre 2009 une politique monétaire « activiste » incluant notamment le maintien du taux directeur de la Banque d’Angleterre à 0,5% et un programme d'acquisitions d'actifs financées au moyen des réserves à la banque centrale portant ses avoirs en titres à long terme, essentiellement constitués de fonds d'État à près de 25 % du PIB.

Cette politique a été complétée depuis le gouvernement Cameron par un programme de soutien du Trésor à la construction d’infrastructures et de logements et le programme « Funding for Lending » de soutien des prêts hypothécaires garantis par l'Etat.

Nicolas Goetzmann: La politique monétaire britannique peut être analysée en séparant deux périodes. Jusqu’au mois de juin 2013, Mervyn King dirigeait la Bank Of England puis a été remplacé par Mark Carney en juillet de cette année. Mervyn King a suivi une voie de relance monétaire en procédant par le biais de rachats d’actifs, avec des résultats plutôt satisfaisants sur le front du chômage. En effet le taux britannique est passé sous la barre des 8%. Concernant la nomination de son successeur, il faut comprendre le contexte. Le Canadien Mark Carney a été nommé à la suite de son action en tant que gouverneur de la Banque du Canada, où il était parvenu à tempérer les effets de la crise. Mais également parce qu’il était partisan d’une nouvelle méthode de gestion de la politique monétaire, dite de l’objectif de PIB nominal, et bien plus agressive que celle menée par King. Ce sont les perspectives engendrées par cette nouvelle théorie qui ont poussé David Cameron et George Osborne à aller chercher Carney, passant outre le fait qu’il ne soit pas un citoyen Britannique. Depuis son arrivée, son travail consiste essentiellement à convaincre le reste du “board” de la Bank of England de mettre en pratique cette nouvelle théorie. Et bien entendu il existe des résistances au sein de l’institution, mais nous pouvons être optimistes. Donc oui, son arrivée est décisive en théorie mais elle ne l’est pas encore en pratique, c’est à dire que s’il parvient à son but, nous devons nous attendre à une relance monétaire de grande ampleur au Royaume Uni.

La reprise économique et les bons résultats statistiques donnent-ils raison à la politique d’austérité britannique en temps de crise (et tort aux choix de politique économique de la France) ?

Pierre-François Gouiffès : Il semble important de préciser que le déficit public britannique reste très important et supérieur au déficit français (6,8% contre 4,1% prévus pour 2013). Cela étant dit, il y a une politique assumée de baisse des dépenses publiques qui avaient considérablement augmenté entre 2000 et 2009, passant de 37% à 51% du fait des politiques des gouvernements Blair & Brown et de la violence de la récession de 2009.

Le gouvernement Cameron installé en 2010 a décidé de renverser cette tendance en jouant notamment sur trois postes : masse salariale et effectifs publics (plusieurs centaines de milliers d’emplois publics supprimés, gel salarial), dépenses sociales (mise en place d’un plafond de prestations par ménage), transferts aux collectivités locales. Les dépenses publiques sont passées de 51% à 48% entre 2009 et 2012 sans qu’il y ait une augmentation du taux de chômage positionné aujourd’hui à 8%.

Nicolas Goetzmann: Il ne s‘agit pas d’une politique d’austérité... puisque cette rigueur ne provient que du coté budgétaire et est contrebalancée par une relance monétaire. Elle permet en effet au gouvernement de procéder à des ajustements sur son budget, de réformer, et ce, sans impacter la croissance et l’emploi. C’est exactement ce que ne semble pas comprendre l’Europe aujourd’hui. Une politique d’austérité n’aura de sens que lorsque la BCE sera à même d’en absorber les conséquences. La Suède avait procédé de la même façon dans les années 90 : baisser le budget d’une main tout en relançant l’activité de l’autre. Un tel “policy mix" permet de sortir d’une crise, de faire baisser le chômage, tout en se donnant des marges de manœuvre budgétaires.

Malgré la hausse des prix de l’immobilier, la demande de logement continue d’augmenter et ce grâce aux efforts du gouvernement pour accorder et financer des programmes de prêts. Comment les Britanniques réussissent-ils à endiguer les hausses de prix immobiliers ? Quelles politiques sont mises en œuvre pour assurer l’accès à la propriété ? Sont-elles efficaces ? 

Pierre-François Gouiffès : Le Royaume-Uni avait connu une forte crise immobilière en 2008 après une considérable envolée (quasi triplement des prix en dix ans). Il y a donc un très fort ajustement des prix après 2008.

Le gouvernement britannique, un peu à l’instar de son homologue américain, fait preuve d’une grande créativité pour promouvoir l’investissement immobilier et en infrastructures : programme « UK Guarantees » permettant de financer jusqu’à 40Md£ de travaux d’infrastructures et 10Md£ de logements (juillet 2012), plan de soutien « Help to buy » au secteur immobilier prévu dans le budget 2013, (5,4 Mds£), programme de « Funding for Lending Scheme », qui permet de soutenir la demande de crédits hypothécaires, sans oublier la politique monétaire accommodante.

De fait les prix de l’immobilier sont revenus aux niveaux d’avant-crise, et la question que se posent différents commentateurs concerne l’éventualité de régénération d’une bulle immobilière couplée à une trop forte hausse de l’endettement des ménages.

Quels sont les secteurs économiques qui tirent la croissance britannique vers le haut ? Dans quel état ces secteurs se trouvent-ils aujourd'hui en France ?

Pierre-François Gouiffès : Nous avons évoqué la place particulière de l’immobilier dans la reprise. Sur les chiffres de croissance du 3ème trimestre (0,8%), Cette croissance semble assez bien répartie sur l’ensemble de l’économie : +0,7% pour les services (78% de l’économie, revenus à leur niveau d’avant-crise), +0,9% pour le secteur manufacturier et +2,5% pour la construction.

