Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 29 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Rencontre Hollande-Merkel : mais au fait, quelle idée se fait-on du "couple franco-allemand" outre-Rhin ?

En vue de la préparation du sommet européen de lundi prochain sur la crise des migrants, François Hollande reçoit ce vendredi Angela Merkel. Une crise qui a des répercussions sur le couple franco-allemand, notion vis-à-vis de laquelle la classe politique et la société civile allemandes expriment de plus en plus de réserve.

Vu d’en face

Publié le
Rencontre Hollande-Merkel : mais au fait, quelle idée se fait-on du "couple franco-allemand" outre-Rhin ?

Angela Merkel et François Hollande Crédit Reuters / Pool New

Atlantico : Le 13 février dernier, à Munich, Manuel Valls a violemment critiqué la politique migratoire qu'Angela Merkel souhaite voir appliquer en Europe. Une sortie qui avait provoqué l'irritation de la chancelière. Dans quelle mesure la déclaration de Manuel Valls a pu avoir un impact sur le couple franco-allemand ? 

Jérôme VaillantL’attaque de Manuel Valls a d’autant plus mécontenté la chancelière qu’elle a été menée à Munich, en Bavière donc, dans un Etat fédéré dont le ministre-président, Horst Seehofer, est sans doute le plus remonté contre la politique des réfugiés préconisé par Angela Merkel, même si le parti chrétien-social qu’il conduit fait partie de la coalition gouvernementale à Berlin en tant que parti-frère des chrétiens-démocrates.

Il s’agit du même Seehofer qui, en septembre 2015, déroulait le tapis rouge pour Viktor Orban à Banz pour s’entretenir avec lui de la politique à mener pour endiguer le flux de réfugiés en Europe. C’est le même Seehofer qui n’a cessé de mettre en public la pression sur la chancelière jusqu’à menacer son gouvernement d’une plainte devant le tribunal fédéral constitutionnel de Karlsruhe. S’exprimer comme l’a fait Manuel Valls a Munich pouvait donc passer à Berlin pour un geste particulièrement inamical.

Pourtant, on pouvait aussi à Berlin en relativiser la portée, tout comme celle des attaques de Horst Seehofer, tant leur vivacité était jugée en dehors de Munich excessives et déplacées, le signe que l’allié bavarois aboyait d’autant plus fort qu’il cherchait à compenser sa faiblesse de manière assez classique en critiquant Berlin. On pouvait également limiter la portée de la sortie de Manuel Valls dans la mesure où si elle avait bien valeur d’avertissement, elle n’était pourtant pas relayée par le président français dont on sait bien, à Berlin, qu'il est celui qui conserve la maîtrise des affaires étrangères de la France, et qu’il reste attaché au couple franco-allemand après une première période de refroidissement.

 

Si l'on revient sur l'ensemble du quinquennat Hollande, comment a évolué cette notion de "couple franco-allemand" ? Peut-on encore réellement parler de "couple" ?

La notion de "couple" est une notion soumise aux fluctuations de l’opinion et des critiques des observateurs comme des médias en général. Il fut des périodes pendant lesquelles on lui a préféré le terme de " tandem " tant celui de " couple " prêtait aux interprétations en terme de scènes de ménage. Au total, ce qui importe, c’est moins le terme lui-même que ce qu’il est censé représenté. Il faut, en la matière, toujours rappeler l’initiative prise par Robert Schuman au nom de la France le 9 mai 1950 quand il propose à l’Allemagne occidentale de fonder avec la France une communauté européenne du charbon et de l’acier  ouverte aux autres puissances européennes intéressées, alors que se profile à l’horizon la fin du statut international de la Ruhr et que l’Allemagne est en passe de recouvrer progressivement sa souveraineté. C’est dire que le couple franco-allemand est fondé pour satisfaire aux intérêts des deux pays, mais au service d’une même cause : construire l’Europe  alors que règne entre l’Est et l’Ouest la Guerre froide. Les deux pays mettent en avant la nécessité de rendre désormais impossible la guerre entre la France et l’Allemagne, et ce faisant pour l’Europe encore limitée alors à l’Europe occidentale.

