Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Peugeot qui rit, Renault qui pleure

+10 % pour Peugeot au mois de mai, -18 % chez Renault. Une statistique qui menace le premier constructeur automobile français. A cause d'une stratégie sur l'électrique trop risquée ?

Automobile

Publié le

Atlantico : Pourquoi une telle différence entre Renault et Peugeot ?

Laurent Meillaud : Quand Peugeot tient une assemblée générale, c’est peu médiatisé, mais il faut dire que le groupe PSA n’a pas d’histoire d’espionnage ou autre scandale à déplorer. Sur un marché porté par la prime à la casse, Peugeot s’en tire mieux, sans doute grâce à une structure de gamme plus cohérente, depuis l’arrivée de la nouvelle 308 ou de la 508, par exemple. Sur les derniers chiffres du mois de mai, Peugeot est en hausse de 10 % et PSA de 12.5 %, alors que le groupe Renault chute : -18%.

-13% pour Renault et -37% pour Dacia qui était pourtant la marque low cost qui marchait très bien jusqu’à présent. Renault a plus de mal à s’en sortir. Peugeot a plus misé sur une stratégie de gamme et une évolution de produits. Tel est la différence entre les deux constructeurs.

Peugeot mène un travail de fourmi, qui a su se remettre en cause avec une nouvelle identité mise en place il y a un an. Au sein du groupe, depuis l’arrivée de la nouvelle direction, Citroën aussi va de l’avant, une marque incroyable au niveau du design. Peugeot et Citroën progressent sans vraiment se concurrencer. Peugeot a su se renouveler avec une offre cohérente. Renault a fait le choix du low coast. Cela peut porter ses fruits sur un marché émergent. Peugeot surprend sur des segments du cross-over (les gros véhicules type 4x4 loisirs), un créneau un peu sinistré, pensait-on, à cause du CO²… Et pourtant, la grosse 3008 marche très bien.

 Qu’en est-il des voitures électriques ?

Renault est parti de loin mais la voiture n’est pas encore sur le marché. Chez PSA,  on trouve deux clones de Mitsubishi, un constructeur qui a sorti la première voiture électrique au Japon. Peugeot est sur le marché dans ce domaine de façon mesurée, prudente. Davantage, en tout cas, que Renault qui a tout misé sur l’électrique... Mais si cela ne marche pas, ils vont dans le mur...

Renault a toujours des usines françaises, le constructeur a choisi de fabriquer certaines de ses voitures en France comme le Kangoo électrique à Maubeuge et à Flins. Il y aura la Zoé, dans la deuxième moitié de l’année 2012, par exemple. Les gros volumes sont fabriqués, en revanche, hors de France.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Kevin - 03/06/2011 - 09:53 - Signaler un abus Evolution de gamme

    Dire que Renault a fait le choix du low cost est une erreur : certes les ventes se portaient bien mais ce choix n'a été qu'une opportunité intelligemment saisie en 2005 : le gros des volumes Logan restent vendue en dehors de l'Europe occidentale.

  • Par Mailalulu - 03/06/2011 - 10:38 - Signaler un abus Low coast !

    Article truffé d'erreurs et de contre-vérités. Low cost orthographié ainsi apporte beaucoup de crédit au fond de l'article ...

  • Par caod4444 - 03/06/2011 - 12:30 - Signaler un abus Renault fait de la finance

    Peugeot des voitures, les Reanaults sont moches, les Peugeot sont attractives. Pas la peine de chercher plus loin. Enfin qd on voit la légèreté de la direction de Renault sur des affaires récentes ...on comprend qu'ils soient décalés ...

  • Par sheldon - 03/06/2011 - 16:57 - Signaler un abus Oui c'est un problème de stratégie

    Renault a tjs eu des pbs de positionnement (cf haut de gamme, Laguna coupé hors de prix pour une Renault, etc) et de choix de clientèle. Renault n'a pas voulu (ou su ?) développer l'hybride. La gamme actuelle est peu attractive et manque de dynamisme. J'espère me tromper mais l'électrique est encore un leurre (car augmentation des besoins électriques) (P.S. : je connais très bien Reanault)

  • Par Outsman - 03/06/2011 - 18:56 - Signaler un abus Voitures Electriques

    Pour ne plus consommer de l’essence, je vous conseille d’utiliser une voiture électrique, en vous fournissant en énergie chez des producteurs écologiques, ou directement de vos panneaux solaires, si vous en avez la possibilité. Cela fait des années que je circule en Renault Kangoo Elect’Road, et je m’en félicite tous les jours. http://www.energie-ecologie-economie.com/Produits.html

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud est journaliste, écrivain et consultant spécialisé dans l'automobile et les nouvelles technologies. Il anime le blog Voitures du Futur.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€