 

La reprise économique britannique sera-t-elle durable ?

Nicolas Goetzmann: Cette reprise sera durable aussi longtemps que la politique monétaire décidera qu’il en soit ainsi. David Cameron peut compter sur Mark Carney pour la conjoncture économique, il ne lui reste qu’à procéder aux ajustements budgétaires pour que la relance monétaire se transforme en plus de croissance et moins d’inflation. En effet, si vous relancez la monnaie sans améliorer la politique de l'offre, vous risquez d'obtenir plus d’inflation que de croissance. Inversement, si Cameron opte pour des réformes du droit du travail et de baisses d’impôts, par exemple, il parviendra à obtenir plus de croissance réelle et moins d’inflation. Lorsque vous avez votre banque centrale avec vous, vous pouvez vraiment agir sur la réalité économique du pays, il reste au gouvernement de prendre les bonnes décisions. Voilà exactement ce dont nous aurions  besoin en Europe, car en l’absence de soutien de la BCE, les gouvernements vont s’épuiser. La politique menée actuellement par la BCE est un obstacle à la réussite des réformes entreprises par certains États, Espagne et Grèce en tête.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par un_lecteur - 08/11/2013 - 07:57 - Signaler un abus Fin de l'état providence,tout simplement

    "David Cameron a défendu dimanche sa réforme en profondeur du système de prestations sociales. Il a affirmé que dépendre de l'Etat-providence était devenu "un choix de style de vie" pour certains de ses concitoyens: "L'Etat-providence a été inventé pour aider les personnes à sortir de la pauvreté, mais il a piégé trop de gens en les maintenant dans ce système. Il devait être une mesure provisoire en période difficile, mais il est devenu un choix de style de vie pour certains", a estimé David Cameron dans une lettre publiée dimanche dans le tabloïd The Sun. " David Cameron a réforme l'état providence "Cette réforme de l'Etat-providence est la plus importante depuis plusieurs décennies au Royaume-Uni. Elle prévoit notamment un plafond du montant des allocations versées à une personne en âge de travailler (16-64 ans), une diminution de l'aide au logement dans le cas où un foyer dispose d'un logement social plus grand que ses besoins et une refonte de l'aide aux personnes handicapées. " Le fardeau de l'état providence qui étouffe la société a été allégé en Angleterre, pas en France. La politique monétaire vient après.

  • Par mateo62 - 08/11/2013 - 08:36 - Signaler un abus Tiens, tiens

    Après les pays scandinaves au début des années 90, puis par la suite l'Australie, le Canada, le Royaume Uni " a supprimé des centaines de milliers d'emplois publics". On croit rêver. Pas nous, pas la France. On sait augmenter les impôts, empiler règles, réglements et réglementation en masse, mais toucher à la dépense publique : personne ne sait faire. Pas plus la gauche aujourd'hui que la droite hier (point assumé par Fillon), sachant que le programme du FN prévoit de muscler les services publics, et que le FDG ne connaît que ça. Pour mémoire, parmi les "n" pistes : 1200 agences nationales représentant pas moins de 400 milliards d'euros de budget. Le reste, c'est de la littérature..

  • Par SkipJ - 08/11/2013 - 08:39 - Signaler un abus Mieux ? 2005 > 2012 (sources OCDE, Banque Mondiale)

    Annual Rates of Growth Fr: 7.2% (cumulative) UK: 6.9% Public Debt as Fraction of Budget 2012 Fr: 4.8 UK: 6.3 Total Public Debt as Fraction of GDP Fr: 90% UK: 90% Inflation Rate Fr: 2.2% UK: 2.8% Risk of Poverty Fr: 15.8% UK: 25.7% Child Poverty Fr: 7.9% UK: 19.6% Income Distribution Poorest 10% Fr: 2.8% UK: 2.2% Poverty Rate Overall France: 7.8% UK: 14% Population Below Median Income Fr: 8% UK: 12.5 Health Care Spending Fr: $2,239 per capita UK: $1,764 per capita Life expectancy at 65: Fr: 21.4 UK: 19.7 Obesity Fr: 9.4% UK: 23% Heart Disease Deaths per 100,000 people Fr: 39.8 UK: 122 Hospital Beds per 1,000 people Fr: 8.4 UK: 4.1 Practicing Physicians per 100,000 Fr: 310 UK: 270 CRIME Annual total Fr: 3,771,850 UK: 6,523,706 France’s total armed forces number 294,000, the UK’s total 212,000. France spends $752 per ca

  • Par gliocyte - 08/11/2013 - 08:54 - Signaler un abus @un-lecteur

    A votre commentaire, relativisant la politique monétaire menée, seule mise en avant, il faudrait ajouter: 1) Une politique de l'immigration à l'opposé de celle de la France, immigration choisie et non plus subie, politique que la Reine, sauf erreur de ma part, a repris dans son discours. 2) Une revalorisation du travail, conduisant à demander aux demandeurs d'emploi de donner plusieurs heures de leur temps à des travaux d'intérêt général.

  • Par tubixray - 08/11/2013 - 08:57 - Signaler un abus on a les hommes politiques que l'on mérite

    Comparez Tony Blair et J. Chirac ou bien D. Cameron avec F. Hollande et vous avez la réponse. Ajoutons une indépendance monétaire salutaire et un secteur financier peu éthique mais efficace et c'est réglé.