Si la notion de " couple " a survécu par la suite à bien des crises, c’est qu’elle a été efficacement symbolisée par des couples de personnalités politiques tels que de Gaulle-Adenauer, Brandt-Pompidou (avec des réserves), Kohl-Mitterrand avant l’unification, puis de nouveau après l’unification, Schröder-Chirac,  Sarkozy-Merkel, et au bout du compte également Merkel-Hollande. Même quand les débuts avaient été difficiles entre les participants à ces couples, la nécessité pour les Etats de s’entendre, les économies de s’intégrer, et les sociétés civiles de se rapprocher l’avaient toujours emporté en dernier ressort.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Fondation pour l'innovation politique - 04/03/2016 - 12:17 - Signaler un abus les dessous du couple franco-allemand

    « Français et Allemands sont des voisins très proches, mais, en même temps, se connaissent à peine ». Retrouvez l’analyse de Wolfgang Glomb et Henry d’Arcole, « Politique économique : l’enjeu franco-allemand », pour la Fondation pour l’innovation politique, sur http://urlz.fr/2873

  • Par zouk - 04/03/2016 - 16:09 - Signaler un abus Valls à Münich

    Au moins maladroit voire insultant, ou tous cas totalement contraire aux usages. Quant à l'opinion allemande sur la France: commisération ou mépris selon l'éducation de celui qui parle, c'est en tous cas la négligence totale de ce que nos dirigeants peuvent faire ou dire. En bref, nous n'existons plus que comme lieu de vacances.

  • Par Yves3531 - 04/03/2016 - 17:06 - Signaler un abus La louve et l'agneau ...

    Putain, encore 429 jours ...: http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr

  • Par vangog - 05/03/2016 - 10:01 - Signaler un abus "Vive-Chancelier Flamby, vous allez m'accueillir 30000

    jihadistes repoussés d'Alep par les méchants russes et syriens!"..."oui, Ma'Merkel, tout de suite! Et, en échange, pourrai-je dépasser de beaucoup mes objectifs de déficits et de dettes que vous m'avez fixé?"..."on verra, Herr Chancelier du vice, on verra..."

  • Par Nicolas V - 14/03/2016 - 12:20 - Signaler un abus Vangog vous parlez d'or

    Merkel détruit l'Allemagne, Hollande s'acharne à détruire la France. Ils ont les mêmes maîtres, oui, ça fait un couple -maudit. Merkel a voulu ses clandestins , elle se les garde. Hollande veut des clandestins, qu'il s'en occupe personnellement sur sa fortune. Je ris... Tout le personnel politique est une catastrophe pour les peuples. Dictature : un collégien britannique va sur le site de l'UKIP. Dénoncé par son proviseur, il est embarqué par les flics qui l'accusent de "terrorisme". C'est bientôt ici avec les lois iniques liberticides votées par la caste "droite/gauche". La caste. En Grece, sous la "coalition " précédente, PS/droite, dont extrême-droite, cf "le Gourdain", il fut interdit d'émettre la moindre critique sur la polit étrangère de l'UE ou prison, amende énorme , licenciement de la Fonction publique , perte des droits à la retraite. L'UE moribonde est nauséabonde. Elle pue la putréfaction.

  • Par Nicolas V - 14/03/2016 - 12:22 - Signaler un abus Erratum

    "Gourdin".

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Vaillant

Jérôme Vaillant est professeur émérite de civilisation allemande à l'Université Charles-de-Gaulle Lille 3 et directeur de la revue Allemagne d'aujourdhuiIl a dirigé le dernier dossier avec Rudolf Herrmann publié dans le numéro 212 (avril-juin 2015) intitulé "Les réformes territoriales en France et en Allemagne". Jérôme Vaillant vient de codiriger avec Joachim Umlauf un cahier sur la situation de l’enseignement de l’allemand en France et sur l’enseignement du français en Allemagne dans le numéro 215 de la revue Allemagne d’aujourd’hui (janvier-mars 2016) , consultable ici

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€