  • Par mateo62 - 08/11/2013 - 09:21 - Signaler un abus @Skipj

    C'est sans doute pour cela que les travaillistes n'ont pas été réélu, et sûrement pour cela aussi que le remède appliqué par Cameron est un remède de cheval (dont on notera que le RU n'a pas été bloqué pendant 3 mois). Reméde de cheval et non pas s'asseoir au bord de la rivière en attendant l'inversion de la courbe du chômage, inversion qui serait sensé marquer le génie de la politque de Hollande/Ayraut. En revanche, l'inversion de la courbe des taux auquels notre pays emprunte, c'est "maintenant". Cela va ruiner les efforts entrepris, et notamment la ponction fiscale tout azimuth sur les entreprises et les ménages. Les intérêts de la dette vont s'envoler, aggravant cette dernière. Bref de quoi voir les investisseurs-prêteurs se détourner de la dette française et le marché douter de plus en plus de notre aptitude à rembourser. Une situation greco-hispano-italienne, mais à une toute autre échelle. Comme ces pays, ce sont les marchés financiers qui vont nous dicter les mesures à prendre. Nous aurons perdu (si ce n'est déjà fait) la maîtrise de nos destins. Bravo aux politiques français, Hollande autant que Sarkozy et je ne parle pas de leurs prédécesseurs...par respect.

  • Par mateo62 - 08/11/2013 - 09:32 - Signaler un abus @gliocyte

    Sur votre commentaire : Sur le 1) j'entends l'argument mais je ne m'explique alors pourquoi les candidats à l'immigration font la queue à Calais si au Royaume Uni, on "choisit" ses immigrés sur tel ou tel critère, alors que "chez nous" tout le monde peut entrer (surtout avec des éléments très attractifs comme l'AME qui permet, y compris, à un étranger irrégulier de se faire faire une greffe de foie). Cela paraît contradictoire. sur le 2) comme en Allemagne !! cela fait partie de ces choses que font communément nos voisins et que nous nous refusons toujours à mettre en place. Voir le tollé déclenché, y compris dans son camp, une proposition équivalente formulée par Laurent Wauqiez (je crois me souvenir que c'est lui), quelques semaines en arrière.

  • Par SkipJ - 08/11/2013 - 09:55 - Signaler un abus Gliocyte

    Immigration : France : 260 000 UK : 550 000

  • Par charlesingalls64 - 08/11/2013 - 09:59 - Signaler un abus @mateo62

    Ce scandale des agences d'état a déjà été soulevé et la cour des comptes estime que près de la moitié ne servent à rien et/ou sont en doublettes des compétences existantes (région, département etc...). Elle estimait que 60 milliards pouvait être économisé tous les ans sans même touché à la masse salariale. Simplement en mutualisant et en centralisant les moyens dispersés..... Le problème c'est que dès qu'un responsable public mutualise cela coute.... de 2 à 5 fois plus cher. Les communautés de communes et d'agglomération en sont un parfait exemple. Tout devait être moins cher on a vu le résultat, alors pour les agences je crains le pire...... Il faut tailler dans le dur et fermer toutes ces merdes. Bien malin qui le fera parce que pour l'instant je ne vois strictement PERSONNE !

  • Par rmgl - 08/11/2013 - 10:01 - Signaler un abus Les Anglais sont patriotes

    contrairement à tout ce que nous entendons de la part des opposants de tout poils. Deux, leur courage, démontré entre 39-45 s'oppose à notre apathie. Trois, pour eux, ce sont les Anglais qui sont prioritaires et non les étrangers. Quatre, le plus important, ils utilisent leur monnaie ancestrale qu'est la Sterling et non l’Euro, voué à l'échec selon les spécialistes en économie mondiale. La précipitation de Mitterrand à imposer l'Europe à marche forcée est un échec monumental. Tout le reste s'avère explicatif pour endormir et justifier notre faiblesse.

  • Par Ramos - 08/11/2013 - 10:08 - Signaler un abus N'importe quoi !

    La £ sterling était à 1,2898 € le 22/07/2012 et est aujourd'hui à 1,1998 € c'est à dire qu'en un peu plus d'un an la £ sterling a été dévaluée de 7,34 %. L'article est écrit par un Maître de conférence à Sciences Po ! En décembre 2007 la £ était à 1,3593 € soit une chute de 13,29%. Voilà, en partie, pourquoi l'économie de GB se redresse. Et je ne suis pas Maître de conférence.

  • Par jerem - 08/11/2013 - 10:17 - Signaler un abus @SkipJ - 08/11/2013 - 08:39

    sympa le recap cepedant concernant les personnels militaires , il semble que l'on ait pas été capable d'aligner autant de monde à l'etranger dans les opérations à l'exterieur que l'on fait les britanniques. Sinon pour le reste , on pourrait simplement complété e nrépondant aux propos de Goetzmann : "Lorsque vous avez votre banque centrale avec vous, vous pouvez vraiment agir sur la réalité économique du pays, il reste au gouvernement de prendre les bonnes décisions." vous avez raison et d'ailleurs avec un traité simplifié maouss costo comme il nous a été vendu et la présence d'un goldman sachs à la bce , nul doute sur le fait que le sens de la décision en zone démocratique doit naturellement s'exerve de la banque centrale vers les gouvernements comme en italie avec le stagiaire interimaire qui lui aussi venait aussi de Goldman sachs ..... mais louons les efforts de la grece : bien aidée par golsman schas

  • Par jerem - 08/11/2013 - 10:31 - Signaler un abus @Ravidelacreche - 08/11/2013 - 10:16

    ils s'en sortent mieux que nous ? c'est vrai 52% des jeunes de 18 ans qui ne sont plus dans une formation quand les pays comme l'allemagne la france les pays bas sont a plus 75% c'est un vrai must qui permet de mieux comprendre les beuveries estivales des anglais et de leurs pratiques scotches dans des fauteuils a regarder des redifs de benny hill .... et on parle pas de l'année universitaire entre 6000 et 9000 euros .... Il est vrai qu'au danemark avec 58% de dépenses publiques c'est zero euros .... Les femmes britanniques qui avaient un age de départ à la retraite 5 années avant les hommes , maintenant supprimés doivent vraiment sentir le "must" du "mieux s'en sortir" on ne parle pas des contrats a zero heure ou de l'experience des contrats familiaux de mac do (ta fille est malade c'est maman qui vient mettre les burger en boite , contractuellement) on peut toujours se concentrer sur le microcosme londonien digne des bobos du coeur de paris entre la rive gauche et le marais qui se pensent comme l'alpha et l'omega national ... en attendant 12% des jeunes UK sont au chomage contre 9% des jeunes francais ... quand le mythe du job apparait

  • Par jerem - 08/11/2013 - 10:39 - Signaler un abus @rmgl - 08/11/2013 - 10:01

    "pour eux, ce sont les Anglais qui sont prioritaires et non les étrangers." allez donc voir les mots "communautarisme" , "indépendantisme" et "BNP" c'est vrai le royaume est un nirvana arretez de mettre les k7 de Marry poppins et peterpan en boucle et allez y voir .

  • Par jerem - 08/11/2013 - 10:40 - Signaler un abus @rmgl - 08/11/2013 - 10:01

    j'oubliais ,allez voir aussi "communwealth"

  • Par jerem - 08/11/2013 - 10:43 - Signaler un abus on doit comprendre quoi ?

    "Par ailleurs, la livre Sterling a dépassé la valeur du dollar mercredi dernier." Sont ce les 2013 money games ? dépasser quoi ? par rapport a quoi ? peut avoir des questions compréhensibles?

  • Par SkipJ - 08/11/2013 - 10:51 - Signaler un abus Pourriez-vous définir "mieux" ?

    Taux de pauvreté quasi double que celui de la France 14% pour le RU ; 7,8% pour la France - Taux de pauvreté infantile : 19,6 pour le RU ; 7,9 pour la France - Risque de pauvreté : 25,7 pour le RU ; 15,8 pour la France - Nombre de lits d'hospital, pour 1000 4,1 pour le RU ; 8,4 pour la France - nombre de médecin, pour 100 000 270 pour le RU ; 310 pour la France - Morts par maladie cardiaque, pour 100 000 122 pour le RU ; 39,8 pour la France Inflation RU, 2,8 entre 2005 et 2012 2,2 pour la France sur la même période

  • Par jerem - 08/11/2013 - 10:52 - Signaler un abus @mateo62 - 08/11/2013 - 08:36

    "Après les pays scandinaves au début des années 90, puis par la suite l'Australie, le Canada, le Royaume Uni " a supprimé des centaines de milliers d'emplois publics". On croit rêver" la communwealth attitude .... canada : il est vrai que la secu canadienne qui rembourse les opérations faites en inde car moins cheres a rembourser c'est un reel must pour l'avenir canadien . c'est pas au canada qu'on a vu un pont autoroutier s'ecrouler sur un autre par manque d'entretien .... australie ; ma foi avec autant de ressources naturelles dont notre cher uranimum et une surface disponible en hectare par habitant on peut comprendre l'automatisation qui exsite depuis des lustres notamment avec des portiques routiers pour controle automatisés et systématiques des vitesses . Royaume uni : baisse ? mais cela vient apres une hausse pratique dans sa seconde partie de mandat de blair .... souvenir de ce temps merveilleux ou les britanniques prenaient le channel pour se faire soigner en france pour cause de delais trops longs sur leur territoire national .... on leur souhaite de bien pouvoir se soigner à leur prix et leur effectifs.

  • Par yavekapa - 08/11/2013 - 10:57 - Signaler un abus quand on pense

    que l'industrie automobile britannique était moribonde, pour ne pas dire inexistante; maintenant elle n'est pas loin de dépasser la notre !

  • Par jerem - 08/11/2013 - 11:11 - Signaler un abus @gliocyte - 08/11/2013 - 08:54

    "2) Une revalorisation du travail, conduisant à demander aux demandeurs d'emploi de donner plusieurs heures de leur temps à des travaux d'intérêt général." revalorisation : redonner de la valeur . mais oui c'est comme le job a un euro des allemands .. Le probleme c'est que sous la reference "revalorisation" se cache une manne de travail a bon marché (que l'on pourrait entendre s'il s'agissait d'une situation temporaire) qui dure , qui dure .... oui les allemands ont mis en place le job a un euro et ils constatent qu'avec leur 5% de chomage, ces "enplois" ne diminuent pas .... Donc c'est bien aimable de parler de revalorisation .... le larbin aussi doit etre content de rendre service .... En revanche quand il s'agit de s'interroger sur l'etat déplorable des prisons .... curieusement , personne pour suggerer que les "condamnés" pourraient se voir confier la remise en peinture , en plomberie , les lieux dans lesquels ils sont pour un moment incarcérés ..... Curieusement Wauquiez avaient des idées pour des chomeurs non indemnisés mais pas pour des condamnés .... on veut bien entendre parler de la dette aux petits enfants , rarement des dégradations des dits bambins.

  • Par vangog - 08/11/2013 - 11:19 - Signaler un abus Si les socialistes Blair et Brown n'avaient pas

    propulsé la dépense publique de 37% à 51% (presqu'autant que la France socialiste...) en neuf ans, imaginons à quel point en serait la GB à présent!....

  • Par Jean-Pierre - 08/11/2013 - 11:24 - Signaler un abus PAUVRETE

    @SypJ . Contrairement à vos affirmations, le taux de pauvreté en France est de 14% de la population et non de 7%... Le RU est à peine au dessus de ce chiffre, la médiane européenne étant de 16,9%. . Pour ce qui est de la tendance, on doit pouvoir anticiper que la sortie de crise va diminuer le taux de pauvreté, alors que la France s'enfonce dans le marasme grâce a lla politique socialiste ne fera que accroitre la pauvreté, même avec allocations à la clé ! . SOURCE : OBSERVATOIRE DES INEGALITES http://www.inegalites.fr/spip.php?article388

  • Par charlesingalls64 - 08/11/2013 - 11:29 - Signaler un abus @yavekapa

    L'industrie automobile anglaise n'existe plus depuis la fermeture de MG Rover dernier gros constructeur britannique. De quelle renouveau tu parles exactement sachant que l’Angleterre a fait le choix de la finance et de rien d'autre..... ? Il parait que nos magasins qui ferment à 20 heures, nos 35 heures et des millions d'emplois d'avenir peuvent remplacer Peugeot et Renault. Nous allons bientôt pouvoir tester en live ! Les anglo-saxons ont un énorme avantage sur nous autres latins : Ils parlent moins et agissent plus. Suffit de lire le fil de cette discussion..... Le français voit toujours la brindille dans l'oeil du voisin britannique mais jamais la poutre que son gouvernement lui enfonce, petit à petit, dans le fion. Le temps des échardes est venu.

  • Par SkipJ - 08/11/2013 - 11:36 - Signaler un abus Jean-Pierre - Apprenez à lire VOS lien

    Selon le seuil pris en calcul, dans le premier cas "le taux de pauvreté est de 7,9 %, dans le second cas de 14,3 %". Ce premier cas est le mode de calcul de l'OCDE, le même qui à servit à calculer celui du RU… 

  • Par jerem - 08/11/2013 - 12:02 - Signaler un abus @charlesingalls64 - 08/11/2013 - 11:29

    oui c'est vrai, on reve d'une presse torchon rien que pour avoir la page 3 du SUN .... on reve d'etre sous surveillance permanente comme au meilleur temps de la stasi , d'ailleurs big brother n'est il pas une creation BBC ? quant a l'industrie automobile anglaise . C'est exact que cote national c'est un peu la débandade quand c'est l'indien TATa qui reprend les bonnes adresses.. il n'en demeure pas moins que carlos goshn a eu cette decision fort interessante de construire une usine nissan en angleterre et que les britanniques (chose surprenante) sont parmi les rares a avoir augmente leurs production et leur immatriculation au 1er semestre 2013 (/ 1er sem 2012). quant aux francais , on n'oubliera pas les bons francais qui nous font l'article britannique notamment des élus de l'assemblée des francais de l'etranger qui organise des salons de la "retape" a paris pour vanter la grande bretagne . Payer des impots pour vanter les voisins c'est vrai c'est nettement mieux .... au fait il paraitrait que les jeunes britanniques eux aussi quittent leur pays une fois leur diplome en poche ... dingue non ?

  • Par yavekapa - 08/11/2013 - 12:11 - Signaler un abus à charlesingall64

    ce sont les entreprises de production automobile installées au Royaume-Uni par des société étrangères, type Nissan, dont certaines très productives et compétitives.

  • Par jerem - 08/11/2013 - 12:22 - Signaler un abus @vangog - 08/11/2013 - 11:19

    il est vrai que des "socialistes" comme blair et zappatero qui ont flexibilisé le travail , des tas de liberaux en revent .... ils ont deja connu le DSK argentier liberateur de la finance .... c'est vrai que des socialistes de ce gabarit .... mao peut dormir tranquille au pays du capitaliste sans trop droits de l'homme... et on n'oubliera pas la tres grande association mensongeree avec le neo-capitalisme evangeliste bush. Parlez nous en effet du converti (apres mandat) au catholicisme , tony blair .... le protestantisme mercantile n'aurait pas tenu en main sa conscience

  • Par saintu - 08/11/2013 - 12:32 - Signaler un abus Bon sens

    Tenter de faire une comparaison entre le UK et la France est une stupidité. Dés le départ la France a un énorme handicap, celui de la mentalité des français ! Aux UK on ne dézingue pas ceux qui gagnent de l'argent. On ne flingue pas le patronnat. Même si certains ont ralé, il ont accepté les réformes indispensables pour que l'économie du pays reparte. Les commentaires de "Matéo62" me semble frappé de bon sens; qu'a fait notre pays qui puisse permettre un redémarrage de l'économie et du marché du travail ? RIEN ! Qu'a fait le pays pour diminuer le budget de l'Etat ? RIEN ! Bien au contraire, Peillon et d'autres, recréent des postes de fonctionnaires, ce qui génère des postes supplémentaires de dépenses ! Et quand l'Etat supprime quelques postes, illico ceux-ci sont reconstitués et multipliés par les Régions et les Conseils Généraux ! En 5 ans (entre 2007 et 2012) les régions et départements ont accru les postes de territoriaux de 40% !!! Au final en France nous construisons un mille-feuilles indigeste, alimenté par l'impôt (sous toutes ses formes). Sauf que fatalement, il arrivera un moment ou l'impôt ne pourra plus être payé ! Et ce jour est proche.

  • Par jerem - 08/11/2013 - 12:45 - Signaler un abus @saintu - 08/11/2013 - 12:32

    vous avez raison . les anglais ne dezingue pas les gens qui gagnent de l'argent . Mieux , ils adorent faire reprendre leurs activités economiques par des etrangers si possible russes oligarques au pédigré illustrant la sueur et l'huile de coude ... les britanniques ont un respect pour les autres qui de facon universel est reconnu . ce sont des saints ! dans la bonne entente cordiale , nous avons tous les torts car cela nous fait du bien de nous auto-flagellé . Nous aimons notre langue et c'est meme pour cela que plus un seul document européen ne sort en anglais et uniquement en anglais des instances bruxelloises , pour honorer notre gout pour les langues etrangeres ... nous rendons hommage a la francophilie naturelle et universellement reconnu des britanniques dans leur ensemble. louons les createurs du footbal, des hooligans et des punks ... la crete du nirvana ... louons l'avance prodigieuse dans cette grande aventure de la famille monoparentale louons la surveillance video et prions pour l'installation future d'un micro en sus dans les chiottes de chaque habitant (pour controler leur bonne santé "s'entend" )

  • Par vangog - 08/11/2013 - 13:00 - Signaler un abus Je maintiens que Blair et Brown étaient socialistes,

    de ceux qu'encensaient nos socialos français en parlant de "socialisme de la modernité" Si la modernité consiste à propulser la dépense publique de 37% à 51% en neuf ans, comme l'ont réalisé Blair et Brown, alors nos socialo-ecolo-cocos français sont hyper-modernes... Mais le vieux réflexe Trotskyste est toujours de mise: Ils ont raté car ce sont des socio-traîtres à la solde du grand capital et des USA (qui ont le dos large...)! Là encore, pas de bilan objectif de nos économistes biberonnés à la pensée unique, ni de nos journaleux, qui, pourtant, adorent les inventaires.... Pauvres petits Trotskystes archaïques, derniers des Mohicans d'un autre monde et d'un autre temps, prenez garde de ne pas trébucher, car vous pourriez tomber dans les poubelles de l'histoire!

  • Par jerem - 08/11/2013 - 13:02 - Signaler un abus @saintu - 08/11/2013 - 12:32

    et pour la comparaison au redemarrage de l'economie ... 12% de jeunes de 15-24 ans (plus de 900.000 pour parler nombre d'etres vivants et pas statistique sans concret) au chomage ... quel signe de redemarrage en effet (700.000 en france pas de quoi hurler victoire mais surtout pas de quoi faire des génuflexions) 25% de salariés a temps partiel pour moins de 20h par semaine 21% de salariés a bas revenus (moins de 2/3 du revenu median) comme en allemagne (7% en france, belgique danemark ) un salaire médian qui a perdu 1500 euros annuels en 5 ans .... quel redemarrage .... (la visseuse, dévisseuse .... ca tourne reste a savoir dans quel sens) un taux d'endettement des menages 132% (85% pour les francais ou les allemands) surement un signe de confiance dans l'immobilier et sa bulle un contrat zero heures qui est encore mieux qu'une laisse a domicile (etre disponible quand on vous reclame avec une obligation de l'etre mais aucune garanti d'un nombre d'heure de travail minimal) http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202962097193-le-contrat-de-travail-zero-heure-plebiscite-par-les-employeurs-britanniques-597220.php

  • Par jerem - 08/11/2013 - 13:10 - Signaler un abus @ vangog - 08/11/2013 - 13:00

    maintenez, vous avez bien raison. mais comme ils ont pratiqués des politiques sociales identiques a celles qu'adoreraient pratiquer des iberaux . inutile de vendre un sous entendu qui n'est pas .... PS: et si vous laissiez trotsky a sa place . a part des excités du raccourci débile , il n'y a plus que vous pour parler d'un homme que les collegiens d'aujourd'hui ignorent totalement .... ce serait dommage de leur parler d'un truc qui vous met en joie... ils ne savent deja pas qui est de Gaulle pour une bonne partie d'entre eux .... alors trotsky a part avec vos microsillons 78T et girophare au centre de l'electrophone ....... ovus devriez ecrire aux Bush pour leur dire qu'ils ont travaillé main dans la main avec un socialiste pur sucre ... il va surement reprendre la bouteille l'ancien alcoolo , apres cette revelation

  • Par jerem - 08/11/2013 - 13:13 - Signaler un abus @ vangog - 08/11/2013 - 13:00

    allez je vousl a fait .... avec un pseudo pareil .... on comprend que votre audition soit unilatérale ..... mais en 2013 vous avez une chance il existe des techinques de greffe pour retrouve l'ouie perdue ..... cela vous redonnerait un equilibre général

  • Par jerem - 08/11/2013 - 13:15 - Signaler un abus @vangog - 08/11/2013 - 11:19

    Mais si vous voulez en restez aux étiquettes , oui le parti travailliste est certainement dans le club de l'international socialiste on a bien eu a voir Khadafi est Président de la Ligue des Droits de l'Homme à l'ONU . cela ne change rien à l'appreciation que l'on peut avoir sur la politique retenue

  • Par helios - 08/11/2013 - 13:54 - Signaler un abus on crée une nouvelle bulle

    (immobilière dans le cas anglais) et mécaniquement on obtient une forte augmentation du PIB. Jusqu'à l'explosion de la dite bulle.... On peut se demander aussi si cette création monétaire massive ne finira pas par jeter un doute sur la valeur de la monnaie.

  • Par charlesingalls64 - 08/11/2013 - 14:11 - Signaler un abus @jerem

    J'ai pas tout compris mais ça devait certainement être très intéressant ton truc un peu fouillis sur le SUN, les caméras, la Stasi, Tata...... Bon, tu exècres les anglais pendant que Carlos semble les apprécier et c'est ton droit le plus absolu. Pas de quoi fouetter une chatte.

  • Par jerem - 08/11/2013 - 15:43 - Signaler un abus @charlesingalls64 - 08/11/2013 - 14:11

    correction , je n'ai pas fondamentalement pas grand chose contre eux . ils vivent leur vie et ne sont pas comptables des sorties theatrales de certains de leurs maires. En revanche je ne supporte pas trop ces francais qui viennent faire la leçon avec le "ailleurs c'est mieux" sur le ton et avec les arguments du snob bobo manichéen qui pour dire qu'une chose peut etre bien , se sent dans l'obligation de formuler que chez lui c'est nul. Tres pueril comme ces enfants qui passent leur temps a trouver les jouets des autres toujours mieux quels que soient ceux qui vous lui achetiez et qui (et là c'est le top ) se lassent à la vitesse du laser du jouet qu'il ont reclamé a corps et a cri parce qu'il y a encore un nouveau truc ailleurs a convoiter. ou ces activités péri-scolaires dont le cout d'investissement peut parfois etre inversement proportionnel a la durée de la passion pourtant revendiquée comme un argument choc . (violon , equitation, piano, hockey). Donc comme pour un gamin , on lui montre aussi tout ce qui peut etre criticable dans l'objet convoité , a coté de ses gentils arguments ..... et on en profite pour que la fraterie en profite

  • Par jerem - 08/11/2013 - 15:51 - Signaler un abus @charlesingalls64 - 08/11/2013 - 14:11

    charles ingalls comprendra facilement que l'on peut aimer l'eurovision quand chacun chante dans sa langue et nettement moins aprrecier quand on continue a baptiser une kermesse foutoir qui n'a d'européenne ni les frontieres ni les langues des dits participants qui utilisent une bouillie pseudo anglaise au point de se demander pourquoi la télé publique dépense encore du fric la dedans. PS : pour le Sun - penser information et temps de cerveau disponible pour la stasi - penser 300 cameras sur le parcours quotidien des londonien , portique de paiement pour circulation à l'entrée de londres, radars de détection des propriétaires de téléviseur , voisins vigilants ...... evidemment les co productions prism et echelon dans l'ambiance euro-sceptique habituelle.

  • Par jerem - 08/11/2013 - 15:53 - Signaler un abus @charlesingalls64 - 08/11/2013 - 11:29

    entre un statue symbole national , offerte par les francais pour les uns et une devise nationale ecrite en francais pour les autres ....on aurait du mal a ne pas les apprécier individuellement.

  • Par veryliberalguy - 08/11/2013 - 16:50 - Signaler un abus Oui jerem vous avez raison de dire qu'il n'est pas de bon ton de

    dire qu'ailleurs c'est mieu pour mieu dénigrer son propre pays. Les anglais ont fait leur choix et n'ont pas eu vraiment tort de garder leur propre monnaie et d'être maitres de leur livre. L'euro fort profite aux allemands et à quelques états scandinaves. Pour la France - tête de fil des pays dit du sud - l'euro est trop valorisé. En même temps la France mérite qu'on lui tire les oreils. Nous n'avons même pas amorcées l'ombre du début de la maitrise de nos dépenses publiques et de la relance de notre compétitivité, que déjà le gouvernement se réjouit mollement de la stagnation de la dégradation de nos exportations. Les espagnoles, italiens et autre anglais profitent des resultats des réformes mises en oeuvre chez eux qui profiteront en partie à la France. Nous avons toujours aimé - et aimerons toujours - compter sur les autres et sommes souvent les derniers à en profiter d'un vent de croissance. S&P commence à tirer nos oreils. Je pense que ce n'est qu'un début. Faut réveiller le pachyderme feignant français. Derrière le french-bashing y a quand même 80% de vérités qui se disent, qu'on aime ou qu'on aime pas la vérité fait pas toujours plaiz à entendre.

  • Par SkipJ - 08/11/2013 - 16:58 - Signaler un abus C'est où le "mieux" de la GB sur la France ?

    Taux de pauvreté quasi double que celui de la France 14% pour le RU ; 7,8% pour la France - Taux de pauvreté infantile : 19,6 pour le RU ; 7,9 pour la France - Risque de pauvreté : 25,7 pour le RU ; 15,8 pour la France - Nombre de lits d'hospital, pour 1000 4,1 pour le RU ; 8,4 pour la France - nombre de médecin, pour 100 000 270 pour le RU ; 310 pour la France - Morts par maladie cardiaque, pour 100 000 122 pour le RU ; 39,8 pour la France Inflation RU, 2,8 entre 2005 et 2012 2,2 pour la France sur la même période

  • Par veryliberalguy - 08/11/2013 - 17:16 - Signaler un abus devise nationale ecrite en français

    plus précisément en langue d'oil, langue issu d'un mélange entre le latin des envahisseurs romains, et du franconien, langue des envahisseurs germaniques du Vème siècle. France vient de l'allemand frankenreich et ce peuple, les francs, ne parlaient pas un mot de langue romane. Le franconien - donc un dérivé germanique - était la langue officielle du territoire jusqu'autour de l'an 1000. Faut se rappeler d'où on vient. Et bien plus loin dans le passé nous venons tous d'afrique alors les racistes ont l'air bien cons. Pour le french-bashing je disais avant - et je le pense - y a 80% de vérités et 20% d'exagerations. Le problème du french-bashing est qu'il est fortement compensé par une tendance extrême à se la péter et à juger tout le monde négativement. Je pense que les gens aiment leur pays mais ont l'impression que d'un gouv à l'autre ca ne fait qu'empirer leur problème. Enfin dans chaque pays, je pense, y a une tendance au "bashing' national. Si vous saviez la perception qu'on les japonais de leur pays depuis la fin de la 2ème GM. Pire qu'içi. Dans certains de leurs films ca se sent vraiment.

  • Par charlesingalls64 - 08/11/2013 - 17:39 - Signaler un abus @jerem

    T'in nous v'là dans l'eurovision et les activités périscolaires maintenant... On va en rester là, je sais pas ce que tu prends mais ça déchire grave... impossible de te suivre. Tu passes du coq au rosbeef et inversement. Tu n'aimes ni les anglais ni les comparaisons avec l'étranger mais pour pouvoir entamer des réformes il n'est pas interdit de s'inspirer de ce qui se passe ailleurs sans pour autant les appliquer sans discernement chez nous. A te lire il n'est pas vraiment étonnant que les français passent pour des prétentieux aux yeux de la terre entière et qu'ils souffrent d'une incapacité chronique à se réformer dans le moindre domaine. Tu as bien de la chance de n'avoir que des certitudes. La comparaison avec des pays comparables au notre est toujours utile. A population scolaire équivalente, les allemands ont 30% de profs en moins qu'en France. Les allemands fabriquent-ils pour autant plus d’analphabètes ou de chômeurs que nous ? Et les anglais n'y sont pour rien.......

  • Par sicenetoi - 08/11/2013 - 17:55 - Signaler un abus Situation au Royaume Uni ?

    Heureusement que SkipJ est là pour doucher les " ça va toujours mieux ailleurs" ou le yaka ou bien encore les réformateurs de la régression. Le RU a sa banque,la France et d'autres pas ! là est toute la différence même si cette situation les place loin derrière la France en termes sociaux: si,le Pib augmente de 0,8% avec une augmentation simultanée du nombre de pauvres au dessous du seuil de pauvreté ou d'emplois a temps partiel que l'on m'explique en quoi cette augmentation du PIB est une bonne affaire

  • Par vangog - 08/11/2013 - 19:49 - Signaler un abus Et si on demandait aux jeunes et aux immigrés?

    Où préfèrent-ils aller vivre tous ces Afhgans, Kurdes, Irakiens et jeunes diplômés ou pas diplômés français qui ne trouvent pas de travail dans les pays socio-démagogiques sudistes? Certainement pas en Angleterre, ce pays honni, qui a choisi le Libéralisme après le Socialisme, et dont les derniers de nos Trotskystes manipulateurs tentent de nous brosser un tableau apocalyptique- mais plus personne ne croit les manipulateurs gauchistes-, afin d'éviter de constater l'évidence criante! Eh ben si, c'est l'Angleterre que tous ces transfuges plébiscitent, derrière le nouveau Chanel de la honte qui s'est installé entre la GB et la Socialie française! Mais alors, mais alors... Si nos Trotskystes très très attardés se plantent sur les diagnostics politiques, et refusent de voir que la GB libérale accueille le haut de gamme de l'immigration, là où nous accueillons les voleurs de cuivre et les plus pauvres et les plus pléthoriques des familles, c'est qu'ils veulent nous cacher une réalité! Sur BFM télé, ce soir, le Trotskyste de service nous affirme que les agences de notation se sont toujours trompées... Qu'aurait-il dit si la note de la France avait été réévaluée plutôt que dégradée?...

  • Par jerem - 08/11/2013 - 20:10 - Signaler un abus @vangog - 08/11/2013 - 19:49

    ne pas confondre vitesse et précipitation . le hangar de sangatt a été détruit , manifestement c'est toujours la meme cohue pour franchir le channel . Et pour l'accueil vous oublier : pas dans shengen et pays insulaire. D'ailleurs on adore les bobos de canal plus dénonciateur de cette maire qui demande a sa population de signaler les squatts.... puisqu'ils veulent tous passer sur UK que diantre les squatts ont ils besoin de durer ..... on devrait donner l'adresse de ces bobos pour la diffuser et les inscrire comme site d'accueil en étapes sur le chemin vers la liberté anglo saxonne .... on verrait si le 15e et issy les mooulineaux nous en ferait encore des caisses scandalisées prout prout qui va si bien a ceux qui vivent la situation quotidienne des autres le temps d'un reportage : 2 minutes 30 . la compassion a bas cout

  • Par MauvaiseFoi - 09/11/2013 - 05:21 - Signaler un abus @skipj 09:55

    Flagrant délit d'intox socialoécolococo gaucho ... Ce qui compte ce n'est pas le nombre d'entrées, c'est le solde migratoire et là, surprise concernant la GB 550000 - 400000 = 150000 ! Je te laisse le soin de chercher celui de la France.

  • Par SkipJ - 09/11/2013 - 09:21 - Signaler un abus Mauvaise foi - celui de la France

    250 000 - 200 000 = 50 000 Une autre question ?

  • Par SkipJ - 09/11/2013 - 09:26 - Signaler un abus Au fait Mauvaisefoi

    France Solde migratoire de 50 000 pour une pop totale de 67 million GB Solde migratoire de 150 000 pour une pop totale de 59 million...

  • Par jerem - 09/11/2013 - 11:48 - Signaler un abus @SkipJ - 09/11/2013 - 09:26

    oui mais vous n'etes pas "sans savoir " que la tres grande majorité de l'immigration britannique ce sont tous les cerveaux formés en france .... depuis le temps que cela dure (selon certains) c'est pratique 2 fois une ville comme marseille ..... qui a emmenagé en grande bretagne et qui n'est evidemment pas revenue ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre-François Gouiffès - Nicolas Goetzmann

Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po Paris (histoire & économie politique). Il a notamment publié "Margaret Thatcher face aux mineurs" (Privat, 2007) et "réformes: mission impossible ?" (Documentation française, 2010). Il tient un blog sur pfgouiffes.net .

Nicolas Goetzmann est Stratégiste Macroéconomique et auteur d'un rapport sur la politique monétaire européenne pour le compte de la Fondapol.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€